Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Appel d'offre Hadopi : l'usine à gaz prend l'air

Imprimer

Vu sur le site www.pcinpact.com

 

C’est finalement mc²i Groupe, un cabinet de conseil en systèmes d’information, qui a été retenu pour s’occuper de la mise en place de la loi Création et Internet.


« Le Ministère de la Culture et de la Communication (MCC) pilote la mise en place de la future Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet (HADOPI). La Haute Autorité sera en charge du dispositif de réponse graduée, tel que voté en mai dernier par le parlement , explique la société dans un communiqué. Dans le cadre de l’informatisation de ce processus, le MCC a lancé en septembre 2008 un appel d’offres public pour l’Assistance à la Maîtrise d’Ouvrage afin de mener les études fonctionnelles et l’élaboration des scénarios de réalisation du système d’information de l’HADOPI. mc²i Groupe a été retenu à l’issue de cette consultation ».


La direction générale du groupe poursuit : « Notre objectif est de contribuer à transcrire les dispositifs de cette loi en spécifications fonctionnelles ainsi qu’en exigences techniques et de sécurité pour permettre à l’HADOPI de se doter d’un outil conforme à la loi et répondant pleinement aux objectifs de celle-ci. Nous avons pour mission d’apporter à l’HADOPI notre conseil en systèmes d’information, notre indépendance dans l’instruction des dossiers de choix ainsi que notre expérience dans la conduite des projets complexes. »


Ce communiqué date du 11 juin, soit un jour après la censure du Conseil constitutionnel. Avec la décision des sages, le chantier sera nettement allégé puisque toute la phase sanction bascule de l’autorité administrative (Hadopi) vers le juge...

 

A peine validé, l’appel d’offre est déjà à revoir …  et j’avais exprimé à l’époque mon étonnement de voir un appel d’offre déjà lancé sur une loi en cours d'examen à l'Assemblée.

mini-68529-hadopi-usine-a-gaz-riposte-graduee-mecanisme.jpg

Commentaires

  • Bonjour,

    J'ai été vraiment surprise à la lecture de cette nouvelle sur le site de PCINPACT.

    En tout 1er lieu on peut constater que l'entreprise est celle qui à etabli le cahier des charges qui emporte le marché.

    Je ne suis pas chef de projet mais la lecture de celui-ci me laissait un impression d'imprecision.

    Je me demandais donc comment les entreprises inreressées pouvaient y répondre.

    Effectivement les modifications engendrées par le conseil constitutionnel modifie profondement le tecxte de Loi et ces modification vont influées profondement le logiciel .
    Hors effectivement, la socièté à été choisie "le lendemain" ..... Sans changement du cahier des charges à priori.... les questions posées .... Il y a t'il eut un veritable appel d'offre ???

    Si oui comment peut on estimer et budgeter la réalisation d'un logiciel sans que le cahier des charges définitif ne soit établi....

    Je pense donc pouvoir en déduire que cette transaction fait partit de petit arrangement entre amis du Fouquet's Bar.

    De mon coté j'envoie ce message à quelques uns des mousquetaires ....

    Merci de votre courage dans cette situation et de votre indèpendance , j'espère que les artistes se rapprocheront de vous pour les sortir de ce bourbier.

Les commentaires sont fermés.