Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

meythet - Page 2

  • Compte-rendu de la réunion du Club 2018

    Imprimer

    Beaucoup d’entreprises se sont déplacées ce soir à Meythet, dans le cadre du Club 2018, pour faire le point sur la candidature d’Annecy aux JO d’hiver de 2018, en présence d’Edgar Grospiron et de Christian Monteil.

    L’occasion de refaire le point sur le fonctionnement du Club 2018, sur les attentes des adhérents … et sur le soutien financier à la candidature.

    Il faut inciter un maximum d’entreprises à soutenir financièrement la candidature. Le but est de dépasser très rapidement le chiffre symbolique de 2018 entreprises adhérentes  (600 actuellement).

    Cela permettra au comité de candidature de disposer de moyens supplémentaires qui seront indispensables dans la dernière ligne droite.

    Il faut donc que chaque entreprise fasse passer le message auprès de ses clients, de ses fournisseurs.

    Le site www.club2018.fr a été lancé ce soir

    Les goodies de la candidature sont disponibles à la vente au siège du Club 2018 (18, avenue du Parmelan à Annecy)

    LE CLUB 2018, QU'EST CE QUE C'EST ?

     

    Le Club 2018 réunit, dans le cadre d’une association loi 1901, les entreprises issues du tissu économique de la région Rhône-Alpes afin de répondre à leur volonté forte de soutien et de mobilisation autour du projet Annecy 2018.

     

    Adhérer au Club 2018, c’est soutenir efficacement la candidature d’Annecy 2018 en   s’engageant dans un projet ambitieux. Pour plus d’informations, téléchargez ici la plaquette.

     

    POURQUOI ADHERER AU CLUB 2018 ?

     

    Pour être informé de la vie de la candidature en temps réel :

    • Par mail en recevant la newsletter régulière sur le projet Annecy 2018 et le Club 2018 ;
    • Par l’intranet réservé aux membres du Club, une vraie mine de renseignements exclusifs (flash infos, bons plans, conseils, annonces, parrainage…). 

    Pour profiter des événements organisés par le Club 2018 :

     

    Ces rendez-vous thématiques autour du projet Annecy 2018 sont réservés exclusivement aux membres : autant d’occasions de vivre la candidature de l’intérieur, en rencontrant les autres membres du Club et les acteurs de la candidature. L’idéal pour dynamiser votre réseau professionnel ou motiver vos collaborateurs. 

     

    Pour témoigner de votre soutien au sein de votre entreprise :

     

    En tant que promoteur d’Annecy 2018, vous bénéficiez d’un formidable outil de communication interne. Un kit exclusif « Club 2018 » met à votre disposition des fichiers numériques prêts à imprimer selon vos besoins : affiches, stickers, kakémonos, banderoles, bloc marque pour papier à lettre (sur France uniquement), signature d’e-mail (sur France uniquement), bannière internet (sur France uniquement, autres supports à venir… 

    P1090344.JPGP1090354.JPGP1090358.JPGLogo Club 2018.jpgP1090347.JPG

  • 1er Forum des auto-entrepreneurs à MEYTHET

    Imprimer

    La Chambre des Auto-entrepreneurs de Haute-Savoie (CAE 74) organisait ce jeudi son premier forum des auto-entrepreneurs, à la salle du Météore de Meythet.

    Tout l'après-midi, les visiteurs ont pu parcourir le village des auto-entrepreneurs et assister à diverses conférences.

    En conclusion de la journée, je suis intervenu lors de la conférence/débat sur l'évolution du régime de l'auto-entrepreneur.

    L'occasion pour moi de commenter le bilan après une année de mise en ouvre bilan après une année de mise en oeuvre de ce régime, suite à la publication des travaux d'évaluation, qui nous ont été présentés mardi dernier, par le Ministre Hervé Novelli, dans le cadre de la Commission des Affaires Economiques de l'Assemblée nationale.

    Plus d'infos sur www.cae74.fr

    P1090231.JPGP1090245.JPG

    Le texte de mon intervention en préambule :

    Monsieur le Président du CAE 74,

    Mesdames et Messieurs les élus,

    Mesdames et Messieurs les auto-entrepreneurs,

    Mesdames et Messieurs,

     

    Je suis très heureux d'être présent parmi vous pour ce premier forum de l'auto-entrepreneur de Haute-Savoie.

     

    L'organisation d'un tel forum est le signe de l’intérêt indéniable pour ce nouveau statut de l'auto-entrepreneur.

     

    Je ne peux que me féliciter qu'une telle mesure ait aussi vite trouvé son public.

     

    Comme législateur, et plus particulièrement en tant que membre de la Commission des Affaires Economiques, j'ai participé activement aux travaux de la Loi de Modernisation de l'Economie (LME) au printemps 2008, qui ont donné naissance au statut de l'auto-entrepreneur.

     

    Nous avons voulu mettre en place un statut simple et accessible au plus grand nombre, pour justement permettre à ceux qui hésitaient, au vu des nombreux obstacles administratifs, de se lancer dans la création d'entreprise.

     

    Lancé au début 2009  il y avait déjà fin 2009 plus 320 000 auto-entrepreneurs déclarés, dont 300 000 sont des pures créations. Nous en sommes à 524 000 en juillet 2010. L'effet de substitution que l'on pouvait craindre n'a pas eu lieu.

     

    Ce statut n'est pas destiné à couvrir toutes les activités et vise plus spécifiquement deux publics.

     

    Il y a d'abord tous ceux qui veulent se lancer, mais hésitent à créer immédiatement une entreprise, soit par crainte des démarches lourdes et compliquées, par manque de fonds propres ou soit parce qu'elles ont besoin de tester le marché. Ils représentent 69% des cas.

     

    L'auto-entreprenariat leur permet de mettre le pied à l’étrier, avant de se diriger vers au autre statut en fonction de l’évolution de l’entreprise : EIRL, SARL, SAS, et pourquoi pas une SA.

     

    Il y a également ceux qui veulent donner un cadre légal à une activité complémentaire. Souvent, ils la pratiquaient déjà, de façon illégale.

     

    Le statut d'auto-entrepreneur leur permet d'être en règle avec le fisc et l'Urssaf, ce qui, pour certains, va leur permettre de développer un peu plus leur activité et surtout d'avoir l'esprit tranquille.

     

    Nous avons voulu que ce statut soit d’une grande simplicité administrative, afin d'éviter toutes les démarches qui sont parfois décourageantes. On peut donc s'inscrire en ligne, en remplissant quelques formalités très simples.

     

    Un autre aspect, essentiel, est la règle qui veut qu'on ne commence à payer des charges et des cotisations qu'à partir du moment où on génère du chiffre d’affaire !

     

    C'est un principe auquel je tiens beaucoup, car il supprime une importante barrière à l'entrée pour monter son activité. Avant même d'avoir commencé à vendre, on vous demandait de payer ! Avec le statut de l'auto-entrepreneur, on remet les choses dans le bon ordre !

     

    Ce statut ne convient pas à tout le monde, et il faut faire très attention quand on se lance dans certaines activités.

     

    Les artisans ont soulevé un certain nombre de problèmes, notamment dans les professions du bâtiment, où des qualifications et des assurances sont nécessaires.

     

    Nous les avons entendus, et des ajustements ont été réalisés, afin de répondre à leur légitimes demandes, tout en préservant la souplesse du système. L'inscription au registre des métiers est obligatoire, mais gratuite.

     

    Nous avons également instauré une vérification des qualifications professionnelles. On ne s'improvise pas électricien ou maçon, il en va de la sécurité des consommateurs.

     

    Cette question des qualifications ne se pose pas seulement dans le domaine de l'artisanat, mais pour l'ensemble des activités règlementées, où des obligations, notamment de sécurité et de bonne exécution, existent.

     

    Quand on se lance dans le conseil par exemple, on a une responsabilité vis-à-vis du client si on lui fait commettre une faute. Il peut alors se retourner contre l'auto-entrepreneur.

     

    Cela m'amène à vous parler d'un point sur lequel nous travaillons actuellement, celui de l'accès aux banques et aux assurances pour les auto-entrepreneurs.

     

    Pour se lancer dans des activités artisanales, il est indispensable d'être assurée pour la garantie décennale.

     

    Encore faut-il que les assureurs fassent des offres correctes à destination des auto-entrepreneurs.

     

    Même chose pour l'accès au crédit, les banquiers ne semblent pas vraiment s'intéresser aux auto-entrepreneurs.

     

    Pour ceux qui ont des problèmes d'accès au crédit, qu'ils sachent qu'ils peuvent faire appel, au même titre que les entreprises, au médiateur du crédit.

     

    Espérons qu'avec le temps, le statut d'auto-entrepreneur soit mieux connu et reconnu, et donc plus rassurant pour les banquiers et les assureurs.

     

    L'obligation de loyauté vis-à-vis de l'employeur est le deuxième point sur lequel je souhaite attirer votre vigilance.

     

    Les salariés ont le droit de devenir auto-entrepreneur dans leur propre domaine d'activité professionnelle, développant ainsi une activité propre, distincte de celle de l'entreprise dans laquelle ils sont salariés.

     

    Mais il faut en avertir leu patron, ne pas lui faire de concurrence directe et que l'activité d'auto-entrepreneur n'empiète pas sur le temps de travail dans l'entreprise.

     

    Pour l'instant, il n'y a pas eu de procès, mais il y en aura.

     

    En attendant, je recommande la plus grande prudence aux salariés qui exercent une activité d'auto-entrepreneur dans le même domaine que l'entreprise dans laquelle ils travaillent.

     

    Ce statut d'auto-entrepreneur va continuer d'évoluer.

     

    Les services de l'Etat sont très vigilants pour éviter que le statut d'auto-entrepreneur ne soit un moyen, pour des employeurs indélicats, de faire des économies, en obligeant par exemple leurs salariés à démissionner, pour leur faire prendre le statut d'auto-entrepreneur, avant de les faire travailler comme sous-traitant.

     

    Cela n'est pas acceptable, et il y aura des requalifications de contrats, et donc de lourdes pénalités pour les employeurs qui abuseraient.

     

    Il faut absolument que ce statut d'auto-entrepreneur soit choisi et non pas subi !

     

    A la suite de la Loi de Modernisation de l'Economie, nous avons également adopté, en 2010, une loi créant le statut d'entreprise individuelle à responsabilité limitée.

     

    L'idée est de créer ainsi un statut plus pérenne, mais conservant la simplicité et la souplesse de l'auto-entrepreneur.

     

    Ce statut permet, entre autre, de préserver son patrimoine personnel en cas de faillite.

     

    C'est le statut idéal pour l'auto-entrepreneur, qui après s'être lancé et avoir réussi, souhaite passer à l'étape suivante.

     

    Dans le même esprit, une mission de simplification des cotisations sociales pour l'ensemble des entrepreneurs individuels est en cours, et nous formulerons bientôt des propositions.

     

    Le statut d'auto-entrepreneur n'est que la première étape d'un mouvement plus vaste, qui vise à accélérer les créations d'entreprises en France.

     

    Certains réussiront, d'autres échoueront, nous en sommes bien conscients, mais c'est en se lançant, en créant de la richesse, que l'on peut s'en sortir.

     

    Pour moi, la seule vraie création de richesse, le vrai moteur de la croissance, ce sont les entreprises ! Avant de partager la richesse, il convient de la créer.

     

    Je vous souhaite à tous de réussir dans votre entreprise, quel que soit votre projet, et de contribuer, par votre activité et votre travail, à la prospérité et à l’emploi dans notre beau département.

     

    Bonne soirée et bon débat.

  • Dauphiné Libéré du 13 juin 2010

    Imprimer

    06 -13juin10 DL.jpg

  • Essor du 8 octobre 2009

    Imprimer

    09 - 08oct09 Essor4.jpg

  • Hebdo des Savoie du 8 octobre 2009

    Imprimer

    09 - 08oct09 Hebdo1.jpg

  • Dauphiné Libéré du 4 octobre 2009

    Imprimer

    09 - 04oct09 DL.jpg
    09 - 04oct09 DL1.jpg

  • Dauphiné Libéré du 3 octobre 2009

    Imprimer

    09 - 03oct09 DL.jpg

  • Inauguration de la brigade territoriale de gendarmerie de MEYTHET

    Imprimer

    P1190804.JPG
    P1190813.JPG

  • Présentation de la Honda Insight à MEYTHET

    Imprimer

    Jean-Michel Perissoud, et toute l'équipe de Honda Perissoud Automobiles, ont profité de l'inauguration du nouvel aménagement de la concession de Meythet pour présenter, en avant première, la dernière née de chez Honda.

    La Honda Insight est une voiture hybride de 5ème génération, légère et compacte, à hautes prestations environnementales, et dont la consommation est de ... 4,4 litres/100 kms.

    P1160068.JPG
    P1160072.JPG
  • Dauphiné Libéré du 27 janvier 2009

    Imprimer

    01 -27janv09 DL.jpg

  • Visite de la Maison pour la Planète à MEYTHET

    Imprimer

    Dans le cadre de la semaine régionale du développement durable, visite du chantier de la Maison pour la Planète, dont la construction doit s'achever en mars. 

    La Maison pour la Planète est un projet emblématique que porte l’association Prioriterre.

     

    La Maison de la Planète concrétisera l’engagement de Prioriterre pour le label Minergie, label suisse d’efficacité énergétique et de qualité environnementale, label dont l’association de Haute-Savoie est depuis une année le promoteur en France.

     

    La Maison pour la Planète répondra aux normes Minergie, avec le niveau P (plus ) et Eco (pour signifier que les matériaux utilisés seront d’une grande qualité environnementale.

     

    Isolation par ouate de cellulose, ventilation mécanique contrôlée double flux,  sapin de Bauges certifié Bois Qualité Savoie : le bâtiment valorisera les matériaux régionaux et locaux, pour atteindre les objectifs énergétiques.

     

    Expérimentale et exemplaire :

     

    La construction commencée en janvier 2008, sera expérimentale et exemplaire. Expérimentale en quelque sorte, car elle sera l’occasion, pour des professionnels régionaux et locaux, évidemment sollicités en premier lieu, d’apprendre à mettre en œuvre des matériaux et des techniques nouveaux. 

     

    Exemplaire, car la construction devra être reproduite, grâce aux compétences acquises, mais aussi grâce  aux informations que le bâtiment délivrera par lui-même. La Maison pour la Planète accueillera les 25 salariés de Prioriterre, mais aussi une salle d’exposition. Elle sera elle-même un guide de construction que les visiteurs pourront découvrir en apprenant sur place, comment les matériaux sont mis en œuvre.

     

    La Maison pour la Planète illustre aussi les résultats des échanges franco-suisses en matière d’environnement et d’énergie.  L’architecte en est le Suisse, Konrad Lutz, qui a travaillé avec l’agence Beauquier Architectes, d’Annecy, spécialiste de la Haute Qualité Environnementale. Et les calculs thermiques, comme l’éco-bilan ont été réalisés par l’Ecole d’Ingénieurs de Genève, sous la houlette de Meto Camponovo.

     

    La coût de la Maison pour la Planète, d’une surface de 700 mètres carrés, reviendra à 2 millions d’euros TTC.

     

    Toutes les infos sur : www.prioriterre.org

     

    P1130949.JPG
    P1130935.JPG
    P1130939.JPG
  • Forum de l'emploi à MEYTHET

    Imprimer

    Inauguration du Forum de l'Emploi qui se déroule sur 2 jours à Meythet.

    Cette journée de mercredi est une journée où sont présentés l'ensemble des métiers, et la journée de jeudi sera plus particulièrement dédiée aux métiers liés au développement durable.

    P1100326.JPG
    P1100327.JPG
  • Inauguration des travaux de requalification du Vallon du Fier

    Imprimer

    La nouvelle passerelle, située juste en contrebas des tennis couverts du boulevard du Fier, permet de découvrir, en toute tranquillité, le vallon du Fier, qui a été entièrement réaménagé pour être accessible au public.

    Ce vallon, situé au coeur de l'agglomération d'Annecy, est le lieu idéal pour faire du VTT ou du footing ... ou, pourquoi pas, se baigner.

    Les travaux de réaménagement du vallon du Fier se montent à plus de 4 000 000 d'euros (dont 900 000 pris en charge par la Région et 900 000 pris en charge par le Conseil Général).

    L'inauguration s'est déroulée en présence de :

    • Jean-Jack QUEYRANNE, Président du Conseil régional Rhône-Alpes
    • Christian MONTEIL, Président du Conseil général
    • Jean-Luc RIGAUT, Président de la C2A
    P1060477.JPG
    P1060486.JPG
  • Remise Légion d'Honneur à MEYTHET

    Imprimer

    Remise des insignes d'Officier de la Légion d'Honneur à René ROMET à la base d'hélicoptères de la Sécurité Civile.
     
    107432056.jpg
    1269819773.jpg

  • Dauphiné Libéré du 3 février 2008

    Imprimer

  • Remise médailles du secours en montagne à MEYTHET

    Imprimer

    ca7a7f847408bcc7d6dc00de3f712946.jpg
    35128e47d748a5b6551f56d2ba911968.jpg