Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bosson

  • Les duels politiques à ANNECY

    Imprimer

    Essor Savoyard du 16 août :

    annecy,municipales 2014,politique,rigaut,accoyer,bosson,herisson

    annecy,municipales 2014,politique,rigaut,accoyer,bosson,herisson

  • Rendez-nous Bernard Bosson ... suite

    Imprimer

    Essor du 19 janvier

    01 - 19janv12 Essor 001.jpg01 - 19janv12 Essor.jpg

  • Mairie d'Annecy : rendez-nous Bernard Bosson ...

    Imprimer

    Essor Savoyard du 5 janvier

    presse,dauphine,essor,annecy,rigaut,bossonpresse,dauphine,essor,annecy,rigaut,bosson presse,dauphine,essor,annecy,rigaut,bosson

    Dauphiné Libéré du 7 janvier

    annecy,rigaut,bossonpresse,dauphine,essor,annecy,rigaut,bosson

    … grossièrement attaqué (ça frise la diffamation), dans l’édition de samedi du Dauphiné Libéré (voir ci-dessus), par Jean-Luc Rigaut, maire d’Annecy, je tiens à apporter un certain nombre de précisions concernant  le dossier du pôle d’échange multimodal de la gare d’Annecy … et les autres dossiers annéciens en cours.

    Rappel des faits :

    L’Essor Savoyard a publié, dans son édition du jeudi 5 janvier (voir ci-dessus), un dossier sur les erreurs de conception, les oublis, les surcoûts et les retards concernant le pôle d’échange multimodal de la gare d’Annecy.

    Ce dossier et ce n’est pas le premier a au moins le mérite de la transparence … libre ensuite aux intéressés de se défendre en donnant leur version des faits.

    Visiblement gêné par ces révélations, le maire d’Annecy, en marge de la cérémonie des vœux au personnel de la ville d’Annecy (à laquelle je participais), a dénoncé « une attaque politique » via des documents ayant « fuités » par l’entremise d’ « un candidat aux législatives qui s’interroge sur sa campagne à venir et sa réélection ».

    Comme il y a deux députés sur Annecy et que je n’ose imaginer que le maire d’Annecy s’adressait à Bernard Accoyer, député de la première circonscription, Président de l’Assemblée nationale et par ailleurs premier vice-président de la C2A … je considère donc que ces propos s’adressaient à moi ! … même si le maire n’aime pas « les attaques personnelles » … quelle classe.

    Ma réaction :

    Je dois reconnaître que je suis, une nouvelle fois, assez étonné par les propos du maire d’Annecy je ne suis pas une balance.

    Jean-Luc Rigaut semble décidément sur une très mauvaise pente depuis la pantalonnade de la candidature d’Annecy 2018 depuis bien avant d’ailleurs, qui a durablement terni l’image d’Annecy (prenez le temps M le maire d’écouter les réactions à Annecy, à Paris et à l’étranger).

    Le retour à la réalité semble particulièrement dur en cette fin d’année pour le maire d’Annecy et Président de la C2A, qui semble être dépassé par ses dossiers ou tout simplement avoir endossé un costume trop grand … ça craque de partout : mairie, agglo … un signe, de plus en plus de dossiers non gérés ou restés sans réponses atterrissent sur mon bureau de député.

    Avant d’accuser le député de votre circonscription de tous vos maux Meaux, tournez-vous plutôt vers vos propres troupes, Monsieur le maire, que vous avez à priori du mal à tenir.

    Je vous rappelle à toute fin utile qu’étant contre le cumul des mandats, je n’exerce aucun mandat local …

    Dans ces conditions, comment pourrais-je donc avoir accès à une NOTE INTERNE CONFIDENTIELLE entre la SED 74 (assistant à la maîtrise d’ouvrage) et la présidence de la C2A … alors que je ne siège ni à la C2A, ni à la mairie d’Annecy … encore un dysfonctionnement, un de plus, de la C2A ?

    Votre attaque est d’autant plus grossière, que je découvre et vous le savez  la plupart des projets de la mairie d’Annecy et de la C2A lors des réunions publiques en mairie ou à la C2A ... auxquelles j’assiste de façon assidue … dans le public.

    Ce n’est pourtant pas faute de vous avoir sollicité par courrier (je le ferai dorénavant sous forme de LRAR) afin d’avoir accès à une copie des principaux dossiers en cours (je ne demande pourtant pas grand chose et je peux même vous fournir les timbres), comme cela se pratique partout en France entre les maires et leur député, et qui me permet, entre autres, d’aider les maires financièrement par le biais de ma réserve parlementaire … enfin, pour 39 des 40 communes de ma circonscription.

    A ce jour, je n’ai été destinataire d’aucun document de travail ou tout simplement d’informations concernant les principaux dossiers en cours de la mairie d’Annecy ou de la C2A :

    ·         Le dossier des Trésoms

    ·         Le dossier de la rénovation de Bonlieu

    ·         Le dossier des haras

    ·         Le dossier du pôle d’échange multimodal de la gare d’Annecy

    ·         Le dossier du Centre de Congrès …

    Contrairement à vos affirmations, vous ne savez pas travailler en équipe, et à la lecture de l’Essor savoyard, je ne suis à priori pas le seul à le souligner : le dossier de candidature aux JO 2018 a été à ce sujet particulièrement édifiant !

    Le dossier du Centre de Congrès, revenons-y … là aussi, j’attends toujours en tant que député de votre circonscription un dossier de présentation complet, auquel tous les élus d’Annecy et de la C2A ont sûrement eu droit … sûrement un énième oubli !

    Comme tous les annéciens, j’ai découvert les plans de ce projet … dans la presse !

    Que faut-il que je fasse, en tant que député, pour avoir accès aux principaux dossiers concernant la mairie d’Annecy et la C2A : il faut que je me présente à un mandat local … à la mairie d’Annecy … à la présidence de la C2A ? Si c’est ce que vous voulez ? … continuez dans cette voie !

    Les opposants à l’implantation du Centre de congrès sur le site de l’Impérial ont fait la démarche de venir me rencontrer pour me présenter un dossier complet … je participerai donc à leurs réunions publiques d’information.

    ... et faute d’avoir reçu d’ici là un dossier d’information de votre part concernant le projet de Centre de congrès, je ne participerai pas à la réunion « publique » qui se tiendra à Seynod (Cap Périaz) le 13 janvier à ce sujet.

    Interrogations sur ma campagne à venir et ma réélection :

    Je garde le meilleur pour la fin, mes « interrogations sur la campagne à venir et ma réélection » …

    Sur un plan politique local :

    Avant de vous interroger sur mon cas, interrogez les annéciens sur ce qu’ils pensent de votre mandat et de votre action depuis 2008.

    Pour ma part, je vous rassure, je n’ai aucune interrogation sur ma campagne à venir.

    Fidèle à mes convictions, je n’exerce que mon seul mandat de député et je m’y suis tenu, malgré différentes sollicitations depuis 2007 (tête de liste aux municipales à Annecy en 2008, régionales en 2010 ou cantonales en 2011) …

    Vous devriez faire de même : qui peut croire en 2012, en pleine crise, qu’un élu cumulant les activités d’ingénieur SNCF, de maire, de conseiller général, de président de la C2A et de toute une kyrielle d’autres responsabilités au sein de divers conseils d’administrations … puisse exercer correctement son travail.

    Votre choix est préjudiciable à la collectivité et vous le savez : dans ce système, les fonctionnaires prennent vite le pas sur les élus … la concertation disparaît faute de temps … les dossiers de plus en plus mal ficelés (Arcadium, esplanade Paul Grimault, pavés de la vieille ville, dossier de la gare ...) s’enchainent … et au final c’est le contribuable qui paie, faute d’un maître d’ouvrage présent et capable de taper du poing sur la table.

    Alors que l’on demande des efforts aux Français, les collectivités ne peuvent plus se permettre de dérapages en cette période de crise.

    Contrairement à vous M le maire, je n’ai pas besoin de mon mandat électoral pour vivre ! Et si je ne suis pas élu, je retournerai  dans mon entreprise, dans le privé …  je n’aurai pas besoin que l’on me trouve un emploi parachute payé sur le dos de la collectivité.

    Depuis 2007, je fais mon travail consciencieusement, je rend compte de mon activité … et je suis tout sauf un député godillot au sein de la majorité présidentielle, ce qui me vaut certaines inimitiés … et je l’assume on a des c……. ou on en a pas, je ne suis pas là pour faire carrière.

    Dans le cadre de mon mandat de député, au lieu de verrouiller l’information, je fais tout pour la diffuser le plus largement possible (blog, réseaux sociaux, e-démocratie), en toute transparence … les conciliabules, les réunions privées,  les cachotteries … c’est pas mon truc.

    Depuis 2007, j’ai organisé plus de 40 réunions publiques d’informations destinées à faire le point sur mon activité parlementaire, sur les dossiers nationaux et locaux … tous les maires ont pris le temps d’y participer au moins une fois, sauf vous … alors que je prend le temps sans jamais aucune invitation de votre part de participer aux manifestations annéciennes, aux conseils municipaux publics ou à vos réunions de quartier (il est vrai une tous les 2 ans en moyenne par quartier) … quand vous prenez la précaution de ne pas les organiser un mardi soir ou un mercredi soir afin de shunter les parlementaires !

    Vous n'avez pas été particulièrement actif au sein de la majorité présidentielle lors des élections présidentielles, législatives, européennes et régionales, de peur de froisser certains éléments de votre majorité munucipale ... je n’attend donc aucun soutien politique de votre part lors de ma campagne des législatives.

    Sur un plan politique plus général :

    Là aussi je n’ai aucune interrogation : je sais où j’habite !

    Je fais partie de la majorité présidentielle pour vous on se demande, je soutiendrai la candidature de Nicolas Sarkozy en 2012 … et je me présenterai aux législatives sous la bannière UMP.

    J’avais déjà annoncé la couleur en 2007, bien avant mon élection, même sans avoir eu au final l’investiture de la majorité présidentielle … en terme de convictions vous m’excuserez M le maire, ça a quand même un peu plus d’allure, quelles que soient les opinions des uns et des autres, que de se réfugier constamment derrière l’étiquette du « parti d’Annecy ».

    Je n’ai donc aucune interrogation sur mon positionnement concernant la campagne à venir.

    Et vous, Mr le maire, ou en êtes-vous Sarkozy, Morin, Bayrou ... je me tâte ?

    Votre prédécesseur et mentor, Bernard Bosson a lui des convictions et n’attend pas le sens du vent pour se déterminer … il  a d’ores et déjà annoncé clairement son soutien à François Bayrou, ce qui, même si je ne partage pas ce choix, est parfaitement respectable et tout a son honneur !

    M le maire, je dois vous l'avouer ...  je connaissais peu Bernard Bosson avant mon élection.

    En l’absence de tout contact avec vous, j’en ai cent fois plus appris sur l’historique des dossiers annéciens et les dossiers futurs à son contact qu’au votre, alors qu'il serait en droit de n'entretenir aucun contact avec moi.

    J’ai découvert un homme avec une stature, des convictions … tout ce dont Annecy manque en ce moment.

    Aussi M le maire, je forme le vœu que cette nouvelle année soit pour vous l’occasion de vous remettre en cause et de cesser vos attaques puériles qui n’apportent rien au débat politique.

    Cumulez vos mandats de maire, de conseiller général et de président de la C2A ... mais laissez-moi exercer mon mandat député en dehors de vos querelles internes.

    Et comme beaucoup d’annéciens, faute de changements profonds d’ici 2014, je le dis clairement … rendez-nous Bernard Bosson !

    Dauphiné Libéré du 9 janvier

    presse,dauphine,essor,annecy,rigaut,bosson

  • Situation politique sur le bassin annécien

    Imprimer

    Essor savoyard du 21 juillet

    07 - 21juil11 Essor.jpg07 - 21juil11 Essor1.jpg