Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

déplacement

  • Frontaliers : courrier conjoint au Conseil d'Etat Genevois sur les frais réel de déplacement à Genève

    Imprimer

    Réponse du Conseil d'Etat Genevois :

     presse,dauphine,eco,frontaliers,travailleurs,suisse,déplacement,transport,genève

    presse,dauphine,eco,frontaliers,travailleurs,suisse,déplacement,transport,genève

     

    Courrier commun de Virginie DUBY-MULLER, Martial SADDIER, Etienne BLANC (député du Pays de Gex) et Lionel TARDY concernant la récente décision prise par le Conseil d'Etat Genevois de remplacer par un forfait de 500 francs suisses l'actuelle déduction fiscale sur les frais de déplacement. 

    Notre lettre au Président du Conseil d'Etat
    (également envoyée au Conseiller d'Etat chargé des Finances) :

     

    frontaliers,travailleurs,suisse,déplacement,transport,genève

    Eco des Pays de Savoie du 10 juillet :

    frontaliers,travailleurs,suisse,déplacement,transport,genève

    Dauphiné Libéré du 13 juillet :

    presse,eco,frontaliers,travailleurs,suisse,déplacement,transport,genève

  • Un recul démocratique sans précédent dans les CA des lycées de Rhône-Alpes

    Imprimer

    Seulement 4,86% des places pour le groupe UDC et Apparentés.

    Les élus du groupe de l'Union de la Droite et du Centre et Apparentés dénoncent l'esprit de fermeture et le sectarisme édifiant qui ont prévalu dans la désignation des représentants des conseillers régionaux Rhône-Alpes dans les Conseils d’Administration des lycées.

    Sur les 288 sièges de représentants au sein des lycées publics en Rhône-Alpes, seuls 14 sièges ont été accordés aux élus de l'Union de la Droite et du Centre, soit 4,86 % !

    On est bien loin de la transparence dans la représentativité des groupes, mise en place à l'Assemblée nationale !

    Pour empêcher les élus de notre groupe de siéger dans les lycées publics, la majorité a effectué des désignations qui ne peuvent pas nous laisser et ne laisseront pas indifférents les Rhônalpins, tant du point de vue du bilan carbone que des finances de notre collectivité.

    A titre d'exemple, Monsieur Leras (Europe Ecologie, les Verts), va siéger dans le CA du lycée AGROTEC de Seyssel, il devra parcourir 280 Km, rejettera 46 kg de CO² et coûtera au minimum 70 € à la collectivité ... à moins de pratiquer la politique de la chaise vide !

    Il aurait été possible de ne quasiment pas rejeter de CO² pour siéger dans certains lycées et de ne rien coûter en frais kilométriques à notre collectivité. Il aurait fallu pour cela que la majorité de Jean Jack Queyranne fasse preuve d'un peu plus d'ouverture.

    Le groupe Union de la Droite et du Centre et Apparentés informera les Rhônalpins du bilan carbone et financier de cette politique sectaire.