Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

inra

  • Mon intervention CONTRE la nomination du directeur de cabinet de Stéphane Le Foll à la tête de l'INRA

    Imprimer

    Le Président de la République envisage de nommer Philippe Mauguin, directeur de cabinet de Stéphane Le Foll, à la présidence l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA).

    Ce projet de nomination politique suscite l’émoi de la communauté scientifique dans son ensemble.

    En application de l’article 13 de la Constitution, la Commission des Affaires économiques devait se prononcer sur ce choix.

    Je suis intervenu mercredi matin CONTRE cette nomination, qui est bien loin de la "République exemplaire" prônée par François Hollande.

    Mon intervention :

    le foll,mauguin,inra,cabinet,nomination,scientifique,agronomie,institut,copinage

    le foll,mauguin,inra,cabinet,nomination,scientifique,agronomie,institut,copinage

    le foll,mauguin,inra,cabinet,nomination,scientifique,agronomie,institut,copinage

    DL du 15 juillet 2016:

    le foll,mauguin,inra,cabinet,nomination,scientifique,agronomie,institut,copinage

  • Audition du futur président de l'INRA

    Imprimer

    Hier en commission des Affaires économiques, avait lieu l'audition de François Houllier, dont la nomination au poste de président de l'INRA, l'institut national de la recherche agronomique, et envisagée par le Président de la République.

    Je suis intervenu pour lui poser une question sur la place de la recherche appliquée et les relations qu'il compte entretenir avec les différents acteurs de la recherche appliquée agronomique.

    Sa réponse est intéressante et montre une véritable volonté d'ouverture, qui me convient parfaitement. Il ne faut pas que les grands organismes de recherche se replient sur eux et oublient la recherche appliquée.

    A l'issue de cette audition, nous avons procédé à un vote sur sa nomination.

    Elle aura lieu, sauf si trois cinquièmes des membres de la commission des affaires économiques de l'Assemblée et du Sénat s'y opposent.

    Celà ne sera pas le cas pour François Houllier. Je l'ai trouvé très compétent pour ce poste, j'ai donc voté pour.