Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

londres

  • LONDRES : Visite des entreprises françaises de la French Tech

    Imprimer

    Lancée officiellement par Emmanuel Macron, ministre de l'Economie et Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au numérique le 14 avril, le French Tech Hub de Londres a pour but de fédérer et de coordonner l’écosystème numérique français.

    La French Tech de Londres est constituée d’une trentaine d'ambassadeurs qui ont monté leur start-up à Londres ou y travaillent chez des géants du numérique, et d'une dizaine d'investisseurs et VC.

    Premier objectif : cartographier la présence française à Londres pour mieux fédérer les (nombreuses) initiatives existantes.

    L'écosystème français à Londres est déjà très puissant, avec de nombreux clubs et réseaux d'expatriés, comme Frog Valley, French Digital et French Connect.

    Pour cimenter la communauté, un site internet des outils de communication en ligne sont mis en place, et des actions de networking et de mentoring seront proposées.

    Objectif : permettre aux Anglais de mieux identifier la French Tech, donner des outils aux start-up françaises installées à Londres pour accélérer et accompagner les porteurs de projets tricolores qui voudraient s'installer dans la capitale anglaise.

    109 start-up françaises ont déjà été identifiées, mais on estime qu'il en existe plus de 450, à des stades différents de maturité.

    Avec des pépites comme Made.com, vendeur de meubles en ligne ou Vestiaire Collective, marketplace de vêtements de luxe d'occasion, mais aussi dans la fintech, la spécialité londonienne.

    La ville de Londres compte environ 5 000 français dans la communauté tech, prêts pour certains à mettre leur enthousiasme et leur créativité au service de leurs compatriotes. L'engagement des entrepreneurs dans la dynamique French Tech est bénévole.

    londres,french tech,start up,numerique

    londres,french tech,start up,numerique

    londres,french tech,start up,numerique

    londres,french tech,start up,numerique

  • LONDRES : Visite de start-ups françaises

    Imprimer

    Attractivité des investissements start-up : les Anglais donnent une leçon à la France.

    Pour un paysage de l’entrepreneuriat en bonne santé, il faut une législation qui soit favorable aux investissements. Si la France n’est pas le pire pays où lever des fonds pour sa start-up, elle n’est clairement pas la destination rêvée non plus.

    Et alors que nos Mark Zuckerberg en herbe s’imaginent déjà partir pour la Silicon Valley, le Royaume-Uni espère s’installer durablement comme une terre d’attractivité pour les projets innovants de l’ensemble de l’Europe.

    Et pour cause, des 4 milliards de livres investis par les business angels européens, 1 milliard provient du Royaume-Uni. Mieux encore, 83% de ce milliard va directement aux investissements dits de « seed » (capital amorçage) ou de early stage. Précisément le type d’investissement qui est encore trop faible dans notre hexagone.

    Il faut dire que les investisseurs britanniques peuvent déduire de leurs impôts jusqu’à 50% de leurs investissements vers le seed, une nouvelle mesure qui aurait motivé plus de 58% des business angels à investir davantage dans ce secteur.

    ET dans le cas où la société rencontrerait l’échec durant ses débuts, l’investisseur pourra récupérer jusqu’à 40% de son investissement grâce à une autre mesure destinée à favoriser la prise de risque.

    Entre Paris et Londres, le combat est déséquilibré.

    La plupart des dirigeants start-ups françaises ont pris la décision de lancer leur business depuis Londres pour 3 raisons essentielles.

    • La simplicité de l’administratif : Une heure de temps, c’est ce qu’il a fallu à l’équipe de SunEos pour créer la société.
    • La disponibilité des capitaux : les différentes lois en vigueur rendent l’investissement beaucoup moins risqué pour le Business Angels.
    • Un pied à l’international : si de nombreuses start-ups souhaitent se lancer depuis la Silicon Valley, il sera plus simple et tout aussi efficace de commencer son internationalisation depuis l’Angleterre.

    londres,start-up,numerique

    londres,start-up,numerique

    londres,start-up,numerique

  • 3ème et dernière journée aux JO de LONDRES

    Imprimer

    Au programme de cette dernière journée :

    • Marathon hommes dans les rue de Londres
    • Finale hommes de volleyball : Russie - Brésil

     

    Photos du marathon hommes sur FACEBOOK

    jo,londres,cio,volleyball,marathon

    jo,londres,cio,volleyball,marathon

     

    Photos de la finale de volleyball sur FACEBOOK

    jo,londres,cio,volleyball,marathon

    jo,londres,cio,volleyball,marathon

    Russie - Brésil ... la balle de match :

    Essor Savoyard du 16 août

    jo,londres,cio,volleyball,marathon

  • Deuxième journée aux JO de LONDRES

    Imprimer

    Au programme de cette deuxième journée :

    • Finales du taekwondo +67 kg femmes et +80 kg hommes
    • Transport par câble Emirates Air Liner au-dessus de la Tamise
    • Visite du parc olympique
    • Athlétisme au stade olympique
    • Cérémonie des médailles au club France

     

    Photos des finales du taekwondo sur ma fiche FACEBOOK

    jo,londres,club france,athletisme,taekwondo,parc olympique,cio

    jo,londres,club france,athletisme,taekwondo,parc olympique,cio

     

    Photos Emirates Air Liner sur ma fiche FACEBOOK

    jo,londres,club france,athletisme,taekwondo,parc olympique,cio

    jo,londres,club france,athletisme,taekwondo,parc olympique,cio

    jo,londres,club france,athletisme,taekwondo,parc olympique,cio

     

    Photos du parc olympique sur ma fiche FACEBOOK

    jo,londres,club france,athletisme,taekwondo,parc olympique,cio

    jo,londres,club france,athletisme,taekwondo,parc olympique,cio

    jo,londres,club france,athletisme,taekwondo,parc olympique,cio

    jo,londres,club france,athletisme,taekwondo,parc olympique,cio

    Ecran parc live au parc olympique :

     

    Photos des finales d'athlétisme au stade olympique sur FACEBOOK

    jo,londres,club france,athletisme,taekwondo,parc olympique,cio

    jo,londres,club france,athletisme,taekwondo,parc olympique,cio

    jo,londres,club france,athletisme,taekwondo,parc olympique,cio

    La Marseillaise résonne pour Renaud Lavillenie :

     

    La finale du 4 x 100 m hommes :

    Le "god save the Queen" pour la médaille de Mo Farrah :

     

     

    Cérémonie des médailles au club France ... Julie Bresset :

    La Marseillaise à capella ... pour chaque médaille :

  • Première journée aux JO de LONDRES

    Imprimer

    Arrivée ce vendredi à Londres à 13 heures, programme de la journée :

    • Visite du Club France au bord de la Tamise
    • Visite des sites olympiques
    • Demi-finale de basket homme USA - Australie
    • Cérémonie des médailles au club France

     

    Photos du club France sur ma page FACEBOOK

    londres,jo,basket,usa,australie

    londres,jo,basket,usa,australie

    Cérémonie des médailles au club France :

     

    Photos demi-finale de basket USA - Australie sur FACEBOOK

    londres,jo,basket,usa,australie

    londres,jo,basket,usa,australie

    L'hymne américain :

  • Préparation du sommet G20 du 2 avril

    Imprimer

    Le prochain sommet du G20 (actuellement présidé par la Grande-Bretagne et réunissant les 20 principales puissances économiques développées et émergentes) se tiendra à Londres, le 2 avril prochain. Il intervient dans la continuité du précédent sommet de Washington du 15 novembre 2008.

     

    En novembre dernier les membres du G20 s’étaient en effet mis d’accord sur différentes orientations visant à apporter des solutions à la crise financière et économique. Celles-ci concernaient :

    • la relance coordonnée de l’économie mondiale,
    • l’amélioration de la régulation des marchés,
    • l’ouverture de la gouvernance économique mondiale aux pays émergents,
    • le refus du protectionnisme.

    Sur les 47 principes d’actions évoqués à Washington, les modalités de mise en œuvre d’une vingtaine de points, portant sur la réforme du système financier mondial notamment promue par la France, avaient été renvoyées au sommet de Londres du 2 avril prochain.

     

    Dans cette même perspective, le sommet des ministres des finances des pays du G7 (Etats-Unis, Japon, Allemagne, Grande-Bretagne, France, Italie, Canada) qui s’est tenu à Rome ce samedi 14 février a permis aux dirigeants et à leurs banquiers centraux de définir leurs priorités face à la crise. La première étant « la stabilisation de l’économie mondiale et des marchés financiers », la seconde faisant écho aux risques présentés par l’éventuel recourt au protectionnisme de la part des Etats.

     

    Alors que la crise met en lumière « les profondes faiblesses du système financier mondial », les participants au G7 ont par ailleurs réitéré le souhait du précédent G20 d’accélérer la réforme de la réglementation qui encadre la finance internationale, insistant sur le rôle du FMI à ce sujet. Ils ont ainsi demandé la rédaction d’un rapport sur la constitution d’un ensemble de règles communes sur la transparence et l’intégrité de l’activité économique et financière, appelé « étalon légal », en référence à l’étalon-or qui renvoie quant à lui des règles liées au régime monétaire.