Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les loups s'installent ... première meute signalée

Imprimer

L'opération de hurlements provoqués, organisée par l'ONCFS le 20 août au soir, avec la participation de la DDAF, de la DSV, de la DIREN, et de l'ONF, sur les Aravis et sur les Bornes, a donné les résultats suivants :

  • Aravis : Aucune réponse.
  • Plateau des Bornes (communes du Petit-Bornand et Entremont) : Plusieurs réponses avec confirmation de la présence d'au moins 2 adultes (peut-être 3) et de 2 louveteaux au moins (indiscernables auditivement si davantage).

Il s'agit donc du premier constat de reproduction dans le département, et donc de la formation d'une meute à court terme.

Pour votre information, le berger de Mr Crosset-Perrotin, dont le troupeau de moutons est au col de la Buffaz (communes de Thônes et Entremont) a signalé dernièrement avoir retrouvé 3 bêtes qui ont été victimes de prédation.

Emmanuel Tochon, dont le troupeau un temps protégé, puisque regroupé avec celui du col de la Colombière, a ramené ce troupeau sur son alpage de l'Aiguille Verte, ou il avait déjà subi 5 attaques faisant plus de 50 victimes. Il vient de retrouver de nouvelles victimes (9 en tout), dont certaines semblent remonter à plusieurs jours. Depuis, il a redéplacé son troupeau, qui a rejoint celui du col des Aravis, qui est protégé.

Dans les 2 cas, des constats ont été établis par l'ONCFS.

Ces informations confirment que le loup ne doit plus être regardé comme une espèce en danger, mais plutôt comme une espèce en bonne santé et en forte expansion, comme je l'avais souligné, a juste titre, lors de mon intervention dans l'hémicycle, en juin, auprès de Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie.

Je confirme que l'Etat n'a pas pris suffisamment la mesure du problème et qu'il devient urgent de déclasser le loup, afin de mettre en place un plan de prélèvement réellement efficace.

canis_lupus_02.jpg

Commentaires

  • Déclasser le loup ?

    Oui vous pouvez dénoncer les traités internationaux (notamment la Convention de Berne).

    Georges Bush a fait la même chose, finalement, en crachant sur les obligations internationales de toute nation civilisée.

    Ou alors regardez vers l'Italie et l'Espagne.Les éléveurs ont appris à vivre avec le loup.

    Trop paresseux les Français ? Allez. un élu doit avoir une image positive de ses électeurs, sinon ...

  • Pauvres bergers français victimes des loups !

    Comment se fait-il que les bergers espagnols, portugais et italiens aient si peu de problèmes avec les loups et que les bergers français en aient autant ???

    Réponse : parce que nos hommes politiques ont décidé de dédommager les bergers pour toute bête abattue par.... un chien !

    Car il y a des bergers qui ont le courage d'admettre que leur élevage a toujours subi les assauts de chiens "sauvages" mais qu'ils n'étaient pas dédommagés pour cela. Vive le loup qui rapporte !

    Et quand tous les loups auront été assassinés, qui accuseront-ils pour continuer à être gracement indemnisés ?

    Au lieu de faire de l'abattage pour garder votre place Mr le député, faites de l'information. Vous n'en aurez que plus de respect !

Les commentaires sont fermés.