Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Immobilier de l'Etat : Woerth se fâche

Imprimer

Second retour en arrière de la semaine : en fait, je profite de cette fin d'année pour partager avec vous les notes que je n'avais pas eu le temps de publier ... faute de temps, justement.

Cette seconde note concerne l'immobilier de l'Etat.

Eric Woerth, d'un naturel plutôt calme et posé, est sorti de ses gonds lors de son audition, en novembre, devant la commission élargie examinant la politique immobilière de l'Etat, dans le cadre du projet de loi de Finances.

L'objet du courroux du ministre du Budget et des Comptes Publics ? Les 655 opérateurs publics qui freinent des quatre fers pour réaliser les audits de leur patrimoine et communiquer ces données à l'Etat.

Car aussi étonnant que celà puisse paraître, l'Etat ne connaît pas l'étendue et la valeur de son parc immobilier, et le recensement demandé par le ministre, qui devait être mené d'ici fin 2008, ne sera pas prêt.

En effet, Bercy a envoyé un questionnaire aux opérateurs pour savoir où ils en étaient de leur recensement :

  • 455 d'entre eux ne se sont même pas donné la peine de répondre,
  • sur les 200 qui ont répondu, seuls 59 déclarent avoir achevé le recensement,
  • 20 autres pensent achever le recensement avant la fin d'année ...

Le ministre s'est donc fâché tout rouge et a décidé de prendre des mesures de rétorsions contre ceux qui ne jouent pas le jeu. Il a nommément épinglé, entre autres :

  • l'AFPA (Formation Professionnelle des Adultes)
  • l'ONF
  • les Voies navigables de France
  • l'INAO (Institut National de l'Origine et de la qualité)
  • le CROUS (Oeuvres Universitaires et Scolaires) ...

Ces opérateurs n'ayant lancé aucune opération de recensement à ce jour, le ministre envisage de réduire la rémunération de leurs dirigeants.

Bref, un grand moment ...  Pour une fois qu'un ministre, en charge de l'optimisation de l'immobilier de l'Etat, met les pieds dans le plat, il a mon entier soutient.

Depuis cette date, je suis cette affaire de près : on peut parler d'une immense gabégie (pour ne pas dire plus).

Commentaires

  • Bravo Mr le Député ...et cher Lionel.

    "Y en a marre" de ces fonctionnaires et hommes politiques qui "trainent les pieds", alors qu'ils devraient donner l'exemple.

    Je te soutiens entièrement.

    Robert PROST

  • 455 opérateurs publics ne répondent pas, c'est scandaleux. Qu'on les menace de les virer, ils vont vite faire de la prose ... le ministre du budget est trop gentil. C'est évident qu'on risque de trouver des anomalies qui genent certains ... Bon courage.

  • Ces hauts fonctionnaires qui ne rendent pas des comptes, il ne faut pas les lacher!

    Nous comptons sur vous pour les "harceler" de questions à l'Assemblée car leur attitude est scandaleuse.

    Comme pour les comités "Théodule". Bravo.

Les commentaires sont fermés.