Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cérémonie des voeux à SEVRIER

Imprimer

Après une introduction en musique (et chorale) de plus de ¾ d’heure, digne d’un concert, discours du maire, remerciements et remises de récompenses.

 

Extrait de mon discours :

 

« … l’activité parlementaire a été particulièrement dense en cette année 2008, et l’année 2009 promet de l’être tout autant.

 

De nombreux textes ont été votés :

  • Revenus du travail
  • Modernisation du marché du travail
  • Fusion ANPE/UNEDIC
  • Revenu de Solidarité Active
  • Réforme des régimes spéciaux de retraite
  • Heure supplémentaires défiscalisées
  • Révision générale des politiques publiques
  • Grenelle 1 de l’environnement
  • Réforme constitutionnelle, qui donne des pouvoirs accrus au parlement, notamment en matière d’évaluation et de contrôle de la loi.

… je ne les citerai pas tous.

 

Comme vous le savez, j’exerce l’activité de député à temps plein, comme je m’y étais engagé. Je n’ai brigué aucun autre mandat lors des élections municipales et cantonales du mois de mars de cette année.

 

Membre de la Commission des Affaires Economiques, je me suis particulièrement occupé de textes de lois liés à l’emploi et à l’économie.

 

Je me suis particulièrement investit dans le projet de loi de modernisation de l’économie et notamment sur la problématique des délais de paiement, qui agit directement sur la trésorerie et donc la pérennité des entreprises.

 

Je me suis également investit :

  • dans la création du statut de l’auto-entrepreneur,
  • dans la mise en place de mesures de simplifications administratives,
  • dans la chasse aux comités théodules, sources de gaspillage …

La crise financière intervenue début septembre a bouleversé notre programme de travail. Il a fallut travailler rapidement à la mise en place de mesures économiques destinées a amortir le choc de la crise financière.

 

Car ne nous y trompons pas, bien que le Gouvernement poursuive ses réformes dans tout les domaines, c’est avant tout dans les domaines de l’économie et de l’emploi qu’il a décidé d’agir dès le mois d’octobre en mettant en place un plan de sauvetage des banques, préalable indispensable a toutes les autres mesures.

 

A défaut de créer des emplois en cette période difficile, il faut avant tout préserver ceux existant.

 

Il faut donc s’attacher à soutenir l’activité économique et la trésorerie de nos entreprises, conditions indispensables au maintien des emplois.

 

C’est ce que nous faisons depuis le début de cette semaine, avec l’examen du projet de loi de relance de l’économie, présenté le 4 décembre à Douai, par le Président de la République et sur lequel je suis intervenu dans l’hémicycle pas plus tard qu’hier matin.

 

Ce plan de relance de l’économie est basé sur des investissements massifs. Sachez qu’un plan de relance qui privilégie la consommation, ne contribue qu'à créer des déficits. C'est verser de l'eau dans le sable. Tout au contraire, un plan de relance basé sur l'investissement permet aux entreprises de remplir leur carnet de commande, tout en ne créant pas de dépenses récurrentes.

L'argent public est trop souvent utilisé pour du fonctionnement, et je ne peux donc que me réjouir que, pour une fois, l'Etat ai choisi de privilégier l'investissement.

Ce texte examiné, nous aborderons dès ce mardi une loi organique relative à la modification du travail législatif, qui fait suite à la Réforme Constitutionnelle votée en juillet dernier. Texte anodin pour le grand public, mais o combien important pour un meilleur travail les députés, et qui traite notamment de la réforme du droit d’amendement parlementaire. Ce texte, s’il est adopté, permettra notamment de mettre fin aux procédures d’obstruction systématique, et incitera clairement les députés à se diriger vers le mandat unique.

 

Nous enchaînerons ensuite sur des projets de loi relatifs au logement et à la réforme de l’hôpital, puis nous poursuivrons, en février, sur le Grenelle 2 de l’environnement, qui traitera de tout l’aspect financier des mesures pour l’environnement. Suivront, d’ici au mois de juin, le réforme de la formation professionnelle et la réforme administrative, le fameux millefeuille dont tout le monde parle depuis des années, mais auquel personne n’a jamais osé s’attaquer … »

 

P11304191.JPG
P1130426.JPG
P11304361.JPG

Les commentaires sont fermés.