Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Réunion de crise sur les loups

Imprimer

Cette réunion organisée hier soir en mairie de Bonneville par Martial Saddier, faisait suite à l'abattage d'un loup par un chasseur au Petit Bornand les Glières.

De nombreux maires étaient présents autour du sous-préfet, des parlementaires (Saddier, Carle, Tardy), ainsi que des représentants de la FDSEA, des agriculteurs et des chasseurs ...

Après avoir précisé que nous, parlementaires, ne pouvions cautionner un tel acte, contraire à la loi, la discussion s'est engagée sur la volonté d'apaisement voulue par tous.

Tout d'abord, tout a été fait pour que le chasseur ne passe pas en comparution immédiate, de façon à ce que l'on puisse analyser les charges retenues contre lui à froid, et éviter ainsi des incidents plus graves.

Ensuite, nous avons reprécisé les conditions d'un tir de prélèvement, telles que rédigées dans l'arrêté loup du 23 mai 2008, valable pour la période 2008-2009, et qui interdit tout prélèvement en période hivernale. 

Puis nous avons remis en perspective les dernières actions des parlementaires et du Préfet concernant le dossier loup :

  • Le Préfet a reçu la Fédération départementale des Chasseurs le 13 janvier et leur a demandé un rapport complet sur ce sujet.
  • Dès réception de ce rapport, le Préfet a envoyé le 6 février un courrier au ministère de l'agriculture et de l'Ecologie, demandant expréssement, et à titre expérimental, la possibilité d'organiser un tir de prélèvement avant même la fin de cet hiver.

Donc, conscients de la recrudescence des attaques, nous avons agit et attendons la réponse des ministères.

Jean-Louis Borloo, ministre d'Etat, ministre de l'Ecologie, de l'energie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire, devant venir le 13 mars sur ma circonscription, je souhaite mettre à l'ordre du jour une réunion privée à ce sujet, avec les principaux acteurs du dossier.

Tous les acteurs s'accordent à dire que pour qu'un tir de prélèvement soit effectif, il doit se dérouler en période hivernale, seule solution pour pister le loup : il faut donc une autorisation avant le 15 avril. 

Conclusion de la réunion :

  1. Militer pour une décentralisation des décisions de tirs de prélèvements (descendre des ministères vers préfecture de région ou préfecture départementale)
  2. Tout mettre en oeuvre pour arriver a une autorisation de tir sur le massif des Bornes avant la montée des agriculteurs en alpage (c'est à dire cet hiver)
  3. Inscrire dans la renégociation à venir de l'arrêté loup, pour la période 2010-2011, la possibilité de tirs de prélèvements en période hivernale, seule vrai solution pour arriver à des prélèvements effectifs.
loup1.JPG

Commentaires

  • Je crois rêver...
    Un chasseur tir de façon illégal un espèce protégée et votre réaction c'est de demander un renforcement des conditions de tir contre cette espèce...
    Si ce tir avait fait suite à des attaques sur du bétail on aurait pu comprendre, mais là ce n'est pas le cas.
    C'est le loup qui devrait profiter de cet évènement pour exiger un renforcement des sanctions contre les tirs illégaux. Sauf que le loup ne vote pas...

  • le loup n'est pas compatible avec le pastoralisme à la française.....le loup devrait être éradiqué ......
    le loup OUI mais dans les ZOO.....et pourquoi dans les bois de vincennes.....??
    j'espère qu'un jour le loup s'attaquera à des humains comme il y a une centaine d'années.....????
    le loup coûtent bien trop cher à la société.....
    ceux qui sont pour le loup....????pour moi ce sont des inconscients ......

  • Monsieur le Député,

    Pêcheur de mon état, originaire de Le Guilvinec, je suis en vacanceS dans votre beau département, mais tellement dangereux !! Car infesté de loups et de rapaces...

    Au point que j'hésite à laisser mes enfants participer à l'école de Ski...on ne sait jamais...!!
    Ou tout au moins je monte la garde avec mon fusil...

    J'ai lu que monsieur Borloo (Ministre de l'écologie) allait venir en visite chez vous... Il discutera de la "problèmatique loup", mais quelqu'un pourrait-il suggérer à Messieurs Martial Saddier et Lionel Tardy d'ajouter à cet échange, l'éventualité de la discussion d'un MORATOIRE, avec les Japonnais pour L'INTENSIFICATION DE LA PECHE A LA BALEINE car en effet cet animal mange du KRILL qui comme chacun le sait (ou pas) sont des invertébrés que l'on pêche en eaux froides... donc ces cétacés nous font une concurence assez importante (La baleine bleue par exemple peut avaler 2 tonnes de krill par jour).

    Donc si nous pouvions REGULER l'espèce, celà nous permettrait de mieux vivre ... Et en plus Les baleines s'approchent maintenant trop près des ports et cela devient extrèmement dangereux pour les chaluts qui rentrent...

    On risque a tout moment mort d'homme....alors si quelqu'un pouvaient intercéder auprès de vos députés... pour rajouter ma requête... merci pour les "paysans" de la mer...

    La question est : Aurez vous le courage de laisser passer ce texte ??

    A mon avis non !!

  • Monsieur le député,

    Le loup ne fait-il pas parti de la biodiversité?!

    N'a-t-il pas le droit de se nourrir d'animaux sauvage ou bien même d'animaux d'élevage?

    Même Jean de La Fontaine adorait du gigot!

    Combien reste-t-il de visages pâles et combien d'Indiens.

    Alors ne mêler plus le loup à vos mauvais dictons et à vos sales histoires. 3000 loups en Espagne, environ 2000 en Italie, autant dans certains pays de l'est. Sans que cela ne provoque le moindre problème.

    Environ 200 loups dans l'hexagone et des levées de boucliers d'une infime portion de la population.

    De qui se moque t-on ? Monsieur Lionel Tardy ne seriez-vous pas un peu dénaturé ? Et un tantinet populiste ? Soyez sérieux, vous vous ridiculisez pour plaire à un certain éléctorat.

    De plus, je vous mets au défis d'affirmer le chiffre exacte de loup dans le département, donc quand on n'en sait pas plus que celà, surtout quand on est un responsable politique, on prend le temps de réfléchir avant de parler, cela vous évitera bien des déboires.

  • Messieurs,

    Je vous rappelle que cet acte a été condamné par les élus, car contraire à la loi.

    Par contre, vos arguments sur la biodiversité me font sourire.

    Venez voir sur place, le loup n'ayant pas de prédateur, il est en train de mettre justement à plat votre chère biodiversité en attaquant tout ce qui se présente.

    Le nombre d'attaque devient exponentiel et il est donc urgent, pour assurer une bonne cohabitation entre éleveurs et prédateurs, de procéder à des tirs de prélèvement.

    L'effarouchement et les tirs de défense, c'est du pipo.

    Je vous rappelle que sur cette zone, le loup est présent depuis maintenant 5 ans et n'a cessé de se reproduire.

    Et il est également très clair que le seul moyen de pister un loup, c'est l'hiver.

    Il faut donc pouvoir effectuer un (des) prélèvements l'hiver, seul moyen d'arriver à ce que les prélèvements autorisés soient effectifs.

    Enfin, cher Clanet, j'ai accès a des chiffres qui ne font que conforter ma posture politique sur ce dossier. On en reparlera plus tard ...

Les commentaires sont fermés.