Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Essor du 19 février 2009

Imprimer

02 - 19février09 DL7.jpg
02 - 19février09 DL8.jpg

Commentaires

  • Un loup fait son boulot de loup.

    Il mange des chamois, des chevreuils et tout ce qui est vulnérable (malade, inadapté)

    Il est chez lui en montagne, contrairement aux chasseurs et autres pseudo éleveurs de brebis, qui votent pour vous, ça doit être sacrément gratifiant de les représenter, ils sont tellement intéressant ces braves gens.

    Et ils font dire tellement de co...ries

    Michaël

  • Cher Michael,

    Je vous invite à vous rendre sur place, à discuter avec l'ensemble des acteurs du milieu montagnard pour comprendre l'impact du loup sur nos territoires, déjà fragiles.

    Le loup n'est pas que l'animal que vous avez en pooster au dessus de votre lit, mais un danger pour la montagne.

    Entre le loup et l'agneau, moi j'ai fait mon choix.

    Florent

  • Cher Michaël,

    Je ne partage pas du tout votre point de vue : on pourrait en discuter des heures.

    Tout le monde est d'accord, dans cette affaire, pour dire qu'un cap a été dépassé cet hiver et qu'il faut aller vers un système de régulation effectif ...

    Le loup est entrain de manger tout ce qui bouge, de se reproduire à grande vitesse, et met à mal toute la biodiversité de nos alpages ... venez voir sur place les carcasses.

    Souhaitez-vous comme seule solution, une multiplication des chiens patous, comme il est préconisé actuellement ...

    Le jour où il y aura un gros accrochage, voire un mort, entre un touriste (voire un enfant) et un patou ... où serez-vous cher Michaël ...

    C'est vous qui irez expliquer aux familles que l'Etat a eu comme seule réponse de multiplier le recours aux chiens patous ... à cause des loups.

    Personnellement, je préfère y associer un programme de régulation.

  • Michaël,

    Tu as parfaitement raison cher ami, le loup fait son boulot de loup et c'est justement pour ça qu'il n'a rien à faire dans des alpages "habités" par l'homme, qu'il aille coloniser les steppes de Sibérie, le climat lui convient beaucoup mieux.

    Lionel,

    faut pas déconner tout de même, le patou n'est pas un tueur, il protège un troupeau contre tous agresseurs. Si le promeneur passe son chemin sans autre il ne sera pas inquiété.
    Cela dit, comme chez les humains, il y en a de plus agressifs que d'autres, n'en faisons pas une généralité.

    Maintenant le loup! Cet animal n'a aucun prédateur et si l'on y prend garde il sera demain aux portes de nos maisons en fond de vallée, il est donc impératif de réguler cette espèce. Mais avant tout cette régulation doit reposer sur des comptages et observations sérieuses ensuite il est évident que les prélèvement doivent être autorisés l'hiver car c'est le seul moment ou le loup peut être pisté.

    Ceci posé il faut également que tout ceci soit sérieusement encadré et codifié afin d'éviter tous dérapages ce qui n'excluera pas que les éleveurs utilisent des patous et par conséquent ils doivent également se responsabiliser et prendre en compte le problème.

    Je sais qu'avec Martial vous êtes sur le sujet et je suis certain que vous vous ferez entendre, que vous ferez entendre la voix du bon sens.

    Erebus

Les commentaires sont fermés.