Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Réunion sur les finances publiques à ANNECY

Imprimer

La réunion a débuté par un Quizz, puis une présentation détaillée de l'état des finances de la France.

Puis débat animé avec la salle, concernant les mesures structurelles à mettre en place, et les mesurettes facilement applicables et qui font au final économiser des milliards.

Toutes les remarques vont remonter au niveau national et seront consultables sur le site www.ladepensepublique.fr

Elles seront reprises par les députés de façon à influer fortement sur le débat d'orientation budgétaire qui se tiendra en juin.

Quelques chiffres clés :

 

Sur les dépenses publiques :

 

Les dépenses publiques s’élèvent à 991 Mds € qui se répartissent de la manière suivante :

  • Etat : 340.1 Mds € (34.3%),
  • Sécurité sociale : 444.4 Mds € (44.8%)
  • Collectivités territoriales : 206.5 Mds € (20.8%)

Une partie de ces dépenses est financée par de la dette nouvelle.

 

Sur la dette publique :

  • Actuellement, la dette publique représente 50 000 € par actif ou 20 000 € par Français.
  • La dette publique est de 67 % du PIB en 2008 et sera à 74 % du PIB en 2009, soit 1 400 milliards d'euros
  • La charge de la dette, c’est le 2ème poste de dépenses de l’Etat avec 43 Mds € (en comparaison le budget de l’Education nationale, 1er poste de dépense, c’est 60 Mds €, le 3ème budget de l’Etat c’est la Défense avec 37 Mds € et le 4ème, c’est l’enseignement supérieur et la recherche avec 25 Mds €).
  • En équivalent SMIC, la charge de la dette, c’est plus de 3 millions de SMIC par mois.

Sur le déficit de la France :

  • Le déficit public a atteint 3.2 % du PIB en 2008 et atteindra 5,6 % du PIB en 2009.
  • Lorsque le budget pour 2009 a été préparé, le déficit prévisionnel était de 52 milliards. Aujourd'hui, il est de 104 milliards €.
  • la france vivra a crédit à partir de la fin août 2009.

Sur l’emploi public :

 

La fonction publique en France représente 5,2 millions d’agents soit plus de 21% de la population active qui se répartisse de la manière suivante :

  • Fonction publique d’Etat : 2,5 millions de fonctionnaires (49%)
  • Fonction publique territoriale : 1,7 millions (32%)
  • Fonction publique hospitalière : un peu plus d’1 million (19%)

Les perspectives d’embauches nouvelles dans la fonction publique :

  • Les collectivités locales prévoient l'embauche de plus de 34.800 agents en 2009 (communes : 18 320, régions et départements : 9 370 et structures intercommunales : 7 170).
  • Selon le ministère de la santé, 25 000 emplois nets ont été créés en 2008 dans les hôpitaux publics et établissements médico-sociaux et ces créations se poursuivront en 2009.

Sur la fraude :

 

Le Conseil des prélèvements obligatoires évalue la fraude fiscale et sociale dans une fourchette de 29,1 à 40,2 milliards d'euros :

  • les deux tiers sont imputables aux impôts :
  • 4,3 milliards d'euros pour l'impôt sur le revenu (IR),
  • 4,6 milliards d'euros pour l'impôt sur les sociétés (IS),
  • entre 7,3 et 12,4 milliards pour la taxe sur la valeur ajoutée (TVA),

Le tiers restant concerne les prélèvements sociaux. 

 

 

Documents téléchargeables (cliquez sur les fichiers) :

 

 

Quizz

Etats généraux dépense publique

Questions - réponses

 

 

P11603531.JPG
P11603651.JPG

Commentaires

  • Super Job !

    Des explications claires sans parti pris, une audience avec des personnalités de qualité. Un débat qui est resté extrêmement positif.

    Des méthodes didactiques appropriées. Voilà comment les français pourront se réconcilier avec le monde politique. A refaire sur d’autres thèmes.

  • Excellente réunion, merci pour cette initiative.
    A renouveler sur d'autres thèmes
    Il y existait un déficit d'informations objectives, du gouvernent, de l'assemblée, des élus nationaux et régionaux.
    J'ai le sentiment que la tendance s'inverse et la réunion d'hier au soir s'inscrit parfaitement dans cette dynamique de communication et d'information à destination des citoyens, des électeurs et des administrés.
    C'est dans cette démarch, sur le terrain que les convictions individuelles de tout-un-chacun se construirons.

  • Bravo pour votre initiative.
    Persévérez dans cette nouvelle façon de communiquer avec les savoyards.
    Dommage que vos collègues régionaux ne vous imitent pas dans cette nouvelle façon de faire de la politique.

  • En ce qui concerne le débat, je suppose que vous avez noté l'expression d'un "ras le bol", quasi unanime des intervenants, concernant une administration qui est incapable de se réformer par elle-même.
    Une administration qui est la cause principale du déficit chronique de l'Etat par ses coûts de fonctionnement

    Nous demander ce qu'il faut changer alors que tout a été mis en exergue, dit et écrit depuis de nombreuses années dans les innombrables rapports produits par l'administration, elle-même, frise la démagogie de la part d'un parti comme l'UMP.

    Il suffit d'appliquer les recommandations de tous ces rapports 'enterrés" ou de suivre les préconisations annuelles de la cour des comptes.
    Ce serait déjà un bon commencement!

    Le temps du constat et du diagnostic est révolu!!!
    Déjà du temps de Giscard (1973), il y avait un ministère des réformes administratives!!!

    36 ans plus tard, ce que nous attendons d'un parti majoritaire,comme l'UMP, c'est de passer à l'action et pas seulement se contenter de "réformettes".

  • Bravo pour cette réunion avec une thématique essentielle pour nos concitoyens : l'impact sur l'imposition, sur le moral, sur l'exemplarité, sur la dynamique et sur la compétitivité de notre pays sont les conditions du retour à une croissance efficace et durable.

    Beaucoup de travail à réaliser avec l'espoir que les freins corporatistes (à tous les niveaux) prendront d'abord en compte l'intérêt de la nation et de "l'ensemble" de nos concitoyens !!

    Merci pour la pédagogie et l'accessibilité de la présentation.

  • Si vous manquez d’inspiration à l’UMP pour les réformes je vous conseille de vous rapprocher de « think tank » comme l’Ifrap, organisme indépendant, dont les études analysent la performance de l’Etat, des administrations et des politiques publiques.
    www.ifrap.org/

    A signaler également que l’association Contribuables Associés a publié un guide pratique permettant de comprendre les finances communales « Votre commune est-elle bien gérée ?».

    Je le recommande car avec ce « sésame », qui ne coûte que 3 €, l’analyse et la compréhension des comptes d’une commune deviennent un travail à la portée de tous.
    www.contribuables.org
    01 42 21 16 24

  • Bonsoir Lionel,

    Je souhaiterai faire un billet sur les finances publiques et diffuser les éléments que tu as mis sur ton blog en signalant bien entendu ton blog comme source.

    Es-tu ok ?

  • Pas de problème Anne.

    Ces documents sont faits pour être diffusés.

  • Ok Publié et encore merci.

  • Bravo Lionel pour cette présention de l'état des dépenses publiques de notre pays.

    La présentation était claire et elle a permis un débat constructif.

  • Réunion d'informations sur les finances publiques d'une grande clarté .
    Lionel est un excellent pédagogue.

    Communiquer sur le déficit de la France ,sur l'emploi public,en cette période de crise,est très courageux.
    Débat très positif.

Les commentaires sont fermés.