Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dauphiné Libéré du 11 juin 2009

Imprimer

05 - 11juin09 DL.jpg

Commentaires

  • Monsieur le député,
    J'approuve totalement ce que vous écrivez dans cet article, vos propos son justes, plus que le simple faite de crier au loup ou bien de tenter de justifier le "piratage" (même si ce vocable n'est vraiment pas approprié).

    N'avez vous pas la possibilité de faire le nécessaire pour que votre chef de groupe à l'assemblée soit enfin conscient qu'il faille crédibiliser le travail parlementaire qui fort heureusement sur d'autres sujets fait un travail de fond remarquable. Est il raisonnable qu'en temps de crise pour tous les français (et pas seulement les artistes) les députés passent 1 mois à discuter sur un texte dont l'issue est vraiment incertaine. Aujourd'hui on a l'impression que c'est l'exécutif qui dicte ce que les parlementaires doivent faire. Or à l'école on m'a appris que la 5ème République, c'était la séparation de l'exécutif, du législatif et du judiciaire (aurai-je mal suivi mes cours d'instructions civiques), en 2009 on a pas vraiment l'impression que es politique souhaite respecter ce modèle.

    Dans nos entreprises, un travail d'une telle imprécision, aurait été rejeté il y a bien longtemps et le chef de projet aurait sûrement subit des remontrances de son responsable, or là la ministre de tutelle s'apprête à relancer la bataille, cela ressembel à un chantage des industries culturelles, si ce n'est pas le cas en tout cas cela est ressenti tel quel, notamment sur le fait d'enfin mettre à disposition une vrai offre légale en contre partie de sanctionner les internautes qui téléchargent illégallement

    Je suis d'accord avec vous qu'il faut des états généraux de l'internet et de la culture (pas ceux que M lefebvre avait conduit avec les industriels de la culture au dernier trimestre 2008)
    J'ai lu attentivement que Mme N. Kosciusko-Morizet militait pour favoriser la création sur Internet, c'est un formidable levier de croissance et une occasion de dynamiser notre économie vous devriez unir vos efforts, car c'est la prochaine génération qui votera en 2012 et la majorité pourrait bien en payer les frais (regardes les résultats du parti pirate en suède).

    Par pité, dites à vos collègues de l'UMP de ne pas être conservateur ou de ne pas protéger les intérêts de quelques corporations, mais faites en sortes qu'un vrai libéralisme économique ait lieu dans notre pays !

    A vous lire

    cordialement;

Les commentaires sont fermés.