Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervention sur BFM Radio

Imprimer

Je suis intervenu en direct ce matin de 10 heures à 10 heures 50 sur BFM Radio, dans le cadre de l'émission "les grands débats", animée par Nicolas Boze.

Sujet du débat de ce jour : la loi HADOPI.

Mes contradicteurs étaient :

  • Alain Rocca (réalisateur)
  • Hervé Rony (SNEP : Syndicat National de l'Edition Phonographique)
P1200381.JPG

Commentaires

  • Je vais vous regarder : soyez combattif mais avec sang froid ... Comme dans l'Hémicycle !!!

    Sinon ... Encore une fois la "rupture" avec les pratiques politiques se fait attendre :

    Je viens en effet d'apprendre que Renaud Donnedieu de Vabres est pressenti (c'est à dire désigné) pour prendre la tête du nouvel organisme de promotion touristique de la France à l'étranger, l'agence Atout France, quand celui ci sera officiellement créé.

    Petit rappel : pour ceux qui ont suivi DADVSI, il est inutile de présenter RDDV. Ce brave RDDV était en effet le Ministre de la Culture de l'époque, et comme ALBANEL lui aussi a laissé un souvenir incomparable...Même si depuis la Ministre actuelle l'a coiffé au poteau ! (Et pourtant, c'était difficile, mais il est vrai qu'elle s'est surpassée !)

    A croire que le Ministère de la Culture est dévolu, depuis Malraux, a des individus qui ne connaissent absolument rien à leur travail ! Et qui ont pour rôle de rabaisser la "culture" à son pire niveau !

    Mais passons, et revenons au brave RDDV. Outre ce Ministère, ce dernier a fait une courte carrière au niveau préfectorale, et un passage éclair au Conseil d'Etat (avec prescription de surtout ne pas s'y présenter faut il espérer ? (Comme on a demandé à M. Martinon de ne surtout pas venir travailler à l'ambassade de N.Y après son renvoi de l'Elysée) On remerciera au passage le Premier Ministre de l'époque de l'y avoir mis ! Pensez donc : comment mieux crédibiliser le Conseil d'Etat qu'en y envoyant quelqu'un qui ne fait pas la différence entre droit administratif et droit pénal ? Les citoyens peuvent être assurés d'avoir une bonne justice administrative !)

    Trouvant sans doute rasant son travail de Conseiller d'Etat, à moins que l'oisiveté ne lui ai pesé ? RDDV se lance dans une carrière d'apparatchik, avec un mandat de conseiller régional et une série de poste de directeur de cabinet de François Léotard, le suivant dans ses différentes fonctions entre 1987 et 1997.

    Sautant le pas, RDDV tente l'aventure parlementaire et devient député, après la dissolution. Mais, de toute évidence, celle ci exigeant trop de lui...RDDV devient Ministre des Affaires Européennes en 2002, mais n'est pas gardé par Raffarin, car mis en examen.

    Après ses exploits au Ministère de la Culture, le brave RDDV, qui entre temps a perdu aux législatives de 2007...Regagne le Conseil d'Etat, de toute évidence RSA des Anciens Premiers Ministres !

    Mais comme on l'a dit, cette planque dorée ne satisfait pas le brave RDDV, qui se voit recaser, par M. SARKOZY, comme ambassadeur de la dimension culturelle de la présidence française de l'Union européenne où l'on peut, sans commune mesure, faire état de son absence !

    Et nous voici maintenant en 2009. RDDV est sur le point (si ce n'est fait) de se retrouver président d'un groupement d'intérêt économique dans le domaine du tourisme. Comme chacun sait, RDDV est parfaitement compétent !

    Sincèrement, M. TARDY, M. SARKOZY et consorts pourraient ils cesser cette tradition bien française qui consiste à recaser les anciens responsables politiques, incapables de s'arrêter, à qui il faut encore et toujours des titres, des fonctions et ce qui, accessoirement, va avec et améliore le quotidien ?

    Que l'on soit devenu, en 24 h (via la victoire de Cohn Bendit) écolo "en haut" fort bien. Mais ne pourrait pas "recycler" les bonnes volontés, qui aiment notre pays, et jeter, une bonne fois pour toute, les éléments périssables ?

    Pourrait on arrêter de recycler les "has been" de la politique, que cela soit dans le cadre de la "politique d'ouverture" ou dans celui du "recasage" des bons amis du Président ? N'aurait il pas un seul "ami" compétent ? Et qui aime, sincèrement, la France ?

    Comment veut on que la France s'en sorte, si l'on met à sa tête les plus incompétents, les moins vertueux, et les moins capables ? Est il RESPONSABLE de laisser à M. RDDV le soin d'un secteur primordial pour la France (le tourisme) alors que son "CV" et expériences passés prouvent qu'il n'a rien d'un homme d'Etat ? Et tout d'un courtisan, qui plus est d'une incompétence rare...Mais prolifique, vraisemblablement, au Gouvernement !?

    A l'heure où l'on demande des efforts conséquents aux Français, dans le cadre, qui plus est, d'une crise économique sans précédent...La priorité ne devrait elle pas d'évacuer l'ivraie, et de conserver, uniquement, le bon grain ? De cesser cette pratique détestable qui consiste à recaser, en permanence, ceux dont le suffrage populaire et l'administration ne veulent plus ?

    Les rois de France avaient beaucoup de défauts, mais en général ils ne donnaient pas les postes stratégiques à des incompétents. Ainsi, Henri II, tout amoureux de sa Diane de Poitiers, ne choisi pas Montmorency comme connétable parce qu'il était un protégé de la "dame de ses pensées" mais...Parce qu'il avait montré ses talents en matière militaire et de sens politique.

    Napoléon Bonaparte, hors sa monumentale erreur de placer sa famille à la tête de l'Europe, a choisi des personnages pas forcément toujours sortables, mais qui au moins étaient compétents dans leur domaine ! Ainsi, Talleyrand, chargé de défendre la France au niveau diplomatique, fit il merveille...Et ce n'est pas un hasard si Louis XVIII, à la chute de l'Empereur, conserva Talleyrand, qui défendit avec justesse, et talent, la France au Congrès de Vienne.

    Le Général De Gaulle avait un Gouvernement de personnes compétentes. Ainsi, Malraux était il un Ministre de la Culture digne de ce nom !

    Que M. SARKOZY veuille "caser" certains de ses "amis" admettons. Mais est il OBLIGE de mettre toujours les pires incompétents aux postes clés ? Qui, sincèrement, pourrait être rassuré en cas de guerre, par Hervé Morin ? Personne. Qui peut l'être par Mme Lagarde, dont la crédibilité est nulle ? Que dire de la Ministre de la Culture, dont l'incompétence est stupéfiante ? Ect.

    Au lieu de faire un "casting" de "stars" ne pourrait on pas avoir un VRAI GOUVERNEMENT et non la star ac version Gouvernement ?

    Il y a des parlementaires, des personnalités à l'UMP, dans les associations, dans les entreprises, qui peuvent faire bien mieux que ce ramassis de "recasés" qu'on devrait, une bonne fois pour toute, mettre à la retraite !

    Pourquoi n'utilise t on pas ce vivier ?

    Par la même occasion, M. SARKOZY pourrait se séparer de M. GAINO. (Ou ne le garder que comme "plume")
    Sincèrement, n'y a t il pas de quoi désespérer à la lecture de tels propos ! Et ce type "conseille" le Président ! On comprend mieux pourquoi la France va mal !
    http://maitre-eolas.fr/2009/06/16/1451-prix-busiris-a-henri-guaino

    Et si, M. SARKOZY remplaçait son "conseiller très spécial" par...Maitre Eolas ? Enfin une personne compétente !

  • N'en ayant entendu que dix minutes ce matin.

    Avec des responsables comme ceux que vous aviez en face de vous, l'industrie culturelle n'est pas au bout de ses peines.

    Le problème c'est le travail n'a pas été fait.

    Lorsque j'entend Mme albanel, ou les intervenants de ce matin dire que l'offre existe et est de bonne qualité, on se dit qu'ils ne savent pas de quoi ils parlent.

    Par curiosité, j'avais regardé avant les debats hadopi la disponibilité en DVD et en VOD location ou vente des films primés lors de ces trente dernières années aux différents festivals, cérémonies ( oscar, cesars, cannes berlin et venise ).

    Le résultat est effarant. a peine 10% de disponibilité contre 80% pour les DVD au moins. et pour les films de plus de 3 ans le prix location en VOD est souvent de l'ordre de grandeur du prix d'acquisition d'un DVD physique en ligne ( j'avais regarde fnac alapage amazon et cdiscount ). tout cela pour une vod qu'on ne peut regarder bien souvent que sur ordinateur.

    Que ne participa pas Mme Kociusko Morizet aux débats. elle au moins a conscience de la qualité de l'offre.

    M Besson qui s'est répandu dans les journaux et qui a la maitrise économique de la distribution de ses oeuvres, puisqu'il produit, a la grande majorité de ses oeuvres non disponibles en VOD...

  • Finalement pu ecouter en entier après telechargement du site BFM...

    Une petite remarque de fonds sur un de vos propos: vous avez remis en avant l'amende en disant qu'elle aurait évité l'impasse de l'inconstitutionnalité. Ceci est partiellement faux.

    En effet, si l'inconstitutionnalité de la coupure aurait effectivement disparu (ce qui n'aurait pas permis au juge constitutionnel de rappeler que la liberte d'expression et de comminication en tant que prealable au debat democratique a un statut particulier, ca aurait ete domage qu'il ne le dise pas ), l'inconstitutionnalite du renversement de la preuve aurait subsisté, même si moins fortement du fait du caractere reversible de l'amende.

    Sinon, globalement cette émission n'avait aucun intérêt car il n'y a eu aucune discussion. Les interlocuteurs n'ont pas accepté votre position de ne discuter que le texte, et n'ont fait que relancé les arguments entendu ad nauseam, enclenchant des réponses de votre part aussi trop entendues... voila ce qui arrive quand on a deja suivi les 50 heures du debat parlementaire ...

    Avez vous des nouvelles des 'etats generaux' de la creation, et ou en est Mme Kosciusko-Morizet dans son travail sur les nouvelles offres ?

Les commentaires sont fermés.