Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hadopi : petite BD trouvée sur le site www.fcointe.com

Imprimer

72895-hadopi-en-pis-loi-fcointe-francois-cointe.jpg

Commentaires

  • Juste pour etre "juste". Ce serai bien de rendre à Cesar ce qui est à Cesar.

    Le site en question d'ou est tiré cette planche : http://www.fcointe.com/blog/index.php/

    En tout cas merci pour votre engagement aux côtés des internautes pour la défense de leurs libertés.

    Bon continuation.

  • OK, erreur corrigée ... respectons les droits d'auteur.

  • Marrante la planche ^^

    Il est courant d'écrire "Source xxxx via yyyy" histoire de donner du crédit à l'auteur mais aussi à celui qui nous fait découvrir une chose intéressante.

    PS: La page d'accueil du blog contient beaucoup d'articles, plus d'une 60ène je crois. Du coup, elle est plutôt lourde et assez longue à charger (connexion ADSL non dégroupée pour moi). Peut-être restreindre encore un peu plus le nombre d'articles en page d'accueil ?

  • Bonsoir,

    Le concept de rémunérer les auteurs des œuvres téléchargées sur le net, c'est sur, l'idée est noble et même nécessaire.

    Le concept de l'offre l'égale, est par contre totalement utopique voir même absurde. Restons logique est pragmatique: pourquoi acheter le droit de télécharger un film(j'ai vu ça il y a deux jours) un film 3,99€ valable 24h?ou 7,99 pour une version définitive, le prix est exorbitant totalement irréaliste, surtout si à coté le film est dispo gratuitement au téléchargement?
    P
    Pas de solution donc? Et bien si la licence global, mais pour cela il faut que l'objectif du gouvernement soit de rétribuer les auteur et créateurs et non de trouver le moyen de coller des prunes et d'encaisser.

    Car il faut bien le dire HADOPI et HADOPI2, rien n'est prévu pour rémunérer les s auteurs.
    Si je paye une sommes incluse directement dans mon abonnement(une hausse des prix est a prévoir et est acceptable, du moment qu'elle est raisonnable(et pas comme le joli cadeau d'EDF tout le monde y trouverait son compte, un gouvernement avec un problème en moins a gere des s auteurs mieux rémunères et des utilisateurs téléchargent l'esprit tranquille.

    Mais comme je l'ai dit plus haut encore faut il que objectif oit la protection des œuvres.

    Maintenant c'est nouveau, on veut lire nos e mails et nos s pièces jointes, bravo. mais à qui dois je m'adresser pour dénoncér qu'un individu assermenté, a vu les photos des mes enfants( je m'en fout qu'il soit assermenté, pas confiance moi) ou des photos de ma femme ou de moi à poils (on est adultes on fait ce qu'on veut) en fait lire les e mails et les pièces revient à ouvrir toutes les enveloppes de courrier envoyer par la poste pour en lire le contenu.

    Ou va t on?

    Les français ont ils l'air aussi cons? et finalement le sommes nous autant que ça pour le supporter?

    La blague du moment :
    La tolérance des radars va être baissée bien sur réactions ... trois jours plus tard comme par hasard plus de morts sur les routes en juin 2009 qu'en juin 2008.

    Finalement on doit être vraiment cons.

    Un Électeur qui en a plus que marre d'être pris pour le dernier des derniers des attardés

  • Selon moi, il y a une possibilité plus simple que les grands travaux gouvernementaux pardon usines à gaz ... prévus via HADOPI I et HADOPI II.

    Pourquoi ne pas résoudre le problème du piratage à la source et prévoir des abonnements contractuels, souscrits par l'intermédiaire des fournisseurs d'accès, par exemple ? Tout litige survenant dans l'exécution des contrats relèverait bien entendu des tribunaux.

    Je ne pense pas que la loi, en la matière, soit la bonne solution. Du moins, pas les lois stupides qu'on propose au Parlement d'agréer...Ce que malheureusement ce dernier fait !

    Pour moi, le droit à la propriété est important...Mais le droit à l'information aussi. Internet n'est pas seulement une plate forme de loisir, c'est devenu, pour beaucoup, un vrai média nécessaire pour la vie de tous les jours. Y compris dans les rapports avec l'administration.

    Je crois, par conséquent, qu'il faudrait s'aventurer vers la question des contrats - comme l'ont fait tous les pays qui ont renoncé aux usines à gaz style HADOPI II et I - et utiliser la loi simplement pour encadrer lesdits contrats (histoire qu'on ne pousse pas les choses un peu trop loin)

    Par ailleurs, il convient de s'interroger sur nos modèles culturels, qui sont, reconnaissons le, largement dépassés. Car la défense du droit à la propriété, des droits d'auteur, c'est bien...Mais nos artistes défendent-ils un droit fondamental, ou un avantage acquis ?

    Nos artistes défendent les droits d'auteur...Mais pas ses conséquences logiques (c'est-à-dire la concurrence, la liberté des prix, etc.) ?

    Ils veulent bien le droit de propriété, quand cela les concerne, mais avec un modèle culturel fait de subventions, d’aides publiques, de privilèges de toutes sortes et de l’exception culturelle pour se protéger de la concurrence étrangère. (N'y a t il pas une loi qui oblige les télés, les radios, et j'en passe à diffuser prioritairement les artistes français ? Ou du moins des "quotas" en la matière ?)

    Lorsque le droit d'auteur fut créé (en 1791) les Révolutionnaires n'avaient pas pour idée de défendre une caste...Mais bien le désir de permettre aux artistes de vivre de leurs compositions, sans avoir recours, comme jadis, à des mécènes.

    Par ailleurs, les droits d'auteur permettaient à la France d'acquérir un statut privilégié, puisque la reconnaissance de ces fameux "droits" allaient attirer dans notre pays de nombreux artistes étrangers, qui allaient prendre la nationalité française, pour bénéficier de ce nouveau "statut".

    Et bien sur, ces droits d'auteur avait une dernière finalité. Puisque la France reconnaissait aux artistes de tels droits, ces derniers allaient, naturellement, se mettre à son service...Autrement dit "éclairer" le monde, sur cette fameuse France révolutionnaire, qui pour le coup, venait de révolutionner le monde...En faisant de la culture, un bien marchand ! Et des artistes des citoyens pouvant vivre de leurs oeuvres ! (Dès lors que celles ci obtenaient un succès auprès des citoyens bien entendu, conformément aux critères méritocratiques érigés par la Déclaration de 1789)

    Je pense que les parlementaires de 2009 devraient revenir aux sources, aux origines, de la naissance du droit d'auteur.

    Fait pour permettre aux artistes méritants de vivre de leurs oeuvres...L'Etat aujourd'hui semble remplacer les mécènes d'hier. Ne devrait on pas réfléchir, aujourd'hui, à "comment faire vivre les artistes de leurs oeuvres" sans soutien particulier d'un mécène, fut il l'Etat ?

    Fait pour démocratiser la culture...On constate aujourd'hui des prix prohibitifs. Ne devrait on pas réfléchir à "comment établir une saine concurrence, susceptible d'aider les jeunes artistes à se faire connaitre, les artistes reconnus à vivre de leurs oeuvres sans être dépendants au point qu'on connait, des grandes maisons de disque et autres (favorables à l'HADOPI comme par hasard) ?

    Fait pour attirer des artistes dans notre France, et pour contribuer à son rayonnement international, le droit d'auteur a t il gardé sa vocation ? Si non, comment la restaurer ?

    Voilà des questions passionnantes, qui méritent, à ce qui me semble, qu'on s'y intérèsse, pour répondre à ce qui me semble la vraie question de notre temps : ne convient il pas de retourner aux sources du droit d'auteur pour pouvoir résoudre les problèmes d'aujourd'hui ? Ne convient il pas d'enlever les scories qui se sont accrochés au droit d'auteur, pour lui faire retrouver toute sa pureté, pour trouver des solutions d'aujourd'hui ?

    Je crois qu'il faut cesser de brandir l'argument de "l'exception culturelle" pour justifier la "protection" des artistes. On ne le dira jamais assez : le voeu de l'auteur des...Droits d'auteur, c'était que les artistes puissent vivre de leurs compositions, créations. Sans secours de l'Etat ou de mécènes privés ou publics. Où en est on ?

  • Très beau et très juste commentaire Salim :)

    Par contre ca me fait rire moi, de voir un député, UMP en plus, oublier de citer sa source et écrire ensuite "Ok, respectons le droit d'auteur" comme si c'était facultatif.

    Ca me rappelle la fois où une musique d'un groupe en quelques lettres (j'ai oublier, il se fait tard) avait été utilisée sans aucune autorisation pour votre partie si mes souvenirs sont bons, et qu'en dédommagement ils avaient reçu 1€ symbolique. Pendant ce temps des citoyens au RMI sont condamnés à plusieurs milliers d'euros d'amendes, comme exemple avoue-t-on indirectement ... (cf. une news récente de PCInpact.com).

  • Désolé cher Florian, mais le lien initial vers www.pcinpact.com indiquait déjà l'auteur de ce document.

    C'était de l'humour ...

  • Il ne faut pas tirer sur l'ambulance. Il y a si peu de députés UMP prenant position contre cette loi profondément liberticide que ce n'est pas à Lionel Tardy qu'il faut asséner des calbotes électroniques.

    Ceci dit, M. le Député, j'ai voté pour Nicolas Sarkozy aux présidentielles pensant bien candidement que c'était quelqu'un de droit et de pragmatique.

    Je pensais qu'un capitaliste ne soutiendrait pas un business (l'industrie du disque) qui ne sait pas s'adapter à l'évolution du marché.

    Je pensais que le lobbying était une pratique d'un autre temps. Je pensais que les droits fondamentaux et les libertés individuelles étaient particulièrement chères aux yeux de notre président.

    Croyez en ma profonde déception de voir notre président tourner le dos à toutes ces valeurs pour contenter ces lobbies. Vous savez tout autant que moi que les auteurs, les artistes n'auront pas plus d'argent du fait de cette loi. Vous savez qu'elle ne changera rien à l'écroulement du marché du disque. Vous savez qu'elle monte les artistes contre leur public.

    Vous savez que c'est une mauvaise loi, une loi honteuse dans ses implications, dans son application et dans ses réelles motivations.

    Vous avez tout mon soutien dans votre combat à vous y opposer. Merci.

  • LOL très bon !!!

Les commentaires sont fermés.