Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Essor du 1er avril 2010

Imprimer

04 - 01avril10 Essor2.jpg

Commentaires

  • Vous avez raison dans ce que vous dites.

    Cependant l'UMP a également sa part de responsabilité en amenant sur la place publique le débat sur l'identité nationale.

    D'ailleurs on se demande toujours qu'elle en sera l'issue.

  • Votre analyse de la montée du FN est trop simpliste.

    Il y a encore beaucoup plus inquiétant à l'avenir si on observe ce qui se passe à Lyon.

    En effet, le FN semble être la seule formation déterminée à s'ériger en OPPOSANT et la seule formation à se soucier de la gestion des deniers publics.

    Par exemple, dès la première séance du conseil régional, ce parti a demandé que la commission dite "permanente" soit limitée à 40 personnes.

    De son coté, Queyranne proposait que tous les élus (157) siègent à cette commission.

    Ce qui revient à confondre la commission permanente avec les réunions plénières de la totalité du conseil régional!

    Quel en est donc l'intérêt?

    C'est, en fait, une manière de détourner la loi pour gratifier chaque élu d'un BONUS de plus de 1 000 euros (différence de traitement entre un conseiller de base et un conseiller siégeant à la commission permanente).

    Seul 6 conseillers UMP (sur 40) ont voté avec le FN la limitation, qui pourtant relevait de la bonne gestion de l'argent public : une économie de plus de 1 M€.

    Donc 34 élus UMP ont déjà oublié leurs promesses de s'opposer à la mauvaise gestion de Queyranne et sont, à peine élus, déjà totalement complices des "magouilles" de la gauche !

    Visiblement, ils préfèrent aller à la "soupe".

    DECEVANT ce manque d'honneur.

    Et où est l'autorité de Mme Grossetete qui serait (dit-on) parmi les 6 UMP minoritaires à ne pas s'être reniée?

Les commentaires sont fermés.