Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les élus, fracturés du numérique ?

Imprimer

Je suis intervenu ce matin lors des Assises de l'AMIF (Association des maires d'Ile-de-France) à Paris.

Le débat a porté sur l'usage des nouvelles technologies, sur l'internet mobile et en particulier sur l'utilisation d'internet par les élus.

J'ai été notamment sollicité pour apporter mon témoignage sur les actions de "démocratisation" des usages d'internet auprès des parlementaires et plus particulièrement sur la mise en place "des ateliers de l'Elu 2.0", sous l'égide de Nathalie Kosciusko-Morizet.

Celà m'a permis de réaffirmer tout l'intérêt des parlementaires à se mettre sur internet. On ne peut plus se contenter dorénavant du traditionnel "Journal du député" qui est obsolète ... dès sa parution.

Comme je l'ai expliqué, on assiste a une réelle prise de conscience des élus nationaux depuis la mi-2009 sur les enjeux d'internet.

Ils se sont rendu compte, au travers de lois comme la Hadopi, la fracture numérique, la LOPPSI, les jeux en ligne ... que de plus en plus de textes touchent à internet, et qu'ils doivent être capables de légiférer en ayant en main les tenants et les aboutissants ... et en étant capable d'appréhender les technologies.

Ces "ateliers de l'Elu 2.0" ont notamment permis à beaucoup de parlementaires de se familiariser et de s'approprier leur "sphère internet".

Site internet, blog, Facebook, Twitter, Youtube, Dailymotion et autres réseaux sociaux ... tous ces outils et leurs usages ont été passés en revues lors des différentes sessions, de façon a leur permettre d'élaborer une stratégie internet :

  • comment prendre une position
  • comment publier une réflexion libre
  • comment lancer un débat
  • comment faire de la veille
  • comment gérer ses followers, ses contacts
  • comment gérer les commentaires

Bref, une vraie boite à outils qui ne demande qu'à être déclinée au niveau des élus locaux pour qu'ils soient eux aussi en mesure d'instaurer un dialogue plus étroit avec leurs électeurs .... et ainsi leur éviter de devenir des fracturés numériques.

Mais attention, tout celà prend du temps et doit être suivi au quotidien : à titre personnel, je passe 1 h 30 par jour à gérer mon blog, mon compte Facebook et mon compte Twitter, avis aux amateurs.

P11006031.jpg
133509.JPG

Commentaires

  • Dans un billet de blog il y a 3 ans sur Agoravox, je parlais des "paralysés de la souris" (*). NKM parle maintenant de fracturés... la situation semble donc pas être en voie d'amélioration, ceci d'autant que les technologies évoluent toujours à très grande vitesse.

    Les "pas de sénateur" ne sont donc plus adaptés à la situation. Mais à force de répéter les messages ont arrivera bien a combler le fossé numérique.

    En tout cas, en matière de e-Tourisme cela bouge un peu du côté des pros qui adopte Tourisme 2.0.

    (*) http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/les-reseaux-sociaux-fondement-de-l-31712

Les commentaires sont fermés.