Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Avec son nouveau clip "Insoutenable", la Sécurité Routière frappe fort

Imprimer

Le dernier clip de la Sécurité Routière se présente comme un coup de poing et ne lésine ni sur les moyens, ni sur la violence du scénario et des images.

 

Pour sa nouvelle campagne de communication, la Sécurité Routière joue les cartes de la jeunesse et du réalisme. La jeunesse : c'est en effet la cible privilégiée par ce court film (aux alentours de 5 minutes) diffusé sur internet et qui a été présenté dimanche soir à quelques blogueurs.

 

Le réalisme : il s'agit de présenter, vue de l'intérieur, la soirée d'un groupe de jeunes endeuillé par un accident de la route après avoir largement abusé des boissons alcoolisées, et la fin de nuit vécue par la mère à laquelle un gendarme vient annoncer la mort de son fils, en lui demandant de venir reconnaître le corps.

 

Commentaires

  • Bien trop long et trop construit cinématographiquement pour être "choc" : ce clip touchera peut-être les adultes mais sûrement pas les jeunes.

    Et pourquoi parle-t-on encore une fois uniquement des jeunes et non pas de leurs victimes (ceux de l'autre voiture) ?

    Quand dira-t-on enfin que celui qui prend sa voiture en ayant bu est un assassin ? Qu'il soit jeune ne change rien à la réalité : c'est un assassin et sa mort évitera peut-être d'autres victimes, alors...

  • Une fois encore, on dépense des milliards pour rien (du style la "campagne promotionnelle du Gouvernement sur les retraites : les agences de comm seraient elles à ce point déficitaires ?) pour envoyer un "message" qui n'abuse plus personne.

    "Insoutenable" ? Hier peut être. Mais aujourd'hui ? Un "jeune" voit tous les jours bien pire, via les jeux vidéos ou la télé ! On peut même voir dans les cinés des films bien plus "gore" du style l'effectivement insoutenable scène de viol dans MILLENIUM.

    A force de vouloir faire des campagnes "choc" la sécurité routière perd en crédibilité. Non pas que les images en question ne soient pas, effectivement, "choc" mais le rapport à l'image a changé.

    Je vous donne un ex, dans un tout autre domaine. Il y a cinquante ans, quand vous désiriez vanter un parfum, vous mettiez un homme, une femme, et la possibilité d'un baiser. Maintenant, si vous n'avez pas des "sous entendus" sexuels, vous ne vendez plus votre parfum.

    De la même manière, les hommes politiques s'ils veulent se faire "entendre" aujourd'hui n'utilisent plus les méthodes d'hier. Prenez votre "collègue" MASSON. En 1999, il aurait fait sa "proposition de loi" sur l'informatique, seuls les médias "classiques" s'y seraient intéressés. Aujourd'hui, il faut en passer par internet, et parfois le "buzz" se retourne contre vous.

    Si la Sécurité routière veut "choquer" alors je lui conseille de s'inspirer du film "signes" de night schimalan. Il y a une scène hallucinante dans laquelle on voit une caméra qui observe une scène classique et familial. Puis la caméra semble chercher quelque chose. Et là, c'est très rapide mais cela fait son effet - toute la salle a sursauté ! - apparait un "martien" ! Cela prend moins d'une seconde, mais tout la salle - y compris moi - avait des sueurs froides ! Idem avec la scène du couteau. Une image n'est bonne et ne fait réagir que si elle est innovante, surprend, et est très courte. Surtout auprès des "jeunes" qui sont les pros du zapping.

    Il y a un autre film qui pourrait inspirer la Sécurité routière. Il s'agit du film de peter jackson "district 9". Là encore, le travail du réalisateur est superbe. Le point de vue du fim aussi.

    Personnellement, je trouve ces "clips" inutiles. Si l'on veut que les "jeunes" aient un comportement plus...Adulte, en matière de boissons, il faut que "boire à en perdre la raison" cesse d'être "à la mode".

    Or, qui sont les "idoles des jeunes" de nos jours ? Des chanteuses qui se font refaire le nez et la poitrine, sinon plus. (D'où les demandes plus fréquentes des jeunes filles à la chirurgie esthétique) Des "bimbos" dont le passe temps préféré est de boire à toute heure (inutile de vous citer les noms), etc.

    Donc, si vous voulez agir sur les "jeunes" faites appel aux "héros" desdits jeunes. Quand un "jeune" voit britney se faire emmener à l'hosto, et en ressortir trois fois plus jolie, comment pourrait il se dire que ce n'est pas "fun" de conduire sous l'emprise de l'alcool ?

    Et puis, aussi, un peu "d'exemplarité" en "haut" ne ferait pas de mal. Quand un "jeune" apprend que "son" Président s'envoie en l'air à Buckingham palace avec (heureusement !) son épouse légitime...Mais cela de manière fort peu discrète, et qu'il apprend (via Voici et...The Times !) que le même prend du bon temps avec sa secrétaire d'Etat à l'environnement (ou une autre) pourquoi voulez vous qu'il agisse autrement à l'endroit de ses relations ?

    Peut on respecter les autres - en toute situation - quand "en haut" on est pas même fichu d'honorer sa femme convenablement ? (Rien d'étonnant qu'il ait autant de mal avec la France)

Les commentaires sont fermés.