Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A quoi doit ressembler une loi 2.0 ?

Imprimer

Vidéos du débat organisé hier soir à l'Assemblée nationale à propos du rapport "éthique du numérique".

Débat intéressant ... qui en appelera d'autres ... et qui montre qu'il faut absolument, sur ces sujets complexes, engager enfin une vraie concertation multi-acteurs. On repart dans le bon sens !

Vidéo n°1 :

Interventions de :

  • Hervé Mariton : député de la Drôme
  • Lionel Tardy : député de la Haute-Savoie
  • Jean-François Copé : président du groupe UMP
  • Franck Riester : député de Seine et Marne

et débat sur le numérique et la vie privée ...

... internet, un marché comme les autres ? ...

... la net neutralité, c'est du pipeau ?

Commentaires

  • Juste pour revenir sur la neutralité de l'Internet.

    C'est pour moi, un principe qui découle de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, car il permet aux citoyens de pouvoir s'exprimer et d'avoir accès à la culture.

    Remettre en cause ce principe, et permettre aux FAI (Fournisseurs d'Acces à Internet) de faire des offres qui limiteraient l'accès à l'Internet, remet en cause l'existance même de l'Internet.

    Internet est la plus grande démocratie au monde, car il est géré directement par les utilisateurs. Un affabulateur sur le net a une espérance de vie (en crédibilité) qui est beaucoup plus réduite que dans le monde matériel. En effet, les informations peuvent faire le tour de la Terre en un temps record, aussi les fausses informations sont vite repérées.

    La mise en place de DPI (Deep Packet Inspection) au niveau des FAI est, à mon sens, digne de la Gestapo. En effet TOUS les paquets (données envoyés et reçus par l'ordinateur lorsqu'on fait la moindre chose sur Internet) sont analysés. C'est-à-dire que lorsqu'on va sur le site en ligne de notre banque, les données sont analysées malgré le fait qu'elles soient chiffrées (=cryptées).

    Personnellement, je n'ai pas envie qu'une personne d'une société privée puisse récupérer mes accès à mon compte en banque!

    De plus, le DPI ralenti la connexion internet puisque le programme vérifie les paquets avant de les orienter vers le serveur voulut (serveur du site de la page internet que l'on veut voir).

    Le débat sur la neutralité du Net associé à l'HADOPI (qui est déjà dépassé techniquement et ne prendra pas en compte les utilisateurs de Mac ou de Unix lors de la fabrication du logiciel) est dans la ligne du traité ACTA.

    Si ce traité passe et que la neutralité du Net est remise en cause, il faudra bientot aller en Chine pour avoir un internet moins surveillé (j'exagère mais de pas beaucoup).

    J'ai pris la peine de vous rédiger ce commentaire car vous m'avez l'air d'être une personne intelligente et qui vit avec son temps et donc comprend l'importance que peut avoir l'Internet de nos jours!

  • On repart dans le bon sens ?! C'est cela.

    Jean-François Roquet peut continuer à racoler, la seule chose qui importe c'est l'ABROGATION de la loi HADOPI.

    N'embarquez pas sur le même bateau que Roquet et Riester, il va bientôt couler.

  • Très bon débat qui montre que la neutralité du net est une chose à laquelle on ne peut pas revenir, nous risquerions de recréez un internet 2.0.

    Je suis un peu déçu de l'intervention de Franck RIESTER qui dit que c'est grâce à la loi auquel il a participer qui à permis l'augmentation des revenus du secteur et non à 3 phénomènes :

    - la fin de l'inquiétude des français par rapport à la crise et qui leur a permis de consommer.

    - L'amélioration de la disponibilité des contenus numériques légaux

    - l'interopérabilité des contenus et la diminutions des DRMs.

    Alors que Hadopi n'est connu que par des personnes ayant de bonne connaissances et connaissant le moyen de contourner ce système.

    Moi qui n'aime pas habituellement Mr Copé, je l'ai trouvé sur son intervention même courte humain, réaliste et de bon sens. Dommage qu'il n'a pas ce genre de langage en publique, mais un langage de langue de bois.

Les commentaires sont fermés.