Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vous avez dit championnats d'Europe d'athlétisme ...

Imprimer

Passionné de sport, et d'athlétisme en particulier, je suis avec attention les championnats d'Europe qui se déroulent à Barcelone.

Alors que je suivais les épreuves mercredi soir, j'ai twitté mon étonnement de voir, au fil des années,  de plus en plus d'athlètes naturalisés sur les pistes. Voir des athlètes, ayant couru pour des pays non européens (le  Kenya ou l'Ethiopie par exemple), courir dorénavant pour la Turquie, la Norvège ... lors des championnats d'Europe, m'est apparu surprenant.

Cette compétition est en principe réservée aux ressortissants des pays européens. Il y a donc indéniablement une dimension symbolique car ce sont des nations qui s'affrontent, pas des individualités. C'est toute la différence avec un meeting d'athlétisme comme la Golden League, par exemple.

Il est évident et c'est même clairement reconnu, que la plupart de ces athlètes "naturalisés" ne sont que des "mercenaires", naturalisés à la hâte afin d'enrichir le palmarès de leur pays d'adoption.

Se pose alors la question de leur lien avec le pays dont ils portent la bannière. Et derrière, c'est toute la question de la justification de ces compétitions. Quand ce sont des pays qui concourent, il faut qu'il y ait un lien minimum entre ces sportifs et leur pays, et la simple naturalisation ne me parait pas suffisante. C'est mon opinion, on peut ne pas la partager, mais j'estime que le débat mérite d'être posé si on ne veut pas assister, dans le futur, à la montée en puissance d'athlètes naturalisés, car souvent barrés par d'autres athlètes plus performants dans leur pays, et donc a des championnats d'Europe dénaturés.

Que diriez vous si l'équipe de France de football (vous me direz que c'est un mauvais exemple actuellement !) était composée pour moitié de sud-américains naturalisés français récemment, ne parlant pas la langue ou sans le moindre lien affectif avec la France ? Il manquerait une dimension essentielle à cette équipe de France, celle du lien avec l'ensemble des français, qui auraient sans doute bien du mal à s'identifier à cette équipe et à s'approprier ses éventuels exploits (enfin, en ce qui concerne le foot, les exploits ce sera pour une autre fois).

Certains esprits y ont vu du racisme. Cette analyse est complètement fausse et est surtout révélatrice d'un blocage du débat sur certaines questions.

Dès qu'un élu de droite prononce certains mots clés, il est taxé de racisme, d'office, par une sorte de reflexe pavlovien. Je trouve celà tout simplement déplorable !

Alors débattons ... quel est votre avis ?

Commentaires

  • Je suis a priori d'accord sur le fond (et aussi le souhait de débat).

    Ceci dit, ces rencontres sportives, européennes ou pas, footbalistiques, d'athlétisme ou autres, sont principalement des montagnes financières et marketing, pilotées comme de l'entertainment.

    Ces questions, certes intéressantes, ne me semblent alors plus aussi d'importance.

    Le choix de certaines fédérations de sport pour telle ou telle naturalisation de joueur est alors à mettre en parallèle (pour chacun des joueurs et pays) des contrats publicitaires et des revenus qu'en font chacun (fédérations et joueurs).

    Outre le débat de communautarisme (européen je veux dire), il y a un débat sur la mercantilisation (ou le vilain mot mal formé) du sport en général qui me semble plus urgent. C'est l'une des raisons pour lesquelles je regarde le sport de moins en moins par ailleurs.

    Toutefois, votre question est tout à fait justifiée.

  • Mon avis c'est une alliance avec Marine pour que je crois en vous Monsieur.

    Je ne vote pas encore FN (a priori, cela sera le cas en 2012), pourtant seule cette alliance me laissera penser que l'UMP rompt définitivement avec le politiquement correct.

    Sur le fond, j'agrée à 100%.

  • Nous avons eu trois superbes champions.

    Néanmoins, messieurs Lemaitre, Diniz et Barras !! Et les sportifs français n'ont pas à rougir de leur prestations récentes, pensons a cette magnifique équipe de Handball ou aux courageux et magistraux biathlètes médaillés au JO de Vancouver...

    Au delà d'un débat il est vrai complètement interdit par la gauche, toujours prompte à lancer des anathèmes, nous avons encore des raisons de nous réjouir.

    Je vous remercie néanmoins pour votre franc-parler, ça fait du bien.

  • D’après un commentaire des 3 lignes sur Twitter, je pense qu’on ne peut se faire qu’un avis biaisé sur un sujet important.

    Donc, je trouve pour ma part, que les arguments que vous énoncez se tiennent effectivement.

    Je pense aussi que la question de l’identification d’un peuple à une personne tierce qui choisirait telle ou telle nation pour la valeur de son chèque, plutôt que pour la valeur qu’elle accorde au pays en question, est aussi, dans une moindre mesure, à voir sous l’angle racial que du fait qu’elle n’ait aucun lien culturel, sentimental et profond avec le pays dont elle défend officiellement les couleurs.

  • Bonsoir,

    La question est pertinente, mais vient un peu tard car les choix sont déjà faits dans de nombreux sports.

    Si le sport est la faculté de rassembler les meilleurs (en les payant), alors peut-être qu'il ne s'agit justement plus de sport, mais de gestion de ressources humaines.

    Si le sport est voué à consacrer la Nation qu'il représente, la ressemblance entre l'équipe et la population se doit d'être évidente.

    Les deux notions sont valables... Il y a juste à définir le mot "sport" et savoir ce qu'on souhaite en faire : une sorte d'entreprise destinée à gagner ou quelque chose de "réellement" populaire ? A noter que bien souvent, ce sont les équipes les plus populaires et les plus soudées qui gagnent...

    Une fois de plus, la transparence - et donc la philosophie avouée - apporterait beaucoup de réponse si celle-ci est ouvertement avouée, ce en quoi l'article est pertinent.

  • Mr TARDY, votre analyse est juste et probablement partagée par de nombreux Français.

    Hélas, elle semble bien opportuniste.

    L'UMP sait qu'elle perd du terrain et que le FN est en embuscade.

    C'est pourquoi, bien qu'approuvant votre position de bon sens, je voterai FN le cœur léger.

    Je ne me ferai pas avoir deux fois. Bien à vous.

  • Vraiment dommage que ce sujet de sport dérive a la politique, je suis noir, français d'origine.

    Quand je vois que vous dites que vous allez voté FN, ça n'a m'étonne pas, lors de mon séjour au Canada, j'ai pu vraiment voir la côte du peuple français en Amérique, j'ai tentée défendre ce pays que j'aime tant, mais vu votre réponse je vois bien que ce que ces canadiens me disait sur les français de souche est vrais.

    Bien que je sois noir, je vote UMP par ce que je trouve que la politique d'immigration mise en place est légitime, des problèmes avec les services préfectoraux j'en ai eu c'est vous dire.

    Pour info, je n'aime pas le comportement des dirigeants de l'ump d'aujourd'hui mais je vote pour eux, par ce qu'il faut ce changement et ce n'est pas le FN nous l'apportera, regarder bien leurs programme avant de voter, lorsque la France se retirera de l'Europe. On verra ce que ce pays deviendra.

  • Je veux bien, en voici d'excellentes idées mais que faites-vous dans un parti qui trahit la France (fait semblant de la diriger pour mieux GENOCIDER les Français) depuis la fin de la guerre, qu'attendez-vous pour rejoindre le FN ?

    Est-ce une manipulation de plus, cent fois réitérée, pour abuser les derniers gogos qui n'ont pas encore compris la leçon ?

    Si vous êtes sincère, alors vous faîtes partie de ces gogos ou de ces idiots utiles. En politique, on a pas le droit de se tromper car on entraîne dans l'erreur des millions de gens derrière soi et les plonge dans le malheur.

    Je pense qu'à un moment où même les médias laissent de plus en plus passer des idées politiquement incorrectes (mais vraies!) à un moment où les idées du FN se répandent dans la population de France comme une traînée de poudre, votre prise de position n'est pas innocente.

    Prenez garde aux guillotines !

  • Monsieur,

    Votre remarque est tout à fait fondée.

    Il est dommage en effet de devoir se demander si tel ou tel athlète vient réellement du pays ou s'il a été naturalisé suite à ses exploits sportifs.

    N'écoutez pas les tartuffes qui parlent de racisme, ils emploient ce terme à tout bout de champ, en particulier pour ne pas débattre avec une personne de droite.

    Le paradoxe, c'est que l'effet produit par ces naturalisations non négociables, est que les Français vont s'enthousiasmer pour des athlètes qui feront "couleur locale", dans le sens où ils se diront "un de chez nous, nous pouvons en être fiers, dans notre sein même, nous pouvons enfanter de grands champions".

    En revanche, l'exemple de l'Equipe de France est mal choisi. Je ne me sens déjà absolument pas représentée par cette équipe de "caïds" qui se divisent en clans et excluent l'un des leurs (Yoann Gourcuff, pour le citer).
    A la limite, je pourrais mieux m'identifier à une équipe de Sud Américains comme vous dites, avec Messi, Forlan, Kaka...

    Je vous remercie, Monsieur Tardy, d'avoir lancé le débat, et espère pouvoir discuter avec vous, même si mon avis diffère un peu du votre,

    Cordialement

  • «Voir des athlètes, ayant couru pour des pays non européens (le Kenya ou l'Ethiopie par exemple), courir dorénavant pour la Turquie»

    Puisque la Turquie est dorénavant en Europe, encore un petit effort, citoyens, et le Kénya et l'Ethiopie y seront aussi. Dès lors, où est le problème?

  • Bonjour, je suis nouveau ici, je viens meme juste inscrire, je suis très interessé par des sujets économiques et vie sociale, je n'interresse pas au sujet des politiques purement pouvoirs des dirigeants kmer ou des autres pays d'asie.

    je mets tout de suite notre barrière, pour ne pas mélangé, pro ceci ou celà. mon but est de votre comprendre dans quel monde vous etes.

    Commencons par, votre existant depuis vous quittez votre pays, quels sont les resultats? avez vous déjà réflechir? ou totalement absent de votre esprtit, ou bien jamais fleuté votre esprit?

  • Je trouve que vous avez absolument raison, ça ne va pas aider à ouvrir le débat !

    Je pense qu'une grande majorité de français est d'accord avec vous, mais comme dans tous les domaines qui touchent de près ou de loin à la nationalité, la chape de plomb de la bien-pensance n'est pas loin, prête à clore le débat avant qu'il n'ait pu commencer.

  • A part faire de l'electoralisme, mon cher monsieur, je ne vois pas l'interet de cet article.

    Si, draguer encore une fois l'electorat du fn.

    Si vous etiez honnetes et je parle de votre groupe politique, vous auriez lancé ce debat avant la coupe du monde, car cela faisait belle lurette que l'equipe de france n'etait plus representative d'un pays europeen de l'ouest, d'origine celte, germaine et latine et certainement pas africaine.

    Vous avez voulu votre xenophobie anti européenne positive, vous l'avez eu, ne venez pas pleurer après coup.

    Marine aura ma voix.

  • Cela s’appelle le mondialisme monsieur le député, ou l’une des plus frappante conséquence du libéralisme à tout crin.

    Au nom de la liberté individuelle et de l’intérêt bien compris des kenyans ou des éthiopiens de courir pour qui ils veulent, ils deviennent des mercenaires qui ne sont là que pour l’argent.

    Au-delà même du sport, cela marque le discrédit l’idée de Nation. Chaque pays devant se résigner à ne plus être qu’un lieu de passage ou de vie qui ne saurait demander à ces habitants un quelconque sentiments d’attachement ou de loyauté.

    Effectivement, c’est un formidable business plan sur le papier. Les médailles rapportent de l’argent et du prestige au pays qui les remporte, les compétitions gagnées raffermissent et rehaussent le sentiments nationale et la foie en l’avenir.

    Il n’y a qu’à voir, pour prendre un exemple flagrant, l’effet qu’à eu la victoire de la coupe du monde 98 jusque sur la croissance économique de notre pays.

    Le calcul de ceux qui se réduisent à engager ces mercenaires ne tient pas compte d’une chose qui est pour chacun évident, c’est que si les habitants d’un pays se réjouissent de la victoire de leur champion, comme nous des victoires de Lemaître –comme il mérité ce nom-, c’est précisément parce que c’est LEUR champion. C’est le gars de chez eux, celui qui a un liens entre chacun des habitants du pays.

    Qui en Suède pourrait se réjouir qu’un kenyans suédois depuis 15 jours remporte un marathon ? Ce sont encore les kenyans qui se réjouirons. Parce qu’eux diront « voyez, c’est un gars de chez nous, et il est champion ».

    Gageons qu’il n’y aura absolument aucune des retombés sociologiques, politiques ou économiques qu’entraîne la victoire d’un champion national lors de la victoire de mercenaires, parce que ces retombés ne sont pas que du fait de la victoire, mais surtout du fait du liens qui unit le vainqueur à chacun des habitants de son pays.

    Gageons que cette monstruosité du mondialisme ne se fera pas, que les championnat internationaux ne deviendront jamais comme les championnats nationaux de foot où aucune des villes présentes n’a de « gars de chez elle » dans son équipe et où le PSG ou l’OL n’ont plus rien de Parisiens ou de Lyonnais, pas même le patrons, l’entraineur ou les actionnaires.

    Gageons enfin que l’Afrique et les pays pauvres ne seront pas vidés des quelques champions qu’ils ont au profit des pays riches comme ils le sont de leur médecins ou de leurs ingénieurs.

  • Cela pose la question plus générale du mode d'acquisition de la nationalité dans les pays européens et de ce qu'elle signifie.

    La filiation devrait être le seul moyen d'obtenir la nationalité, car elle permet d'être rattaché à des ancêtres, ce qui est un lien sûr qui interdit tout opportunisme sportif ou autre.

    Cela n'empêcherait évidemment pas à des étrangers de vivre et de travailler en Europe, ce qui est très bien (s'ils travaillent effectivement) !

    Malheureusement, l'UMP ne défend pas cette position, sauf dans le tout dernier discours de M. Sarkozy.

    Seul le FN le fait jusqu'à présent.

  • Cest tres simple Monsieur Tardy, soit de l'une vous faites vraiment amende honorable, et essayez de reconstruire une droite, une vraie repiblicaine, conservatrice, traditionnelle. Ou vous prenez la maree en 2012.

    Marre des effets d'annonce, vous ne representez aux yeux des francais qu une extension batarde de la gauche unformisatrice !

    Quand vous commencerez par parler de retour au droit du sang, on se dira que peut etre vous avez reellement un reflexe patriotique, et une conscience d hommes.

    Dix millions de Francais carte plastique....Inauguration en grandes pompes de mosquees, jamais de remise en cause des accord de l'ocde, etc...

    Nous avons gentiement ete cocufies, nous voulons voir si il y a autre chose que des paroles a l ump.
    Comme trois quart des francais, la droite pour moi c est MArine..

    Reagissez, fini les grands discours fermes de sarko, on veut une vraie france,pas un conglomerat de diversitude sans nom, dans lequel on veut nous dissoudre!

    Vos enfants, Monsieur Tardy, sont ils alles a lecole publique republicaine de la "diversite", ou bien a l abri, entre "Francais"?

    Droit du sang avec effet retroactif, preference nationale, refonte de la justice. Voila ce que les Francais veulent voir, pas de commenter les effets de vos turpitudes dans un stade....

    Nous savons tres bien quelles sont les deux companies qui s occupent de la "moderation"(censure) qui bouclent la presse de l huma au figaro, toujours les memes, et encore pire quand la "moderation" est sous traitee en...Afrique musulmane!

    Bravo Lemaitre, representant des Francais fiers de leurs origines ethniques, culturelles, historiques et geographiques.

  • La façon dont vous amenez le probleme est interressant , voir amusant.

    Etant donné que notre pays est métissée de force, et que nos politiques veulent faire de la france ;le bresil de l'europe, il faudrait que vous arretiez de vous etonner de voir des etrangers en surnombre dans des equipes dites "nationales".

    Ca fait deja quelque temps que cela n'a plus aucun sens.

  • Vous le découvrez seulement maintenant ?

    Je trouve cela très bien, d'ailleurs je ne comprend pas qu'ils ne soient pas plus nombreux, comme tout le monde le sait les blacks sont les plus puissants, les plus fort et les meilleurs dans quasi toutes les disciplines.

    Alors il serait judicieux si l'on souhaite gagner à nouveau dans le sport, d'amener encore quelques uns de ces athlètes aux performances incroyable et qui nous donne du bonheur.

  • il me semble que tout simplement votre opinion est frappée au coin du bon sens.

    Mais le bon sens est-il encore d'actualité?

  • Que diriez vous si l'équipe de France de football (vous me direz que c'est un mauvais exmple actuellement !)était composée pour moitié de sud-américains naturalisés français récemment, ne parlant pas la langue ou sans le moindre lien affectif avec la France ?
    ------------------------------

    Vous blaguez M. Tardy, non ?

  • Mon avis ?

    Je doute qu'il vous intéresse, l'avis des Francais sur l'identité française, et la politique d'immigration qui permet de la détruire n'intéresse pas le parti que vous représentez.

    Cela dit, vous prenez l'exemple d'une hypothétique équipe de France composée de sud-américains naturalisés, soit, pourquoi aller chercher si loin alors que l'EDF offre un exemple concret de mercenaires naturalisés (ou ayant la nationalité francaise grâce à la législation actuelle, soutenue par l'UMP, le PS et toute la classe politique dite francaise) n'ayant aucun lien affectif (et je ne parle pas de lien héréditaire, on sait que l'hérédité, c'est nazi, sauf quand il faut caser son rejeton dans les plus hautes sphéres de la société, sphère politique, du spectacle ou industrielle)?

    Pourquoi ne pas s'interroger déjà sur la représentativité de cette équipe, ou du moins sur le lien qui devrait unir cette équipe et le peuple de France?

    La réponse est simple : cette équipe est un outils de propagande politique, et nul besoin d'imaginer une équipe parlant espagnol ou portugais pour constater qu'elle ne représente pas le peuple de France ni la France, mais la société telle que le voudrait les classes dominantes de notre pays.

    Que l'on ne me sorte pas le couplet sur le complot, les régimes politiques utilisant le sport comme vitrine politique existent et ont existé.

    Cela dit, cette équipe de mercénaires ne devrait pas non plus nous faire oublier que la représentativité politique en France est absente, faut il rappeler que les députés de votre parti ( et ceux d'en face également) étaient favorable au traité européen dans leur grande majorité alors que le peuple de France y était opposé pour les bonnes raisons?

    Que devons nous en déduire alors?

    Que l'équipe dite de France et la classe politique sont de même nature : parasitaire, ne représentant personne outre qu'eux mêmes et ont la même facheuse tendance à nous mener au désastre.

    Alors si vous êtes cohérent avec votre réflexion; vous savez ce qui reste à faire : quitter votre parti, et rejoindre la dissidence naissante.

    Dans le cas contraire, éviter de nous faire croire que le probléme principal en France, c'est l'EDF.

    Cordialement.

  • Monsieur Lionel Tardy,

    Vous affirmez, avec raison, qu'il doit exister un lien minimum entre l'athlète et son pays. Or, à lire vos propos, les athlètes naturalisés ne sont que des "mercenaires" naturalisés en catimini pour l'occasion - pardon, la Plupart de ces athlètes.

    Mais ces athlètes, d'origines étrangères, ne sont-ils pas entrainés dans le cadre de structures nationales ? Ne bénéficient-ils pas des infrastructures des pays accueillant ? Si ce sont effectivement des nations qui s'affrontent, alors ce lien est presque suffisant pour participer.

    Par ailleurs, les championnats internationaux sont, par nature, injuste. En effet, certains pays disposent s'une grande population où puiser des talents; d'autres n'ont qu'une population très limitée, gagnent peu de médailles, et ne déméritent pas pour autant. Il est donc absurde de vouloir absolument voir ces championnats être justes et équitables.

    Enfin, même si on peut discuter des différents critères de naturalisation en vigueur, il n'en reste pas moins que ce débat appartient aux pays concernés. Bien entendu, on peut se sentir mal à l'aise face à des pratiques abusives ; mais les citoyens, s'ils en sont informés, peuvent alors relativiser les résultats obtenus par les différents pays.

    En conséquence, agiter le débat en des termes aussi radicaux ("mercenaires"...) me semble malsain. Bien entendu, des mesures sont envisageables pour éviter des abus, mais posons le débat en des termes sereins et rationnels, au lieu d'utiliser hâtivement des termes blessant et des formules toutes faites ("peut-on encore parler de championnat d'Europe ?!?")

  • Il faut se posé la question de qui bloque le débat ?

    Qui a une raison de le faire?

    Quand aux athlètes, grâce à Dieu nous en avons de chez nous, nés sur notre sol, il nous en faut plus mais bon...

  • je suis absolument d'accord avec votre analyse il est même à se demander si nous sommes encore capables de "produire" des atlhètes issus de notre pays ?? qu'en était-il dans les années passées ??

    D'autre part cette perpetuelle langue de bois est lassante et tourne au ridicule .... chaque mot est analysé ;sorti de son contexte afin de créer une polémique !le pire c'est que ça fonctionne ! Mais le fait de se voiler la face n'a jamais contribué à effacer la réalité cela produit même l'effet inverse !!!

  • Tout à fait d'accord avec votre propos, qui est simplement de bon sens!

    Vous savez, nous pourrions aussi appliquer cette grille de lecture avec tous les banlieusards (dont les valeurs et la "mythologie" sont totalement éloignés de la France)...

    Dois-je me considérer comme un fou ou un fasciste parce que je déplore que dans l'équipe de foot des bleuets (moins de 19 ans) il n'y ait quasiment que des joueurs de couleur?

    Je dois être fou, certainement.

  • Mon avis, cher Monsieur, est que bien au delà du sport, il est de nombreux domaines, quartiers, villes entières parfois dans lesquels les français ne se sentent plus du tout représentés, pour ne pas dire exclus.

    Ce que vous ressentez sur le plan sportif, nombre d'entre nous le ressentent au quotidien, au marché, dans la rue, à l'hopital, à l'école de leurs enfants...etc...Voilà la raison pour laquelle la France est amenée à connaitre des moments très difficiles.

    Nombre de pays ne roulent ps sur l'or et sont moins en danger que nous.

    Pour une raison simple, ce qui fait l'unité d'un pays n'est pas son économie, c'est le sentiment d'appartenance à la même communauté de tous ces habitants.

  • Tout a fait d'accord avec vous.

    En France, on n'a plus le droit de dire ce que l'on pense, et il y a certaines vérités qu'ils ne faut surtout pas entendre.

    Je me demande bien ce que pensent les Chinois lorsque la France parle de la perte d'identité du peuple Tibétain, alors que nous on impose le multiculturalisme et le métissage dans les Antilles, en Nouvelle-caledonie, en Guyane, à la réunion. J'aimerais vraiment bien savoir ce qu'en pensent nos riches associations "droitdelhommistes" !

    On nous vente le "vivreensemble", au Bresil et en Afrique du Sud, alors que ces 2 nations "arcenciels" sont les pires en termes de sécurité et de racisme.

    Et encore merci à nos "Bleus", pour cette belle démonstration en Afrique du Sud du "vivreensemble à la française".

    On est la risé du monde.

  • Cher Monsieur Tardy,

    afin de vous aider dans vos argumentations, je vous propose de lire le livre :
    Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu'ils entreprennent.
    P.32 "Peut être qu'à force de récolter ce que nous n'avons nous même pas semé, nous avons perdu le besoin de semer".

    Paragraphe politiquement correct :
    Oui, l'athlétisme et tous les sports doivent refléter parfaitement la couleur exact du pays, et proposer l'ascenseur social que représente le sport à des personnes qui doivent représenter des départements, des régions, de terroirs, afin de procurer à tout individu présent sur le territoire national une fierté locale et nationale à la fois. IL faut encourager et féliciter ceux qui, en naissant sur le territoire, possède des qualités particulières, une éthique du caractère , une éthique de la personnalité.
    Les sélections doivent donc inclure de posséder de belles éthiques, parallèlement à la mise en place d'un système qui ne puise pas détruire les qualités premières des Hommes exemplaires, que sont souvent les sportifs de haut niveau.

    Paragraphe politiquement correct Bis :
    afin de résoudre la quadrature du cercle, constitution de l'Europe, fin des nations, fin des particuliarismes locaux, il faut créer un inconscient collectif nouveau qui gomme au maximum le sentiment d'appartenance à une race, une religion, un pays. Il faut donc distiller quotidiennement un sentiment d'appartenance au monde, et non plus une région, un département, un village. La destruction du sentiment patriotique et national est la seule solution pour nomadiser l'individu et le rendre ouvert sur le monde. Il devient toutefois un esclave sans s'en rendre compte, il devient en effet totalement asservi à le areligion de la consommation, vidé de plusieurs sentiments nobles comme celui d'appartenir à une famille, une terre, des philosophies de vie.

    Paragraphe politquement incorrect :
    Depuis le début du XXe siècle, une élite s'emploie à la création d'une vaste zone d'échanges débarassée de guerres. Cette élite ne connait pas le sentiment d'appartenance à un lieu, un terroir et honnit ceux qui se réclameraient d'un lieu simple et étroit. Une étape première est la constitution d'une Europe unifiée, ouverte, sans droits de douanes. Afin de casser le mythe des nations, il faut les détruire. Pour détruire les nations, il faut une organisation supranationale qui veille aux intérêts des plus puissants (Bildeberg ) : mélanger les races, mélanger les religions devient donc son obsession. L'argent doit dominer les décisions, c'est son premiere principe.
    Que 800 agriculteurs en France se suicident chaque année, que des pays soient temporairement ou durablement déstabilisés, cela n'est pas son problème, mais que des centaines de milliers d'immigrés d'Afrique Sub Saharienne, du Magrheb affluent annuellement, en France , notamment, pays laboratoire depuis le premier génocide vendéen et les tanneries de peaux humaines, voilà un objectif à atteindre. Pour garantir la paix sociale dans ces quartiers, il faut créer du sens, il faut créer des héros modernes et actuels, le sportif africain ou maghreben jouent donc ce rôle de fierté, que les valeurs de la République ou que des guerres ne peuvent plus remplir car inexistantes, invisibles, atones. L'Europe fixe les règles pour touts et toutes. Les nations n'ont plus leur mot à dire. Après la victoire de l'équipe de France Black Blanc Beur shootée aux drogues illicites de 1998, l'élite y a vu le signal de sa victoire sur les peuples homogènes.


    Bref, le français de souche va devoir supporter à vie ce déballage de médiocrité, dont le but est de le forcer à accepter, aux forceps, cette nouvelle société voulue par une élite richissime, apatride, ultra protégée, issue des puissances d'argent de Wall Street bien souvent. Son dessein est la conquête du monde, un enrichissement sans fin, en divisant les gens, au plus profond des idenitités nationales qui faisaient la force des nations. Ces jours ci, la situation du peuple américain, devriatouverir les yeux à toutes les anciennes nations et pays d'Europe : la classe moyenne est en passe de passer radicalement à la trappe, la concentration des richesses pire que celles apprises dans les pays d'Afrique...c'est dire...

    Secrètement, le Français de souche rêve de cette équipe de France de 1982, lorsque Platini, Bosss, Giresse, Tigana, Trésor, composaient une équipe ressemblant encore à la France, lorsqu'elle possédait une éthique de comportement, une éthique de personnalité, une éthique humaine.
    Secrètement, le français de souche exulte intérieurement lorsque des blancs français de souche, oui, osons le dire, parviennent à se frayer un chemin entre les stars achetées à prix d'or en Afrique, que des mafias planétaires utilisent pour véhiculer leurs messages subliminaux, adeptes du neuromarketing politique.

    Oui, la victoire d'un français de souche en sport ne peut que leur déplaire, en vérité.
    Mais cela, jamais vous ne pourrez le dire, vous perdriez votre poste, votre strapontin, et briller quelques secondes au milieu de vos proches pour avoir osé dire la vérité, est ce cela que vous souhaiterez ?
    En effet, les médias étant aux mains des mêmes, qui distillent la bonne parole et la bonne pensée, votre action d'éclat sera vite étouffée, vous serez très vite montré du doigt, désigné coupable du pire, on vous rappellera vite ce que furent les Heures Les Plus Sombres de Notre Histoire, on vous affublera des pires qualificatifs qui soient...

    Bonne chance Monsieur le Maire, mais votre tentative est vouée à l'échec.

  • Monsieur le député Lionel Tardy,

    Nous sommes entièrement de votre avis concernant la naturalisation hâtive des sportifs à la veille ou l’avant-veille de grandes compétitions internationales. Il en est de même pour les clubs professionnels ou amateurs de nos championnats.

    Pour arrêter cette « traite » qui ne dit pas son nom, mais qui profite surtout à des recruteurs et des intermédiaires peu sourcilleux sur la provenance ou même du devenir de ces jeunes talents, l’Union européenne devrait intégrer dans ses budgets au développement du Tiers-Monde, un important programme de construction d’infrastructures sportives dans ces pays et de formations de cadres sportifs. Et quand, cela n’est pas possible, alors effectivement intégrer ces sportifs au sein de nos structures, et ensuite de les aider à réintégrer leur équipe nationale et leur pays en y apportant leur expérience acquise.

    Cela participerait au développement de leur pays et pourrait à plus long terme faire émerger une nouvelle élite, qui apporterait une dynamique collective à des peuples en grande souffrance.

    Les pays européens s’en retrouveront obligatoirement grandis, et tant pis si nous perdons quelques breloques au profit d’autres pays. D’ailleurs, cela reste à vérifier, car jusqu’à présent au championnat d’Europe de Barcelone, beaucoup d’athlètes que l’on pourrait qualifier, même si je n’aime pas ce terme « de souche », s’illustrent dans des disciplines dans lesquelles on croyait qu’elles n’étaient que le pré-carré de sportifs d’origine extra-continentale.

    Nous mêmes, nous préférons encore voir des sportifs qui ne gagnent pas mais qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes sur les stades, plutôt que des « mercenaires » sur lesquels on a apposé un maillot d’une nation qui ne sait pas faire émerger ses propres talents et qui, par faciliter vont « faire leur marché » au magasin de la globalisation.

    Monsieur le député, il ne s’agit donc pas de la simple visibilité de sportifs extra-continentaux sur les stades européens, mais cela soulève, comme vous le suggérez vous-même, des questions de fond sur des points qui relèvent des droits de l’Homme. Je n’ai malheureusement pas suffisamment d’éléments à ma disposition pour étayer ce sujet, mais je perçois tout de même à mon échelle qu’au nom du multiculturalisme et de la libre circulation des personnes, on entretien en fait des réseaux et des trafics abjects d’êtres humains.

    Je vous prie d’agréer, Monsieur le député, l'expression de mes salutations distinguées.

    Aïcha Benbakkar

  • L'athlétisme pourrait suivre le football qui a, en partie, limité les dérives en interdisant la naturalisation sportive des joueurs ayant déjà joué sous les couleurs d'un autre pays en équipe A. ce serait un premier pas.

    Sinon, bien entendu, une équipe nationale, quel que soit le sport, doit refléter la nation et non la volonté de briller au tableau des médailles. je suis patriote mais pas aveuglément chauvin : je me fiche que la France remporte des médailles avec des athlètes importés. je préfère qu'elle en ait deux fois moins avec des athlètes français. je n'éprouve aucune fierté à voir monter sur le podium un athlète qui porte le maillot français mais n'est pas, à l'évidence, un français.

    Ceci dit, continuez d'ouvrir les yeux. il est d'autres situations du même ordre bien plus critiques pour la survie du pays que celle du sport.

  • Vous parlez de mercenaires du sport mais pourquoi ne parlez vous pas des mercenaires de la qualité de vie en France?

    Quelle est la différence avec ces millions d'immigrés qui viennent pour profiter des avantages sociaux en échanges d'une main d'oeuvre peu qualifiée?

    Dans les deux cas, ce sont des gens qui n'aiment ni notre pays, ni nos valeurs et qui importent leurs façon de vivre!

    Et vous Monsieur le Député, que pensez vous du rôle de l'ump via éric besson dans l'ouverture de nos frontières et de l'état du débat sur l'identité nationale?

  • Monsieur,

    la France organise depuis déjà des dizaines d'années une politique du "vivre-ensemble" et de "diversité ethnique" pour des raisons que j'ignore complètement mais dont les résultats sont bien visibles.

    Pourquoi s'étonner qu'un athlète étranger se voit offrir la nationalité française, alors que dans tous les autres domaines (sportifs ou pas) on assiste à l'encouragement de l'immigration afin de disposer d'une main d'oeuvre bon marché ?

    Mais je suis d'accord sur le fond, à savoir que la petite gloire de hisser le drapeau sur un podium en naturalisant un athlète étranger est un acte obscène, voire humiliant car il démontre la vénalité de l'athlète et l'opportunisme du pays d'accueil.

    Etant moi-même d'origine immigrée européenne, je sais que la nationalité n'a pu nous être offerte qu'après une vingtaine d'années de vie discrète organisée autour du travail, de l'adoption du mode de vie traditionnel français, et bien entendu du respect pour les autres citoyens. Mode de vie qui m'est totalement satisfaisant et qui contribue à mon bonheur quotidien.

    Le parti politique dont vous faites partie a pourtant décidé il y a déjà longtemps de changer les règles du jeu, et est en grande partie responsable de la situation actuelle. Malgré l'authenticité de vos propos, je suis vraiment désolé d'admettre que je ne fais plus confiance à votre parti.

  • "la France organise depuis déjà des dizaines d'années une politique du "vivre-ensemble" et de "diversité ethnique" pour des raisons que j'ignore complètement mais dont les résultats sont bien visibles."

    Cette question sortie du contexte est cependant fondamentale :

    pourquoi les politiques n'encouragent ils pas dans les petits villages ruraux un regain de natalité ?

    pourquoi vouloir à tout prix !!( -car l'immigration coûte près de 40 milliards d'euros chaque année-) créer un mix de liban brésilien dans ce pays dont l'élite aux manettes à décidé de nous chasser en nous humiliant quasi quotidiennement par une immigration massive de gens non diplômés foutant la merde ou faisant un max de gosses non éduqués (au dessein de toucher les allocs et faire ch..er les français de souche ?)

  • De gauche depuis toujours, en 2002 j'hurlais avec les loups.

    Nous savons maintenant où cela nous mène.

    De gauche depuis toujours, en 2012 j'agirai afin de nettoyer les abattoirs que sont devenues nos banlieues.

  • OUF ! enfin un député réaliste

    Merci et arretons d'être naïfs, moi je n'ai pas vu de personnes d'origine européennes dans les équipes de foot africaines et pourtant il y en a beaucoup et qui sont bons sportifs aussi là bas.

    MILLE BRAVOS encore à christophe lemaitre

  • Voir ce débat qui a carrément viré au politique ça me fait rire, le FN adore ce genre de discutions et envoi les 15 personnes du parti possédant un pc avec un connexion 512kb a venir blablater LOL.

    Moi je suis français d'origine africaine, arrivé en France à l'âge de 3 ans ou j'ai poursuivi mes études avec assiduité, mes parents ayant rejoind notre pays d'origine pour leurs retraites "ils ne sont pas français".

    L'ump a bien voulu me foutre dehors avec l'appui d'une oqtf, motif allez rejoindre vos parents.

    Politique du chiffre ce fait sentir, bref 2 ans que je suis français, mais je voterai ump par ce c'est le seul parti français a qui on peut faire confiance, le FN avec des propos la France hors de l'europeme rebute carrément, c'est le moyen âge dans ce parti, tout ce qui vote le fn ont juste envie de foutre les étrangers dehors, heuu juste les noirs et les arabes, les canadiens, belge, anglais et autres ne sont pas eux concidérer comme étranger.

    C'est vrai que les noirs et les arabes foutent le bordel dans ce pays, mais pourquoi foutre tout le monde dans la même merde.

    La France a fort a faire face a sa politique étrangère et j'espère que le FN ne sera jamais au pourvoir dans ce pays.

    Vive la France et vive Mr Tardy

  • Ce sont les fédérations sportives qui décident.

    Assez d'intrusion étatique tout azimut. L'épisode de l'audition au parlement de dirigeants de la fédération française de football a été ridicule.

    Chaque état gère ses procédures de naturalisation comme il l'entend.

    Dans certains pays, des diplômes sont accordés à de médiocres étudiants pour récompenser leurs performances sportives.

    Dans d'autre pays on recrute et naturalise des champions potentiels pour la satisfaction éphémère de voir le drapeau dans un stade.

    Dans un pays, comme la France, où le président confond allègrement et à répétition «juge» et «procureur» et énonce des intentions juridictionnelles autant irréalisables qu'inconstitutionnelles, il y d'autres préoccupations à prendre en priorité.

  • Ce qui est évident quand on lit votre article, c'est que vous ne prenez pas le problème par le bon bout.

    C'est ça la politique, créer une entame politique aux problèmes, quels qu'ils soient.

    Le problème du sport est celui de l'argent, pas de la nationalité. Les sportifs qui changent de drapeaux pour l'argent ne sont pas des mercenaires, ce sont les pays qui les recrutent qui font de la traite, du commerce de chair humaine pour prendre des médailles.

    Mais la chose la plus évidente ici apparaît quand on lit vos commentateurs, ils vous le disent eux-mêmes : ils ne se laisseront pas bercer par des discours auxquels ils adhèrent, ils voteront efficace c'est-à-dire front national.

    Car l'ump est au FN ce que l'eau est au lait. Et on voit à travers vos carences idéologiques.

  • A force de vouloir récupérer les voix du FN vous devenza pire qu'eux : faut il est francais depuis 5 génération pour avoir le droit d'etre un sportif Francais ?

    Concernant les médaillés de l’équipe de France d’Athlétisme, seule 1 n'est pas née en France et vit en france depuis 20 ans, pas assez pour etre considérée comme une Francaise ? tous les autres sont nés en France

    2 blancs “de souche” comme vous dites
    1 antillais (donc vous considérez les élus UMP Antillais comme non Francais ? même Marien les considère comme Francais, donc vous voulez etre + FN que le FN!)

    3 nés en France d’origine étrangère (dont 1 blanc)
    1 née à l’étranger mais élevée chez les bons bourgeois de St Maur où elle est championne depuis l’age de 9 ans

  • Mouais, j'ai lu votre réponse et les commnetaires.

    Pour la plupart vous êtes des racistes haineux qui sont soient appeurés par la future victoire du FN soit partisan du FN.

    En long et en large, je vous accuse de preparer à mettre la France à feu et à sang avec vos histoires d'immigrés, de roms, de sportif, de banlieusards, de sarkozy et de destruction de la police, école et armée.

    Le politicien doit la fermer. Vous n'êtes pas en droit d'avoir une quelconque influence sur les fédérations sportives. Dégagez des associations privées.

    Arrêtez de vous occuper de sport ! Laissez les citoyens libres de voir par eux même si ils veulent continuer ou non à mettre de l'argent dans le sport et les sponsorts. Ce n'est pas votre problème.

    Vous avez autre chose à foutre : la guerre en afganistan, la crise économique, la construction européenne, l'industrie, l'éducation, la criminalité, le budget etc.

    Mais non, vous me parlez de nationalité de sportifs D'AUTRE PAYS ! Et bien je souhaite à ces autres pays de cracher sur vos considérations.

    La droite voulait une france à l'américaine, elle va l'avoir : politiciens sous la loupe omniprésente de la morale, état minimaliste (ça va faire des vacances sur les sujets stupides) et pression judiciaire.

    Vous pensez tous que l'ennemi est l'immigré basané ou le juif ou le gitan ou autre menace infiltrée super Riche secrètement qui bouffe ce que vous croyez mériter.

    Mais non, vous vous trompez, la principale menace sont les gens comme moi qui ne veulent PAS de la France que vous fantasmez. Qui continueront à voter non à ce projet de France démontée.

    Contre l'enfermement, contre le nationalisme, contre le bradage de notre industrie, contre le démontage de notre police et services publiques et contre la separation des français entre eux.

    Votre politique et vos opinions sont si contradictoires, entre grands sentiments et mesquineries, entre feinte générosité mondialiste et nationalisme à peine refoulé qu'il ne reste qu'une explication à nos quasi 10 dernières années :

    L'UMP ment et raconte n'importe quoi pour voler le pays. L'UMP trahit la France jour après jour.

  • Bonjour à tous,

    Je viens de faire un "survol" des commentaires sur ce sujet et je suis fortement dégoûté de la position de certains.

    En effet, plusieurs internautes évoquent un goût du patriotisme très prononcé qui me rappellent, pardonnez-moi l'expression, "La France aux français".

    Je suis vraiment attristé par ces mentalités qui poussent au racisme et à la fermeture de la France au monde.

    Pour conclure mon propos, je conseille modestement à chacun d'etre extrêmement prudent avec l'approche de 2012.

  • Sur les 6 médaillés, 5 sont nés en France et la 6e est arrivée y'a 20 ans en France .

    Sur les 5 il y a 3 blancs que vous considérez comme les seuls vrai champions francais mais avez vous été chercher leur arbre généalogique puisque un "de souche a 5 générations francaises ?

    Yohann dinniz a surement des ancêtres russes, 1 des "noirs" est antillais. les Antillais ne sont donc pas Francais ?

    Et vous, etes vous un savoyard "de souche" ? si oui vous n'etes donc pas un francais de souche puisque avant la savoie était italienne...comme quoi on balaie devant sa porte..

  • Monsieur le Député, censurez vous mon commentaire ou ne s'agit il que d'un problème technique ?

    S'il s'agit de censure, nous devrions alors accepter la proposition de l'UDC (première formation politique Suisse), d'annexion à la Suisse de l'Alsace, de la Lorraine et de la Savoie.

    Le projet de "Grande Suisse" Démocratique, est ainsi si nous échouons à fonder la Démocratie en France, plus pertinent alors, que celui de la République Française.

  • Totalement d'accord avec vous Monsieur Tardy.

    Il y a trop de Français d'origines étrangères à l'UMP, qui sont potentiellement des racailles : Sarkozy, Morano, Lucca, Mariani, Estrosi.

    Ne vous laissez pas intimider par ceux qui disent que vous dérivez dans la xénophobie et le racisme.

    Ayez le courage de dire que ces politiques qui donnent des leçons d'identité nationale ne sont pas des vrais français et qu'à ce titre ils ne devraient pas faire de politique.

    D'ailleurs, il faudrait déchoir de leur nationalité Sarkozy, Morano, Estrosi, Mariani, Lucca.

  • Pour ma part je viens de lire deux trois commentaires et je trouve certains dégoutés à la sensibilité bien fragile, bref la mièvrerie et la dictature de la bien pensance ont de l'avenir devant elle.

    'Je suis vraiment attristé par ces mentalités qui poussent au racisme et à la fermeture de la France au monde. '

    Et ca pousse au nazisme aussi et rappelle les heures les plus sombres de notre histoire même tant qu'on y est. N'importe quoi.

    @Léo, il semblerait que vous connaissiez bien mal le FN pour prétendre ce que vous dites.

    'les Antillais ne sont donc pas Francais ?'

    Faut savoir Monsieur IDF vous cautionnez la politique coloniale de la France par le passé ou pas?

  • Si vous posez cette question, c'est donc que vous pensez à une réponse.

    Alors quoi ?

    On interdit la naturalisation dans tout les pays ?
    On fait un test d'amour du pays ?
    On ne sélectionne que les "purs" français ?

    Voilà pourquoi, selon moi, vous avez une réaction d'extrême droite.

  • @Florian :

    La France est un droit du coeur et non seulement du sang, elle n’appartient donc qu’aux Français de cœur à l’exclusion de tous les autres.

    De fait, vous faites l’amalgame classique chez les socialistes, entre la considération d’être Français et « l’autochtonalité ».

    Pour vous finalement, des Eric Zemmour ou Malika Sorel, parce qu’ils ne sont pas des autochtones, qu’ils sont issus de l’immigration Algérienne, doivent toujours être enfermés dans leur origine et n’ont pas le droit de se sentir dans le cœur aussi Français que les autochtones !

    Vous faites ce que font les socialistes par idéologie et l’UMP par paresse, vous faites l’éloge des racines. C’est l’éloge des racines.

    Lorsque vous refusez le terme « La France aux Français », vous refusez de comprendre ou vous refusez simplement, que le terme « Français », recouvre non pas seulement les autochtones, mais aussi, les immigrés Français de cœur à l’exclusion de tous les autres.

    Voilà le résultat de trente années de socialisme et de la lâcheté de l’UMP, des fils et filles de France autochtones ou non, travaillent aujourd’hui à l’abolition de la France, alors qu’il nous faut la restaurer.

    Restaurer la France, cela signifie accepter par le filtre de la nationalité, l’ensemble des migrants de par le monde qui ont comme Zemmour ou Sorel, la France dans le cœur et déchoir de la nationalité Française, 100% de ceux qui l’obère, la tue, la haie, l’humilie, la répudie dans le cœur, pour même éventuellement, eux, les expulser.

    La France aux Français et l’Occident aux Occidentaux, « de cœur ».

    -

    Malgré les dernières annonces de la Présidence de la République, l’UMP ne semble toujours rien comprendre de cela.

    Refuser la nationalité Français à un mineur délinquant ? Déchoir de sa nationalité un tueur de policiers ?

    Mais là n’est pas le critère.

    Il faut expulser l’essentiel des clandestins (cessez de relâcher 70% de ceux qui sont présentés à la Justice !) et n’accorder la nationalité Français qu’à ceux qui entrent légalement sur le territoire si pareillement à des Eric Zemmour ou Sorel, quelle que soit leur origine, ils sont capable de démontrer par examen le caractère Français de leur cœur, de leurs valeurs.

    Ce filtre inexistant aujourd’hui, est essentiel pour exclure de notre civilisation les individus de considération clanique, endogame, tribale etc. propres à terme, à la menacer et qui obtiennent aujourd’hui en masse la nationalité Français de droit, pour finalement échouer dans nos banlieues au préjudice du peuple entier de Français.

    Si l’UMP ne comprend pas la refonte complète de la politique qu’il faut en ce sens mener, alors, l’UMP ne sera pas au second tour en 2012.

    -

    Comment classez vous Malika Sorel ?
    Est elle, elle aussi fasciste, nazi, raciste, lorsque Française d’adoption et non de sang, bien qu’elle se prénomme Malika alors que vous vous nommez Julien, elle dit elle aussi la chose que vous refusez, « La France, AUX FRANÇAIS » ?

    Son livre et son blog :

    http://puzzledelintegration.blogspirit.com/

    Comment classez vous Eric Zemmour, qui lui aussi, Français d’adoption et non de sang, dit, lui aussi, avec fierté, « La France, AUX FRANÇAIS » ?

    -

    Si les socialistes ont toujours d’après eux le monopole du cœur, l’extrême droite n’a plus à avoir le monopole de la France.

  • Malheureusement Monsieur Tardy, votre parti ne fait de l'impolitiquement correct qu'à l'oral.

    Dans les fait, certaines parties de notre pays sont livrées aux bandes ethniques, un policier est félicité lorsqu'il n'a pas répliqué à des tirs à l'arme de guerre (en temps de guerre, dans l'armée, ce comportement est passible d'une condamnation devant un tribunal militaire), le budgets de la police sont en baisse constante.

    Alors, en ce moment, le sujet du manque de patriotisme dans l'athlétisme me semble secondaire !
    Ouvrez les yeux à l'appareil parisien, Monsieur le Député !!

  • Très bonne analyse ! cordialement.


    http://www.psune.eu

  • On ne peut plus rien dire, on doit admettre que la France, l'Europe, soit une succursale de l'Afrique, de l'Asie etc.

    Bien sûr, le combat est perdu, sur tous les fronts car le nombre fait loi ? le hijab, le voile, tout passera car si la population arrivante' dépasse l'existante, il n'y a qu'à s'incliner, comme quand les romains suplantaient les gaulois.

    La France est un pays ou le français de souche sera en minorité, dans le sport, dans nos quartiers de banlieues, dans nos grandes villes c'est déja le cas

  • Je pense - c'est en tout cas mon point de vue - que les Français se tamponnent complètement de savoir si leur(s) "représentant(s)" (qu'il soit du reste sportifs, syndicalistes, ou bien politiques) est (sont) "naturalisés" ou non.

    Ce qu'ils souhaitent, je le pense, et tous les jours on m'en donne confirmation, que les Français sont prêts à accepter tous ceux qui ont le souci de l'honneur, de la réputation, et du renom, de la France. Et c'est sur ces critères, qu'ils évaluent le "degré" d'amour des dites personnes, et sur ces mêmes critères qu'ils sont prêts à rendre cet amour.

    Même si - et c'est important - il convient de garder en tête que cet amour qu'est prêt à prodiguer le Peuple Français n'est pas éternel...Mais conditionnel. Je veux dire par là, si l'on prend l'ex de l'équipe de foot, que les Français étaient prêts à accepter la défaite, l'échec, sportif. Mais la honte, le deshonneur, non. Et c'est pour çà qu'une affaire "sportive" est devenue affaire politique, sinon d'Etat.

    Sur le même principe, les Français admettent l'échec des politiques...Quand ceux ci se donnent la volonté d'essayer de mettre fin à des problèmes (récurrents du reste). Mais quand on apprend que l'Etat demande aux policiers de fuir les banlieues, et demandent à ses préfets d'éviter tout débordement, ouvrant ainsi une voie royale à tous les nuisibles du pays, là...Non, cela devient inadmissible.

    Je ne crois pas que l'amour soit une question de temps. De "naturalisation".

    Prenez l'ex d'un certain NECKER. Ce dernier était banquier, Suisse, protestant...Et l'équivalent du Ministre des Finances. Bref, un homme qui, pour ces quatre raisons - étranger, exerçant une activité prohibée par l'Eglise, dans un pays ultra catholique, et ayant un poste peu populaire aux yeux des Français depuis la nuit des temps)

    Pour en faire son Ministre, Louis XVI a dû le "franciser". Mais NECKER était un Français de coeur. Tout, dans son action, le montre. Il est le premier, pour ex, à réclamer le vote par tête aux Etats Généraux. Le premier a renoncé aux "coutumiers" pots de vins officiels en direction du Ministre des Finances. Le premier a présenté aux Français un rapport sur l'etat financier du pays, en dénonçant, notamment les dépenses de la Cour. (Alors qu'il sait la puissance de certaines familles)

    Et c'est aussi le premier (le seul ?) Ministre des Finances qui reçoit...L'attention du Peuple. Au point que lorsque la Révolution française part de lui : soulèvement des Parisiens suite à la "fuite" "médiatique" de son licenciement. D'ailleurs, le premier geste de Louis XVI, sera de rétablir son Ministre !

    Sur le même principe, Blanche de Castille devient - au contact de Philippe Auguste qu'elle admire - une vraie "française". Au point que, au contraire de ce qui se passa par la suite avec toutes les "régences", quand Louis IX, son fils, partie en croisade, il n'y eut pas de troubles (hormis celle, terrible, de la croisade des enfants, qui devait se terminer très mal, mais que Blanche ne chercha pas à dissoudre tout de suite, car voyant (effectivement) dans cette croisade un élan "national" en faveur du roi (alors prisonnier) lâché par une partie de la noblesse) dans le Royaume de France !

    De leur coté, bien des "Fils de France" - Français à la naissance donc - firent bien du mal à leur pays...De naissance. Ainsi, les Oncles de Charles VI, qui après une mesure ultra démagogique - supprimer l'impôt qui finançait l'armée et soldait la paye des soldats en temps de paix pour éviter le retour des Grandes Compagnies qui pillaient le pays - crurent bon de s'allier à...Henri V d'Angleterre, contre leur neveu ! Oubliant sans doute, et leurs charges de pairs, et l'intérêt du pays là dedans !

    Car il ne faudrait pas oublier que, si c'est Isabeau qui vendit la France à l'étranger, ce sont des bons Français (même Bourguignons) qui apportèrent leur caution au honteux traité de Troyes, ou encore des parlementaires Français de naissance pour la plupart (et pour cause, le droit du sol n'existe que depuis la Révolution française) qui votèrent l'absurde loi "des suspects" par peur de Robespierre, qui bien content, d'ailleurs, se fit un plaisir, par la suite, d'user de cette loi pour envoyer lesdits peureux voir la guillotine. Fort de cet enseignement, d'autres parlementaires tomberont dans le même piège, en donnant les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain.

    Donc oui, il faut un lien avec le pays. Mais non...La manière dont on a obtenu la nationalité n'assure en rien de l'amour - ou tout au moins du souci de l'honneur, du renom, et de la réputation - que l'on peut porter à un pays.

    C'est d'ailleurs pourquoi, dans notre beau pays, nous avons des Français (de naissance, naturalisés, adoptés, etc.) qui aiment profondément la France, d'autres (naturalisés, de naissance, etc.) qui l'aiment moins (une petite minorité) et encore d'autres Français (à l'étranger) qui aiment (ou non) la France.

    De la même manière qu'il y a des députés Français qui aiment profondément la France et d'autres qui passent leur temps à la trahir. Comme cela a été dit précédemment, c'est le coeur qui décide, non les papiers.

    Donc, pour moi, peu importe qu'un représentant (sportif, politique, etc.) soit Français de naissance ou non, je suis même d'accord pour avoir des représentants "étrangers" rapidement naturalisés (comme à l'époque de la Révolution française où les députés de la Nation pouvaient être Suisse ou Américain par ex) si ceux ci montrent (peut être même plus encore que ceux "de naissance") qu'ils se soucient du renom, de l'honneur, et de la réputation de la France.

    Tenez, je vais vous donner un exemple illustrant bien cette préoccupation des Français : le cas du Maréchal Pétain. J'ai beaucoup discuté avec mon grand père sur la période dite "de l'Occupation" et sur cette année 1940 où la France vit ses représentants légaux la trahir en votant les pleins pouvoirs au Maréchal, cautionnant ainsi le choix d'une défaite...Qui aurait pourtant pu - si le Parlement, avec une bétise total, n'avait pas fui Paris ! (On n'aurait su mieux dire aux Français "on a perdu" ! - être contrebalancée.

    Et bien quand on l'interrogeait sur le Maréchal, mon grand père répondait systématiquement que le Maréchal ne l'avait pas déçu par ses actes - en restant en France il assurait (effectivement) une certaine sécurité pour le pays -mais par son manque de souci de la France elle même. En décidant, notamment, de "collaborer" il faisait perdre ainsi son honneur au pays.

    Mais bon, il faut croire que l'Histoire se rejoue sans cesse. Puisque cette conduite allait conduire le pays à se diviser entre "collabos" et "résistants" et plus encore "passifs"...Ce qui n'est pas sans rappeler la guerre de Cent Ans, notamment l'Occupation anglaise de la France, avec le comte de Bourgogne dans le rôle du Maréchal, Jeanne dans celui du Général, et au sein de la population les "passifs" (qui une fois Charles VII sacré sortiront du bois), les "mauvais Français" et les partisans de Charles. (Qui vont prendre de l'ampleur, quand ce dernier va (enfin !) comprendre que les Français 1) doutent de sa légitimité (d'où l'importance du sacre) ; 2) ne peuvent assurément pas soutenir un roi qui refuse de combattre ; 3) ne peuvent pas donner la Capitale à un capitaine "étranger" (même s'il s'agit alors de Jeanne la Lorraine) car celle ci ne se rend qu'à son roi. (De la même manière, les Parisiens n'auraient pas donner la ville aux alliés si Leclerc (c'est à dire la France) n'avait pas été là.)

    Pour moi, il n'y a donc aucune inquiétude à avoir quant aux sportifs "mercenaires" tant que ceux ci respectent, si je puis dire, le "contrat" : représenter la France en ayant le souci de son honneur, de sa réputation, et de son renom. C'est le cas, je pense, pour la plupart des sportifs présents aux jeux, qu'ils soient du reste nationaux, européens, ou mondiaux. Après tout, peut on avoir de telles craintes...Quand sur le plan militaire, notre France a gagné sa liberté grâce à un "mercenaire" très connu...Mais qui aimait notre pays, et a accepté de devenir le bouclier du roi Charles V : un certain Bertrand Du Guesclin.

    Lequel était alors, Breton (donc non Français...La Bretagne étant par ailleurs plutôt orientée vers l'Angleterre) ; capitaine de l'une des plus grandes "Compagnies" (des soldats qui en periode de trèves pillaient les villes). Il n'avait donc aucune raison - apparente - de devenir (un jour) le connétable de France. Pourtant, et à raison, il pouvait dire, comme il le fit à son vainqueur (le Prince Noir): que sa rançon pouvait être forte, car toutes les filles de France la payeraient. Preuve que les Français aimaient bien ce connétable, pourtant rapidement "naturalisé" et le lui rendaient bien.

    J'ai pour ma part une plus grande inquiétude. Je vous crois, M. TARDY, bon député. Je pense aussi, que vous aimez la France. (Même si je n'en suis pas sur)

    Permettez moi cependant de m'interroger : ayant lu sur TWITTER la phrase que vous y avez laissé...Je n'ai pu manqué de m'interroger sur la manière dont vous torturez notre langue commune - le français - qui est aussi celle de la République...Dont votre charge vous fait, pourtant, le principal défenseur.

    Puisque vous même êtes né "au beau pays de France"...Comment expliquer que vous écriviez un horrible "peux t'on" et oubliez les "accents" sur les e dans une phrase pourtant courte ?

    Vouloir échanger avec les autres est une chose. Mais pourquoi bâcler ces échanges en massacrant notre langue...Seulement pour imiter le Président, qui n'a toujours pas compris que c'est par les actes et non par les paroles qu'on devient crédible - défendre le français en massacrant dans le même temps ce dernier n'est ce pas contradictoire ? - ou bien pour faire "peuple" ? (Pour un résultat totalement idiot au passage : les Français n'aiment pas du tout que le personnel politique parle "mal" !)

    J'ai l'impression de tourner en boucle mais bon. En tant que député, vous faites partie des privilégiés. En contrepartie, il vous faut assumer quelques devoirs.

    Chance pour vous...La République ne m'est pas votre personne au service des intérêts du pays. On ne vous fera donc pas épouser "l'infante" d'Espagne ou bien devenir - si vous préférez la gente masculine - le "favori" du roi des Belges, en prévision d'un rapprochement entre son pays et notre belle France.

    De son coté, M. SARKOZY, au contraire de Louis XVI, n'a pas à "sacrifier" aux devoirs conjugaux avec une promise inconnue ou ne satisfaisant pas sa personne.

    La seule chose que la République requière de vous, c'est que vous défendiez ses symboles, que vous ayez soin de vous rappelez que rien n'est jamais acquis (pour un régime politique) et que donc il convient que vous défendiez (autrement qu'en plaidant le "vote utile") la République quand elle est attaquée (si possible en ne votant pas des lois stupides ou/et inconstitutionnelles qui dégrade encore plus l'image dudit régime) et que vous preniez soin de la France comme d'une femme, que vous voyez en elle une mère, une fiancée, ou bien un fantasme. Et que, pour cette raison, vous soyez le chevalier de cette "dame" que les Français aiment tout particulièrement...En la respectant bien sur. Une forme "d'amour courtois" si vous voulez (il ne s'agit pas, de voir en la France une prostituée comme M. DE VILLEPIN qui considère qu'il faut lui donner rapidement du plaisir ! Ou M. SARKOZY qui parle de lui prodiguer des orgasmes ! M. CHIRAC avait, au moins, lui, la bonté de s'en tenir à un "penchant". Il ne faisait pas la promotion de sa virilité sur la France ! Sincèrement, qui est l'idiot qui a mis la France "enceinte" de dettes en plus ? Qui est le père ? Celui de l'enfant de Mme DATI, soit M. SARKOZY ? (Quand on envoie son frère aux nouvelles, on évite de l'envoyer avec une voiture certifié ministère de l'Intérieur)

Les commentaires sont fermés.