Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et si l'Assemblée nationale se mettait au powerpoint ...

Imprimer

Vous connaissez mon combat, à l’Assemblée nationale, visant à rendre publique tous les travaux et auditions en commissions, surtout lorsqu’ils sont liés à l’examen d’un projet de loi.

Twitter, en permettant de communiquer en direct le contenu des débats en commission, a amené un peu plus de transparence et on peut dire que les choses évoluent puisque de plus en plus de travaux, en dehors de l’hémicycle, sont retransmis ou ouverts à la presse.

Par contre, en terme d’outils de travail … l’Assemblée nationale a encore beaucoup de progrès à faire.

Certes, nous sommes inondés de notes, de rapports, de synthèses, mais depuis 2007, je n’ai encore vu aucun rapporteur ou ministre se servir du moindre powerpoint en commission … et encore moins dans l’hémicycle.

Pourtant, de tels outils seraient bien pratiques, surtout lors de l’examen du budget de l’Etat. Comme on dit, rien ne vaut un bon vieux graphique, un camembert ou une courbe, pour expliquer les choses … car tous les députés ne sont pas des spécialistes des finances de l’Etat.

L’examen du Projet de Loi de Finances pour 2011 serait beaucoup plus digeste et compréhensible … et ne se résumerait pas à un débat entre spécialistes de la Commission des Finances.

Surtout que ce sont des outils couramment utilisés dans les entreprises, par les associations et par les services de l’Etat, bref partout … sauf à l’Assemblée nationale.

Aussi mardi soir, lors de l’examen dans l’hémicycle du Projet de Loi de Finances Rectificatif pour 2011, nous avons pu apprécier le grand show du député GDR, Jean-Pierre Brard, lors de sa défense de la motion de renvoi en commission.

A l’aide de graphiques couleurs A3 format papier et en bon commerçial ... il s’est attaché, à la tribune de l’Assemblée nationale, à nous expliquer sa vision des finances de l’Etat !!! Un grand moment …

Au-delà de l'anecdote, et puisque la plupart des salles de commissions sont équipées d’écrans (qui ne servent à rien actuellement), passons à l’action !!! Cela aurait un vrai intérêt, pas dans l'hémicycle, mais en commission. 

Cela contribuerai, là encore, à la clarté des débats.

Commentaires

  • Très bon article, qui serait cependant encore meilleur si on utilisait le mot français "présentation" au lieu de PowerPoint® (PowerPoint® est une marque déposée de Microsoft Corporation)
    C'est un abus de langage, bref sur le fond je suis entièrement d'accord.

  • Difficile de vendre un projet sans graphique (surtout pour des sujets compliqués). Cela m'a d'ailleurs toujours étonné que le Président Sarkozy ne s'en soit pas rendu compte. Peut-être pour les prochaines présidentielles.

    Et bien sûr afin de limiter l'impact budgétaire, il faut prendre OpenOffice gratuit et non Office

  • Au delà du fait que JP Brard est fidèle à lui même, je suis très étonné par plusieurs choses :
    - la première est le fait que la "tradition" fasse que le débat à l'AN ne se fasse que par oral (ou écrit) sans pouvoir s'appuyer sur d'autres supports (graphiques, photos, etc.). On est en 2010 que diable, plus en 1910 !!!
    - la deuxième chose est le fait que le président de l'AN par sa lettre et le président de la séance semblent vouloir ne pas entrer dans la modernité en montrant des réticences quant à l'usage de supports.
    - le dernier point est le fait que face à un règlement qui n'interdit pas, le président de l'AN oppose la tradition. C'est à mon sens quelque chose de très dangereux que de se réfugier derrière la tradition. Ça peut tout justifier surtout le pire (il y est des "traditions" qu'il veut mieux oublier). De plus c'est oublier qu'il existe un règlement et qu'il convient de l'appliquer et si ce dernier n'interdit pas à l'orateur de montrer des graphiques ou des photos alors l'orateur peut user de ce droit.

    Du coup je vous encourage également à utiliser de tels supports non seulement pour la débat à l'AN mais également pour la compréhension de tous les citoyens.

  • Bonne idée en soi, j'ai cependant peur du résultat au vu du niveau informatique de certains de nos députés ;)
    Concernant Mr Brard, il faut lui reconnaître une certaine classe, que ce soit dans ses choix vestimentaires ou ses références. C'est toujours un réel plaisir de le voir prendre la parole (à quand la Brard TV ?).


    PS: vos liens Twitter redirigent systématiquement vers les commentaires Oo

  • Bonjour,

    Ceci pourrait en effet être testé, dans l'hémicycle ou dans les commissions et autres travaux.
    Il ne faudrait pas que des illustrations viennent à se substituer à l'effort de verbalisation dans lequel les députés excellent et qui a ses avantages. "ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et les mots etc...".
    Les députés ne sont pas des conférenciers.
    Je me permets cependant de vous faire remarquer que PowerPoint est une marque, comme Frigidaire ou Coca-Cola et qu'il existe bien d'autres outils informatiques.

    Salutations

  • Je dirais même plus: ne creusons pas davantage le déficit du budget de l'Etat en achetant des licences Office étendues pour produire des fichiers PowerPoint.

    Parce que la suite est gratuite et libre.
    Parce qu'elle est compatible Windows, GNU/Linux, Mac OS, *BSD (partout où va Java).
    Parce que son code source est vérifiable à volonté par les services informatiques des institutions.
    Parce que les formats produits sont ouverts et exempts de brevets.
    Parce qu'il n'a rien à envier à Office 2003.
    ... Parce que vous en êtes déjà dotés !

    OpenOffice.org Impress :)

    img17.imageshack.us/img17/7506/impress.png

  • Pourquoi pas mais alors en utilisant un format ouvert pour que les archives soient lisibles dans un avenir lointain

  • Bonjour,

    ne confondons pas l'outil et la marque. Il est bien évident que cela serait une bonne évolution si les présentations informatisées étaient plus présentent au Parlement. Toutefois il ne faut pas tomber dans le marketing et que cela reste dans le domaine de la communication.

  • Méfiez-vous, PowerPoint est un outil qui décourage activement la réflexion. Un bon article (parmi beaucoup) sur le sujet:

    http://www.armedforcesjournal.com/2009/07/4061641

  • Le PowerPoint est has-been.
    Pour vos presup , pensez minimaliste et aidez-vous d'un tableau blanc pour faire passer le tout.
    Le problème avec les présentations graphiques est que les gens n'en retiennent rien...

  • Les députés on déjà OpenOffice qui fait aussi bien si ce n'est mieux (ils sont passé au libre il y a qq années déjà).

    Par contre ça reste une mauvaise idée :
    http://lemonde.fr/technologies/article/2010/10/17/powerpoint-c-est-du-cinema_1425723_651865.html

    Ca a conduit à la guerre en Irak...

  • Bonjour,

    Autant je suis assez d'accord avec Jean Pierre Brard et l'utilisation des graphiques, autant je pense qu'il faut être prudent quand à généraliser ces pratiques : le grand défaut des présentations numérique c'est de mettre de côté le fond pour convaincre par la forme.

    En bref ça diminue le débat de fond qui se doit d'être à l'assemblée nationale.

  • Exact, et puis c'est tellement mieux d'entendre les vocalises de Brard en fond sonore pendant qu'on travaille, si il faut suivre la vidéo c'est moins pratique :-)

    Mince, typo dans mon autre message… s/on/ont/

  • Bravo

    Bravo pour faire bouger les choses

    En effet la moindre entreprise, le moindre étudiant, même en Matu comme disent les suisses, la moindre association utilise aujourd'hui ce type d outil avec bonheur les projecteurs sont fiables et les outils faciles.

    S'ils veulent que je leur apprennent je suis tjrs disponible , même bénévolement

    Le glaude

  • Et bien, quant on sait que Powerpoint est déjà considéré comme has been dans les grandes sociétés américaines du type Google, Apple... 30 ans de retard à l'Assemblée...

    Pfiouuu

Les commentaires sont fermés.