Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le juge et le filtrage d'internet

Imprimer

Je suis intervenu hier soir lors des débats sur la LOPPSI : 

  • sur les problèmes liés au filtrage d'internet
  • sur la manière dont cela doit être mené.

J'ai insisté sur l'inéfficacité des mesures de filtrage des sites web dans la lutte contre la pedopornographie.

J'ai aussi plaidé, sans succès malheureusement, pour que ce soit le juge qui ordonne le filtrage.




Commentaires

  • Merci pour vos interventions, parmis les rares dans l'Assemblée qui ne sont pas systématiquement naïves ou hors-sujet dans le domaine d'internet... dommage pour les amendements refusés, l'UMP n'est toujours pas au point dans ce domaine.

  • @benjamin : "l'UMP n'est toujours pas au point dans ce domaine". Et c'est un euphémisme. Etre autant à coté de la plaque en faisant courir de graves dangers pour les libertés indivisuelles, c'en est presque criminel.

    M. Tardy, je suis toujours avec intérêt vos interventions concernant le net, ça me permet de garder espoir et de me dire qu'il y a quand même des gens intelligents à l'UMP.

  • Il est affligeant de constater que même après les explications pertinentes, claires et plutôt exhaustives données par des député(e)s de tout bord -droite comme gauche- l'article 4 sur le filtrage a été maintenu.

    Un fois de plus, la méconnaissance profonde des réalités d'Internet et l'obstination aveugle, brandissant haut l'étendard de la médiocrité, ont remporté une bataille contre le bon sens et le respect des principes fondamentaux de notre Constitution.

    Encore un beau gaspillage que l'on peut heureusement espérer voir déboulonné par le Conseil Constitutionnel.

  • Merci M. Tardy de défendre un point de vue raisonné et argumenté.

    Pouvez-vous cependant nous expliquer pourquoi, sur un sujet aussi important pour la France que le numérique et l'usage d'internet, si peu de députés sont présents?

  • Je rejoins les commentaires précédents sur la qualité de vos interventions qui relèvent très fortement le niveau des débats sur le sujet d'internet, tous bords politiques confondus !

    Les inepties que l'on peut entendre me font de plus en plus douter de la compétence des politiques et de leurs conseillers.

    J'espère vraiment que cette loi finira devant le Conseil Constitutionnel et qu'il viendra déboulonner tout ce document qui fait honte à l'idée de démocratie.

  • L'avantage d'Internet c'est que l'on saura se souvenir des bons et des (abo)minables au moment de voter...

Les commentaires sont fermés.