Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La réforme du permis à points : arrêtons la démagogie ... explications !

Imprimer

La LOPPSI, que nous avons examiné cette semaine en deuxième lecture, est un texte très vaste.

Je suis intervenu mercredi soir sur les questions de filtrage d'internet et jeudi après-midi sur le permis à points et les questions de sécurité routière.

Initialement, ce texte ne comportait que des dispositions liées à l'alcool au volant (article 26), avec notamment l'obligation d'équiper son véhicule d'un éthylotest anti démarrage en cas de récidive (proposition que j'avais soutenu par le biais d'un projet de loi et qui a été intégrée au texte LOPPSI lors de sa rédaction).

Les sénateurs ont introduit dans le texte, en première lecture, un article 28 bis ... qui réduit les délais pour récupérer des points sur le permis de conduire. La mesure était complètement disproportionnée par rapport aux règles actuelles : on pouvait récupérer ses 12 points en 1 (sans nouvelle infraction) au lieu de 3 ans !!!

Quel signal donné aux automobilistes !!!

C'est pourtant notre majorité qui a engagé en 2002, sous la présidence de Jacques Chirac, la politique de sécurité routière actuelle, avec pour objectif d'arriver à moins de 3000 morts par an sur nos routes.

Les résultats sont là :

  • depuis 2002: 20000 vies sauvées
  • depuis 2002 : baisse de la vitesse moyenne de 10% (1% de baisse de vitesse c'est 4% de tués en moins)

Quel est l'intérêt de cet amendement :

Encore une fois, on légifère pour une petite frange de conducteurs récidivistes, qui commettent de grosses infractions et font le siège de nos permanences :

  • 75% des conducteurs ont tous leurs points !
  • plus de 90% des conducteurs ont entre 10 et 12 points !

En 2008, seules 17 personnes ont perdu leur permis en perdant 12 fois 1 point (petites infractions).

Je considère donc ce type de mesures comme néfastes, car n'apportant rien de positif.

Lors de mes interventions, j'ai été le seul député UMP a apporter mon soutien au Gouvernement (15 députés présents dans l'hémicycle ...) et nous sommes revenus sur les dispostions adoptées par le Sénat en adoptant des modifications à minima.

Finalement l'amendement adopté ne changera pas grand chose à la situation actuelle, contrairement a ce qu'affirment les manchettes des journaux de ce jour ... mais il donne un très mauvais signal.

Pour les bons conducteurs, les nouvelles dispositions ne changeront rien : ils récupèreront un point perdu au bout de 6 mois au lieu d'un an ... mais comme 90% ont déjà entre 10 et 12 points, celà ne sert à rien ! 

Les mauvais conducteurs continuant à se faire verbaliser, ils ne récupéreront pas leurs 12 points puisqu'il faudra impérativement pour cela ne pas commettre de nouvelle infraction de classe 4 ou 5 durant 2 ans, ou 3 ans s'ils commettent des infractions de classe 4 ou 5 entre temps !

Par contre, l'effet négatif, relayé par les médias, se fera sentir immédiatement car cette disposition va être vue comme un signal d'un assouplissement de la sévérité dans la sanction des infractions routières, et donc comme un signal que désormais "on peut se lacher".

Avec à la clé, bien entendu, une remontée du nombre de morts ...

Bref, peu de changements (voir statistiques ci-dessous) mais la casse d'une dynamique positive. 


En séance, j'ai été  le seul député UMP à avoir défendu cette position, face à des collègues qui au contraire, préconisaient d'aller encore plus loin, attisés par certaines associations qui, si on les écoutaient, souhaiteraient carrément supprimer les limitations de vitesse !

... et pour une fois sur ce texte ... je soutenais le Gouvernement, seul contre tous. Configuration inédite qui a beaucoup amusé le Ministre de l'Intérieur.

12 - 17dec10 Sécurité Routière 001.jpg12 - 17dec10 Sécurité routière1.jpg12 - 17dec10 Sécurité routière2.jpg

Commentaires

  • J'étais sceptique lors de la mise en place du permis à point quant au sort des "gros rouleurs" (comme moi)

    Je parcours selon les années entre 35 et 50 MKms : et bien j'ai tous mes points, et mon minima a été de 9 points.

    Je ne roule pas forcément comme à l'auto-école, mais ne téléphone jamais au volant (sauf mains libres), mais possède il est vrai un système "coyote" !!!!

    Bref, je me demande encore comment certains perdent 12 points sans s'en apercevoir , d'autant plus qu'il y existe les sta ges de récupération.

    Les associations de sécurité routière râlent, et je mes comprends, même si je n'apprécie que peu le discours de ces intégristes...

  • Mon cher Lionel,

    Comme je vous le disais récemment le nombre de points est inversement proportionnel au nombre de Kms parcouru. ce que reconnaissent de nombreux gendarmes qui eux aussi se font "flasché" pour des infractions minimes leur coutant 1 point.

    Roulant beaucoup + de 40000/ans ayant réalisé ainsi 3 fois l'aller-retour TERRE-LUNE au volant sans avoir causé d'accidents ayant pu entrainer des blessures, je pense et j'affirme étre un bon conducteur expérimenté auquel il manque des points.

    Mais,en roulant j'assiste à des comportements dangereux qu'il est nécessaire de sanctionner sévèrement dont je pourrais vous faire un rapport si vous le désirez.

    Je pense donc que cette mesure d'assouplissement est bonne et ne devrait pas provoquer d'incidence sur le taux des accidents graves provoqués par des prises d'alcool ou de stup, le téléphone au volant ou l'inconscience de jeunes "matamores".

    Dans l'attente du plaisir de vous revoir.

  • Bonjour Monsieur le Député,

    Que va-t-il se passer pour les jeunes conducteurs dont je fais parti ?

    Le principe est de commencer à 6 points après obtention du permis, et de gagner 2 points tous les ans jusqu'à 12 à la fin de la 3ième année (sauf pour les jeunes conducteurs ayant fait la conduite accompagnée et qui gagne 3 points par an sur 2 ans).

    En cas de perte de points, le crédit annuel s'arrête et il faut alors attendre 3 ans sans perte pour repasser à 12.

    Si la modification dont vous avez parlé passe, que va-t-il se passer pour les points des jeunes conducteurs ?

    Cordialement,

    Ancilevien74

  • Bonjour Monsieur le Député,

    Pour faire suite aux propos d'Ancilevien74.

    La surprime pour les jeunes conducteurs appliquée par les assureurs n'aurait-elle pas dû évoluer avec la loi ?

    Si le jeune conduit mal, il perdra son permis rapidement.

    Cordialement.

  • Bravo mr tardy

    je suis d'accord, il ne faut surtout pas baisser la garde de la sécurité routiere

    D'immenses progres ont étés relaisés depuis 20 ans
    mais des dingues sur la route il en reste encore
    et tant pis si on se fait pincer
    pour ma part une fois en 35 ans
    pris a 51 km/h ... ca fait hurler en effet
    mais tel est le prix a payer pour que cesse le massacre

    Des inconscients il en reste : pas plus tard que vendredi pot dans une entreprise .. et publique de surcoit ... et bien 4 collègues sont sortis bourrés et faits 50 km en bagnole certains n ont pas encore capté que les gendarmes et la justice est extrerment sévère la dessus

    Ya ka regardé les jugements en haute savoie

    il faut donc continuer la lutte contre l insecurité routierre

    et en tant que club nous essayons de faire passer le message a notre niveau comme ici :

    le glaude
    http://cbandiera.free.fr/securite/

Les commentaires sont fermés.