Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 juillet 2011

Ecrêtements et avantages en nature ...

Hier au Sénat et ce matin à l'Assemblée nationale, des amendements ont été adoptés pour supprimer deux dispositions qui avaient été adoptées à l'initiative du député René Dosière, afin de moraliser (un peu) certaines pratiques des élus locaux.

La première disposition entendait obliger les collectivités locales à prendre une délibération pour l'octroi d'avantages en nature (logement, voiture, téléphone portable, ordinateur ...) afin que cette liste nominative soit publique.

L'octroi de tels avantages peut être parfois tout à fait justifié, et les interdire serait une mauvaise chose. Mais trop souvent, certains élus et hauts fonctionnaires des collectivités locales se les sont généreusement octroyés, sans réel besoin.

La deuxième disposition entendait mettre fin à la pratique qui consiste, pour un élu qui cumule, et ne peut donc toucher l'intégralité des ces indemnités, à pouvoir reverser le surplus à d'autres élus de sa collectivité.

Celà permet de verser une indemnité à des conseillers délégués, ou d'augmenter un peu un élu qui a de lourdes délégations. Mais cela sert, aussi malheureusement, à faire des cadeaux aux copains et à faire taire les dissensions en "achetant" le silence et la docilité.

Ce système, à la discrétion totale de l'élu, est malsain.

Bien que n'ayant pas participé au vote, car retenu par des rendez-vous en circonscription, j'approuve pleinement ces deux mesures, qui vont dans le sens d'une plus grande moralisation et de plus de transparence de la vie politique locale.

Je déplore que les sénateurs aient supprimé ces dispositions, et je déplore encore plus que les députés n'aient pas eu le courage de s'opposer aux sénateurs sur ce sujet.

Pour moi, ce rejet est une très mauvaise chose pour l'image de la classe politique, qui, une fois de plus, donne l'impression de vouloir protéger des pratiques douteuses et refuse toute réforme.

Quand dans le même temps, on prône la tolérance zéro pour les autres, il y a un souci de cohérence...

Cette affaire n'est pas terminée !

Si René Dosière redépose ses amendements, je le soutiendrai, s'il ne le fait pas pour une raison ou une autre, c'est moi qui le ferai ! On ne peut pas laisser les choses en l'Etat, ces pratiques malsaines de certains élus locaux ne sont pas acceptables et il doit y être mis fin, d'une manière ou d'une autre !

16:12 Publié dans Activité Assemblée | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Commentaires

Felicitations pour cette note !

Antoine vielliard

Écrit par : Antoine vielliard | 12 juillet 2011

Et ce même jour, vous avez voté la prolongation de l’intervention française en Libye.

Alors que le peuple français est, en majorité, contre.

"La France" tue des civils, des enfants, des innocents. Qui en parle?

Le président de la République préfère faire du business avec les dictateurs.

Encore 5 morts en Afganistan. Quand ces guerres cesseront-elles?

L'argent des contribuables est gaspillé, Il serait mieux utilisé pour sauver nos services publics : écoles, hôpitaux, Poste.....

Qu'on laisse les pays souverains régler leurs problèmes internes en toute indépendance.

Écrit par : Jacqueline | 13 juillet 2011

Les commentaires sont fermés.