Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2ème journée à TAIWAN : entretien avec le vice-président de la République de Chine

Imprimer

Présidence de la République de Chine :

Ce matin, nous nous sommes rendu à la Présidence de la République de Chine (Taiwan) pour rencontrer le vice-président, Mr WU Den-yih.

Elu le 14 janvier 2012 vice-président de la République, aux côtés du Président Mr Ma Ying-jeou, Mr WU Den-yih a été auparavant Premier Ministre de 2009 à 2012.

L'entretien a porté essentiellement sur les problèmes de visas avec l'Europe et les relations avec la Chine continentale.

Nous avons également abordé la problématique des barrières non tarifaires : la Chambre de commerce européenne (ECCT) a recensé pas moins de 112 barrières non tarifaires (dont un embargo sur le boeuf européen).

Malgré les efforts réalisés par Taiwan depuis son accession à l'OMC en 2002, la pratique des affaires continue de pénaliser de façon disproportionnée les sociétés étrangères (problème de réciprocité).

Idem pour les marchés publics : ces marchés sont difficiles pour les entreprises euroéennes en raison de clauses contractuelles abusives (partage des responsabilités) ou de pratiques destinées à protéger les acteurs locaux (pas de traduction des documents d'appels d'offres, critères de qualification restrictifs).

C'est un sujet important pour la France qui du fait de ces barrières non tarifaires n'est que le 24ème partenaire commercial de Taiwan, via les 160 entreprises françaises (dont 28 du CAC 40) implantées à Taiwan (et qui emploient 25 000 personnes).

taiwan,groupe d'amitié,taipei,president

taiwan,groupe d'amitié,taipei,president

Fondation de échanges entre les deux rives :

La journée s'est poursuivie l'après-midi par un entretien avec Mr Join-Sane LIN, Président de la Fondation d'échange entre les deux rives.

Cette fondation, organisme semi-officiel créée en 2008, a pour vocation de favoriser les relations avec la Chine continentale et de renforcer la contribution de la République de Chine à la paix et à la stabilité régionale.

Les négociations avec la Chine continentale ont ainsi pu reprendre après plus de 9 ans  d'interruption ...

Mr LIN nous a confirmé qu'avec l'accélération de la démocratisation de Taiwan à la fin des années 80, un grand nombre de restrictions pesant sur les relations économiques avec le continent chinois ont été levées en l'espace de deux décennies.

En décembre 2011, 7 sessions de négociations ont alternativement eu lieu sur chacune des rives du détroit, débouchant sur la signature de 16 accords, 3 protocoles d'accord et un consensus.

Les échanges de personnes à travers le détroit ont également progressé au rythme du réchauffement des relations bilatérales. En décembre 2011, plus de 3 millions de chinois du continent ont visité Taiwan depuis que les deux rives sont tombées d'accord, en juillet 2008, pour autoriser les visites de groupes de touristes du continent chinois puis, en juin 2011, celles de touristes voyageant seuls.

Aujourd'hui les relations sont apaisées : Taiwan est l'un des plus gros investisseur en Chine continentale et plus d'un million de taiwanais (entrepreneurs, cadres supérieurs ou techniciens, ainsi que leurs familles) vivent et travaillent en Chine. 

Les deux parties mettent notamment tout en oeuvre pour que le problème épineux des iles Diaoyu (dossier politique lié a un problème de territorialité entre la Chine, le Japon et Taiwan) ne mette pas à mal les dossiers d'une importance pratique pour les deux rives.

taiwan,groupe d'amitié,taipei,president

taiwan,groupe d'amitié,taipei,president

Les commentaires sont fermés.