Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bilan de 5 mois d'activité parlementaire ... je figure parmi les 15 députés les plus actifs

Imprimer

En cette période de crise à l'UMP, beaucoup de sympathisants, militants ou adhérents demandent à leurs députés de se concentrer avant tout sur leur travail parlementaire ... et de remplir leur rôle d'opposants au Gouvernement !

L'un n'empêche pas l'autre ... les plus actifs dans les médias sont souvent aussi les plus actifs à l'Assemblée nationale ... un député absent a peu de chances d'être interviewé aux 4 colonnes un jeudi ou un vendredi !!!

... pour en avoir le coeur net, je vous livre ci-dessous mon bilan d'activité depuis le début de la XIVeme législature.

Ces chiffres détaillés n'étant pas disponibles sur le site de l'Assemblée nationale ... ou du moins l'étaient avant que certains députés n'en demandent le retrait ... je me suis appuyé sur le site www.nosdeputes.fr, site qui récupère quotidiennement les données publiées sur le site de l'Assemblée nationale (ils font en fait le boulot que devrait faire l'Assemblée nationale) ... et les moulinent afin de vous permettre de juger de l'activité de votre député en toute transparence.

Le même site, intitulé www.nossenateurs.fr est disponible pour analyser l'activité de vos sénateurs.

Lien vers ma fiche au 31 novembre 2012 (5 mois d'activité)

Activité octobre 2012 1.jpg

Premier constat général à la lecture de ma fiche ... tous les voyants sont au vert, ce qui veut dire que pour chacun des critères d'activité, je fais partie des 150 députés les plus actifs à l'Assemblée nationale.

Activité octobre 2012 4.jpg

SEMAINES D'ACTIVITE :

Avec 17 semaines d'activité sur 18 possibles, je figure au 17ème rang ex aequo des députés les plus présents à l'Assemblée nationale ... sur 577 députés.

16 députés n'ont raté aucune semaine ... pour ma part je n'ai donc été absent qu'une seule semaine, la semaine du 1er novembre, pour cause de déplacement à Taiwan, sur invitation du Gouvernement taiwanais, ce qui explique le creux sur mon graphique.

classement depute,nosdeputes.fr,lionel tardy,activite

PRESENCE EN COMMISSION :

Un député est élu avant tout pour élaborer les lois ... pas pour passer son temps en circonscription afin d'assurer sa réelection.

Pour participer à l'élaboration des lois, il faut être présent en commission et dans l'hémicycle ... mais être présent ne veut pas pas dire, pour beaucoup, intervenir ... loin de là !

Pour ma part je concilie les deux depuis toujours ... j'interviens presque systématiquement dans les réunions de commissions auxquelles j'assiste, sinon quel intérêt d'y participer si l'on a rien à dire.

Un député qui n'a rien à dire, qui n'a aucune spécialité, aucun avis sur rien ... ne sert à rien.

Un député doit s'organiser, organiser ses réseaux, se documenter ... afin d'être capable d'intervenir sur tous les sujets et ne pas se cantonner à sa seule commission !

En 5 mois, j'ai assisté à 59 commisions, je me classe donc 6ème ex aequo derrière :

  • Gilles Carrez, président de la commission des finances (76 commissions)
  • Francois Brottes, président de la commission des affaires économiques (69 commissions)
  • Fréderique Massat (66 commissions)
  • Michele Bonneton (62 commissions)
  • Regis Juanico (60 commissions)

classement depute,nosdeputes.fr,lionel tardy,activite

INTERVENTIONS EN COMMISSION :

Le classement par interventions en commission fait ressortir les gros travailleurs ... avec en tête de liste tous les VIP de l'Assemblée nationale : présidents de commissions , orateurs des groupes ...

Beaucoup des leaders en terme d'interventions appartiennent à la commission des finances qui n'a pas chômé (Projet de Loi de Finances Rectificatif en juillet, puis Projet de Loi de Finances en octobre/novembre) ... tout comme la commission des affaires sociales (PLFSS en octobre/novembre).

Le travail en commission est primordial car avec la réforme de 2008, c'est le texte de la commission et non plus celui du Gouvernement qui est examiné dans l'hémicycle ... l'hémicycle ne sert donc le plus souvent qu'a valider les décisions votées en commission.

Malgré celà, et bien que député de base, je me classe 14ème sur 577 députés, avec 115 interventions ... derrière des monuments intouchables (de par leur fonction) comme Gilles Carrez ou François Brottes :

  • François Brottes, président de la commission des affaires économiques (589 interventions)
  • Christian Eckert, rapporteur général du budget (532 interventions)
  • Gilles Carrez, président de la commission des finances (464 interventions) 
  • Catherine Lemorton, présidente de la commission des affaires sociales (212 interventions)
  • Jean-Jacques Urvoas, président de la commission des lois (149 interventions) ...

classement depute,nosdeputes.fr,lionel tardy,activite

Le site www.nosdeputes.fr repère également tous les mots clés utilisés en commission et dans l'hémicycle par chaque député, ce qui permet d'établir un champ lexical pour chaque député ... et vous permet ainsi de découvrir les sujets sur lesquels votre député est intervenu ... enfin, quand le champ lexical n'est pas vide !!!

Mon champ lexical :

classement depute,nosdeputes.fr,lionel tardy,activite

INTERVENTIONS LONGUES EN HEMICYCLE :

Comme son nom l'indique, il s'agit du nombre d'interventions dans l'hémicycle de chaque député, tous textes confondus.

Là encore, on retrouve en tête les présidents de commissions ... et le président et les vice-présidents de l'Assemblée nationale qui se relaient à tour de rôle pour présider les séances.

Derrière ces leaders incontournables, je me classe 17ème avec 202 interventions longues dans l'hémicycle ... derrière, comme toujours :

  • Christian Eckert, rapporteur général du budget (811 interventions)
  • Marc Le Fur, vice-président de l'assemblée nationale (613 interventions)
  • Denis Baupin, vice-président de l'Assemblée nationale (524 interventions)
  • Sandrine Mazetier, vice-présidente de l'Assemblée nationale (485 interventions)
  • François Brottes, président de la commission des affaires économiques (443 interventions)
  • Gilles Carrez, président de la commission des finances (305 interventions)
  • Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale (311 interventions) ...

classement depute,nosdeputes.fr,lionel tardy,activite

AMENDEMENTS SIGNES :

Le nombre d'amendements signés ... mais surtout défendus, est un des principaux outils à disposition de l'opposition pour contrer ou corriger les projets de lois du Gouvernement.

Chaque député peut cosigner les amendements déposés par un de ses collègues ... et ainsi grossir artificiellement son nombre d'amendements signés !

Mais la supercherie est facilement décelable ... un député qui signe beaucoup d'amendements mais qui intevient peu en commission ou dans l'hémicycle est en fait un député ... dont la spécialité est de cosigner des amendements, sans fournir aucun travail !

Le député qui a rédigé l'amendement a la priorité pour le défendre en commission et dans l'hémicycle ... ce qui est bien normal !

Sur ce critère primordial des amendements, je me classe 11ème sur 577 députés ... et encore, je devrais plutôt dire dans les 5 premiers avec quelques les spécialistes :

  • Jean-Pierre Decool (538 amendements)
  • Bernard Perrut (489 amendements)
  • Christian Eckert, rapporteur général du budget (402 amendements) ... pour lui, c'est plutôt mauvais signe car celà veut dire qu'il passe son temps à corriger par amendements les bourdes de son Gouvernement ...

classement depute,nosdeputes.fr,lionel tardy,activite

RAPPORT ECRITS :

PROPOSITION DE LOIS ECRITES :

PROPOSITIONS DE LOIS SIGNEES :

Les rapports écrits sont par définition confiés à un député membre de la majorité ... donc peu de chances de figurer en tête de palmarès pour un député de l'opposition !

Idem pour les propositions de lois écrites ou signées !!! Celà prend du temps pour écrire une loi ... qui, quand on est dans l'opposition, n'a aucune chance d'être examinée ! Mais au moins le député s'investit.

Pour les propositions de lois signées, aucun classement n'est valable ... il suffit de cosigner n'importe quelle loi pour être en tête du palmarès ... la signature prend 10 secondes ... avec aucun investissement en temps de la part du député cosignataire !!

classement depute,nosdeputes.fr,lionel tardy,activite

QUESTIONS ECRITES :

Aves les amendements signés, les questions écrites sont l'un des 2 principaux outils mis à disposition des députés de l'opposition pour demander des comptes au Gouvernement.

Les questions écrites ne peuvent pas être cosignés ... leur nombre indique donc le travail réel de votre député.

Pour ma part, mes questions écrites sont issues de mes rendez-vous en circonscription, de mes déplacements sur le terrain ... et de l'examen quotidien du Journal Officiel. Pour autant, je ne cherche pas à faire du chiffre et de la gonflette comme certains...

Avec 162 questions écrites en 5 mois, je me situe en 11ème position sur 577 députés.

classement depute,nosdeputes.fr,lionel tardy,activite

QUESTIONS ORALES :

Là, pas la peine pour un député de s'exciter ... c'est le groupe parlementaire auquel l'on appartient qui décide de qui posera une question orale (vous savez le mardi et le mercredi de 15 à 16 heures).

Autant dire qu'il faut être dans les petits papiers du groupe ... sinon pas de question orale.

... et comme à l'UMP il y a confusion complète depuis 2007 entre le rôle (censé être neutre) du président du groupe UMP à l'Assemblée nationale et celui de secrétaire général ou président de l'UMP ... vous êtes vite blacklisté ... même pour une question sur les JO 2018 à Annecy !!!

Comme je n'ai jamais été dans les petits papiers du groupe, même si ma question est très bonne ... on me fait comprendre que je peux me la garder ... quitte à faire poser une question hors sujet par rapport à l'actualité ... par un autre député.

En général, en début de mandat, le président du groupe (dans mon cas l'UMP) fait poser les questions orales par les nouveaux députés pour s'assurer ainsi de leur allégeance ... dans le contexte actuel, certains nouveaux députés ont même déjà pu en poser une deuxième, depuis le 18 novembre (comme par hasard), pour s'assurer encore mieux de leurs faveurs .. et de leur rattachement au groupe UMP !!!

Ca marche comme celà à l'UMP ... ce sera très différent au Rassemblement-UMP !!!

La logique veut pourtant que chaque député pose au moins une question orale par an ... mais au groupe UMP rien n'est logique depuis bien longtemps avec un président de groupe partisan ... il est temps de tout nettoyer.

classement depute,nosdeputes.fr,lionel tardy,activite

VOILA ... J'ESPERE QUE CE BILLET VOUS AURA ECLAIRE SUR MON ACTIVITE

Comme quoi, même en période de crise à l'UMP ... je continue, malgré ce que certains peuvent penser, mon travail d'opposition au Gouvernement.

Et un grand merci aux équipes de Regards Citoyens qui sont à l'initiative de ce site très pertinent.

www.regardcitoyens.org

Les commentaires sont fermés.