Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vite ... envoyez-nous des journalistes POLITIQUES en Haute-Savoie !

Imprimer

La lecture des journaux (quotidiens et hebdomadaires) en Haute-Savoie me fait souvent sourire ... surtout en période électorale.

Beaucoup de petits commentaires, sans prendre le soin de vérifier les sources ou sans chercher à comprendre le pourquoi du comment.

Mais pour ce qui est de relater le TRAVAIL PARLEMENTAIRE des députés et sénateurs, jamais un article ... ça on a l'habitude (on vient pourtant de franchir le seuil d'une année de mandat, occasion rêvée de faire un vrai point) ... en dehors des communiqués ou des conférences de presse de certains parlementaires sur des sujets mineurs ou réchauffés, reproduits à la virgule près ... rien.

Heureusement que les parlementaires ont mis en place des blogs et des newsletters pour informer les citoyens sur l'actualité parlementaire.

Pour ce qui est des subtilités, de l'analyse politique, de l'analyse des votes et du fonctionnement des partis politiques au niveau local et national ... là aussi le vide absolu !

Dernière rigolade en date pour les députés : les "clapotis du lac" de l'Essor Savoyard.

L'Essor Savoyard se gausse, entre autres, de ma non élection au bureau du groupe de l'Assemblée nationale, quelle affaire !

Franchement, informez vous un peu ... ce n'est pas en étant 1 des 6 députés UMP (sur 199) a avoir voté, contre l'avis du groupe UMP et a une semaine des élections internes, le texte sur la transparence de la vie publique (déclaration de patrimoine et conflits d'intérêts) et en étant un des seuls députés à m'être exprimé pour la loi contre le cumul des mandats ... que je risquais d'être élu au bureau du groupe !!!!

Je vous rassure, aucun des 5 autres députés UMP concernés n'a intégré le bureau du groupe UMP.

Les "clapotis" c'est bien, ça fait vendre, mais je trouve par contre étonnant, de n'avoir vu aucun article de fond, en pages départementales des journaux locaux, concernant le vote des parlementaires sur des textes de lois aussi importants aux yeux des citoyens que la transparence de la vie publique ou le cumul des mandats : quelle est la position officielle des parlementaires du département sur ces sujets ... point d'interrogation. Aucune analyse des votes qui ont pourtant eu lieu, contrairement aux journaux des autres départements : des instructions ont été données aux journalistes locaux pour ne pas brasser sur ces questions ?

Idem pour le texte sur la consommation qui a été voté le 25 juin et qui va impacter le pouvoir d'achat des français ... il aurait été interessant d'analyser les votes et les interventions des parlementaires qui ont pris part aux débats (182 députés UMP ont voté contre ce texte qui reprenait en grande partie la loi consommation de Fréderic Lefèvre déposée en 2011 !).

Mais revenons au bureau de l'UMP à l'Assemblée nationale, puisque c'est le sujet.

Pour votre information, chers journalistes, le fonctionnement de ce bureau est catastrophique : il s'y discute de tout, sauf de l'actualité parlementaire ... alors que nous sommes dans l'opposition. La moitié des membres du bureau ne prennent même plus le temps d'assister aux réunions ... l'autre passe son temps à se neutraliser.

C'était le sens de ma candidature : contribuer à secouer les choses et faire rentrer au bureau des députés investis au quotidien dans le travail parlementaire à la place des apparatchiks qui confondent bureau de l'UMP à l'Assemblée nationale et bureau politique de l'UMP ... mais c'est comme sur le cumul des mandats, beaucoup d'élus UMP en parlent, mais ont voté contre le changement. Au moins certains n'ont pas peur de le dire et de se présenter ... tout en sachant qu'ils n'ont aucune chance d'être élus.

Pour votre gouverne, beaucoup de  députés siègent au bureau du groupe UMP en tant que membres de droit, au titre de leurs anciennes fonctions ... et toujours pour certains, suivez mon regard, mieux valait pour eux de ne pas avoir le risque de passer par un nouveau vote, à la lumière de l'actualité récente ! Quand vous ne savez pas comment se déroule une élection interne à l'UMP, renseignez-vous !

Pour finir, et ce n'est pas nouveau, pour monter dans les organigrammes, il faut être godillot ... je suis étonné que des journalistes soient encore surpris ! De temps en temps il est important de s'en assurer ... et prendre date ... c'est ce que j'ai fait lors de cette élection et que je ferai lors des suivantes.

presse,essor,ump

Les commentaires sont fermés.