Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Découpage des régions : mon intervention en deuxième lecture

Imprimer

L'Assemblée examine en séance cette semaine, en deuxième lecture, le projet de loi sur la nouvelle délimitation des régions, qui constitue le premier volet de la réforme territoriale.

Ce texte traite du découpage des régions et du calendrier des élections ... nous en sommes saisis avant même le second projet de loi sur la répartition des compétences, dont nous aurions dû discuter en premier !

Que dire aussi des économies, qui vont sans doute être faibles voire inexistantes, comparé aux coûts de fusion !

Mercredi soir, je suis intervenu dans l’hémicycle afin de rappeler ma position, avec à l’appui l’exemple de la Haute-Savoie, dans la future région Auvergne-Rhône-Alpes…

Mon intervention liminaire sur la nouvelle carte :


Comme en première lecture, je voterai CONTRE ce découpage politique fait depuis Paris.

réforme,territoriale,région,décentralisation

Commentaires

  • Perso moi le nord pas de calais Picardie ça me gêne pas je me sens ds le nord proche des picards plus que du PDC Mais la muse en place je ne m'y connais pas assez

  • Cher Lionel,

    Dans les 4 cas, les regions Auvergne et Rhone-Alpes fusionnent. Ce qui n'est absolument pas judicieux. Ce n'est pas faire preuve de vision a long terme que de faire cela. Avoir une "mega region" avec des disparites territoriales si importantes ne va pas permettre la diminution des coups regionaux, ni repondre aussi aux attentes europeennes, ni repondre aux problemes specifiques de proximites. Alors que cette attente de proximite est voulue par l'ensemble des citoyens. Lyon va etre la grande gagnante de cette operation (by the way, j'aime beaucoup Lyon). Je ne pense pas que Clermont-Ferrand, pourra beneficier de quoique ce soit, hormis les mouvements de fonctionnaire... C'est le geographe, qui a etudie et s'est pose cette question depuis 2000, qui parle. Or ce n'est pas cette logique qu'il faut faire, car cela creera une nouvelle centralisation, non plus a l'echelle du pays mais a celle d'une "hyper-region-pays", au detriment des villes moyennes.

    Merci pour votre intervention qui illustre tres bien cette fausse reforme, pour que le gouvernement puisse dire on a fait. Faire mal est tout aussi pire que de ne rien faire. Merci aussi d'avoir amener un souhait democratique de l'ensemble des elus et des habitants de Savoie. Etant dans une logique spaciale, demographique, sociale et economique differentes du reste de la region, les deux departements pourrait deja former en soi une region. Region qui s'inscrit dans la logique des regions transfrontalieres europeennes.

    La reflexion sur les decoupages territoriaux doivent se faire en dehors des aspects electoraux et des jeux des parties. Cela afin de trouver la meilleure solution qui correspond aux besoins actuelles et futurs. Le gouvernement (enfin Paris) devrait donner plus de credit aux initiatives venant de la base.

    Gabriel

Les commentaires sont fermés.