Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

49-3 sur la loi Macron : le gouvernement évite le débat

Imprimer

Le gouvernement va vraisemblablement engager sa responsabilité sur le projet de loi Macron dès mardi.

Contrairement à la première lecture, le fameux article 49-3 sera visiblement utilisé avant les débats. Cela aura pour effet immédiat d'annuler toute la discussion des amendements, qui était prévue ces deux prochaines semaines dans l'hémicycle.

Après son passage au Sénat, la majorité avait réécrit le texte à sa manière. Il y a eu des ajouts importants, notamment sur les indemnités de licenciements ou la cession d'entreprise.

Nous ne pourrons pas discuter de tous ces ajouts, ni y proposer de modification. Il nous faudra nous prononcer seulement sur une motion de censure contre le gouvernement.

Les nombreux amendements que j'avais par exemple déposés (sur les 1200 au total) vont tout simplement tomber à l'eau. Il y avait pourtant encore des choses à faire : sur les gares routières, sur les professions réglementées, sur les télécoms, sur le travail dominical...

Le gouvernement a choisi de confisquer le débat parlementaire. C'est un regrettable aveu d'impuissance.

La loi Macron, qui était présentée comme "la loi du siècle", restera comme une tache du quinquennat Hollande (parmi tant d'autres). Le gouvernement montre son incapacité à dialoguer sur l'économie; il serait pourtant bien inspiré d'écouter les propositions étant donné son échec en la matière.

Lien vers tous les amendements que j'avais déposés

url.jpg

Les commentaires sont fermés.