Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 février 2016

Proposition de loi (Les Républicains) en faveur de la compétitivité de l'agriculture : le gouvernement totalement fermé au débat

Le groupe « les Républicains » a décidé d’inscrire dans sa journée d’initiative parlementaire de jeudi une proposition loi en faveur en faveur de la compétitivité de l’agriculture et de la filière agroalimentaire.

En Commission des Affaires économiques la semaine dernière, la majorité avait rejeté un par un les articles de cette proposition de loi.

Présent également en séance ce jeudi matin, j'ai assisté avec mes collègues au rejet pur et simple de la proposition de loi par la majorité, avec l'appui du gouvernement... annulant ainsi toute la discussion des propositions !

Le groupe Les Républicains s'est mobilisé pour défendre le monde agricole en avançant de nombreuses pistes... en face, il n'y a donc aucune proposition.

Lien vers mon intervention la semaine dernière et détail des mesures

12669527_10205926924476612_1218723302320218516_n.jpg

12644874_10205926924516613_4393827175602911279_n.jpg

12644679_10205926924876622_8045299004604243670_n.jpg

Analyse du scrutin sur la motion de rejet du groupe socialiste (lien) :

agriculture,ppl,propositions,motion,majorité,compétitivité,agroalimentaire,simplification,rejet

Mon communiqué de presse :

agriculture,ppl,propositions,motion,majorité,compétitivité,agroalimentaire,simplification,rejet

agriculture,ppl,propositions,motion,majorité,compétitivité,agroalimentaire,simplification,rejet

Commentaires

A dis ans, j'étais derrrière le cul des vaches et à 10 nous vivions sur 3 ha loués avec 3 vaches, il est vrai, mon père était ouvrier d'usine mais chez mon beau-père en montagne sur 3 HA ils vivaient bien à 5 avec un seul revenu annuel de la vente du Beaufort et en autarcie complète, il y a 50 ans. La PAC et surtout la boureaucratie qui en 1 heure gagne, sur le dos du contribuable plus que le paysan en 1 an mais l'un s'échine 100 h/semaine, l'autre se moque de tout 100 h par an !

La solution existe : Supprimer les normes, les codes du travail, les régimes spéciaux, toutes ces inégalités qui plombent tous les résultats et pénalisent les deux bouts de la chaine ; producteurs et consommateurs. L'agriculteur ne doit plus être spolié de son travail mais il doit retrouver son indépendance, sa Liberté et sa Fierté

Écrit par : VIGNELLO Daniel | 04 février 2016

Les commentaires sont fermés.