Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Campagne de second tour... puisqu'En Marche refuse le débat, à vous de juger !

Imprimer

La candidate En Marche ayant refusé de participer au débat du second tour sur France 3, voici quelques extraits de ses interventions sur TV8 Mont-Blanc durant les 20 minutes de débat en présence de 4 des 19 candidats sur la 2ème circonscription de la Haute-Savoie.

Il aurait été intéressant de l'entendre un peu plus sur 30 minutes en tête à tête.

Sa "position" sur le tunnel sous le Semnoz :


 

Sa "priorité" pour la circonscription :

 

Préférez-vous des élus inexpérimentés au sein d'une majorité pléthorique et aux ordres ou des élus d'expérience au sein d'une minorité vigilante, qui sera un contre-pouvoir ? Qui sera le mieux à même de se battre pour notre territoire quand il faudra défendre un amendement lors d'une séance de nuit ?

Voici un exemple d'une de mes interventions : ma Question au gouvernement à Emmanuel Macron sur la mise en application de la loi Macron ... face aux 440 députés godillots de la majorité annoncés, l'Assemblée nationale aura plus que jamais besoin de députés qui oseront poser les bonnes questions !

Ma Question au gouvernement de 2016 :


 

Pour ma part, je poursuis ma campagne de terrain, à votre recontre : cette semaine, je tiens 4 réunions publiques sur toute la circonscription (et pas seulement Annecy...).

Lors de ma tournée de collage des panneaux, hier après-midi et cette nuit, quelle n'a pas été ma surprise en constatant l'affichage sauvage des équipes d'En Marche sur plus de 20 panneaux officiels des communes de Sevrier, d'Annecy, de Cran-Gevrier et de Seynod. Coller sur le panneau d'un autre candidat constitue une infraction au Code électoral... (lorsqu'on aspire à être député, mieux vaut connaître la loi !)

19113723_10155220448585498_34909007684698359_n.jpg

 
Revue de presse :

tardy,duliège,lardet,campagne,2nd tour,débat,majorité

tardy,duliège,lardet,campagne,2nd tour,débat,majorité

tardy,duliège,lardet,campagne,2nd tour,débat,majorité

 

Commentaires

  • Nous verrons bien si cette candidate est élue, ce qu'elle fera pour sa circonscription.

    Nous allons vite nous rendre compte que Lionel Tardy nous manquera cruellement sur les dossiers locaux majeurs du moment.

    A mon avis les électeurs d'En Marche n'en n'ont pas conscience.

    Nous allons encore perdre 5 ans sur notre circo.
    .

  • Voter au seul nom d'une étiquette, sans tenir compte du projet, de la compétence, de l'expérience, du bilan, du mérite, cela s'appelle du communautarisme. C'est injuste et dangereux pour la société.

    L'année électorale a été comme Koh-Lanta : on élimine (comme aux primaires) les meilleurs qui empêcheraient le candidat choisi par les médias de gagner, puis (comme aux législatives) on vote pour une couleur sans tenir compte du mérite.

    Bravo pour votre engagement. On croise les doigts pour dimanche.

  • Mon cher LIONEL bien que n'étant pas de votre Circo à quelques mètres prés, je vous apporte tout mon soutien en connaissant le travail remarquable que vous avez pu faire et que vous devez pouvoir continuer

  • deux chose l'une;
    - ou les électeurs sont atteints de cécité mentale, ce n'est pas une question de génération mais de bon sens,
    Jamais dans une proposition aussi cruciale que le tunnel sous le semnoz réponse aussi désinvolte et incompétent n"a pu être exprimé.
    la réponse de la candidate en marche est d'une incompétence telle, qu'il y a pas photo sur son incapacité a assumer sa responsabilité de député,
    Il s'agit d'un coup de poker d'une personne ambitieuse sans en avoir les moyens , un bavardage, cela est l’exemple même des faiblesses de la société civil qui sera l' incompétence.

    Autre chose serait ce en marche, qui nous l' a envoyé pour donner les coudées franches à MR TARDY., il en reste pas moins que malgré pour lui d' avoir fait le job, il reste en ballotage favorable a son adversaire.
    J espère que dimanche les électeurs se ressaisiront et qu'en aura pas ce genre de bavarde, le département a un tissu social, économique et frontalier spécifique, ce n'est pas un joujou , pour utopiste et arriviste du dimanche.
    Je crains que dans les perspectives de Mr MACRON la HTE SAVOIE ne représente pas grand chose, qu'un département pour accueillir toute les émigrés de calais et autres que la suisse et l’Allemagne ne veulent pas.
    Il ne faudrait pas que cela devienne un département voué au communautarisme pire encore , les savoyards on la tête dure et quand cela va mal tourner à PARIS cela va les faire réfléchir.
    Par contre pour le Finistère que vont il pas faire?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel