Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 juillet 2015

ANNECY : Cérémonie à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et hommage aux "justes" de France

a.jpg

b.jpg

c.jpg

d.jpg

e.jpg

Dauphiné Libéré du 20 juillet :

annecy,ceremonie,mémoire,victime,crime raciste,antisemites,hommage,justes,france,tardy,haute-savoie

18 juillet 2015

THÔNES : Course des 10 kms en nocturne

1.jpg

2.jpg

3.jpg

4.jpg

thones,10 km,nocturne,tardy,haute-savoie

Dauphiné Libéré du 20 juillet :

thones,10 km,nocturne,tardy,haute-savoie

SAINT-JORIOZ : Cérémonie commémorative en l'honneur de Pierre Lamy

b.jpg

a.jpg

c.jpg

d.jpg

j.jpg

presse,dauphine,saint-jorioz,ceremonie,commemoration,pierre lamy,tardy,haute-savoie

f.jpg

Dauphiné Libéré du 20 juillet :

saint-jorioz,ceremonie,commemoration,pierre lamy,tardy,haute-savoie

Essor Savoyard du 23 juillet :

presse,dauphine,saint-jorioz,ceremonie,commemoration,pierre lamy,tardy,haute-savoie

17 juillet 2015

La Haute-Savoie, un département où il fait bon vivre

 

oui1.jpg

oui.jpg

Essor Savoyard du 23 juillet :

haute-savoie,departement,annecy,croissance,population,chomage,emploi

16 juillet 2015

SAINT-JULIEN-EN-GENEVOIS : Festival "Guitares en scène" avec Mark Knopfler

b.jpg

saint-julien-en-genevois,guitare en scene,mark knopfler,tardy,haute-savoie

d.jpg

saint-julien-en-genevois,guitare en scene,mark knopfler,tardy,haute-savoie

Mes questions écrites de la semaine

questions écrites,qe,agriculture,observatoire,curatelle,vefa,logement,logement,mission

questions écrites,qe,agriculture,observatoire,curatelle,vefa,logement,logement,mission

questions écrites,qe,agriculture,observatoire,curatelle,vefa,logement,logement,mission

questions écrites,qe,agriculture,observatoire,curatelle,vefa,logement,logement,mission

15 juillet 2015

GRECE : trois sauvetages et un enterrement

L'accord de Bruxelles sur le troisième plan de sauvetage de la Grèce, comporte une bonne nouvelle à court terme, et deux très mauvaises nouvelles à moyen et long termes.

La bonne nouvelle, dont se gargarise François Hollande, est d'avoir évité le saut dans l'inconnu : la sortie de la Grèce de l'euro, les souffrances du peuple grec, et peut-être le début de la fin de l'aventure de l'euro, avec le risque d'attaques spéculatives des marchés contre d'autres Etats surendettés, y compris le nôtre.

Cette bonne nouvelle valait-elle pour autant les 86 milliards d'euros supplémentaires confiés à un Gouvernement baroque, composé de l'extrême-gauche et de l'extrême-droite nationaliste grecques ? Voici qui nous mène aux deux mauvaises nouvelles. 

La première est que ce chèque énorme ne changera rien, que l'accord en l'état ne fonctionnera pas et que dans quelques mois, nous serons très probablement de retour à la case départ.

Le propre de la folie disait Einstein, « c'est se comporter de la même manière et s'attendre à un résultat différent ». Les optimistes invétérés, partisans des remariages à répétition, vous diront que multiplier les mêmes erreurs n'est rien d'autre que la célébration de l'espoir, au mépris des leçons de l'expérience. 

Le montant d'abord : 86 milliards d'euros, c'est en monnaie constante (valeur 2012) près de deux fois le plan Marshall américain de 1947 qui était destiné à 16 pays ! Et encore ! Le plan Marshall prévoyait que pour chaque dollar reçu, l'Etat bénéficiaire en dégagerait deux pour l'investissement. Cette disposition clef, qui assura jadis la reconstruction de l'Europe ne figure pas dans l'accord de Bruxelles.

Ces 86 milliards s'ajouteront aux 320 milliards de dettes grecques. La moitié de cet argent frais devant d'ailleurs servir à rembourser le FMI et les intérêts des autres créanciers de la dette actuelle. 

Et comme rien ne semble avoir été appris des erreurs d'hier, on continue avec les mêmes recettes du désastre : augmentation des impôts, baisse des pensions, coupes drastiques dans la dépense publique.

S'y ajoute cette fois une nouveauté qui s'avèrera vite insupportable : la mise sous tutelle d'un Etat souverain par les « institutions » c'est-à-dire l'Union européenne, la BCE et le FMI. La zone euro, qui était censée unir les peuples, est en train de se transformer pour les économies les plus faibles en un véritable protectorat : toutes les lois seront désormais soumises aux fameuses institutions avant qu'elles soient présentées devant le Parlement grec ; quant au fond de privatisation (largement surévalué à 50 milliards), il devra servir de garantie aux prêts consentis, et sera géré sous le contrôle direct de Bruxelles. 

Ces conditions seraient simplement intolérables à Paris, à Madrid ou à Rome.  Elles portent le risque d'une contestation permanente, d'une profonde humiliation qui dans le cadre de la Grèce, compte-tenu de l'histoire politique chaotique de ce pays depuis son indépendance il y a deux siècles, conduira inévitablement à l'instabilité, voire à la violence.

Purge insupportable, contraintes par un protectorat qui l'est tout autant, toutes les conditions d'un échec programmé de l'accord sont réunies, au moment même où après six mois de tergiversations, celui-ci est à peine signé. M. Tsipras empoche un chèque de 86 milliards après avoir refusé une offre de 50 milliards il y a quinze jours. Mais le problème fondamental demeure : comment faire coexister à l’intérieur d'une même zone monétaire des économies aussi disparates que celles de la Grèce, essentiellement basée sur le tourisme et un peu d'agriculture, et de grands pays industriels tels que l'Allemagne ? La sagesse aurait voulu que l'on redonne à la Grèce une marge de manœuvre qui lui aurait permis une monnaie nationale et la dévaluation. On a préféré la contrainte et le protectorat... Tout cela au nom de l'Europe. 

Ce qui nous conduit à la deuxième très mauvaise nouvelle. En gardant à toutes forces la Grèce, tout en écrivant dans l'accord lui-même que le reste de l'Europe ne lui fait plus confiance, c'est le cœur même de la zone euro qui est ainsi frappé à mort. La base même de la monnaie commune est en effet la confiance dans les autres partenaires. Ce qui fait la valeur d'une monnaie, c'est la confiance qu'ont ou n'ont pas ceux qui l'utilisent. C'est cette confiance a été enterrée dans cet accord, comme Angela Merkel l'a lucidement reconnu publiquement.

Le « Grexit » a été temporairement évité mais à quel prix ! Chacun saura désormais qu'il suffit de violer suffisamment longtemps toutes les règles, d'exploser tous ses déficits, de présenter de faux budgets, pour ensuite faire chanter le reste du groupe pour obtenir des rallonges supplémentaires, fut-ce au prix d'une humiliation publique. Bref, la machine est durablement et peut être fatalement cassée... 

A cette déroute programmée, s'ajoutent sur l'agenda de l'Union quatre autres « Cavaliers de l'Apocalypse » européenne, dont nul ne semble se soucier vraiment : le prochain départ du Royaume-Uni qui ne peut qu'être conforté dans son désir de sortie par la pantalonnade grecque ; l'échec patent de l'Europe face aux grands problèmes de sécurité de l'heure, de l'Ukraine au terrorisme djihadiste ; l'échec tout aussi patent face aux défis de l’immigration venue du Sud ; et enfin l'échec, lui-aussi hélas trop bien connu de l'Europe à relancer la croissance et l'emploi.

Dans ce contexte, on le voit, l'accord mort-né de Bruxelles sur la Grèce ne règlera rien. Il préfigure au contraire le lent détricotage déjà à l'œuvre de l'entreprise européenne à 28. A force de s'élargir, l'Europe s'est perdue et n'embrasse plus rien... Et certainement plus la confiance des peuples. 

Ceux-là précisément, se demandent ce qui les attend. Pour les Français, déjà écrasés d'impôts et de taxes, qui seront appelés à garantir 40% des 86 milliards supplémentaires octroyés à la Grèce, la facture prend des allures d'emprunts russes. Aux 42 milliards de prêts bilatéraux déjà engagés en pure perte, aux 30 milliards de garantie du Mécanisme européen de stabilité des plans de sauvetage précédents, s'ajouteront au moins 30 autres milliards de garanties. Au total, l'addition se monte à 100 milliards d'euros, soit 5 points de notre PIB. Et pour quel résultat ?

Dans ces conditions, on comprendra que je ne puisse voter en faveur de l'accord de Bruxelles, n'en déplaise à M. Hollande qui, comme le cabri du Général de Gaulle, se contente de scander « Europe, Europe » ... tout en conseillant à nos gouvernants de prévoir d'ores et déjà la quatrième plan de sauvetage, c'est-à-dire le renforcement des règles de gouvernance de la zone euro parallèlement à la préparation d'une sortie organisée de la Grèce, le moment venu. Car inévitablement, au vu de l'état de l'économie et de la société grecque, au vu de la mise sous tutelle qui lui est imposée, ce moment ne tardera pas à venir.

 Pierre Lellouche, Député de Paris, Ancien Ministre, Délégué aux relations internationales des Républicains

 Je souscris pleinement à cette analyse de Pierre Lellouche

grece,dette,sauvetage,europe

15:29 Publié dans Activité Assemblée | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grece, dette, sauvetage, europe | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Remise du rapport sur les 30 ans de la copie privée

La mission d'information sur la copie privée, présidée par Virginie DUBY-MULLER, a remis son rapport (rédigé par le député socialiste Marcel ROGEMONT).

copie privée,rcp,rapport,culture,remboursement,hadopi,rogemont

La redevance pour copie privée est un sujet sur lequel j'interviens depuis plusieurs années (voir tous mes articles de blog).

Lors de mon intervention mercredi matin en Commission des Affaires culturelles, j'ai rappelé à quel point le système de remboursement des professionnels qui acquièrent du matériel information était un scandale. Sur les 58 millions d'euros qui leur sont dus, le rapport pointe que seulement 700 000 euros ont été remboursés l'année dernière, soit un manque à gagner de 57,3 millions d'euros.

Je me suis également interrogé sur la création d'une nouvelle Autorité Administrative Indépendante (AAI), alors qu'existe déjà la Hadopi ...

Mon intervention :

14 juillet 2015

PARIS : Feu d’artifice du 14 juillet sur le Champ de Mars

c.jpg

o.jpg

r.jpg

zf.jpg

22:00 Publié dans Activité Assemblée | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris, champ de mars, tour eiffel, artifice, 14 juillet, tardy | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

PARIS : Fête Nationale du 14 juillet avec le 27ème Bataillon de Chasseurs Alpins

1.jpg

4.jpg

5.jpg

Dauphiné Libéré du 15 juillet :

paris,ceremonie,14 juillet,27eme bca,chasseurs alpins

ANNECY : Cérémonie de la Fête Nationale du 14 juillet sur le Pâquier

b.jpg

c.jpg

d.jpg

f.jpg

g.jpg

Dauphiné Libéré du 15 juillet :

annecy,ceremonie,14 juillet,paquier,tardy,haute-savoie

THORENS-LES-GLIERES : Cérémonie du 14 juillet et inauguration de la plaque "place de la Liberté"

b.jpg

c.jpg

f.jpg

g.jpg

n.jpg

Dauphiné Libéré du 15 juillet :

thorens-glieres,ceremonie,14 juillet,plaque,tardy,haute-savoie

12 juillet 2015

THÔNES : Biennale "tout feu, tout flamme" organisée par les sapeurs pompiers de Thônes

b.jpg

c.jpg

d.jpg

e.jpg

f.jpg

g.jpg

h.jpg

i.jpg

Dauphiné Libéré du 13 juillet :

thones,biennale,feu,flamme,pompier,tardy

Essor Savoyard du 16 juillet :

presse,dauphine,thones,biennale,feu,flamme,pompier,tardy

11 juillet 2015

AMANCY : fête départementale des ‪Républicains‬ de Haute-Savoie. 300 sympathisants et militants autour des parlementaires et de Laurent Wauquiez

11040509_10204838666230836_843650413355081000_n.jpg

11698629_10204838667190860_4246946865826778279_n.jpg

11707683_10204838668270887_4479599944215458800_n.jpg

10 juillet 2015

AIX-LES-BAINS : Festival Musilac du 10 au 12 juillet

11659372_10204835378908655_8352263000561757738_n.jpg

aix-les-bains,festival,musilac,tardy

aix-les-bains,festival,musilac,tardy

aix-les-bains,festival,musilac,tardy

aix-les-bains,festival,musilac,tardy

aix-les-bains,festival,musilac,tardy

aix-les-bains,festival,musilac,tardy

aix-les-bains,festival,musilac,tardy

23:00 Publié dans Activité circonscription | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aix-les-bains, festival, musilac, tardy | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Visite du tunnel du Mont-Blanc : salle de contrôle et véhicules de secours, traversée du tunnel, visite des plateformes, des abris et des cheminements d'évacuation des fumées et des personnels

1.jpg

3.jpg

4.jpg

5.jpg

6.jpg

7.jpg

8.jpg

9.jpg

10.jpg

12:00 Publié dans Activité circonscription | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mont blanc, tunnel, controle, chamonix, vehicule, secours, tardy | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Conclusions de la Commission Mixte Paritaire sur la loi NOTRe : les grandes lignes

Calendrier :

Lecture et vote des conclusions à l’AN : jeudi 16 juillet à 9h30

Lecture et vote des conclusions au Sénat : jeudi 16 juillet après midi (?)

La CMP a conclu positivement, contre l’avis des députés LR, mais avec l’assentiment des sénateurs LR et UC de la CMP.

Sous réserve, les principales dispositions :

Haut Conseil des Territoires (HCT) (article 1er bis)

à  Suppression de l’article

Développement économique et Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII) (article 2)

à  Acceptation du dispositif tel qu’adopté par l’AN (schéma élaboré en concertation en CTAP, valeur prescriptive du schéma, préservation de l’équilibre région/métropole), à l’exception du tourisme, qui est sorti des orientations du SDDEII.

Compétence des régions en matière d’aides directes (article 3)

à  Acceptation du dispositif tel qu’adopté par l’AN

Service public de l’emploi (articles 3 bis et 3 ter)

à  Acceptation du dispositif tel qu’adopté par l’AN

Tourisme (article 4)

à  Suppression de l’article 4 (chef de filât de la région en matière de tourisme et schéma régional de développement touristique). Le tourisme reste une compétence partagée comme actuellement et comme prévu à l’article 28.

Plan régional des déchets (articles 5 et 5 bis)

à  Acceptation du dispositif tel qu’adopté par l’AN

Schéma régional d'aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) (article 6)

à  Acceptation de l’article tel qu’adopté par l’Assemblée. Comme pour le SRDEII, une procédure de révision est possible après chaque renouvellement des conseils régionaux.

Compétence animation du cycle de l’eau (article 6 bis AA)

à  Acceptation du maintien de cet article (demande de l’AN)

Compétence voirie - transport à la région (articles 8, 8 bis A, 8 bis B, 8 bis, 8 ter)

à  Le Sénat a accepté le transfert de l’ensemble des transports des départements à la région (transports scolaires, à la demande, interurbains, lignes capillaires, lignes ferroviaires d’intérêt local) avec le vote conforme du dispositif tel qu’adopté par l’AN

Gestion des ports (article 11)

à  Compromis : capacité des EPCI, des départements et des régions à candidater pour l’attribution de la gestion des ports, avec obligation pour le préfet de prioriser les syndicats mixtes.

Districts scolaires et schéma régional de l’enseignement supérieur (articles 12 bis AA et A)

à  Acceptation du dispositif tel qu’adopté par l’AN

Schéma régional des crématoriums (article 12 bis)

à  Acceptation de sa suppression

Intercommunalités: seuil, compétences, calendrier (article 14, 15, 18 et 20)

à  Report de la compétence obligatoire « eau et assainissement » en 2020, optionnelle en 2018, et ce pour les communautés de communes et les communautés d’agglomération ;

 

à  Maintien des compétences obligatoires en matière de tourisme, de déchets, de gens du voyage, et de la suppression de l’intérêt communautaire (à l'exception du commerce de proximité pour la compétence développement économique) ;

 

à  Calendrier de mise en œuvre inchangé au 1er janvier 2017 pour les nouveaux EPCI ;

 

à  Seuil à 15 000 habitants avec maintien de 4 adaptations :

  • Lorsque la densité démographique du projet d’EPCI est inférieure à la moitié de la densité nationale dans un département lui-même avec une densité inférieur à la moyenne nationale. Dans ce cas, le seuil applicable est  15 000 pondéré par le rapport entre la densité démographique du département et la densité moyenne nationale ;
  • Lorsque la densité démographique du projet d’EPCI est inférieure à 30% de la densité moyenne nationale ;
  • Lorsque le projet d’EPCI comporte au moins 50% de communes classées en zone de montagne ;
  • Lorsque le projet d’EPCI comprend un EPCI de plus de 12000 habitants issu d’une fusion intervenue entre le 1er janvier 2012 et la promulgation de la présente loi.

o Suppression de la dérogation pour les EPCI de plus de 50 communes (couvert par les dérogations de faible densité) ;

o Prise en compte de la population municipale au lieu de la population totale.

Conditions de transfert des PLU aux intercommunalités (article 15 ter B)

à  Suppression de l’article prévoyant la suppression de la minorité de blocage (25% des communes représentant 20% de la population, votée dans ALUR) pour le transfert des PLU aux intercommunalités, au profit de la majorité qualifiée de deux tiers des communes représentant la moitié de la population ou l’inverse, pour y faire obstacle.

Période de transition de 3 ans pour les communes changeant d’EPCI dans Loi SRU (article 15 ter C)

à  Acceptation du dispositif tel qu’adopté par l’AN

Agences départementales d’information sur le logement (ADIL) (article 17 bis AA)

à  Acceptation du dispositif tel qu’adopté par l’AN

Calendrier du SRCI (article 17 bis)

à  On ne change pas le calendrier du SRCI en IDF (1er janvier 2016)

Métropole du Grand Paris (article 17 septdecies) :

à  Acceptation du dispositif tel qu’adopté par l’AN avec un changement de coordination sur la représentation substitution.

Mécanisme de représentation substitution (article 20 bis)

à  Acceptation de l’article voté par l’AN (syndicat couvrant plus de 3 EPCI)

Suffrage universel direct pour les intercommunalités (article 22 octies)

à  Suppression du SUD pour les EPCI

Création de Conseils de développement dans les EPCI de plus de 20000 habitants (22 nonies)

à  Acceptation du dispositif tel qu’adopté par l’AN

Mécanisme de délégation des compétences départementales aux métropoles (article 23)

à  Acceptation du dispositif tel qu’adopté par l’AN

Compétences partagées (article 28)

à  Maintien de la liste des compétences partagées :

§  Sport

§  Culture

§  Education populaire

§  Promotion des langues régionales

§  Tourisme

 

à  Suppression de l’alinéa sur la promotion de l’égalité femme homme dans les domaines de compétences des CT ;

à  Suppression de l’obligation d’avoir une commission culture dans les CTAP ;

à  Maintien du débat sur la jeunesse en CTAP

Action récursoire et participation aux amendes de l’Union Européenne (article 33)

à  Maintien de cet article. 

loi,notre,territoire,region,departement

08:08 Publié dans Activité Assemblée | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : loi, notre, territoire, region, departement | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

09 juillet 2015

CRAN-GEVRIER : Visite de la Compagnie Alpine d'Aluminium par Martine Pinville, secrétaire d'Etat chargée du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie solidaire

cran-gevrier,ministre,visite,scop,reprise,pme

cran-gevrier,ministre,visite,scop,reprise,pme

cran-gevrier,ministre,visite,scop,reprise,pme

cran-gevrier,ministre,visite,scop,reprise,pme

cran-gevrier,ministre,visite,scop,reprise,pme

cran-gevrier,ministre,visite,scop,reprise,pme

Dauphiné Libéré du 10 juillet :

cran-gevrier,ministre,visite,scop,reprise,pme

cran-gevrier,ministre,visite,scop,reprise,pme

Dauphiné Libéré du 12 juillet :

presse,dauphine,cran-gevrier,ministre,visite,scop,reprise,pme

Essor Savoyard du 16 juillet :

presse,dauphine,cran-gevrier,ministre,visite,scop,reprise,pme

Essor Savoyard du 23 juillet :

presse,essor,dauphine,cran-gevrier,ministre,visite,scop,reprise,pme

Frontaliers : courrier conjoint au Conseil d'Etat Genevois sur les frais réel de déplacement à Genève

Courrier commun de Virginie DUBY-MULLER, Martial SADDIER, Etienne BLANC (député du Pays de Gex) et Lionel TARDY concernant la récente décision prise par le Conseil d'Etat Genevois de remplacer par un forfait de 500 francs suisses l'actuelle déduction fiscale sur les frais de déplacement. 

Notre lettre au Président du Conseil d'Etat
(également envoyée au Conseiller d'Etat chargé des Finances) :

 

frontaliers,travailleurs,suisse,déplacement,transport,genève

Eco des Pays de Savoie du 10 juillet :

frontaliers,travailleurs,suisse,déplacement,transport,genève

Dauphiné Libéré du 13 juillet :

presse,eco,frontaliers,travailleurs,suisse,déplacement,transport,genève

GRAND-BORNAND : Lancement de la 4G

11692720_10204826823654779_5943701645564452488_n.jpg

Dauphiné Libéré du 11 juillet :

grand-bornand,4h,orange,tardy,herisson,chaminde,haute-savoie