Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

air france

  • Auditions sur la situation à Air France

    Imprimer

    Auditions toute la matinée du PDG et de l'intersyndicale d'Air France : je suis intervenu pour parler de l'avenir de la compagnie face à la concurrence, et sur les actions paradoxales de certains syndicats.

    Mes questions :

    air france,aviation,syndicats,grève,pdg,intersyndicale,concurrence,économie

  • J'ai posé cet après-midi une Question au Gouvernement sur le crash du vol AF 447

    Imprimer

    Je suis intervenu cet après-midi dans le cadre des Questions au Gouvernement (QAG) pour poser une question à Thierry Mariani, Secrétaire d'Etat aux transports, à propos du crash du vol Air France Rio - Paris AF 447 et notamment sur l'exploitation des deux boîtes noires repêchées récemment.



    qag,questions au gouvernement,air france,vol af 447,boite noire,lionel tardy

    Le texte de ma question :

    Ma question s’adresse à Thierry Mariani, Secrétaire d’Etat chargé des Transports. 

    Monsieur le Ministre,

    Le 1er juin 2009, le vol Air France 447 reliant Rio à Paris s’est abîmé en mer dans des circonstances tragiques et encore inexpliquées.

    228 personnes de différentes nationalités se trouvaient à bord, dont 73 Français, ainsi que de nombreux Brésiliens et Allemands.

    Alors que des débris de l’épave avaient été repêchés dans les premiers jours qui ont suivi l’accident, des parties essentielles pour expliquer les causes de cet accident semblaient perdues, dont notamment les fameuses « boîtes noires ».

    Trois campagnes de recherche ont été engagées en deux ans, pour un coût total de 35 millions d’euros, afin de retrouver l’épave de l’avion.

    Une 4ème campagne de recherche a été lancée fin mars, les 3 premières étant restées infructueuses.

    Le 3 avril, soit un peu moins de deux ans après le drame, l’épave a été localisée à 4000 kilomètres de profondeur.

    Dimanche et lundi dernier, les 2 boîtes noires ont enfin été repêchées.

    Aujourd’hui, de nombreuses questions se posent sur les prochaines étapes qui permettront d’analyser le déroulement de cet accident.

    Les familles des victimes, en premier lieu, ont besoin de connaître toutes les circonstances de ce drame.

    Le monde de l'aéronautique a besoin de ces informations pour éventuellement modifier la conception des avions et améliorer la formation des pilotes.

    Et enfin, l’examen des boites noires devrait notamment permettre d'établir les responsabilités d'Airbus et d'Air France, qui ont été mis en cause, sans pouvoir se défendre.

    Vous vous êtes très impliqué sur ce dossier, en rencontrant à plusieurs reprises les familles des victimes et en lançant cette 4ème campagne.

    Monsieur le Ministre, pouvez-vous nous détailler les initiatives que vous comptez prendre pour que toutes ces réponses soient apportées dans les meilleurs délais.

    Je vous remercie.

  • Airlinair ... a encore des problèmes de maintenance

    Imprimer

    Décidemment le vol Paris/Annecy est maudit ... et la prochaine fois, qu'est-ce que ce sera !!!!

    Je vous relatais en septembre des problèmes de freinage ayant nécessité un détournement du vol Paris/Annecy sur Lyon. Moins de 3 semaines après, rebelote.

    Aujourd'hui, c'est un problème de vibration du train d'atterissage qui a nécessité un retour sur l'aéroport d'Orly du vol de 15 heures 25... après 1/2 heure de vol.

    Une nouvelle fois, nous avons eu droit a un accueil en grande pompe, par les pompiers de l'aéroport de Paris ... et on est en rade, jusqu'à nouvel ordre, l'avion de 19 heures 25 étant complet (un avion plus grand est annoncé pour un départ ... à 20 heures 15).

    La ligne régulière Paris/Annecy étant assurée par Airlinair, j'ai profité de cette fin d'après-midi perdue  (rdv en mairie d'Annecy à 16 heures 30 avec le Président de la Caisse des Dépôts et Consignations, puis rencontre à 20 heures 30 avec les militants UMP de la circonscription) pour faire un tour, en salle d'attente, sur le site de cette compagnie, que je vous recommande !!!

    La lecture de leurs engagements est édifiante :

    AIRLINAIR compagnie aérienne régionale française, premier exploitant européen d’avions turbopropulseurs de type 42/72 avec une flotte de 23 avions a placé au cœur de sa stratégie le client et le haut standard commercial qu’elle s’est fixée.

    La compagnie Airlinair a mis en place un programme de prévention des accidents et de sécurité des vols ainsi qu’un système de management par la sûreté et la qualité, dont les responsables sont hiérarchiquement dépendants du Directeur Général Délégué d’Airlinair et lui assurent un retour d’information direct. De plus, dans une logique d’amélioration permanente et de partage du retour d’expérience, les responsables de ces 2 entités travaillent conjointement avec Air France et ses partenaires (des réunions relatives à la sécurité des vols, la sûreté et la qualité sont régulièrement organisées par Air France). Par ailleurs, dans le cadre de son programme d’assurance qualité, la compagnie Airlinair effectue des audits et des contrôles tant des activités internes à la compagnie que des activités sous-traitées, afin de garantir un niveau de sécurité, de sûreté et de qualité équivalent au standard fixé.

    La compagnie Airlinair possède son centre de maintenance aéronautique, agréé conformément au règlement Partie 145, situé à Limoges et a confié l’entretien des moteurs de ses avions au motoriste SECA, filiale d’EADS.

    Pour effectuer environ 130 vols par jour et 45 000 Hdv/an, la compagnie Airlinair s’est dotée d’un Centre de Contrôle des Opérations organisé en plateau où J7/7, la navigabilité des aéronefs, la disponibilité des équipages, la météorologie, l’accès des aéroports et les demandes des clients sont suivis et gérés en temps réel.

    La sécurité, la qualité de service et le respect de l’environnement sont au cœur de la stratégie d’AIRLINAIR.

    CONCLUSION, il serait grand temps que la CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie) mette les pieds dans le plat : deux incidents majeurs en 3 semaines (et encore concernant uniquement des vols sur lesquels j'étais présent, soit 2 par semaine), celà fait beaucoup.

    P10406961.JPG
    P10407091.JPG
    P1040720.JPG 
  • Figaro du 8 juillet 2008

    Imprimer

    Pour les lecteurs assidus de la presse nationale, un article, paru en page 22 du Figaro de ce jour, a provoqué une avalanche d'appels téléphoniques à ma permanence parisienne, de la part des grands médias nationaux (et des interrogations de la part de mes collègues parlementaires).
     
    En effet, dans cet article, un dénommé Lionel Tardy (ça ne s'invente pas), délégué général du pôle aérien UMP, s'élève contre l'examen par l'URSSAF des avantages en nature accordés aux salariés d'Air France.
     
    Je confirme donc que je ne suis en aucun cas l'auteur de ces propos.

    Le Lionel Tardy en question est un homonyme dont la fiche d'information est disponible sur www.facebook.fr
    Ce n'est pas la première fois que se posent des problèmes d'homonymie, puisque lors de mon élection en juin dernier, nombre de Lionel Tardy ont été tout surpris d'être félicités pour avoir été élus député .... 
    07 - 8 juillet 08 - Figaro.jpg