Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

commissaire

  • Entretien avec Neelie Kroes ce lundi à BRUXELLES

    Imprimer

    Ce lundi, réunion très importante au Parlement Européen.

     

    Je serai accompagné de mes collègues :

    • Hervé Mariton (Député de la Drôme)
    • Patrice Martin-Lalande (Député de Loir-et-Cher)
    • Romain Bonenfant (Représentant de la France auprès de l’Union Européenne – Conseiller : télécommunications, société de l’information, poste)

    Lors de ce déplacement à Bruxelles, nous rencontrerons :

    • Neelie Kroes : vice-présidente de la Commission européenne, en charge de la stratégie numérique
    • Thierry Masson : administrateur responsable de la question numérique au sein de la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs du Parlement européen (PPE).

    Les points qui seront abordés dans le cadre de cet entretien :

    • La position de la commission européenne sur la protection des données personnelles. Quelle stratégie pour une harmonisation des législations ? Quid d’une CNIL européenne ?
    • La position de la Commission européenne sur la neutralité des réseaux.
    • La position de la Commission européenne sur la fiscalité du numérique.
    • La position de la Commission européenne sur la règle de concurrence appliquée au numérique.
    • La position de la Commission européenne sur les négociations internationales en matière de numérique (notamment sur ACTA)

    Pour rappel, les propositions du rapport « Ethique du Numérique » de l’Assemblée nationale, auquel je participe, et qui concernent le niveau communautaire :

     

    Transparence : 

    • Encourager les négociations au niveau européen pour une harmonisation de la régulation mais sous le contrôle des Parlements nationaux et du Parlement européen.
    • Obtenir plus de transparence sur les négociations menées à l’échelle internationale notamment dans le cadre de l’ACTA.

    Volontarisme :

    • Approfondir la question des données personnelles au niveau européen (protection, juridiction…) et se départir d’une approche uniquement économique ou technicienne en incorporant à la législation communautaire une perspective sociétale.
    • Ouvrir au niveau européen un grand chantier sur la fiscalité du numérique :
    • Développer une législation anti-trust adaptée au numérique.
    • Créer une CNIL européenne dont les missions seraient de :
    • Harmoniser des règles de protection des données personnelles.
    • Délivrer des labels pour les opérateurs répondant aux standards qu’elle définirait.
    • Encourager l’initiative européenne à l’international : données à caractère personnel, neutralité du réseau.

    Point sur le projet ACTA

     

    Projet sur le Paquet Telecom

     

    Si vous avez des questions à poser par rapport à ces différents sujets, c’est le moment :

    P11009841.jpg
  • Eco des Savoie du 30 mai 2009

    Imprimer

    05 - 30mai09 Eco.jpg