Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

decolletage

  • Adoption de l'un de mes amendements : 12,5 millions d'euros transférés vers les stations-service de proximité et le FISAC

    Imprimer

    Dans le cadre de la mission « Economie » et des crédits à destination des entreprises (PLF 2016) débattue ce jeudi matin dans l’hémicycle, j'ai défendu 5 amendements.

    L'un d'entre eux a été adopté contre l'avis du gouvernement, pour soutenir aux stations-service de proximité.

    Jusqu’à l’année dernière, les stations-service de proximité bénéficiaient d’aides annuelles de la part du gouvernement. Ces aides ont été supprimées et réintégrées dans le FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce). Pourtant, ce fonds est en forte baisse et l’avenir de ces entreprises de proximité n’est pas assuré.

    En septembre, le gouvernement avait annoncé 12,5 millions d’aides supplémentaires. Or, ces aides n’apparaissent pas dans le budget !

    Grâce à l'adoption de mon amendement, ces 12,5 millions d'euros sont désormais inscrits. Cette somme renforce également le FISAC, dont les communes ont besoin pour revitaliser leurs centres-bourgs.

    Je précise qu'il ne s'agit pas de 12,5 millions d'euros de dépenses supplémentaires... ces 12,5 millions sont récupérés par une baisse équivalente d'autres dépenses (notamment des dépenses de fonctionnement).

    Par ailleurs, un autre amendement signé par Martial SADDIER, Virginie DUBY-MULLER et moi-même a été adopté, pour assurer le financement des Centres Techniques Industriels (CTI), et notamment le CETIM-CTDEC, situé en Haute-Savoie (centre technique de l'industrie du décolletage).

    Défense de mon amendement :


    Adoption de mon amendement :


    Texte de l'amendement :

    12191811_10205458622409353_2863557235294430774_n.jpg

    Mon communiqué de presse :

     

    Défense et adoption de l'amendement CTI :

    fisac,entreprises,économie,stations,service,carburant,credits,cti,décolletage,presse,dauphine

    fisac,entreprises,économie,stations,service,carburant,credits,cti,décolletage,presse,dauphine

    fisac,entreprises,économie,stations,service,carburant,credits,cti,décolletage

    fisac,entreprises,économie,stations,service,carburant,credits,cti,décolletage

  • THYEZ : Visite du Préfet de Région à la société de décolletage Franck et Pignard

    Imprimer

    1.jpg

    2.jpg

    5.jpg

    3.jpg

    6.jpg

  • Visite du Premier ministre et du ministre de l'économie en HAUTE-SAVOIE

    Imprimer

    Visite de l'entreprise MGB à Marnaz :

    Lien vers les photos de MGB sur Facebook

     presse,dauphine,valls,montebourg,faverges,ministre,staubli,haute-savoie,marnaz,vougy,baud,decolletage,industrie

    presse,dauphine,valls,montebourg,faverges,ministre,staubli,haute-savoie,marnaz,vougy,baud,decolletage,industrie

    Visite de l'entreprise BAUD INDUSTRIES à Vougy :

    Lien vers les photos de Baud Industries sur Facebook

     presse,dauphine,valls,montebourg,faverges,ministre,staubli,haute-savoie,marnaz,vougy,baud,decolletage,industrie

    presse,dauphine,valls,montebourg,faverges,ministre,staubli,haute-savoie,marnaz,vougy,baud,decolletage,industrie

    Visite de l'entreprise STAUBLI à Faverges :

    Lien vers les photos de Staubli sur Facebook

    presse,dauphine,valls,montebourg,faverges,ministre,staubli,haute-savoie,marnaz,vougy,baud,decolletage,industrie

    presse,dauphine,valls,montebourg,faverges,ministre,staubli,haute-savoie,marnaz,vougy,baud,decolletage,industrie

    presse,dauphine,valls,montebourg,faverges,ministre,staubli,haute-savoie,marnaz,vougy,baud,decolletage,industrie

    Dauphiné Libéré du 10 mai :

    05 - 12mai14 - DL Visite Valls et Montebourg.jpeg

    Dauphiné Libéré du 11 mai :

    presse,dauphine,valls,montebourg,faverges,ministre,staubli,haute-savoie

    Dauphiné Libéré du 13 mai :

    presse,dauphine,valls,montebourg,faverges,ministre,staubli,haute-savoie,marnaz,vougy,baud,decolletage,industrie

    presse,dauphine,valls,montebourg,faverges,ministre,staubli,haute-savoie,marnaz,vougy,baud,decolletage,industrie

    presse,dauphine,valls,montebourg,faverges,ministre,staubli,haute-savoie,marnaz,vougy,baud,decolletage,industrie

    presse,dauphine,valls,montebourg,faverges,ministre,staubli,haute-savoie,marnaz,vougy,baud,decolletage,industrie

    Dauphiné Libérée du 14 mai :

    presse,dauphine,valls,montebourg,faverges,ministre,staubli,haute-savoie,marnaz,vougy,baud,decolletage,industrie

  • Inauguration du SIMODEC à LA ROCHE-SUR-FORON

    Imprimer

    Lien vers toutes les photos sur la page Facebook LTI

    inauguration,simodec,decolletage,industre,la roche-sur-foron,sndec,ctdec

    inauguration,simodec,decolletage,industre,la roche-sur-foron,sndec,ctdec

    inauguration,simodec,decolletage,industre,la roche-sur-foron,sndec,ctdec

    inauguration,simodec,decolletage,industre,la roche-sur-foron,sndec,ctdec

    inauguration,simodec,decolletage,industre,la roche-sur-foron,sndec,ctdec

    Dauphiné Libéré du 27 février :

    inauguration,simodec,decolletage,industre,la roche-sur-foron,sndec,ctdec

  • 60ème édition du SIMODEC à LA ROCHE-SUR-FORON

    Imprimer

    Rendez-vous sur le stand

    de mon entreprise LTI (Lionel Tardy Informatique)

    dans le HALL A au stand A13.

    Plus d'infos sur www.lti.eu

    salon,simodec,decolletage,industrie,pme,la roche-sur-foron

    salon,simodec,decolletage,industrie,pme,la roche-sur-foron

  • 42ème édition du MIDEST à PARIS : inauguration de l'espace "Haute-Savoie sous-traitance"

    Imprimer

    Cette 42ème édition du MIDEST, salon mondial de la sous-traitance industrielle, se tient du 6 au 9 novembre à Villepinte.

    Il regroupe plus de 1 700 exposants venus de 70 pays : 40 000 visiteurs sont attendus.

    Plus d'infos sur www.midest.com

    La Haute-Savoie est comme chaque année présente en force avec plus de 37 exposants regroupés autour de la bannière "Haute-Savoie sous-traitance" (initiative commune de l'Agence économique départementale, du Syndicat National du décolletage, du pôle de compétitivité Arve Industries et de la CCI de la Haute-Savoie).

    Le stand "Haute-Savoie sous-traitance" propose une vision large des savoir faire départementaux, avec du décolletage (18 exposants), de l'usinage (5 exposants), de l'usinage (5 entreprises) ...

    Le but de "Haute-Savoie sous-traitance" est de contribuer à la promotion d'une industrie et d'un territoire en mettant en oeuvre des actions collectives de communication et de promotion.

    Plus d'infos sur ww.haute-savoie-sous-traitance.com

    Pour l'édition 2012, la signalétique du stand a été revue pour passer du vert ... au orange !

    Cette édition 2012 est également marquée par la présentation du label "Mont-Blanc excellence industries".

    paris,midest,sndec,ctdec,decolletage,industrie,sous-traitance,cci

    paris,midest,sndec,ctdec,decolletage,industrie,sous-traitance,cci

    paris,midest,sndec,ctdec,decolletage,industrie,sous-traitance,cci

  • Assemblée générale de l'association Arve Industries Haute-Savoie Mont-Blanc à BONNEVILLE

    Imprimer

    Le Pôle Arve Industries est constitué pour 57% de TPE, 38% de PME et pour 5% de Grandes Entreprises.

    L'ensemble de ces entreprises représentent un CA de 4,7 milliards d'euros pour 25 000 salariés.

    le CA réalisé à l'export est de 59% !

    Le budget du Pôle Arve Industries est de 516 271 euros en 2011 (prévisionnel de 603 000 euros en 2012), pour un effectif de 3 salariés dont 2 à temps partiel et 1 contrat de professionalisation.

    Les perspectives 2012 :

    Expansion 2020/Technocentre : benchmark existant en Rhône-Alpes et Suisse (lieu d'échange entre les décolleteurs, leurs clients, leurs fournissers, des laboratoires de recherche, le grand public, les jeunes.

    Robotique : tester des solutions de robotisation (création d'une cellule de production accolée à une machine-outil)

    Microperçage : étude des besoins des industriels, tests des technologies, rapport de préconisations.

    Mesure par caméra : cartographie des technologies. L'intérêt des technologies identifiées pour des contrôles spécifiques.

    Plus d'infos sur www.arve-industries.fr

    P1260675.JPG

  • Mes interviews au SIMODEC 2012

    Imprimer

    Interview LTI (Lionel Tardy Informatique) + Maison du Net

     

    Interview avec Guy Métral, Président de la CCI :

     

  • Inauguration du SIMODEC 2012 à LA ROCHE-SUR-FORON

    Imprimer

    _DSC0032.JPG

    Lien vers les photos sur FACEBOOK

    _DSC0057.JPG

    _DSC0082.JPG

    _DSC0105.JPG

    _DSC0169.JPG

    Dauphiné Libéré du 7 mars

    la roche-sur-foron,simodec,salon,decolletage,pme,pmila roche-sur-foron,simodec,salon,decolletage,pme,pmi

  • SIMODEC du 6 au 9 mars à LA ROCHE-SUR-FORON

    Imprimer

    Organisé en biennale depuis 1954, le SIMODEC , véritable institution qui réunit les constructeurs et les fournisseurs du secteur du décolletage, ouvre ses portes demain à 9 heures.

    Au cœur de la Vallée de l’Arve - plus forte concentration géographique mondiale d’entreprises de décolletage -, le SIMODEC accueille cette année près de 250 exposants, dont 20 % d’étrangers, sur 22.000 m² au Parc des Expositions à La Roche-sur-Foron.

    simodec,lti,salon,la roche-sur-foron,decolletage,machine-outil

    Stand LTI : n° 01 Hall A

    www.lti-informatique.fr

    simodec,lti,salon,la roche-sur-foron,decolletage,machine-outil

  • Visite officielle du Président de la République ce mardi en Haute-Savoie

    Imprimer

    Essor Savoyard du 8 décembre 2011

    12 - 8dec11 Essor1 001.jpg

    Lors de sa visite en Haute-Savoie mardi, le Président de la République sera accompagné de François Baroin, ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie et de Frédéric Lefèbvre, secrétaire d’État chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services, des Professions libérales et de la Consommation.

    A Sallanches, sa visite sera consacrée au label "Origine France Garantie", qui permet de garantir l’origine nationale d’un produit et d’aider les produits français à mieux se faire repérer par les consommateurs, mais aussi de favoriser le maintien des savoir-faire en France.

    Ce déplacement sera l’occasion de rappeler les enjeux de la « marque France » sur le marché intérieur comme à l’export.

    Le chef de l’État visitera également l’usine Dynastar, qui vient d’annoncer une relocalisation des activités d’Asie vers la France pour ensuite présider une table ronde à la salle municipale Léon Curral en présence des principaux acteurs économiques du département.

  • Inauguration du MIDEST à VILLEPINTE

    Imprimer

    Le MIDEST a été inuaguré ce matin à Paris par Bernard Accoyer, le Président de l'Assemblée nationale.

    Ce salon, spécialisé dans la sous-traitance industrielle, se tient du 15 au 18 novembre au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte.

    Plus de 1800 entreprises exposent leur savoir faire et plus de 40 pays son représentés, dont 21 pavillons nationaux.

    Ce salon permet aux sous-traitants de notre département, regroupés au sein de la structure "Haute-Savoie sous-traitance", d'exposer leurs produits et d'effectuer une veille technologique et stratégique.

    Plus d'infos sur www.midest.com

    midest,salon,villepinte,industrie,sous-traitance,arve,decolletage

    midest,salon,villepinte,industrie,sous-traitance,arve,decolletage

    midest,salon,villepinte,industrie,sous-traitance,arve,decolletage

    Dauphiné Libéré du 16 novembre 2011

    midest,salon,villepinte,industrie,sous-traitance,arve,decolletage

    Eco des Pays de Savoie du 18 au 24 novembre 2011

    midest,salon,villepinte,industrie,sous-traitance,arve,decolletage

  • Rapport d'information sur les marchés des matières premières

    Imprimer

    Ce rapport très intéressant nous a été présenté la semaine dernière en Commission des Affaires Economiques, il est maintenant disponible en version PDF (cliquez sur lien ci-dessous) :

     Rapport d'information sur les matières premières

    Le prix des matières premières est, depuis le milieu de la décennie 2000, au coeur des préoccupations internationales. Les débats relatifs à la spéculation, à l'évolution du prix de l'énergie, à l'approvisionnement alimentaire des Etats, ont concentré l'attention sur un sujet qui, à bien des égards, apparaissait il y a peu encore comme présentant des enjeux limités. Ce thème figure pourtant, à l'initiative de la France, au centre des préoccupations du G 20, dont les travaux doivent aboutir au début du mois de novembre 2011 à Cannes.

    Dans le contexte général de la crise économique et financière consécutive à la faillite de la banque Lehman Brothers en septembre 2088, la réflexion sur l'amélioration du fonctionnement des marchés de matières premières et sur les moyens de mettre fin à l'excès de volatilité des cours doit déboucher sur des résultats rapides et opérationnels.

    Inscrivant sa réflexion dans un cadre européen et international, ce rapport vise à brosser de la manière la plus claire et la plus complète possible un tableau des marchés de matières premières avant de proposer un certain nombre de pistes de réflexion et de solutions propres à améliorer leur fonctionnement.

    Rapport Coût Matière Première.jpg

  • 1ères assises du décolletage à CLUSES

    Imprimer

    Organisée par Lionel Baud (Président du SNDEC) et Etienne Piot (Président du Pôle de compétitivité Arve Industries), la première édition des assises du décolletage s'est tenue ce vendredi après-midi à Cluses (salle des allobroges) devant plus de 300 personnes : professionnels du décolletage, partenaires, élus et représentants de l'Etat.

    Les parlementaires étaient représentés par les sénateurs Carle et Herisson et les députés Saddier, Accoyer et votre serviteur.

    Après un rappel des dispositifs spécifiques mis en place durant la crise tels que le dispositif "former plutôt que licencier" qui a concerné plus de 4000 personnes sur la vallée de l'Arve, René Nantue, chargé de mission du SNDEC, a fait un diagnostic de la profession :

    • en France, la part de l'industrie est passée de 30% du PIB à 15%
    • atout : le décolletage est présent partout, il faut se prendre en main et créer une macro-entreprise
    • entre 95 et 2000, le CA du décolletage a doublé, mais le CA enregistre une stagnation depuis 2000 et même une baisse depuis 2005 pour les entreprises dont le CA est supérieure à 15 millions d'euros
    • les marchés porteurs : transports, automobile, aéronautique (8000 avions à fabriquer d'ici 2020), médical, énergie, NTIC, luxe (horlogerie, stylos), robotique ...

    De ce diagnostic est né le plan stratégique EXPANSION 2020 dont le but est de créer plus de 3000 emplois et de faire passer le CA du décolletage de 2 à 3 milliards d'euros.

    Les différents intervenants ont exposé les 4 axes du plan EXPANSION 2020.

    1) Conquérir les marchés :

    • créer une task force
    • promouvoir le tissu industriel
    • créer une identité propre type Lyon (pour le médical) ou Grenoble (pour les nanotechnologies) ...

    2) Innover pour gagner :

    • le décolletage investit 120 à 150 millions par an en matériel (soit 6% du CA) ... mais seulement 10 à 12 millions par an en R&D (soit 0,6 du CA seulement) : la R&D doit passer a au moins 1,2% du CA
    • la profession dépose peu de brevets: sur 6700 brevets en 2010 concernant l'usinage des métaux, plus de 4000 ont été déposés par la Chine.
    • la profession doit être capable de créer des produits propres comme a su le faire Somfy
    • sur 17000 machines outils vendues par an, seules 2000 sont fabriquées en Europe : il faut pour se différencier savoir booster, customiser les machines ...

    3) Attirer et mobiliser les talents :

    • faire évoluer l'image de la profession
    • professionnaliser la gestion du capital humain
    • gagner en attractivité en augmentant la compétitivité
    • connaître la demande en amont pour répondre à la pénurie de main d'oeuvre

    4) Financer le développement :

    • 20% des décolleteurs vont partir à la retraite : il faut apprendre à ouvrir son capital
    • en plus des PTZ, d'OSEO, du FSI ou d'Alpes Léman Angels ... mise en place d'un fonds Arvenir PME permettant de financer de 20 000 à 500 000 euros
    • création d'un fonds d'intervention de 30 à 35 millions d'euros sur les 2 Savoie dont le but est de faire émerger des locomotives ...

    02 - 4fevr12 Assises décolletage1.jpg

    02 - 4fevr12 Assises décolletage2.jpg

  • Eco des pays de savoie du 6 novembre 2010

    Imprimer

    11 - 08nov10 Eco des Pays de Savoie.jpg

  • Dauphiné Libéré du 3 novembre 2010

    Imprimer

    11 - 03nov10 DL.jpg

  • Inauguration de la 40ème édition du MIDEST à PARIS

    Imprimer

    Le salon MIDEST, premier salon mondial de la sous-traitance industrielle, vient d'ouvrir ses portes à Paris Nord Villepinte.

    Il a été inauguré officiellement par Christian Estrosi, ministre de l'Industrie, en présence de Jean-Claude Volot (médiateur de la sous-traitance) et de Gérard Rameix (médiateur du crédit).

    Du 2 au 5 novembre, plus de 1700 exposants, venant de 40 pays, attendent pas moins de 40 000 visiteurs : élus, industriels, donneurs d'ordres, sous-traitants ...

    www.midest.com

    Plus de 41 exposants haut-savoyards sont présents siur le salon, sous le label "Haute-Savoie sous-traitance", qui a pour but de contribuer à la promotion des savoir-faire de nos industries et de notre territoire, en mettant en oeuvre des actions collectives de communication et de promotion.

    www.hautesavoiesoustraitance.com

    Au cours de son intervention, Christian Estrosi a présenté "le guide pour la qualité des relations contractuelles clients-fournisseurs".

    Ce guide, sorte de code de bonne conduite, est destiné à informer les PME (manquant souvent d'information) sur le contexte réglementaire et législatif liant les parties.

    Ce guide illustre par l'exemple différents comportements abusifs ou mauvaises pratiques qui sont régulièrement constatés. Il rappelle succintement les règles applicables. Il comporte 6 parties :

    • la commande
    • la relation contractuelle
    • le prix
    • la réception et la facturation
    • le paiement
    • la propriété intellectuelle

    Guide pour la qualité des relations clients-fournisseurs

    031122.JPGP1110096.jpgP1110105.JPGP1110117.JPGP1110126.jpg

  • Jean-Claude Volot, médiateur de la sous-traitance, en Haute-Savoie le 18 octobre

    Imprimer

    En conclusion des Etats généraux de l’industrie, le Président de la République a décidé le 4 mars dernier à Marignane de créer un médiateur de la sous traitance.

     

    Jean-Claude VOLOT a été désigné le 6 avril 2010 par Christain Estrosi, Ministre de l’Industrie, au poste de médiateur de la sous traitance.

     

    Lors de son audition par la commission des Affaires Economiques de l’Assemblée nationale, je lui avait demandé de venir en Haute-Savoie, à la rencontre de nos sous-traitants : il m’a confirmé ce matin qu’il sera présent en Haute-Savoie toute la journée du 18 octobre.

     

    Sa tâche n’est pas simple puisqu’il est chargé de traiter de la question fondamentale des relations entre grands comptes et fournisseurs, donneurs d’ordre et sous-traitants.

     

    Le médiateur de la sous-traitance fait partie d’un dispositif global qui se met en place progressivement, avec la Convention nationale de l’industrie, les comités pour les filières stratégiques et les chartes de bonnes pratiques notamment : ce dispositif doit permettre de passer à une politique de filières décloisonnée où donneurs d’ordre et sous-traitants s’inscrivent dans une logique partenariale, seule logique permettant la performance économique et sociale durable pour tous.

     

    Il est impératif de sortir du schéma dominant/dominé entre donneurs d’ordre et sous traitants.

     

    Certains donneurs d’ordre doivent sortir de la logique contre-productive où la stratégie se réduit à la stratégie des achats qui elle-même se réduit à la compression des coûts ! Une compression des coûts qui chaque année est amplifiée.

     

    Ce cycle infernal n’est pas tenable ni pour les sous-traitants à court terme, ni pour les donneurs d’ordre à moyen terme. Il mène à la destruction du tissu industriel français et à la délocalisation.

     

    Concrètement, l’intervention du médiateur de la sous-traitance se structure autour de trois axes :

     

    1) Il assure une médiation collective dès lors que plusieurs demandes convergentes lui sont adressées.

    • Le médiateur a pour première fonction de recevoir les signalements anonymes de comportements abusifs, de les regrouper. Lorsque ces signalements convergent suffisamment il peut se tourner vers le donneur d'ordre ou le sous traitant concerné pour lui demander d'améliorer ses pratiques.
    • Afin de lui conférer une meilleure efficacité, le médiateur veille à ce que son action soit largement acceptée par les donneurs d’ordre. Il veille à ce que son action s’inscrive en dehors de toute procédure contentieuse ou juridique. Il s’agit bien d’une stricte fonction de médiation.

    2) Il met en oeuvre une médiation individuelle dès lors que l’entreprise plaignante en exprime la demande.

    • Si le plaignant le souhaite, le médiateur peut jouer un rôle de médiation directe pour rechercher une solution rapide pour une entreprise en situation critique.

     3) Il contribue à améliorer dans la durée la relation donneur d’ordre / sous-traitants au sein de filières.

    • Le médiateur joue un rôle de soutien et de mise en cohérence à l’occasion des travaux en cours ou à venir dans les différentes filières industrielles, notamment dans la cadre de la Convention nationale de l’industrie. Il contribue notamment à faire évoluer les décisions prises par les comités stratégiques et à faire évoluer les chartes de bonnes pratiques. 

    Le médiateur s’appuie sur un réseau de « médiateurs locaux », et notamment les DIRECCTE et leur pôle économique.

    • Comme cela se fait pour la médiation du crédit, le médiateur de la sous-traitance peut s’appuyer sur un réseau de « tiers de confiance », notamment en charge d’être le contact de proximité des entreprises.

    Au niveau national, le médiateur est entouré d’une équipe réduite de quelques personnes et s’articule fortement avec la médiation du crédit.

    • Les équipes sont regroupées, physiquement, avec celles de la médiation du crédit ; elles peuvent ainsi profiter de synergies des équipes supports associées.
    • Son rôle est tout à fait distinct de celui de la médiation du crédit car il ne concerne pas les problématiques de financement et de trésorerie des entreprises mais les relations commerciales et industrielles entre les donneurs d’ordre et les sous-traitants.

    Chaque année, le médiateur remettra un rapport des signalements reçus, des constats opérés et des solutions dégagées, ainsi que des propositions d’amélioration y compris dans le domaine normatif. Ce document aura vocation à être rendu public.

     

    Depuis début mai, chaque entreprise peut saisir le médiateur de la sous-traitance.

     

    volot1.JPG
  • Dauphiné libéré du 16 juillet 2010

    Imprimer

    07 -16juil10 DL1.jpg