Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

maquis

  • MORETTE et LA CLUSAZ : Cérémonies du 72ème anniversaire du Maquis des Confins

    Imprimer

    1.jpg

    2.jpg

    3.jpg

    4.jpg

    5.jpg

    6.jpg

    7.jpg

    Dauphiné Libéré du 22 août :

    morette,laclusaz,72eme anniversaire,maquis,confins

  • Cérémonies commémoratives du 70ème anniversaire du Maquis des Confins à THONES et LA CLUSAZ

    Imprimer

    Le 20 août 1943, le camp du Maquis des Confins implanté dans un chalet d'alpage au sommet des Confins à La Clusaz, fort de 62 hommes, était attaqué par un détachement de Chasseurs Alpins Italiens.

    Un violent combat éclata.

    Deux maquisards, Patrick Verley et Jacques Marchand furent tués, six furent blessés et vingt et un réfractaires seront fait prisonniers et emprisonnés en attendant leur jugement qui n'aura pas lieu, la capitulation Italienne ayant entraîné leur libération.

    Cérémonie à la Nécropole de Morette :

    thones,la clusaz,confins,cermonie,guerre,resistant,sto,maquis

    thones,la clusaz,confins,cermonie,guerre,resistant,sto,maquis

    Cérémonie à La Clusaz :

    thones,la clusaz,confins,cermonie,guerre,resistant,sto,maquis

    thones,la clusaz,confins,cermonie,guerre,resistant,sto,maquis

    Messe et cérémonie à la chapelle des Confins :

    thones,la clusaz,confins,cermonie,guerre,resistant,sto,maquis

    thones,la clusaz,confins,cermonie,guerre,resistant,sto,maquis

    Cérémonie à la stèle des Confins :

    thones,la clusaz,confins,cermonie,guerre,resistant,sto,maquis

    thones,la clusaz,confins,cermonie,guerre,resistant,sto,maquis

    thones,la clusaz,confins,cermonie,guerre,resistant,sto,maquis

    thones,la clusaz,confins,cermonie,guerre,resistant,sto,maquis

    Dauphiné Libéré du 22 août :

    thones,la clusaz,confins,cermonie,guerre,resistant,sto,maquis

  • Cérémonies du 69ème anniversaire du maquis des Confins

    Imprimer

    Ces cérémonies se sont déroulées ce matin :

    • à la Nécropole de Morette
    • à la chapelle des Confins
    • à la stèle des Confins

    Pendant la période douloureuse qui suivi la défaite militaire de la France en 1940, puis l’invasion par les armées allemande et italienne de la zone libre, en 1942, beaucoup de patriotes refusèrent cette humiliation. Avec l’aide d’anciens cadres de l’armée dissoute et particulièrement du 27ème BCA d’Annecy, des Comités de Résistance se créèrent dans toutes les vallées.

    Les premiers Maquis de l’Armée Secrète composés de volontaires de toutes origines, et principalement de jeunes hommes réfractaires au service du Travail Obligatoire en Allemagne, imposé par le régime de Vichy, se constituèrent au début de 1943.

    Ce fut le cas du Maquis des Confins, implanté dans un chalet d’alpage. Fort de 62 Maquisards, il était organisé militairement, mais très faiblement armé. La population locale lui offrit une aide courageuse et désintéressée. Il participa, durant l’été 1943, à des opérations de réception d’armes et d’équipements par parachutages alliés, sur le plateau des Glières.

    Attaqué à l’aube du 20 août 1943 par un fort détachement de l’armée d’occupation italienne, le Maquis des Confins combattit courageusement mais succomba dans un combat inégal, infligeant cependant de sérieuses pertes à l’ennemi. Il dut se replier, perdant sur le terrain deux morts, Jacques Marchand et Patrick Verley tous deux agés de vingt ans, six blessés et vingt et un prisonnier.

    thones,la clusaz,maquis,ceremonie,confins,glieres

    thones,la clusaz,maquis,ceremonie,confins,glieres

    thones,la clusaz,maquis,ceremonie,confins,glieres

    thones,la clusaz,maquis,ceremonie,confins,glieres

    Le Dauphiné Libéré du 22 août

    thones,la clusaz,maquis,ceremonie,confins,glieres

    L'Essor Savoyard du 23 août

    thones,la clusaz,maquis,ceremonie,confins,glieres

  • 67ème anniversaire de la Libération d'Annecy

    Imprimer

    Deux cérémonies ont marqué le 67ème anniversaire de la Libération d'Annecy.

    La première s'est déroulée avenue de la Gare, devant le collège Saint-François, collège qui fut transformé en lieu de détention par la Gestapo en 1943 et où de nombreux résistants furent torturés, tués ou déportés.

    Le collège Saint-François sera détruit prochainement et la plaque commémorative actuelle sera remplacée par un mémorial à l'angle de l'avenue de Chevène et de l'avenue d'Aléry.

    annecy,liberation,souvenir,resistant,guerre,maquis,gestapoannecy,liberation,souvenir,resistant,guerre,maquis,gestapo

    La seconde cérémonie s'est déroulée au Monument aux Combattants, place du Souvenir.

    annecy,liberation,souvenir,resistant,guerre,maquis,gestapoannecy,liberation,souvenir,resistant,guerre,maquis,gestapo

  • 67ème anniversaire des combats du Plateau des Glières

    Imprimer

    Cette année, les cérémonies du 67ème anniversaire des combats du Plateau des Glières, à la Nécropole nationale des Glières à Morette, se sont déroulées sous la présidence du général d'armée Jean-Louis Georgelin, Grand Chancelier de l'Ordre de la Légion d'Honneur.

    thones,balme-de-thuy,combat,guerre,glieres,resistance,maquis,morette,necropolethones,balme-de-thuy,combat,guerre,glieres,resistance,maquis,morette,necropole

  • Cérémonie en hommage au Maquis des Confins

    Imprimer

    Cette cérémonie s'est déroulée tout au long de la matinée, sur quatre lieux différents :

    • Nécropole de Morette
    • Monument aux morts de la Clusaz
    • Chapelle des Confins
    • Stèle des Confins

    Pendant la période douloureuse qui suivi la défaite militaire de la France en 1940, puis l’invasion par les armées allemande et italienne de la zone libre, en 1942, beaucoup de patriotes refusèrent cette humiliation. Avec l’aide d’anciens cadres de l’armée dissoute et particulièrement du 27ème BCA d’Annecy, des Comités de Résistance se créèrent dans toutes les vallées.

    Les premiers Maquis de l’Armée Secrète composés de volontaires de toutes origines, et principalement de jeunes hommes réfractaires au service du Travail Obligatoire en Allemagne, imposé par le régime de Vichy, se constituèrent au début de 1943.

    Ce fut le cas du Maquis des Confins, implanté dans un chalet d’alpage. Fort de 62 Maquisards, il était organisé militairement, mais très faiblement armé. La population locale lui offrit une aide courageuse et désintéressée. Il participa, durant l’été 1943, à des opérations de réception d’armes et d’équipements par parachutages alliés, sur le plateau des Glières.

    Attaqué à l’aube du 20 août 1943 par un fort détachement de l’armée d’occupation italienne, le Maquis des Confins combattit courageusement mais succomba dans un combat inégal, infligeant cependant de sérieuses pertes à l’ennemi. Il dut se replier, perdant sur le terrain deux morts, Jacques Marchand et Patrick Verley tous deux agés de vingt ans, six blessés et vingt et un prisonniers.

    P1090114.JPG
    P1030135.JPG
    P1030136.JPG
    P1030160.JPG
    P1030235.JPG