Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Réunion de quartier à CRAN-GEVRIER

Imprimer

Je profite des "vacances" parlementaires jusqu'au 28 avril pour assister a un maximum de réunions ou d'assemblées générales sur la circonscription.

Hier soir, j'étais donc à la réunion de quartier des Bressies, sur la commune de CRAN-GEVRIER, qui a rassemblé 18 personnes.

Je m'attendais à un débat sur le devenir de ce quartier, sur les actions spécifiques de la mairie sur ce secteur ... et bien non, la réunion a porté sur la présentation du budget 2009 de la commune, avec un même message martelé toute la soirée : notre taux d'endettement est de loin inférieur à celui d'autres villes comparables, malgré des recettes faibles ... donc tout baigne.

Moi qui finalise en ce moment le bilan de ma société, de telles réflexions, ça me fait sourire ...

Alors voilà quelques chiffres sur le budget 2009 de Cran-Gevrier :

  • Dépenses de fonctionnement : 17 260 000 euros
  • Dépenses d'investissement : 4 360 000 euros
  • Les dépenses représentent un montant de 1019 euros/habitant
  • Les principales dépenses concernent la culture (11,6%), le sport et la jeunesse (10,2%), la petite enfance (10,7%), les écoles (12,8%), l'aménagement urbain (15,5%) et l'administration générale (33%)
  • Les frais de personnel représentent 65 % du budget
  • La commune emplois 319 personnes en equivalent temps plein

L'orateur nous apprend finalement qu'entre 2002 et 2007, les recettes ont progressé deux fois moins vite que les dépenses ... nous voilà rassuré.

Pour finir, les besoins de la commune pour les 5 années à venir sont de 2,4 millions d'investissement/an, ce qui necessite une augmentation de la Taxe sur le Foncier Bâti de +5% et une augmentation de la Taxe d'Habitation de +3,8%.

Voilà, voilà ...

P1160930.JPG

Commentaires

  • Ce qui est édifiant, dans les chiffres publiés, c'est que la principale source de dépense de cette municipalité soit "l'administration générale" qui atteint le 1/3 du budget.

    Quand on rapproche ce chiffre du montant des frais de personnel qui atteignent les 2/3 des dépenses on imagine le niveau de bureaucratisation qu'a atteint cette commune.

    N'y a-t-il pas quelqu'un au sein du conseil municipal, qui a un minimum d'expérience dans la gestion des entreprises,-car les municipalités sont avant tout des entreprises de services-, pour mettre en évidence ces dérives et faire prendre au maire les bonnes décisions qui s'imposent?

    Bravo, Mr Tardy, de passer autant de temps sur le terrain.

    Et merci pour ce genre d'information.

  • Il faut noter que l'agglomération annécienne assure, maintenant, de plus en plus de services en lieu et place des communes.

    Il aurait été intéressant de savoir de combien les dépenses et les effectifs de personnel de cette commune ont baissé ces dernières années.

    A l'origine, un des intérêt de la mise en place d'une agglomération annécienne, c'était d'apporter de meilleurs services, à coût moindre, par les économies d'échelle réalisées suite à un regroupement de moyens entre les communes.

    Je crains qu'on ait embauché 900 personnes au niveau de l'agglomération annécienne, et qu'on ait toujours le même nombre d'employés au niveau des communes.

    Appel aux élus locaux qui lisent le blog de Mr Tardy : démontrez-moi, chiffres à l'appui, que ce n'est pas vrai et que je suis dans l'erreur!

    Merci par avance.

Les commentaires sont fermés.