Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lionel Tardy première victime de la riposte graduée ...

Imprimer

Sachant que l'examen en seconde lecture du projet de loi Création et Internet (Hadopi) reprenait aujourd'hui, je m'étais inscrit (par précaution) dès la semaine dernière auprès du groupe UMP pour intervenir lors de la DG (Discussion Générale) de cet après-midi.

N'ayant pas de nouvelle du groupe, je me suis rapproché du service de la séance en fin de matinée, qui m'a appris que ma demande n'avais pas été retenue par le groupe UMP, faute de temps de parole suffisant (20 minutes au total pour le groupe).

Je me suis donc fait suspendre, sans avertissement, ... ma connexion au micro de la tribune de l'Assemblée. Un avant goût de la loi Hadopi ??

Celà préjuge mal des discussions à venir ... et j'espère que ma connexion sera rétablie sous peu (et avant le lundi 4 mai 16 heures : date d'examen des articles) pour que je puisse m'exprimer sur ce texte.

Commentaires

  • Finalement, voterez-vous contre ce projet de loi ?
    Combien de vos collègues voteront contre ?
    C'est pas à vous, bien sûr, que j'apprendrai que c'est un projet rétrograde puisque les apprentis-informaticiens de tous poils trouveront bien entendu le moyen d'échapper à cette loi - et continuer à télécharger. Par bravade.
    Personne n'a jamais pu arrêter l'évolution de la technologie. Ni les couturières, ni les canuts.

  • Malheureusement, c'est comme ça que ça marche non ? On bosse pour les lobbys, on fait tout passer en force si nécessaire...

    Cette fois vous êtes mis de côté, parce que vous n'êtes pas d'accord ! Ca vous dérange le reste de l'année, quand vous n'êtes pas parmi les rejetés ?

  • La vache :/

    Elle est belle, la démocratie, tiens.

    Courage Lionel.

  • J'espère sincèrement que malgré cet affront, vous aurez le courage de monter contre vos collègues sur ce projet de loi.

    On peut être pour la lutte contre le piratage, mais contre une procédure couteuse inadéquate et surtout dangereuse sur plusieurs pans de son fonctionnement.

    Je souhaite sincèrement que vous ne baissiez pas les bras, mais qu'au contraire, votre hargne à défendre les intérêts de vos concitoyens se révèle amplifié.

    Cordialement

  • Erf, elle n'est même pas encore adoptée qu'elle est déjà appliquée.

    Suspension d'accès à la parole pour environ deux mois... Vous n'avez même pas pû employer la procédure contradictoire pour minimiser ce délai.

    Enfin, c'est à vertu pédagogique. Le message sous-entendu par ce refus de vous laisser parler est très clair. Pourtant, la tenue de discours contradictoire aurait montré que l'UMP permet la discussion interne...

    Triste démocratie. A l'UMP, il n'y a maintenant presque plus (dans les plus visibles j'entend bien et j'admet l'existence d'exceptions), que des gamins puérils.

  • Comment pouvez-vous, alors, soutenir ce parti qui vous musèle ??? Bien du courage à vous.

  • Hé bé, ça fait peur !
    Allez courage, des millions d'internautes sont avec vous et n'oublieront pas votre combat pour la sauvegarde des libertés individuelles.

  • Je ne suis pas un pro-UMP, mais sur ce coup, vous avez tout mon soutien.

    Il est scandaleux de voir dans notre démocratie qu'une entité aussi importante que l'UMP cherche à supprimer tout débat sur un sujet aussi important pour notre société et notre avenir, pour imposer une loi véritablement criminelle sur bien des points.

    M. Tardy, tenez bon, vous n'êtes pas seul !!

  • Bonjour Monsieur le député.

    En effet, c'est regrettable qu'une personne, aussi au fait de la loi et de ses enjeux, telle que vous ne puisse pas s'exprimer au sein de son groupe parlementaire... Mais dites-moi, qui va donc s'exprimer au nom de l'UMP ? Parce qu'il paraît évident que l'UMP se scinde en deux parties : ceux qui votent aveuglément sur les ordres de Jean-François Copé et ceux qui comme vous ont lu le texte de loi. Avez-vous parfois l'impression de ne pas faire partie du même parti que certains de vos collègues ?

  • Je dois l'avouer que cela démontre une certaine façon de faire passer cette loi liberticide.
    Effectivement, les apprentis informaticiens ont déjà un moyen de télécharger tout à fait anonymement. Ce logiciel s'appelle MUTE, qui consiste à ne pas connaître l'endroit ou l'on télécharge.
    Si je suis d'accord sur le fait qu'il faut trouver une solution pour le téléchargement, je m'indigne également du fait, que les maisons de disques qui pratique des marges monstrueuses, ainsi que des prix terrifiant pour un album faisant même pas 40 minutes.
    Bref j'espère que cette loi pourra être stoppé.
    Je tient à préciser que je n'ai aucune tendance politique, mais que je trouve inacceptable la censure contre un député politique.
    Cordialement.

  • Bonjour,

    si seulement d'autre en plus de vous et monsieur Vanneste osait sortir des rangs et faire leur travail...

    La droite manque d'homme comme vous.

    Bien cordialement.

  • Verra t on des rappels au règlement effectués par des députés de la majorité ? L'UMP se prépare semble t il a donner une vision accablante de ce que ne devrait pas être une démocratie parlementaire. Quand on lit les propos rapportés de Jean François Copé qui aurait affirmé que ce qui est important ce n'est pas le texte de la loi, on se prends à cauchemarder...

  • Courage!

  • Si votre liberté de parole n'est pas rétablie d'ici là, vous aurez en tous cas tout mon soutien durant les débats.

    Indépendamment du fond, vous et tous les députés opposés à l'Hadopi faites honneur à votre fonction en refusant que l'Assemblée ne soit qu'une chambre d'enregistrement des délires du gouvernement.

  • Vraiment désolant de voir ce genre de comportement... la liberté d'expression en prend un coup.
    Je ne puis que vous inviter à voter contre cette loi rétrograde et inepte.

  • Merci de vous battre contre ce texte techniquement ridicule, vous sauvez un petit peu l'honneur de votre parti.

  • Quand on ne veut pas entendre...ou alors suivre les idées de certains???

  • Habituel dans toute démocratie, je ne pense pas que ca soit la première fois qu'on est droit à ce genre de comportement....
    Courage Monsieur Tardy, vous n'êtes pas seul.

    On va continuer notre travail de sappe en contactant nos députés...

  • Je crois que tout est dit...
    Bon courage et merci pour votre dévouement!

  • Bon courage monsieur le député. J aurais naïvement espéré qu un vrai débat s installe. Évidemment c est très mal parti. Faites de votre mieux!

  • Tiens bon, c'est de l'intérieur que les choses doivent changer, pour l'hadopi de toutes façons, c'est déjà "plié", cette expérience servira plus tard.
    Courage.

  • Moi qui comptais en grande partie sur vous pour remonter le niveau du débat, voila que l'on vous censure directement à l'Assemblée Nationale.

    Le site PCinpact parle déjà de vous et de ce qui viens de vous arriver. Faut que cette "censure" illégitime se sache le plus possible. On ne peut pas laisser passer ça.

  • Je me contenterai de dire que vous avez tout mon soutien concernant cette loi ahurissante. Heureusement, les citoyens peuvent, en dehors du parlement, accéder aux informations sur ce qui s'y passe, notamment au travers des blogs, pour prendre de bien meilleures décisions au moment de leur propre vote.

  • Je suis écœuré de voir comment fonctionne la démocratie de Sarkozy. J’ai voté pour lui il y à maintenant deux ans et il ne passe plus une minute sans que je regrette mon geste. La politique de notre pays est vraiment corrompu jusqu’au président (surtout corrompu pour notre président). Je vous soutiens dans votre combat contre cette loi perverse et stupide. Merci d’avoir le courage d’afficher votre point de vue même si on ne vous laisse plus parler…

  • pas d'inquiétude à avoir. Bien sur c'est absolument désolant de constater de manière non dissimulée qu'on fasse taire les personnes qui pensent autrement, mais bon cette loi sera inapplicable de toute manière et après tout ce qui n'a probablement pas été bien évalué par Sarko,Albanel,Copé c'est qu'avec hadopi il declare la guerre à internet et donc aux pirates aussi et ils ont déjà perdu. Une chose est sure je vais m'autocouper quelque temps histoire de ne pas choper de virus anti-hadopi dès que ce sera voté car il est fort à parier que ça va bombarder assez fort et même en tant qu'internaute de base je préfère encore soutenir les pirates par rapport aux personnes qui ne comprennent rien au net dans sa globalité.

  • Ce résultat, pour triste et risible qu'il soit était prévisible. Copé a clairement indiqué que le texte devait être voté, quel qu'en soit le contenu. Il n'y avait aucune chance qu'il laisse la place à une opposition interne.

    Je pense qu'on vous entendra peu, voire très peu, dans les débats. Tous les prétextes seront bons pour vous faire taire.

    Encore merci pour le travail formidable que vous faites sur cette loi.

  • Courage !

    Les citoyens sont avec vous et la démocratie ne peut que sortir grandie de votre combat !

  • Merci pour votre soutien.

    (Mode Ironique) Vivement que l'hadopi soit créée, ça doit être beau une haute autorité explosant à cause d'une saturation de message de contestation suite à des piratages de liaison Wifi, usurpations d'adresse ip ou de faux mail d'avertissement.(Fin mode ironique)

  • Le problème n'est pas technique (même si on est en plein délire, ça couterais moins cher de payer directement les artistes avec ce que ça va couter à tout le monde si cette chose passe).

    Le problème n'est pas non plus le respect ou pas de la propriété intellectuelle, c'est de toute manière c'est illusoire pour l'avenir de penser de rémunérer grassement des intermédiaires sur la simple duplication d'oeuvres intellectuelles, c'est de l'industrie du passé comme la recopie sur parchemin. Par contre la création, les concerts ne se sont jamais aussi bien portés, la culture n'a jamais été aussi populaire, le film le plus "piraté" - mot absolument scandaleux dans un cadre officiel - est aussi celui qui a fait le plus d'entrées, et je ne vois pas que les dépenses globales de la culture se portent mal, bien au contraire. L'automobile doit être sacrément jalouse.

    Le problème est que ce texte est un scandale démocratique et un déni de droit pour le citoyen, et c'est l'héritage direct des nauséabondes méthodes du gouvernement de Vichy ou de la Roumanie de Nicolae Ceauşescu.

    Excessif ? Parce qu'on est dans une démocratie ? Ces méthodes dictatoriales ne respectant ni la vérité avec des chiffres en s'appuyant sur des fichiers bidonnés, ni le débat démocratique en n'écoutant que la partie à charge et non pas l'ensemble des personnes concernées (associations et professionnels de internet et associations de consommateurs, Europe, institutions Françaises qui sont pourtant là pour ça... la liste est longue), ni la présomption d'innocence, ni la séparation des pouvoirs, en utilisant une méthode assimilable à la dénonciation, en abandonnant au privé ce qui est du rôle de l'état, ces méthodes donc seraient inoffensives dans une démocratie ? Est-ce bien sûr ?

    Devant ce « machin » hallucinant et vu l'additif concernant le courrier électronique, je suis en droit de me demander si l'objectif réel n'est pas tout simplement de mettre un espion sur l'ordinateur de chaque citoyen et de prétendre contrôler totalement les échanges électroniques. Dans quelle démocratie a-t-on vu ça ?

    Comment qualifier un gouvernement qui a peur et se défie de ces citoyens ?

    J'en connais qui doivent se retourner dans leur tombe du côté de Verdun ou du Vercors...

    J'espère que vous ferez partie des courageux capables d'étudier un dossier de manière objective, de représenter les citoyens et non obéïr aveuglément à tout ordre "supérieur", et de ne pas "remplacer leur conscience par un uniforme".

    Parce qu'actuellement, de la plus à droite à la plus à gauche, en dehors d'une toute petite minorité de courageuxqui sont là pour rappeler ce qu'elle pourrait être, je désespère de la politique et prédit que ça finira mal.

    Respectueusement
    Jérôme Dautzenberg – jerome@aranha.fr

  • Courage je suis militante UMP, mais on ne peut pas dire OK à tout et n'importe quoi,je soutiens votre démarche continuez Slts

  • Bonjour Monsieur Tardy,

    Je suis anti UMP et je constate avec raison au vu de comment même ses membres sont (mal)traités.
    Merci pour votre combat qui honore votre sens civique. C'est bien le moindre pour un élu de la République mais ceci étant devenu une rareté il faut ici le souligner.

    Courage. Vous êtes soutenu par la grande majorité du Peuple Français. Faites donc fi des pressions de tout bord. la légitimité vous appartient.

    Très cordialement Monsieur le Député

  • Monsieur Tardy,

    J'ai tout de même envie de vous demander, à la lecture de ce billet : Qu'attendez-vous pour quitter ce parti ?
    Je conçois que sur la plupart des sujets, celui-ci représente vos idéaux sur le fond. Mais rien que la forme - abjecte - avec laquelle vos collègues opèrent devraient vous amener à vous questionner sur la pertinence de continuer à faire de la politique, au service des citoyens, avec ces gens là.

    Si vous souhaitez continuer à donner votre voix à un parti politique à ce point muselant et soumis à un seul homme, quelle crédibilité gardent vos pourtant si justes critiques ?

  • Les pleins pouvoirs à notre président !

    Piétinons la démocratie.

    Coupons la parole aux opposants de la volonté présidentielle.

    Mais viendra l'heure où les citoyens devront faire des choix, que sa majesté ne pourra pas contester.

  • je ne comprends pas votre étonnement vu les méthodes pronées par Mr Sarkozy ^^
    quittez l'UMP si vous voulez exercer en démocratie !

  • Même pour les députés de la majorité, le groupe fait preuve de censure. C'est affolant de lire ça. Je suis grand défenseur de la démocratie et de la république. Mais que l'on me dise si je me trompe, mais ce n'est pas ça pour moi!
    Ou sont la liberté, l'égalité et la fraternité dans tout ça??? Sur la liasse de billet qui est donnée pour passer cette loi en force???

  • Courage, informez en les autres députés !!
    Je suis sûr que tous ne seraient pas d'accord avec les méthodes employées par le gouvernement. Le parlement est là pour débattre et voter des lois, pas pour obéir aveuglément au gouvernement. Battez vous !!

  • Monsieur le député

    Je suis rassuré qu'il existe encore une liberté du net pour que les députés puisse faire entendre "leur" voix car dans l'enceinte de ce qui est cessé être l'expression de la volonté du peuple, la parole libre est mise à mal.

    bravo pour votre courage face à une logique de groupe qui laisse triste pour votre famille politique
    il est fort regrettable que cet entêtement conduise à des votes sanctions mais franchement lorsque la volonté populaire est ainsi bafouée, il convient de porter une riposte dans les urnes et non dans la rue.

    un internaute que le téléchargement n'empêche pas de dépenser dans les entreprises de bien culturels, bien au contraire...

  • Continuons dans ce sens, et nous devrons bientôt payer notre liberté à un gouvernement sans démocratie régie par les Majors de média...
    Je m'y refuse...

  • Merci, monsieur le député, de votre courage pour défendre la Liberté.

    Voir le blog sur Google "Audresselles.cod" qui vous cite à ce titre et défend aussi la liberté d'entreprendre, la liberté de travailler sans subir des impôts confiscatoires dits de redistribution, et qui décrit la cité idéale, qui existe à Audresselles (Pas-de-Calais), où les impôts communaux se réduisent au minimum.

  • Monseigneur,

    Vos leçons pour protéger les mécréants n'y changeront rien : l'UMP, tu l'aimes ou tu la quittes.

  • Cher Marcel,

    Je ne saurais trop vous conseiller d'allumer votre poste et de suivre les débats ... on parle d'une loi, pas de la France ...

  • Au-delà de la probable censure, ne serait-ce pas aussi une conséquence de la fameuse "amélioration" des pouvoirs du Parlement ?

    20 minutes pour tout le groupe, c'est un peu court pour discuter sérieusement ...

    Par contre, pour simplement entériner les textes selon le bon vouloir du gouvernement, ça suffit, c'est certain....

    Sans parler des fausses propositions de loi qui sont en fait des projets de loi... (cf l'édito de Thomas Legrand : http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/edito/index.php?id=79024 )

    L'Assemblée Nationale est drôlement plus forte maintenant -_-'

  • Monsieur le député.

    Je salue le courage dont vous faites preuve pour dénoncer cette loi liberticide et dangereuse pour notre démocratie.

    Car, quoi qu'en dise Mme la ministre de la culture, INTERNET est devenu essentiel pour notre quotidien (déclaration d'impôt, secu, urssaf, compte en banque, recherche d'emploie, etc... ).

    Avec une coupure de notre accès internet faite à partir d'une présomption de culpabilité (l'adresse IP n'est pas notre identité numérique car facilement piratable ou detournable), c'est mettre des personnes au banc de la société numérique et de la société tout court.Tout cela pour préserver un système économique devenu obsolète.

    J'ai été sympathisant UMP mais depuis l'ère Sarkosy, je ne retrouve plus la force du parlement car ils sont aux ordres aveugles du gouvernement et de son "chef".

    Je regrette seulement que par ce combat vous signez votre "mort" politique au sein du groupe UMP car le "chef" ne vous le pardonnera jamais.

    Sachez qu'une majorité de français vous soutient dans ce combat.

    yohann

  • Bonsoir Monsieur Tardy,

    A ce niveau là, c'est bientôt Good morning Goulag et Staline un ami qui vous veut du bien.

    Je trouve honteux la façon dont on vous écarte, vous et vos collègues opposés au projet de loi. Il parait que "un député ça compte énormément", mais il semble que ce ne soit valable que pour ceux qui sont autorisés à parler.

    En vous remerciant de votre investissement en faveur de la défence de nos libertés et en vous recommandant à saint Frédéric Bastiat (si vous ne le connaissez pas, je vous en conseille la lecture, il fut lui aussi député et libre d"esprit votant avec la droite ou avec la gauche selon ses opinions et non selons les dictacts).

    Et en vous souhaitant de réussir dans votre combat, je retourne au paramétrage de mon serveur hébergé en Espagne dont nous partagerons les frais avec plusieurs amis pour pouvoir nous y connecter en VPN AES-256 et continuer de vivre numériquement sans nous soucier des lois stupides françaises.

    Bien cordialement
    sam

  • Question: pourquoi restez-vous dans ce parti, dès lors que de telles méthodes, abjectes au possible, et de telles dissensions, apparemment inconciliables, se font place ?

  • @ Marcel:

    Je ne comprend absolument pas le sens de votre intervention.

    Je me permets de citer le Littré sur le mot que vous avez utilisé à mauvais escient .

    Mécréant:
    1) Qui appartient à une autre religion que la religion chrétienne.

    2) Incrédule, qui ne croit pas à la religion.
    (http://francois.gannaz.free.fr/Littre/xmlittre.php?requete=m%E9cr%E9ant)

    En espérant que vous suivrez les débats sur ce projet de loi (visibles sur le site de l'assemblée nationale ), qui j'en suis persuadé, vous feront revoir vos affirmations.

  • Monsieur le Député, vous honorez votre fonction et vous redorez le blason de la politique auprès des Français en exprimant librement votre opinion malgré les pressions que vous subissez sans doute. Permettez moi de vous livrer quelques réflexions que m'inspire ce projet de Loi.

    A l'heure d'Internet et de la dématérialisation des biens culturels, il y a clairement un problème de marché :

    Pour faire simple : les Majors , qui n'ont pas su s'adapter à Internet, tentent de pérenniser leur vieux modèle de business et les prix qui vont avec. Au passage, rien n'est prévu directement dans la Loi pour les artistes.

    De l'autre coté, les Internautes ne veulent plus payer ce prix là et veulent pouvoir échanger librement au travers d'une nouvelle technologie qui est Internet. Ils sont néanmoins tous d'accord pour rémunérer justement les artistes au travers d'une licence globale, mais ce principe a été écarté d'emblée par la commission Olivennes.

    On est donc en présence d'une offre inadaptée à la demande. En principe dans un marché, l'offre s'adapte à la demande. La loi HADOPI tentent de contrecarrer cette loi naturelle des marchés. On n'a jamais réglé un problème de marché par la Loi. Cette tentative est voué à l'échec et de toute façon ça n'aurait pas rapporté grand chose de plus aux artistes.

    Elle est aussi techniquement dépassée :

    Il existe des aujourd'hui de multiples technologies qui permettent de se mettre à l'abri de la commission HADOPI : L'offre de services (pour quelques euros/an) permettant de surfer de façon anonyme va exploser en direction de la France. Les technologies existent depuis longtemps et d'autres plus sophistiquées encore apparaitront. On peut prévoir une course aux armements des FAI Français pour tenter de contrer ces technologies (perdu d'avance). Mais surtout, les quelques euros que vont dépenser les internautes, et qu'ils auraient pu mettre dans une licence globale, iront dans la poche de sites étrangers hors de portée de la Loi HADOPI.

    Mais le problème des anti-hadopi n'est pas uniquement là:

    Ils fustigent le coté inconstitutionnel de cette Loi:
    -procédé très discutable de passage en force de cette Loi, -incompatibilité avec de récentes décisions européennes, -autorité administrative et non judiciaire,
    -"lettres de cachets" ne portant pas mention du plaignant ni des œuvres soit disant piratées,
    -affaiblissement du droit à la défense,
    -renversement de la preuve à la charge de l"internaute,
    -exclusion de la CNIL de la commission HADOPI
    et le meilleur pour la fin:
    - logiciel d'espionnage des activités de l'internaute y compris des mails et de toute autre forme de communication sur Internet... même la Chine n'a pas osé!! Les internautes se posent d'ailleurs la question des objectifs inavoués de cette Loi.

    Ces mesures, qui font penser à celles d'un pays totalitaire, montre que cette Loi HADOPI, est très malsaine pour notre démocratie. Car il devient évident qu'il s'agit maintenant pour NS d'une question de principe et d'égo, d'une guerre des partis. Les Français se sentent exclus de ces débats parfois surréalistes et, incrédules, ils découvrent peu à peu les outrances de ce projet de Loi. Nul doute que les millions d'internautes qui sont aussi des électeurs en tireront des conclusions.

    Lorsqu'on en arrive à ce point, le bon sens voudrait que l'on laisse retomber la température, que l'on prenne le temps de la réflexion, et qu'on reprenne le débat sur d'autres bases en incluant cette fois ci des représentants des internautes et la CNIL.

    Vous verriez alors que les Internautes seraient tous d'accord pour une Loi équilibrée, qui respecte leurs intérêts et qui ne spolie pas les artistes.

  • Bonjour,

    En soutien également dans vos démarches et contre HADOPI, je souhaite de tout cœur que vous puissiez à nouveau exprimer vos positions dans ce débat à l'Assemblée sans subir ce genre de pression extérieure. Cette aventure ne s'agit, ni plus ni moins, que d'une atteinte à la liberté d'expression, ce qui est grave et condamnable.

  • Et bien pour avoir regarder la séance, je peux juste dire... effectivement il vaut mieux laisser la parole a ceux qui n'ont rien à dire et qui radotent...(humour bien sur)

    Vos collègue ont été excellent .... dans le ridicule.... lorsque j'entend dire du coté de ceux qui soutiennent la loi que les adversaires de cette loi donent une mauvaise image du débat parlementaire ... Je me demande juste si ils y croient... Encore une fois pas une seule réponse concrète...

    En tout cas merci pour votre courage... Hadopi n'est pas une question politique .... je plains les artistes .... qui tomberont bientôt de haut....2 ans de perdu en plus pour eux

  • Courage et encore félicitations pour votre persévérance.

  • Comment se fait il qu'en France, on censure la parole de nos députés...

    Je sais pas ou on va, mais ça va être frontal, violent et sans modération.

  • J'ai 37 ans, et je ne suis jamais allé voter. Et ce n'est pas ce genre d'article qui me fera changer d'avis : la France est pourrie.

  • M. Tardy, vous avez fait honneur à votre fonction pendant les débats, en prônant une parole sensée, et en essayant, autant que possible, de faire preuve de pédagogie (la vrai, celle dont le but est l'éducation) auprès des autres parlementaires.

    Il semblerait cependant, qu'un siège au Fouquet's donne parfois plus de pouvoir qu'un fauteuil à l'Assemblée Nationale.

    Merci pour le courage dont vous avez fait preuve.

  • La même mésaventure semble être arrivée à M. Vanneste...Comme par hasard, lui aussi "opposant" au projet loi.

    Trop de hasard, tue le hasard...

    C'est charmant la Sarkozie ! Pire que la Chiraquie, qui déjà n'était pas bien belle...Mais il me semble qu'au moins, à l'époque, le président de l'Assemblée n'était pas un courtisan, mais quelqu'un de digne, qui aimait la France.

    Personnellement, je comprends mal les raisons qui vous poussent à rester dans un parti qui se comporte aux antipodes de ce qu'il prétend défendre comme convictions politiques : notamment la primauté de la Liberté sur l'Egalité.

    Bien sur, il doit y avoir beaucoup d'avantages à être dans le parti "majoritaire" (en principe, sur les bancs de l'Hémicycle c'est plus contestable)...Lorsqu'on est un "godillot"...Mais lorsqu'on a envie de parler, de débattre intelligemment, et de se prononcer sur le contenu d'un projet de loi au lieu de réduire la discussion à "pour ou contre N. Sarkozy"...A t on la possibilité de s'exprimer ?

    Je ne connais pas bien le fonctionnement de l'A.N...Mais vu le coté servil de M. Copé, et M. Accoyer, il semble bien que nous sommes sous le règne d'Henri VIII d'Angleterre, plutôt que sous la V République, qui n'est pas aussi néfaste au Parlement qu'on le prétend. Les pouvoirs existent, il faudrait que les parlementaires s'en saisissent...Comme le fait remarquer, régulièrement, "autheuil" sur son blog...Ou encore récemment "l'assistant parlementaire" du Sénat.

    Puisque le NC semble laisser ses élus un peu plus s'exprimer - M. Dionis ne semble pas avoir eu les mésaventures que vous connaissez vous et M. Vanneste - et qu'on peut penser qu'il partage les mêmes idéaux, ou presque, que l'UMP, ne pensez vous pas qu'il serait peut être bien de "changer" de parti (mais pas de convictions politiques) ?

    De cette manière, vous pourriez parler, débattre, peut être plus librement qu'à l'UMP, faire passer un message à vos collègues, et conserver les avantages d'être "dans la majorité".

    Le Gouvernement a besoin du NC au Sénat. Cela donne au NC, et à M. Sauvadet, la possibilité de garder une "liberté de parole" et "d'action" qui pourrait vous servir pendant votre mandat. Et comme vous ne serez pas comptabilisé dans les élus "non inscrits" vous pourrez continuer à défendre ce pour quoi vous avez été élu, avec les possibilités que vous donnent le fait d'être dans un "groupe" politique.

    Vous ne ferez donc pas un aussi grand pas que votre collègue Garrigue, mais vous pourrez retrouver la possibilité de vous exprimez. Et comme les "investitures" pour les élections législatives seront faites par le NC et non par l'UMP, vous serez beaucoup plus libre pour critiquer, ou plutôt mettre en garde, un Gouvernement qui semble de plus en plus se moquer de l'impact de la législation sur les citoyens.

    Il a bien fallu que certains prennent les devants, à certains époques, pour que les autres suivent. Soyez de ceux ci. Et peut être comprendra t on au Gouvernement qu'un parlementaire est censé représenter les Français, non jouer le rôle du Parlement de Londres pendant le règne de Henri VIII d'Angleterre.

  • Je conçois tout à fait qu'on puisse être de droite, ce qui n'est pas mon cas, mais accepter ce genre de chose et rester dans ce parti est tout à votre déshonneur !
    Le vrai courage serait de le quitter et de le dire plus fort encore pour dénoncer ses méthodes, car la voix de la raison et de l'honnêteté a de plus en plus de mal à se faire entendre.

    Même si vous seriez "grillés" à court terme, je pense que ça ne peut qu'être un bon calcul quand viendra le jour (pas si lointain j'espère) ou Sarkozy se fera éjecter par son propre camp pour laisser la place à une droite, elle au moins, digne et ouverte au débat.

    Je ne pensais pas qu'on puisse (presque) arriver à me faire regretter Chirac...

  • Merci pour votre vote du 29 avril.

  • Monsieur le député,

    J'ose espérer que vous saurez rapidement enlevement votre muselière, mise de force par votre propre groupe politique.
    L'attitude de certains ministres, députés, et même (surtout ?), du président de la république, est tout à fait honteuse.
    Ils agissent par obstinations sans rien comprendre au texte HADOPI... il n'est pas aisé de citer un député UMP qui sache expliquer ce dont il est question avec ce texte, et plus principalement, expliquer ce qu'est internet, le p2p, ou même, un modem...
    Vous êtes l'un des seuls (le seul ? ) de votre parti à avoir étudié le sujet, le comprendre...

    L'acharnement du groupe UMP ainsi que les moyens qu'il utilise sont scandaleux !(que 231 personnes du groupe UMP & NC soit présentes à 1h du matin, c'est totalement ridicule... je suis pour que l'AN soit toujours pleine, pour que les députés, et évidemment surtout les députés qui sont de permanence, soit PRESENT quand on débat et vote des lois qui affecte tous les citoyens Français, mais pour ce qui est de cette forme de passage en force, NON MERCI, il n'y a pas une once de démocratie dans leurs actes).

    Détachez-vous de ce groupe totalitariste avant qu'il ne soit trop tard, et que vous ne disparissiez du monde politique...

    J'ai bien compris qu'il s'agissait d'une seule loi, et pas d'un projet politique, mais comment pouvez vous tolérer qu'on vous censure... de plus... on vous censure alors que vous avez raison ! Qu'on soit censuré pour des idées extrémistes, j'y suis déjà réticent, mais qu'on censure quelqu'un qui à raison de défendre son point de vue...

    La majorité de vos collègues ne sont qu'une bande de clowns arrogants et méprisants... et au vu de votre discours sur cette loi, vous semblez profondément différent d'eux, alors, ne perdez plus votre temps pour ces gens là.


    Acceptez mes sincèrs encouragements, et persévérez à tout prix dans ce chemin qui vous semble, à juste titre, être le bon.

  • Vous avez tout mon soutien, portez haut nos valeurs de justice et de liberté si chère à notre belle Savoie....

    Un annecien

  • Bonjour Monsieur le Député,
    Êtes-vous étonné de ce que vous n'ayez pu prendre la parole ? Vous n'êtes pourtant pas sans savoir que, dans vos rangs, on n'aime qu'il soit rué dans les brancards. Je sais, c'est navrant et ça fait mal de découvrir que lorsqu'on déroge à la loi de la pensée unique, on est écarté car votre silence est bien une mise au piquet afin que vous rentriez dans les rangs, autrement dit, vous êtes muselé pour cause d'écart de langage, vous êtes donc taxé d'anticonformisme et ça, c'est carrément rédhibitoire.
    Peut-être devriez-vous changer de parti...

  • Bonjour, comme mon pseudo l'indique je ne suis pas du même bord que vous mais sur cette loi comme sur d'autres sujets, il y a parfois des passerelles...

    Pour ce qui est de votre connexion micro, je vous suggère de PIRATER celle de JACK LANG ;-D

    Cordialement.

  • Merci Monsieur de tenter de vous battre pour les citoyens.

  • Au vu de tout ce qui s'y passe, je n'ai plus envie de vivre en France......

  • Monsieur le député,

    Je ne peux que saluer votre position et vous exprimer mon admiration de garder cette position alors qu'elle va aux antipodes des aspirations de votre propre groupe politique.

    Tout a été dit ou presque sur le mal de cette loi, à l'exception de ce qui va se passer pour les ménages sans connaissance:

    A l'heure d'aujourd'hui, ce n'est plus l'ordinateur qui se connecte à Internet mais la "Box" et c'est elle qui fournit l'adresse IP. En d'autres termes, pour pouvoir continuer à regarder la télévision ou même téléphoner elle doit rester branchée, l'adresse IP est donc toujours présente sur internet et la connexion active même si le PC est éteint.
    Ce qui veut dire que même avec un ordinateur avec un pare feu (Open Office nous est recommandé par Madame la ministre...) ne peut en aucun cas être protégé s'il est éteint! En effet le point faible des box... c'est le wifi... qui a été montré à de nombreuses reprises comme étant aisément piratable. La faute incomberait donc aux FAI de ne pas avoir sécurisé suffisamment leur Boxs (vu qu'il aisé de reproduire devant tribunal l'infiabilité des réseaux wifi).

    Donc les ménages devront garder leur ordinateur allumé 24/24 avec un logiciel espion recommandé par l'état pour être sûrs de ne pas risquer d'ennuis! EDF doit déjà s'en réjouir! Sans compter l'usure prématurée des pièces informatiques...

    Pendant ce temps là les pirates ont déjà la parade: il s'agit d'installer un PC virtuel (VMWare, VirtualBox etc... )avec le logiciel espion dessus et continuer tranquillement leurs activités. Ils sont couverts: les 2 PC (le vrai et le virtuel) partagent la même adresse IP : celle de la box, les mouchards n'y verront donc que du feu. Et ça ce n'est qu'un exemple.

    ajoutez à cela que les majors ne connaissent pas la crise: l'excédent brut d'exploitation 2007 d'universal music france par exemple est à 30.50 % et son résultat net à près de 10% de son chiffre d'affaires. là où la majorité des entreprises françaises atteignent péniblement les 3% d'excédent brut d'exploitation!

    Les majors ne manquent pas d'argent loin de là... Les petits producteurs ne sont pas victimes du téléchargement. Car pour pouvoir être téléchargé, il faut encore être connu!

  • Bonjour,

    Merci de vous battre selon vos convictions, comme devrait le faire tout député, et non pas en suivant les ordres d'un ministre ou d'un chef de l'état. C'est ça un parlement démocratique.

    Cette loi revient à censurer l'internet, pour certainement n'obtenir aucun résultat sur du long terme. Il y a 20 ans, j'enregistrais déjà des k7 audios de mes camarades de classe...

    Je suis contre le piratage aussi, mais pour le développement d'une offre légale. Je possède chez moi très appareils capables de lire des fichiers MP3 (dont deux à ma fille) et un abonnement à un opérateur qui me permet de télécharger légalement les MP3. Cependant, aucun des appareils ne peut lire les fichiers téléchargés à cause des verrous et faute d'inter-opérabilité. Commençons par sanctionner les producteurs et vendeurs de produits qui ne respectent pas la libre concurrence (Linux doit pouvoir lire les MP3 comme Apple MAC OS X et Microsoft Windows, le lecteur CD/MP3 Thompson doit pouvoir lire les MP3 comme l'iPod Apple)

    Cordialement,

  • Votez une loi contre le piratage des oeuvres, c'est normal et c'est le role du législateur (même si les oeuvres sont déjà bien protégées dans notre code). Par contre bafouer la démocratie (refaire voter une loi déjà présentée) et bafouer notre justice (pays de droit??), pour moi c'est LA nature du problème dans cette loi. Comment peut-on donner les pleins pouvoirs à des sociétés privées qui utiliseront des moyens à leurs convenances pour débusquer les pirates (mais sans aucune assurance que la preuve trouvée est juste...spoofing d'adresse IP, proxy...etc..).
    J'ai voté UMP et je ne m'en cache pas, si cette loi passe en état, je m'abstiendrai la prochaine fois.

    Dites à Mme La Ministre de s'entourer de meilleurs conseillers et l'orienter vers le vrai problème pour les artistes...La répartition des droits entre artistes et sociétés (distributrices, productrices..). Pas très normal de payer 77c pour les artistes et 11 fois plus pour les majors !

  • Après réflexion, il me semble qu'il est juste qu'on vous interdise de parler à la tribune de l'Assemblée Nationale.
    Rendez-vous compte! Vous commencez à "faire de l'ombre"! Il est probable que certains se demandent si vous ne "roulez" pas un peu trop pour vous.
    On vous avait pourtant bien dit que, maintenant encore plus que dans le passé, l'Assemblée Nationale était la chambre d'enregistrement ders décisions gouvernementales.
    La majorité a battu le rappel des artistes pour soutenir le projet auquel vous vous opposez. Pourquoi une telle débauche d'énergie à l'heure même où des secteurs entiers de l'économie s'effondrent avec la Crise? Le marché du CD et du DVD, grande cause nationale?
    S'agit-il seulement de défendre les intérêts des grandes firmes du disque, des grands distributeurs, des "artistes" à succès contre ces gamins qui les volent puissent qu'ils ne peuvent se payer les CD à 15€ ou leurs équivalents téléchargés légalement pour 9.90€?
    Même si vous faites semblant d'être rassuré par le rapporteur, vous savez très bien que ce projet de loi est une première étape vers la mise au pas de cet espace de liberté qu'est l'Internet. Pour combien de temps encore ?
    Mais je vous remercie de tenter de vous opposer à ce projet.

    “Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.”
    “A society that will trade a little liberty for a little order will lose both, and deserve neither”
    (Thomas Jefferson)

  • Monsieur le Député,

    Bravo pour votre prise de position mais il y a fort à parier qu'un matin vous vous réveillerez avec une tête d'étalon dans votre lit, ou que vous ne vous réveillerez pas du tout. Coluche et Balavoine vous déconseilleraient aussi la moto et l'hélico et Bérégovoy les ballades solitaires en bord de Seine. En tout cas, tenez bon et bonne chance !

    PS : Je ne me reconnais dans aucun des partis politiques actuels mais si vous fondiez le votre, j'irais peut-être y faire un tour. Que foutez-vous à l'UMP ? Le PS a Bécassine, l'UMP Napoléon, le Modem seulement 56K et moi je me sens de plus en plus proche du hamster du NPA.

  • Monsieur le député,
    n'étant pas en adéquation avec la politique décidé par le gouvernement actuel, bien que ne me revendiquant d'aucun bord politique, j'aime à peser sérieusement chaque question et à engager de vrais débats contradictoire qui laissent toujours à un moment donné émerger les réelles problématiques et permettent de mettre au grand jour la dangerosité de certaines décisions politiques menaçant l'intégrité de notre république.

    C'est donc avec beaucoup d'attention que je visionne tous les débats parlementaires concernant l'HADOPI car sur certains aspects on peut considérer ce projet de loi comme liberticide ou tout du moins comme créant une situation très limite concernant nos libertés individuelles.
    C'est aussi avec beaucoup de tristesse que je constate à la fois l'énorme coup de mise en place des procédés préconisés par le projet de loi qui bien sur sera encore une fois financé par le contribuable et le manque de lucidité autour de la question de la rémunération des artistes qui une nouvelle fois n'a pas été le moteur des réflexions.

    Je ne tomberai dans aucun militantisme forcené en évoquant la différence des mesures envisagés et, par exemple, la considération de la mise en place d'une «licence créative» confondant la licence globale et la contribution créative.

    => (Suite au commentaire suivant faute de place)

  • (Suite et fin)

    En effet même si cette alternative ne serait clairement pas soutenu par les majors de la production musicale et par leurs artistes

  • Je suis intervenu deux fois sur votre "post" - j'ai d'ailleurs posté le tout premier commentaire.
    Vous me permettrez d'ajouter une chose qui me paraît avoir son importance : je ne télécharge JAMAIS de musique (et encore moins des films).
    La plus grande partie des CD que j'ai achetés ces dernières c'est à l'entracte ou à la fin de concerts - lorsque l'artiste ou les artistes m'ont beaucoup. Je ne les vole pas puisque ayant payé le billet d'entrée, je leur achète un CD ou deux CDs en plus. Quant aux films, nous allons les voir au cinéma ou nous les regardons à la télévision.
    J'écoute beaucoup la radio en ligne.
    J'écoute aussi de la musique avec Deezer.com et il m'est arrivé d'enregistrer quelques titres (ce qui est parfaitement légal) mais à quoi bon puisqu'il suffit de se connecter pour écouter tel chanson, tel morceau de jazz ou telle pièce classique quand on le souhaite ?
    Je n'ai donc aucune crainte à avoir. On ne risque pas de me couper mon accès Internet - en me demandant à continuer à le payer...
    Mais je ne SUPPORTE PAS que l'on puisse, en quelque sorte, me "placer sur écoute" comme si j'étais un dangereux criminel que la justice souhaite entendre.
    Si le sujet n'était pas grave, je dirais que ce serait quand même "croustillant" que celui dont les parents ont fui devant l'avancée de l'Armée Rouge parvienne à doter la France d'un KGB ou d'une STASI du 21ème siècle !

  • Ne vous reste plus qu’à trouver un nouveau groupe à l’Assemblée qui vous permette de vous exprimer.

    N’est-ce pas pour leurs idées que nos élus sont élus ?

  • Monsieur le Député,

    Je ne suis pas de votre bord politique, mais votre intégrité et votre courage sur l'HADOPI vous font honneur et font honneur à votre parti (qui en manque de plus en plus, hélas, à mes yeux).
    Car cette loi, comme vous l'avez si bien compris et exprimé, dépasse nos vieux clivages gauche-droite et s'attaque à la fois aux fondements et au futur de notre République.

    Vous avez Monsieur le Député tout mon respect, vous qui respectez si bien ce pour quoi vous avez été élu : être la voix de ceux qui vous ont choisi et servir leurs intérêts.

  • Quelle honte !

    Nous avions compris depuis un moment que le Parti Unique UMPS, scindé en deux pour faire semblant de croire au débat et où l'on se partage allégrement les postes, avait totalement étouffé la démocratie, mais nous aurions pu espérer qu'au moins à l'intérieur de ces formations les élus avaient un minimum de droit à la parole.

    Nous vivons dans une république fromagère avec un petit dictateur de cour de récréation. Dommage que les Français passent à la caisse, sinon on pourrait en rire.

    Le but du jeu étant de contrôler internet comme en Corée du Nord, je vous remercie de faire partie des opposants courageux à ce projet stupide et scélérat, et ce qui serait encore mieux ce serait que les députés UMP qui en ont assez d'être pris par le "Guide Suprême" pour des petits garçons s'émancipent et quittent ce parti.

    Pour ma part il y a longtemps que j'ai quitté l'UMP (j'y étais au début) pour un parti tout jeune mais authentiquement libéral et pas politiquement correct (Parti Libéral Démocrate).

    Nous avons de la place pour les élus qui veulent vraiment changer les choses.

    En attendant je diffuse l'information sur mon blog.

    Bien cordialement

  • Hadopi : qu’attendent donc les Députés UMP, Suguenot, Tardy, Vanneste, à qui on a coupé le sifflet, pour montrer qu’eux aussi ont la « banane » ?

    Antidote Démocratique Antisarkozy, c’est facile à trouver sur Google, ailleurs, c’est là :

    http://rpubliquejetaime.typepad.fr/antidote_dmocratique_anti/2009/04/hadopi-quattendent-donc-les-d%C3%A9put%C3%A9s-ump-suguenot-tardy-vanneste-%C3%A0-qui-on-a-coup%C3%A9-le-sifflet-pour-mon.html

  • D'après Alain Suguenot, autre député UMP opposé à la loi Hadopi, il y aurait un député UMP sur deux qui y serait opposé !
    Cf http://www.lejdd.fr/cmc/media/200918/un-depute-ump-sur-deux-est-contre-la-loi-hadopi_205954.html

    Si c'est vrai, je rêverais de les voir voter contre la loi et de voir la loi rejetée avec l'appui des députés de l'opposition.

    Ils joueraient enfin leur rôle de député... Ça demande un peu de courage politique, il est vrai.

  • Bravo ! Votre attitude est exemplaire. J'espère que vous saurez convaincre vos collègues députés UMP du danger d'Hadopi.

    Tous mes encouragements,

  • Changez donc de parti !

    Je suis sûr que certains sont prêt à vous accueillir ...

  • Bonsoir Monsieur le député,

    Je suis déçu de voir ce gouvernement vouloir faire une loi si répressive. A ce que je sache, le gouvernement n'engage pas sa responsabilité sur ce texte.

    Rien n'empêche donc de voter contre . . . je crois savoir que l'UMP tolère et même encourage l'expression de multiples sensibilités dans ses rangs.

    Qu'elles s'expriment !

    Bon courage.

    Philippe

  • Bonjour,

    je suis un élu UMP, Maire de Chatou (UMP) et vice président du Conseil Général des Yvelines et je suis, comme vous, très reservé sur le projet de loi Hadopi. J'exprime ces reserves sur mon blog.

    Bon courage,

    Cordialement

    Ghislain Fournier

  • En tant qu'humble citoyen, permettez moi de vous féliciter pour votre intervention à l'assemblée à propos de la loi Création et Internet (dite Hadopi).

    Je ne suis pas un citoyen qui vote UMP en général (*), mais ça fait plaisir de voir un député, quel que soit son parti ou son groupe se comporter en député :

    - c'est à dire représenter le peuple et ses électeurs
    (et non les grands groupes qui ont "lobbyé" pour ce texte)
    - penser par lui même
    - et voter selon ses convictions

    et en plus du rôle d'un député, intervenir avec une reflexion et une analyse éclairante pour autrui sur le sujet.

    Permettez moi de vous exprimer tout mon respect et mon estime.

    (*) sauf en guise de vote sanction contre le maire de Paris en région parisienne à la derniere regionale

  • Allez vous demander des indemnités ?
    Le Conseil constitutionnel a jugé que vous aviez été censuré à tort !

  • C'est limite comme comportement.

    En même temps lorsqu'on voit le résultat de l'Hadopi, ce n'est guère étonnant.

  • Dur dur quand je relis cet article ! Entre la censure et Hadopi... Jusqu'où iront-ils ?

Les commentaires sont fermés.