Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Proximités malsaines

Imprimer

Un salarié de TF1 vient d'être licencié après découverte d'un courrier électronique critique sur le texte Hadopi, qu'il avait envoyé, à titre personnel, à sa députée. Que l'on soit licencié pour cause d'opinion personnelle, considérée comme non conforme à la ligne de l'entreprise, est extrêmement grave et scandaleux.

Mais je trouve également très grave que cette information ait transité aussi facilement du cabinet de la ministre de la Culture, vers la direction de TF1. Moi aussi, il m'arrive assez souvent de transférer des mails (mais en masquant l'identité, ce qui devrait aller de soi pour tout le monde et ainsi éviter un telle situation), des courriers ou des demandes vers les cabinets des ministres afin d'obtenir des réponses techniquement correctes.

Je le fais en toute confiance, tellement il est évident pour moi, que ce transfert est assorti d'une clause de confidentialité. Si un tel incident devait arriver avec un de mes documents transmis, je peux vous certifier que le ministre concerné entendrait parler du pays, et c'est normal.

Le ministère de la Culture a reconnu les faits et il semble bien que le conseiller qui a fait ce transfert ne se soit pas rendu compte de la portée de son acte. Il est pourtant révélateur d'une dérive qui m'inquiète, à savoir une proximité très forte entre le ministère de la culture et de la communication et les industries de la culture et de la communication. J'ai l'impression que le conseiller de Christine Albanel a retransmis ce mail à un responsable de TF1 comme il l'aurait fait avec un autre collègue du ministère de la Culture. C'est malsain et je pense qu'il est urgent de réagir.

... Par extension, et à la lumière de cet incident, celà m'éclaire mieux sur certains aspects concernant la préparation et de la discussion de la loi Création et Internet ...

.

Commentaires

  • Monsieur le député,

    Il faudrait une enquête parlementaire sur cet incident et sur tout les liens entre le Ministère de la Culture et les majors !

    Ca commence à faire trop !

  • Cela fait plaisir de voir que les débats sur HADOPI et ce problème d'email transmis dépasse le cadre de la couleur politique.

    Félicitation pour une telle prise de position.

    Merci à vous de montrer que le clivage gauche/droite peut être dépassé !

  • > Le ministère de la Culture a reconnu les faits et il
    > semble bien que le conseiller qui a fait ce transfert
    > ne se soit pas rendu compte de la portée de son acte.

    Et par curiosité, dans quel but a-t-il transmis cet email (apparemment le jour même) à TF1, donc à l'employeur de ce citoyen ? Car il ne me semble pas que l'on transmette sans raison ce genre d'email, juste par ennui, il devait bien avoir une idée derrière la tête.

    Sinon, je pense qu'il faudrait creuser du côté de la nomination du nouveau président de l'ARCEP, la quatrième licence 3G, l'entrée de Free sur le marché de la téléphonie mobile, TF1 et Bouygues Telecom appartenant au même groupe, le chantage d'Albanel avec Free, les amitiés présidentielles. Il y a de quoi s'amuser

    Voici quelques liens:
    Cartel des mobiles : Orange, SFR et Bouygues condamnés
    http://www.pcinpact.com/actu/news/34135-telephonie-cartel-condamnation.htm

    ARCEP : le président Jean-Claude Mallet démissionne
    http://www.pcinpact.com/actu/news/50616-arcep-jean-claude-mallet-demissionne.htm

    DL.Free.fr : face au chantage de Mme Albanel, Free resiste
    http://www.pcinpact.com/actu/news/39441-free-licence-3G-umts-christine-Albanel-chant.htm

    4e Licence 3G : Bouygues revient bredouille du Conseil d'État
    http://www.pcinpact.com/actu/news/50564-bouygues-licence-conseil-etat-arcep.htm

  • Bravo pour votre prise de position !!! Effectivement, la question importante est la suivante :

    "pourquoi un membre du cabinet de Mme Albanel (ou est ce un "simple" fonctionnaire ? Les médias divergent sur ce point) enverrait il un mail personnel, venu d'un citoyen, à TF1 ?

    Réponse : parce qu'une personne a dû lui en donner l'ordre.

    Peut être n'est ce pas la Ministre, personnellement, mais un membre de son cabinet (se renseigner auprès du directeur du cabinet) mais il est aussi possible qu'il s'agisse là d'un "conseiller" de l'Elysée, qui a voulu se faire bien voir (du Président) en lui évitant de passer par M. Bouygues "ami" dudit Président.

    Quoi qu'il en soit, est il juridiquement possible de licencier un citoyen qui a été dénoncé (qu'est ce d'autre?) par des services de l'Etat, pour "délit d'opinion" ?

    Et la "stratégie de TF1" qui consiste vraisemblablement à défendre aveuglément le Gouvernement, les majors, ou que sais je encore ? Est elle suffisante pour mettre à mal la liberté d'expression consacrée dans la Déclaration de 1789 ?

    Si vous faites une "enquête parlementaire" ou si vous utilisez l'article 15 de ladite Déclaration, pour obtenir des renseignements, je vous suis !

  • Finalement, loi sur internet ... quatrième licence etc... on retrouve toujours les mêmes réseaux.

  • Bonjour Monsieur le député.

    Tout d'abord, un grand merci pour toutes vos interventions qui respirent à chaque fois le bon sens et surtout une forte compréhension des implications techniques que soulève ce texte. Je le dis d'autant plus sincèrement que je n'ai pas véritablement de couleur politique.

    Cela fait du bien de voir quelqu'un (tout comme certains de vos collègues comme Mr Jean Dionis du Séjour) qui comprend ce qu'il raconte et qui aborde des thèmes aussi important que la preuve de culpabilité, quand on connait les multiples possibilités d'usurpation d'identité (IP Spoofing, cassage des clés WEP et WPA pour les résaux WIFI et j'en passe).

    Baignant dans l'informatique depuis plus de 25 ans, j'ai eu la chance de voir de visu son évolution, de connaitre une époque où la sécurité informatique était l'affaire de tous et où la protection des données personnelle était une évidence (époque malheureusement révolue depuis notamment l'avènement des réseaux sociaux).

    Madame Albanel ne semble pas comprendre que toute personne qui s'intéresse à la protection informatique ne le fait pas forcément pour la contourner mais au contraire pour gagner en sécurité.

    Forcément, avec de telles réactions de la part de madame Albanel, on se laisse aller à la paranoïa. On se demande si le texte tel qui est présenté, avec les extrémités et les énormités qu'on lui connait ne serait pas là pour cacher un tout autre objectif qui n'a au final rien à voir avec la rétribution des artistes et même des majors !

    Comme Mr Jean Dionis du Séjour l'a précisé le 7 mai aux alentours d'une heure du matin (et après on dira que vous ne faites rien de vos journées ... puisque vous travaillez la nuit ;o), à la première application réelle de la double peine, les associations de consommateurs ne tarderont pas à rendre cette disposition caduque. Les différentes dispositions présentées dans le texte suivront probablement le même chemin, amenant à l'apparent déclin de l'HADOPI.

    Mais mon esprit méfiant me souffle une question. Quand sera-t-il des différents organismes mis en place pour l'application de cette loi, dont le but initial est la surveillance du réseau. Seront-ils dissolus ? Continueront-ils de vérifier tout ce qui passe dans ces chers tuyaux et si oui, pour quelles types d'applications ? ... et la plus grande question : "Pour qui travailleront-ils ?"

    Vous avez demandé à juste titre l'insertion de l'ACERP dans le comité chargé de définir les spécifications des logiciels de sécurisation. Cet amendement ayant été rejeté, je vous rejoins sur les fortes suspicions que vous avez émises concernant les intérêts commerciaux des trois autres parties constituantes de ce groupe.

    Madame Albanel semblant avoir une haine particulièrement tenace envers les logiciels libres et ayant décrit en de forts mauvais termes le logiciel "Open Office", il est important de rappeler que celui-ci à été lancé par la société "Sun Microsystems" qui fait partie (ou plutôt "faisait partie", depuis son rachat par "Oracle") des 5 plus grosses sociétés mondiales dans la domaine de l'informatique. On est loin des "gus dans le garage".

    Sun, sur bon nombre de logiciels, se plaçait en tant que concurrent direct de Microsoft. Quand on constate les opérations de lobbying que Microsoft pratique avec l'état Français (je fais notamment référence à l'application des formats Microsoft en tant que standard de l'administration française sans aucune véritables études préalables), on peut se demander si cette comparaison de Madame Albanel entre "Open Office" et "Microsoft Word" était purement gratuite (évoquant d'ailleurs, encore une fois, un pare-feu n'ayant pas grand chose à voir avec le domaine des traitements de texte).

    Bref et pour ne pas polluer votre blog avec un épanchement technique qui pourrait s'étendre à de nombreux sujets, je clôture cette longue prose (je vous prie encore une fois de m'en excuser) en m'interrogeant à nouveau sur le véritable finalité de ce texte, n'étant peut-être finalement qu'un détournement d'attention (ce en quoi il réussit parfaitement son office) afin de préparer une surveillance plus globale du réseau sous de faux prétextes.


    Pour finir, je rappelle que si il est évident que la grande majorité des informations qui transitent par les réseaux peer-to-peer n'est pas de nature légale, ce réseau permet également l'acheminement de données sous licences libres parfaitement légales ! Le peer-to-peer est-il pour autant une mauvaise technologie ? Empêche-t-on la vente de voitures sous prétexte qu'elles peuvent éventuellement servir à des attaques de banques ? Il est important de bien séparer le réseau de ce qui y transite.

    Rappelons qu'au japon et en Amérique du nord, les systèmes Peer-Radio et Peer-TV, basés sur une technologie analogue, se développent de plus en plus et sont même utilisés par de grand Network afin de diffuser leur programme. Parmi les systèmes de diffusion du futur, le Peer-Cast est même considéré comme l'un des plus prometteur car demandant très peu de bande passante de la part du diffuseur ! Le plan "France numérique 2012" pourra-t-il se permettre de l'ignorer, et ce même lors de ses études préliminaires ?

    Monsieur le député, je vous remercie en tout cas de votre attention et de votre engagement dans la défense de nos libertés individuelles.

    Franck (beaucoup plus expert en informatique qu'en politique).

  • Bonsoir
    je vous avait fait part hier d'un regard "désabusé" sur les "débats" (/monologues) de l'assemblée.

    L'incident avec ce journaliste me laisse vraiment un sentiment amer.

    Vous dites ..."""""Par extension, et à la lumière de cet incident, cela m'éclaire mieux sur certains aspects concernant la préparation et de la discussion de la loi Création et Internet """

    En suivant ces débats j'ai l'impression d'assister à un moment historique concernant internet et il m'est difficile d'assister à tout ceci sans avoir envie de marquer un point Goldwin.

    Je n'arrive même pas à comprendre comment , face a autant d'argument technique, juridique, économique pas une virgule de ce texte si mal rédigé ne puisse être "déplacée"

    J'admire encore votre courage dans cette affaire même si je sais que de votre coté vous trouvez cela "naturel".

  • Bonjour Monsieur Tardy

    Au delà de ce licenciement totalement abject et vraiment honteux pour la Ministre et son cabinet (et TF1) , c'est le signal envoyé par cet acte qui ne révolte.

    Car contacter son député pour lui présenter des arguments parfaitement fondés est un acte citoyen vertueux !! Cela devrait etre salué et encouragé par l'ensemble des députés de TOUS les bords politiques.

    La mobilisation citoyenne a été remarquable sur ce projet de loi, et a permis d'aider nos représentants à révéler les cotés absurdes et dangereux du texte.

    Et que fait on face à cet acte citoyen qui devrait etre applaudi? On licencie sauvagement sans motif valable!

    C'est cela qui me choque profondement :

    "faites un acte citoyen en alertant votre élu et vous perdrez votre travail !!! "

    C'est totalement intolérable comme idée.

    J'espère 2 choses :

    1) Que l'enquete sera très rapide et que si les faits sont prouvés, Madame Albanel démisionnera ainsi que les responsables de son cabinet.

    2) Une communication officielle du gouvernement (et de TF1 on peut réver) disant que contacter son élu de facon argumentée et privé est une chose juste et valorisante.
    Et qu'aucun licenciement sur ce motif ne peut etre pris.

    Merci encore une fois pour votre engagement votre courage et votre patience Monsieur Tardy.

  • D'abord, merci pour tout ce que vous faites sur (ou contre) ce projet de loi. Merci d'avoir permis d'annuler la surveillance de la messagerie.

    En tant que professionnel (responsable réseau dans une PME exportatrice) d'accord en particulier à 100% avec ce que vous avez dit jeudi 07/05. Si ce projet passe, les décrets d'application seront très importants. Aurez-vous la possibilité de questionner Mme Albanel (ou son/sa successeur) sur ces décrets? je pense par exemple aux contraintes qui pourraient être imposées aux VPN.

    Vos collègues UMP ont-ils mieux pris conscience des enjeux?

    ---

    Sur TF1, on est dans la consanguinité. Cette utilisation du mail est inquiétante. Et quasiment féodale!. Ne pensez-vous pas qu'il faudrait demander à la CNIL (et à son président Alex Türk, sénateur UMP) de réaliser une enquête technique?

  • Bonjour Lionel,

    Nous denoncons cette collusion entre le pouvoir politique, le pouvoir mediatique et le pouvoir economique.

    Cette collusion conduit a s'interroger. La constitution qui prevoit que le peuple est souverain est-elle respectee ? Les elus sont ils encore la au service des francais ou au service des actionnaires qui ont contribue d'une maniere directe ou indirecte a leur election.

    Cordialement,

    Antoine Vielliard

  • Personnellement, je ne comprends pas ce qui oblige les parlementaires à voter un texte aussi nul !

    1. Le souci d'être réinvesti ? Mais dans ce cas là, je ne vois pas le problème, si l'élu fait bien son boulot ! Je prends l'ex de M. Dupont Aignan. Il n'est pas dans un "grand parti" mais il est toujours réélu. Dira t on qu'un candidat UMP ferait mieux ?

    Question qui se pose alors : 99,9% des élus ont ils l'impression de ne pas mériter l'honneur qui leur est fait de représenter les Français ? Ce qui expliquerait que ces 99,9% d'élus soit à ce point lâches.

    2. Le désir de piocher dans la "réserve parlementaire" ?

    Personnellement, je n'ai jamais compris pourquoi c'est le Gouvernement qui dispose d'une chose qui devrait concerner les parlementaires.

    Est il impossible de rétablir les choses, dans l'ordre, en redonnant au Parlement la gestion - transparente - de cette "réserve" ? Via une "proposition de loi" ou via "le règlement" de l'Assemblée ?

    3. Le poids des lobbies ?

    Juste une dernière question : d'après ce que vous en savez, est il habituel qu'un député (ou un sénateur) envoie sa correspondance personnelle aux services gouvernementaux, qui plus est sans prendre la peine de soustraire le nom, l'adresse, la profession, de l'administré ?

    Mme Albanel est en tort, ses services aussi, mais on oublie un peu vite que Mme De Panafieu n'est pas en reste dans cette histoire. Qui a fourni le nom, la profession, à TF1 via le Ministère de la Culture ... Pardon l'officine de TF1 ?

  • Monsieur le Député,

    Tout d'abord merci de faire honneur à votre fonction et de ne pas avoir oublié, contrairement à la plupart de vos collègues, que « tout mandat impératif est nul ».

    Cette affaire d'une gravité extrême - au moins trois articles de la Convention européenne des droits de l'homme piétinés - démontre publiquement, malheureusement, le peu de cas qui est fait des valeurs constitutionnelles et républicaines.

    Si le cabinet de Mme de Panafieu a commis une erreur, probablement plus par facilité et méconnaissance de la loi que sciemment, il n'en demeure pas moins vu les informations données par la presse qu'il est difficile de faire le même constat pour le ministère de la Culture.

    Compte tenu des différentes lois votées en matière d'Internet, il ne fait nul doute que le ministère doit être bien tenu et que par conséquent un journal des courriels entrants et sortants est disponible et soigneusement archivé. Par conséquent il sera possible de répondre à la question « qui a transmis ce courriel à TF1 ? ».

    Néanmoins, la vrai question reste « pourquoi ? » car une telle porosité entre l'exécutif et une société privée est une atteinte manifeste à la démocratie et à la liberté d'expression.

    Contacter à titre personnel son député en déclinant son identité et sa fonction en vue d'éclairer le législateur n'a rien de choquant, c'est même, selon moi, de la politesse élémentaire. Ne pas être 24 heures sur 24 sur « la ligne de l'entreprise » n'est pas un délit et cela ne préjuge à aucun moment de la loyauté du salarié vis-à-vis de ses obligations professionnelles.

    Aussi, respectueusement, je suggère qu'une enquête parlementaire soit diligentée de façon à répondre à la question fondamentale « pourquoi ? ».

    Il faut que Mme Albanel assume ses responsabilités au même titre que le « titulaire d'un accès à des services de communication en ligne » engage sa responsabilité en cas de « défaut de sécurisation », mais là au moins elle disposera de la Justice pour se défendre dans le cadre d'un procès équitable...

    François Battail
    Ingénieur système, entrepreneur

  • Monsieur le député,

    Jusqu'ici, je n'avais jamais milité pour -ou contre- quoi que ce soit.

    J'ai voté pour Nicolas Sarkozy, je l'ai soutenu contre vents et marées dans ses tentatives de modernisation de notre pays. Mais là, je n'en peux plus de voir avec quelle légèreté technique et quel aveuglement une telle loi va être votée. Sans parler de la collusion évidente d'intérêts privés contre l'intérêt général !

    Je milite sur internet et autour de moi avec mes faibles moyens, mais je me demande s'il ne faudrait pas passer à l'étape supérieure : comment fait-on pour devenir député ?

    Merci,
    Gilles
    Internaute remonté

  • Selon les derniers développements, le "proche collaborateur" de Christine Albanel qui a transmis le courrier à TF1 est, excusez du peu, le directeur adjoint Christophe Tardieu du cabinet de Christine Albanel, très impliqué sur ce dossier de l'Hadopi.

    De toute facon, la chaine de responsabilité ne doit pas s'arreter à lui, il n'est qu'un fusible. Mais tout de meme, il n'écope que d'une suspension d'un mois... Franchement, ce n'est pas cher payé, et pas vraiment dissuasif.

    Sinon, une petite chanson "Qui a tué Bourreau-Guggenheim ? Qui est responsable et pourquoi tant de haine ? C’n’est pas moi, dit Panafieu, pas moi, Ne me montrez pas du doigt !" sur l’air d’une chanson de Bob Dylan Who Killed Davey Moore.
    http://deuxcopainsdabord.musique.com/366805/QUI-A-TUE-BOURREAU-GUGGENHEIM/

Les commentaires sont fermés.