Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

65ème anniversaire du bombardement des VILLARDS-SUR-THONES

Imprimer

Petit retour en arrière sur un épisode peu connu de la 2ème guerre mondiale en Haute-Savoie.

Le mardi 1er août 1944 a lieu un parachutage massif d’armes et de matériel pour le plateau des Glières à 13 heures 30.

72 bombardiers de la Royal Air Force, escortés par 63 chasseurs, en six vagues de 12 appareils, survolent Thorens et larguent 162,5 tonnes de matériel en contenairs.

Pour protéger ce parachutage massif EN PLEIN JOUR, pas moins de 3 500 maquisards et 150 camions ont investi le plateau des Glières.

Un général allemand, venu spécialement de Lyon pour une cérémonie de remise de médailles à Annecy, impressionné par ce largage aérien en plein jour, quitte précipitamment la ville pour retourner à Lyon…

En représaille au parachutage du 1er août sur le Plateau des Glières, les allemands décident de bombarder les villages autour du Plateau qui servent de base arrière aux résistants.

Ce fut le cas de Thônes le 3 août 1944 à 18 heures, puis le 4 août, 3 avions allemands survolent le village des Villards-sur-Thônes et larguent leur bombes tuant ainsi deux personnes (une femme de 35 ans et sa fille d'1 an).

En redescendant la vallée, ils bombardent à nouveau Thônes, où au total 12 personnes périssent entre le 3 et le 4 août.

Puis ils regagnent leur aéroport de départ (Lyon Bron) qui fort heureusement fût détruit dès le lendemain par les forces alliées.

15 jours plus tard ... Annecy était libérée.

P1260222.JPG
P1260224.JPG
P1260227.JPG

Les commentaires sont fermés.