Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Réunion publique sur le stationnement au centre ville de CRAN-GEVRIER

Imprimer

Cette réunion de quartier visait à faire le point sur la mise en place, depuis 4 mois, du nouveau schéma de stationnement pour le centre ville et notamment sur la transformation de 300 places situées en zone blanche en places zone bleue, destinées à améliorer la rotation des véhicules et ainsi permettre un meilleur accès aux commerces.

La réunion s'annonçait chaude ... elle l'a été.

Le maire a rappelé en préambule qu'il n'y avait pas de stationnement payant à Cran-Gevrier.

Quel bilan après 4 mois :

  • zones bleues occupée à 50%
  • parking Chorus utilisé à 35%
  • problème de stationnement au vieux cimetière
  • parkings longue durée mal signalés
  • problème du stationnement des motos

Les propositions :

  • passage de la durée de stationnement en zone bleue de 1 h 30 à 2 h
  • transformation de 76 places zone bleue en places longue durée pour les résidents
  • création de 50 places avec abonnement journalier ou annuel dans le parking Chorus (200 euros/an pour la journée ou 450 euros pour jour et nuit)
  • mise en place d'emplacements spécifiques pour les motos
  • meilleure signalétique des parkings

De nombreuses questions ont fusé dans l'assistance :

  • quel ordre de priorité pour les 50 places de Chorus
  • pourquoi ne passez-vous pas en zone bleue le parking de l'église (impossible de stationner lors des messes, des enterrements ou des mariages à cause des voitures ventouses)
  • remplacer le sationnement alterné dans le petites rues du quartier Vernay par un marquage au sol (lors des changements de côtés, c'est le bordel pendant 3 jours et les camions de poubelle notamment ne peuvent plus passer)
  • quid des véhicules qui jusqu'à présent stationnaient en zone blanche dans le centre et qui maintenant font ventouse dans les rues adjacentes
  • pourquoi ne pas ouvrir le parking de la chambre d'agriculture le week-end lors des compétitions au gymnase du Vernay ...

Bref, de nombreuses questions pour un problème insoluble.

En effet, de nombreux immeubles du centre ont été construits dans les années 60/70 avec insuffisamment de places de parking et les immeubles neufs prévoient 1,5 place de parking par logement ... là ou très souvent les familles disposent de 2 véhicules, sans parler des garages qui très souvent servent de cave pour gagner une pièce supplémentaire.

Le problème, c'est que quand l'on densifie l'habitat, il faut prévoir les stationnements correspondants ... et ce ne sont pas les transports en commun qui vont résoudre le problème : beaucoup de personnes travaillent hors agglomération ou en horaire décalé ... ou hebergent toujours au moins un enfant majeur qui lui aussi travaille.

Contrairement à beaucoup, je pense que le nombre de véhicules, malgré une politique dynamique de soutien aux transports en commun, ne baissera pas de façon importante avant longtemps : les constructeurs fabriquent des véhicules qui polluent et consomment de moins en moins et bientôt, tout le monde roulera en véhicule électrique (le gouvernement va annoncer un super bonus de 5000 euros pour ceux qui choisiront ce type de véhicule).

Il s'agit donc là d'un problème concret ... pour longtemps.

P1030911.JPG

Les commentaires sont fermés.