Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Etats généraux de l'industrie

Imprimer

Le Président de la République a annoncé la réunion d’Etats généraux de l’industrie avant la fin de l’année 2009. Ces Etats généraux devraient se terminer par une Convention nationale et permettre de tracer les grandes lignes de la politique industrielle de la France. A cette occasion, une réflexion sera menée sur toutes les grandes filières industrielles comme cela a déjà été fait pour le secteur de l’automobile, par exemple.

 

Le chef de l’Etat a également demandé au Gouvernement de faire des propositions en vue de renforcer les fonds propres des PME, en particulier des PMI (demande que je défend depuis plusieurs mois). 

Commentaires

  • Hallucinant !

    Si j'en crois cette annonce, à ce jour il n’y a aucune grande ligne de défini sur une politique industrielle !

    Nous en sommes à l'année ZERO.

    On n'a rien dans les cartons !

    Et, on rameute le ban et l'arrière ban pour occuper le terrain médiatique !

    Mais qu'ont fait, ces dernières années, tous ces hauts fonctionnaires issus des grands corps de l'Etat ?

    C'était quand même leur travail de définir les grandes lignes pour l'avenir du pays.

    Visiblement, ils sont comme les comités "théodule" : ils ne servent à rien.

    Fonctionnaires "Théodule" et comités "Théodule", c'est le même combat il faut les supprimer.
    On compte sur vous.

    En tout cas il faut leur interdire de participer à l'élaboration d'une politique industrielle.
    Ils ont montré qu’ils sont incompétents pour cela.

    C'est comme en foot, quand une équipe ne fait pas de résultat, il faut la changer.

  • Pour info, 11 ministères traitent actuellement de l'industrie : règlementation, environnement, sécurité ...

    Pour qu'une décision se prenne, il faut donc du temps ...

    C'est ce qu'il faut revoir.

  • 11 ministères et tous les "machins" annexes pour traiter de l'industrie !

    Je confirme c'est hallucinant!

    On complique l’organisation pour pouvoir embaucher beaucoup de fonctionnaires et ces fonctionnaires compliquent l’organisation.
    Le vrai cercle vicieux du déficit et de la dette.

    J'ose espérer que vous n'êtes pas un "naif".

    Les hauts fonctionnaires se construisent des usines à gaz pour vous expliquez que tout est complexe et qu'il leur faut du temps et des moyens.

    Ils créent la complexité pour justifier leurs activités en générant un maximum de bureaucratie.

    Vous êtes issu de l'économie exposée, j'espère que vous n'allez pas tomber dans le panneau, comme tous vos collègues issus de l'économie protégée.

    Alors, c'est une raison de plus pour supprimer tous ces "théodules".

    Arrêtons de continuer à développer en France la culture de l'inefficacité!

    En tant qu'élus, il faut passer à une culture du RESULTAT vis à vis de l'administration et arrêter de courir à son secours pour régler les problèmes qu'elle a, elle-même, créés.

    Leurs problèmes on n'en a rien à faire.

    "L'escalier se balaie toujours par le haut" disait ma grand mère experte en ménage.

    En supprimant un bon nombre de hauts fonctionnaires on aurait évité l'usine à gaz "Hadopi"
    En faisant le ménage maintenant, on coupe court à toute usine à gaz actuellement en gestation:
    - taxe carbone
    - affectation des sommes récoltées par le grand emprunt
    - compensation de la suppression de la taxe professionnelle
    - etc...

    Fonctionnaires "Théodule" et comités "Théodule", c'est le même combat il faut les supprimer.

    On compte toujours sur vous.

  • Bon ... Ma question peut paraitre audacieuse mais...Est ce que les journalistes de "l'usine nouvelle" seront "invités" aux dits Etats Généraux ?

    Je suis abonné à ce magazine, et il y a une foule d'information sur notre industrie, ses forces, ses faiblesses, ses opportunités, ses menaces.

    Et aussi d'excellentes idées pour aider notre pays en ce domaine : l'industrie.

    Alors si j'étais vous, je passerais un coup de fil au directeur du magazine pour l'inviter à vous rencontrer, pour vous faire part de ses "réseaux", pour vous donner quelques idées à soumettre à un Etat qui n'y comprend visiblement que goutte, et des axes de développement pour notre belle France.

    Sinon, je pense qu'il serait bien aussi que les parlementaires puissent auditer les chargés de réindustrialisation.

    Et puis...Aussi, TRES IMPORTANT...Il faut qu'on trouve QUELQU'UN, pour REPRESENTER LA FRANCE AUPRES DE LA COMMISSION, DU CONSEIL, et DU PE.

    En 2010...REACTUALISATION DE LA "STRATEGIE DE LISBONNE". il serait bête d'oublier l'industrie. Apparemment le "représentant" actuel (mais absolument pas crédible) c'est Mme la Marquise, duchesse LA GARDE (à vous) pour les intimes.

Les commentaires sont fermés.