Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le site jaimelesartistes.fr récupéré par les anti Hadopi

Imprimer

Alors que le ministère de la Culture avait pris la précaution, à grand frais, de créer le site www.jaimelesartistes.fr afin d'expliquer tous les bienfaits de la loi Hadopi et notamment vanter son aspect pédagogique, il semble qu'il y ait eu quelques ratés lors du renouvelemnt de ce nom de domaine.

Alors que la création de ce site à coûté entre 50 et 85 000 euros, à priori personne au ministère de la Culture n'a eu l'idée de renouveler le nom de domaine jaimelesartistes.fr, simple opération ... dont le coût est de ... 12 euros HT/an !!!!

Résultat, 50 à 85 000 euros de gaspillé (site ouvert que quelques mois), plus de site dédié à la pédagogie sur la loi Hadopi (alors que les décrets ne seront pas validés avant fin décembre et donc le texte pas applicable dans l'immédiat) ... et ledit nom domaine repris au pied levé par les anti Hadopi.

Honnêtement, ça fait vraiment pas sérieux.

On a vraiment l'impression qu'au ministère de la Culture on est encore à l'ère du papier, pas du numérique. Si c'est un oubli, c'est extrêmement regrettable ... si c'est fait exprès, c'est encore pire, celà veut dire que le minsitère de la Culture a dit adieu à la pédagogie et donc qu'il mise désormais tout sur l'aspect répressif de la loi Hadopi, alors que le texte a été adopté il y a moins de 2 mois ! Dans ce cas il aurait au moins dû conserver ledit nom de domaine, afin d'éviter qu'il ne soit repris.

Je vais donc interroger officiellement le ministère de la Culture ... dès lundi.

hadopi.jpg

Commentaires

  • C'est vrai que tout ceci ne fait vraiment pas sérieux !

    En espérant que la réponse soit à la hauteur des sommes gaspillées ...

  • Eh oui cher député UMP, c'est complètement honteux de laisser la propagande ne se faire qu'à moitié !

    Et puis écrire "mais j'aime toujours pas les majors" est un appel à la guerre, critiquer les majors : oh grand dieux pardonnez-les pour leur ignorance !

    Il est, par contre, fort indélicat de votre part de soutenir cette loi Hadopi en pensant qu'elle aura un quelconque impact ! En effet cette loi est simplement basée sur un protocole de téléchargement de fichiers obsolète qu'est le p2p : de ce fait, aujourd'hui les sites web de streaming ou de téléchargements directs (megaupload et rapidshare entre autres) règnent en roi car n'utilisant aucunement le protocole p2p, mais rien d'autre que le protocole http (oui, comme ce que vous utilisez pour votre pseudo-blog), donc irrépressibles par la loi.

    MERCI

    Bisoux bisoux les rebèles !

  • Si vous aviez suivi les débats, vous sauriez que M Tardy était l'un des rares députés UMP à s'y opposer, notamment parce que la loi était avant tout répressive, et que les sanctions prévus étaient disproportionnées.

    A vouloir cracher systématiquement sur l'UMP, on en vient à des stupidités. Même qui moi ne votera pas UMP (étant de sensibilité plus à gauche), je trouve cela vraiment stupide. M tardy, contrairement à certains de ses collègues (quelque soit leur groupe) a fait son travail sérieusement, et peu importe son étiquette, il méritera d'être réélu en 2012 s'il se représente bien sur.

  • C'est rassurant de voir l'incompétence qui règne à l'intérieur même de ce gouvernement, ou bien comme vous le dite plus haut c'est peut-être fait exprès et en effet ou est alors l'aspect pédagogique de cette "loi" ?

    Quoi qu'il en soit entre 50 et 85000 Euro ont été gâché, et on n'oublie que cette argent appartient au peuple français !

  • Monsieur le député,

    Je vous cite:
    "Il semble qu'il y ait eu quelques ratés lors du renouvellement de ce nom de domaine."
    "à priori personne au ministère de la Culture n'a eu l'idée de renouveler le nom de domaine jaimelesartistes.fr..."

    Etes vous certain que ce soit un raté, ou même une erreur ou un oubli ?!

    Sérieusement.....

    Ce site a été mis en place dans un but précis, et n'a jamais été suivi, mis à jour, et encore moins "web 2.0".

    Hadopi étant aujourd'hui votée, et devenue plus répressive que pédagogique, ce site n'a plus aucune raison d'être.

    Alors 50 000 à 85 000 €, peu importe le cout, c'est le contribuable qui a financé de la "propagande", et rien que celà, c'est inadmissible.

    Il eu fallu s'en indigner dès son lancement.

    Rien que le cout, pour ce genre de prestation, était un scandale !

    Ce qui me surprend, au demeurant, c'est qu'on ne connaisse pas encore le cout exacte, apparemment, car "50 à 85 000 euros", c'est large comme fourchette. (50€, le ministère a fait une affaire. 85 000, il s'est fait avoir, mais à 50 000 aussi.)
    Si le cout avait été supporté par les industriels du divertissement, il n'est pas sur qu'il eu été coupé aussi vite, voir même, qu'il exista un jour !

    Je vous félicite pour votre engagement dans la lutte au gaspi et vous souhaites bon courage dans ce combat.

  • Pas irrépressibles par la loi, pas du tout. Ils ne s'y sont pas vraiment intéressé en ce moment... Quoique avec la fermeture des sites de streaming fr en masse il y a qqe mois je me suis posé des questions...

    Merci Mr Tardy de laisser des commentaires sur votre blog qui ne cadrent pas entièrement avec la politique menée par le gouvernement ump actuellement.

  • Franchement, c'est ridicule d'incompétence.

    Dans le privé, on ferait tomber des têtes pour moins que cela !

    Bon courage pour vos questions Monsieur le Député !

  • Wouaf wouaf, je me gausse. Quelle bande de branquignols. Aucun respect et aucune connaissance du travail informatique en général pour ce ministère de la culture et de la communication.
    Et oui, Internet n'a jamais été complétement gratuit.

    @moi: je ne comprends pas votre message. Lionel Tardy fait partie des défenseurs les plus acharnés de nos droits à nous internautes. Il fait partie de ceux qui se battent contre Hadopi. A mon avis, tout simplement, parce que c'est un professionnel de la profession en informatique. Il connait donc bien le domaine.

  • Moi, ce qui m'intéresserait de savoir, c'est comment on choisi les prestataires de services dans les Ministères. Parce que pour ma part, j'ai un site, qui marche bien, avec toutes les protections ceci cela.

    Coût : 140 euros pour la réalisation, la maintenance...Et le renouvellement du nom de domaine ! Tous les ans, je paye 20 euros pour garder le site, le "nettoyer", mettre à jour les systèmes de sécurité, etc.

    Sur ce site, il y a : des vidéos, du texte, un forum de discussion, etc.

    Alors, sincèrement, comment a t on pu avoir un site aussi cher ? Il n'y a donc pas d'appel d'offres ?

    Donc, de deux choses l'une : soit le Ministère de la culture a des "acheteurs" qui ne font pas leur job, et dans ce cas il faut les virer ; soit le Ministère a donné des sommes incroyables pour un site à peine potable, à un pote de la Ministre.

    La question qu'il serait bon de poser c'est : le Ministère de la culture est il fainéant au point de ne pas se renseigner sur les prix les plus attractifs pour une qualité intéressante ?

    Perso, vous pouvez donner mon adresse mail à vos "amis" Ministres (tous) parce que visiblement les sites "gouvernementaux" coûtent les yeux de la tête, pour un résultat assez médiocre en plus.

    J'aimerais bien savoir combien coûte :
    --le site de l'A.N
    --le site de Matignon
    --le site de l'Elysée
    --le site du Sénat
    --les sites "service public"
    --les sites de chaque ministère

    Parce que franchement, je peux vous avoir un site bien tenu, correct sur le plan sécurité, et avec un design assez sympa, pour moins de 500 euros ! Disons 2000 euros pour la fourchette large ! Et s'il y a plusieurs sites, je peux vous avoir un prix divisé par deux, pour chaque site !

    Au lieu de dépenser des fortunes, on pourrait commencer par faire des sites de l'Etat, pas chers, mais bien tenus...!

    Et puis, tant qu'on y est, pourriez vous demander à M. BESSON pourquoi le site sur le débat national est géré par un marocain, adepte du globlish, qui a un penchant pour les délocalisations ? Plutôt que par un Français, qui fait travailler les gens en France ?

    Déjà que le choix de "judas" pour un tel site est déconcertant (comme le choix d'un communautariste pour présenter des propositions visant à lutter contre le communautarisme : le directeur du CRAN en défenseur de l'identité nationale super !) mais si en plus le site est géré par l'étranger, pour un coût prohibitif...

  • C'est tout simplement la preuve factuelle que les personnes qui ont déposé le nom et créé le site ont atteint leur objectif : à savoir que la loi passe.

    C'est tout aussi factuellement la preuve que l'amour des auteurs du site pour les artistes n'a pas duré plus longtemps qu'il n'a fallu à obtenir ce qu'ils voulaient.

    C'est la preuve factuelle qu'ils n'aiment pas les artistes et que ça n'était pas pour eux.

    C'est la preuve que les artistes étaient le prétexte affiché de la loi mais ne sont pas son but ultime.

    J'ai bien peur Mr le député, que bien qu'ayant été minoritaire à l'UMP, vous aviez raison dans votre courageux discours et que cette loi a été faite pour et par les lobbys des majors de la musique.

  • Bonjour.

    Comme certains, j'ai beaucoup de mal à imaginer qu'il s'agit d'un oubli. Pour une loi qui se prétend pédagogique, le site jaimelesartistes.fr était vraiment un minimum...

    Je vais suivre avec attention la réponse du ministère à votre question, dès lundi.

    Cet article m'aura aussi permis de découvrir votre site et de vous connaître un peu mieux, Monsieur le Député. Je suis très heureux de la présence de personnes comme vous au sein de l'Assemblée Nationale sur les bancs UMP.

    Bien cordialement,

    un internaute de gauche

  • Est-il bien nécessaire de perdre votre temps a interroger le ministre ?

    La réponse je peux vous la donner ))))

    J'étais il n'y a pas si longtemps directeur technique d'une institution sous la tutelle du ministère de la culture

    Notre "conseiller " chargé de nous inspecter avait sur son bureau un magnifique apple III (pièce de musée datant des années 80) pour faire croire qu'il utilisait les "courriels" sauf que ladite machine depuis longtemps hors d'usage n'était meme pas branchée sur la prise de courant )))

    Etant maintenant entrepreneur privé (TPE) j'aimerais bien facturer 85 000 euros pour un site web (c'est en gros mon CA pour une année de travail) qui prend une semaine de travail à un pro.

  • C'est vraiment pas sérieux !!!!! Ah lala...

    Les "nouvelles" (?!) technologies... c'est du boulot tout ca !!!! ;) S'ils ont besoin de quelqu'un pour gérer ce genre de choses, je suis dispo !!!! ;)

  • C'est vrai qu'au delà du fait du non-renouvellement, le coût du site est exhorbitant, je ferais un site bien mieux et complet pour 1000 euros + hébergement et domaine à tout casser.

    Y-a-til eu encore un pistonnage comme l'ump en est coutumier?

  • Merci Mr Tardy de rapporter ce genre de "gachis"

    En attendant ont a des gens qui veulent contrôler le net .... ,voient des parefeu dans OpenOffice et ne sont pas fichu de garder un nom de domaine.

    Merci a celui qui a acheté ce nom vacant, et l'a fait passer de l'autre coté.

    Vous avez été sérieux sur ce débat et je vous en félicite.

    Avec internet les citoyens ont accès a toutes les infos exemple http://www.numerama.com/magazine/14421-arts-et-lettres-le-chauffeur-d-albanel-aussi-recompense.html

    Les politicards ont peur du net ... restez droit dans vos actions comme vous l'avez été.

    Merci.

  • 50 000€ ? Les types qui ont fait le site se sont vraiment gavés ou alors il y a eu du backchiche énorme, voire les deux. Et puis alors l'imprécision du chiffre : entre 50000 et 85000€. C'est vrai qu'on est pas à 35000 € près.

    De toute façon cette loi Hadopi est contournable directement et c'est très facile : il suffit d'avoir une connexion encryptée avec un serveur situé à l'etranger par laquelle on peut faire passer tout ce qu'ont veut aucune possibilité, mais alors aucune de se faire gauler.

    Au lieu de lutter contre internet, les majors feraient mieux de repenser leur business model en prenant en compte le fait internet.

    Et dire que des élus réfléchissent des mois pour arriver à un résultat qui est un RIEN absolu, pour le bénéfice d'une minorité qui fait des promesses de finacement de campagne. Parce que la réalité ne doit pas être loin de cela.

  • Comment se fait l'appel d'offres dans le cas de la construction d'un site ? Est-ce la procédure générale qui est utilisée ? Alors dans ce cas, l'appel d'offres se fait sans fanfare, ni trompettes !

    Car pour 2000 ou 3000 euros grand maximum, des TPE auraient pu le construire ! Vous vous rendez compte du gaspillage que l'on aurait pu éviter. Et dire que ce sont les contribuables qui paient !

    Mais il est vrai que ce n'est pas l'argent personnel des donneurs d'ordre sinon, ils seraient plus prudents dans le choix des entreprises !

    Bravo pour les anti-Hadopi !

    Cette loi ne changera rien du tout car les moyens de la contourner existent. C'est encore un coup d'esbrouffe pour occuper la place médiatique !

  • Bravo, M. Tardy !

    Quelque chose me chiffonne au delà de cette loi HADOPI, je m'explique : Je suis calé dans ce qui concerne le net et les nouvelles technologies (et manifestement, un paquet d'internaute est comme moi) et donc nous avons parfaitement vu où et comment cette loi pêchait ;

    Qui me dit que ce n'est pas exactement pareil pour toutes les autres lois sur des sujets que je comprends moins ?

    Qui me dit que des lois (à l'instar d'HADOPI) ne sont pas votées à tord et à travers, en dépit de tout bon sens ?

    Qui me dit qu'il n'y a pas des sociétés qui en croquent pour des travaux inutiles ou mal réalisés (comme ce site jaimelesartistes.com) ?

    Qui me dit qu'il n'y a pas de lobbying au gouvernement (quelle qu'en soit sa couleur politique) ?

    Bref, toutes ces questions dont je sens poindre les réponses, en me disant que je ne vais pas aimer ça...

  • Bravo M Tardy !

    Voila enfin un travail de parlementaire qui contrôle réellement l'action du gouvernement.

    J'espère que vous aller déposer une question écrite au gouvernement. J'attends avec impatience la réponse de Mme Albanel.

  • A propos de coût, à combien est estimé annuellement le coût de fonctionnement de l'Hadopi et le coût de la mise en place du système de riposte graduée ?

Les commentaires sont fermés.