Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 000 personnes sur le Paquier à ANNECY

Imprimer

Gros succès pour la journée de l'olympisme organisée hier à Annecy.

Le nouveau logo "Annecy, ville candidate" a été dévoilé au grand public à l'aide d'une montgolfière.

Le concert nocturne a rassemblé plus de 15 000 personnes ... du jamais vu depuis la visite du Pape Jean-Paul II ... en 1986, c'est dire !!!!

Louis Bertignac a, comme d'habitude, enflammé le public en reprenant des morceaux du groupe "Téléphone", de Marvin Gay, de Prince, de Michael Jackson ... et avec en prime des solos de guitare à la Angus Young ... toute ma jeunesse.

Vraiment un grand moment que les annéciens ne sont pas près d'oublier.

Toutes les photos et vidéos sur ma fiche FACEBOOK

Annecy 2018 ville candidate.JPG
P1030069.JPG
P1030132.JPG
P1030143.JPG
P1030212.JPG
P1030226.JPG
P10303091.jpg

Commentaires

  • Ces JO ressemblent de plus en plus à un concours à celui qui ruinera le plus sa ville en les accueillant.

    On a l'exemple de la Grèce en ce moment dont les JO n'ont rien arrangé : ils ont des millions d'euros de déficit parce-que les infrastructures n'ont pas été rentabilisé.

    En ce qui concerne Annecy on parle d'être endetté sur 20 ans... on a l'exemple de Albertville à qui ça n'a pas vraiment profité. En période de crise on nous parle de "bonne" et de "mauvaise" dette. Si vraiment les crédits pour les JO sont de la bonne dette, on aimerait bien savoir de quelle manière vu que les JO durent 15 jours à tout casser.

    Si on pratique des crédit usuraire autant les investir dans quelques chose de rentables pour l'autonomie et la liberté de la population car là on leur sert que des jeux et de l'esclavagisme pour les rembourser.

    Ca risque de leur faire tout bizarre à certain si par exemple un jour Annecy cède la gestion de son eau à une grande compagnie privé sous prétexte de faillite.
    Annecy et ses environs semble plus ou moins bien résister au tourisme grâce à un tourisme encore bien présent, on dirait que quelqu'un cherche à ruiner la ville d'une façon ou d'une autre.

    C'est devenu un sport national depuis quelques temps avec les placements types "produits dérivés" (entre autre).

    Faillite 2018, une grande envie.

Les commentaires sont fermés.