Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Réponse aux critiques autour de mon live-tweet

Imprimer

Mon live-tweet de l'audition de Messieurs Domenech et Escalettes, hier matin, a fait un peu de buzz ramdam et généré un gros débat, avec des critiques auxquelles je souhaite répondre ici.

Sur son blog ce matin, Jean-Michel Aphatie soulève un débat intéressant sur la concurrence et la gêne que ces live-tweets causeraient aux journalistes. Sa position est défendable, même si elle reflète avant tout une vision assez corporatiste. En résumé, pour Aphatie, le député qui twitte en direct casse le "business" du journaliste. Ce serait bien qu'il m'invite pour en débattre.

C'est vrai que lorsqu'un homme politique (qui ne se cache pas derrière un pseudo) établit un lien d'information direct avec le public, sans passer par le filtre et l'intermédiaire du journaliste, on se rend parfois compte que la valeur ajoutée du journaliste n'est pas toujours énorme. Quand l'information brute n'est pas substantielle, tout peut être dit en quelques tweets, comme c'était le cas hier pour cette audition à l'Assemblée nationale.

Cela ne veut pas dire que le journaliste ne sert plus à rien, bien au contraire. Il est même irremplaçable pour le tri et la vérification des informations, l'analyse, la mise en perspective et l'explication du contexte. En twittant le déroulement d'une audition, je suis dans le témoignage et l'information brute, certainement pas dans l'analyse ou la mise en perspective. Chacun son rôle !

Un certain nombre de personnes me reprochent de "transgresser" les règles. Cela m'amuse un peu, car nombre de personnes ont trangressé le huis clos, mais ils l'ont fait à l'ancienne, en envoyant des SMS sous couvert d'anonymat aux journalistes, en sortant de la salle  avant même la fin de l'audition pour s'épancher auprès des journalistes ... à commencer par le président du groupe UMP lui-même (photo ci-dessous) ... ou en expliquant en détail le contenu de l'audition, dès la fin des débats.

Un exemple supplémentaire de cette tartufferie : pour une question d'emploi du temps, je n'étais pas à l'Elysée hier midi lorsque le Président de la République a reçu les députés UMP. Une réunion politique cette fois-ci, avec des informations à priori confidentielles ... et bien tout est dans la presse de ce matin ! Alors arrêtons ce débat sur les pseudos huis clos, qui depuis longtemps n'en portent que le nom. Et encore, je ne parle pas des fuites beaucoup plus graves, lors du Conseil des Ministres.

cope.jpeg

Vous rêvez d'accéder au compte-rendu intégral de l'audition d'hier : pas de problème, tout sera sur le site internet de l'Assemblée nationale d'ici la fin de la semaine. Peut-on donc parler de réel huis clos ???

Ce huis clos n'avait pas lieu d'être. A moins de sérieuses raisons comme le secret défense ou le secret des affaires : le travail des députés et notamment les auditions doivent être publiques ! Que ce soit pour l'audition de Madame Marais, présidente de l'Hadopi ou celle de Messieurs Domenech ou Escalettes, le huis clos a été demandé par les auditionnés pour leur confort personnel.

C'est inacceptable que les députés cèdent à de telles exigences de la part de ceux qu'ils auditionnent ! Dans le cas de l'audition de Messieurs Domenech et Escalettes, j'ai bien senti que ce n'était d'ailleurs pas tant un huis clos concernant le contenu des débats ... mais plutôt pour assurer la sérénité des débats et éviter le constant va et vient de la part du public (imaginez 150 journalistes compressés en tribune presse de la salle Lamartine !!).

En twittant l'audition, j'ai clairement transgressé les décisions de la commission qui au dernier moment a cédé a une demande de huis clos ... alors que l'audition, la veille, de Roselyne Bachelot, ministre de la Santé et des Sports, était publique.  En demandant cette audition à huis clos, c'est la FFF qui une nouvelle fois a fui ses responsabilités en refusant d'affronter la presse. Encore une belle occasion de se racheter manquée !

Et honnêtement, il y a beaucoup de sujets beaucoup plus graves à traiter ...

Je n'ai jamais eu une âme de godillot ... je ne vais donc pas commencer aujourd'hui.

Commentaires

  • Je vous apporte tout mon soutien dans cette controverse.

    Certains doivent apprendre, et comprendre que le journaliste agissant comme un simple relai de dépêches AFP est une espèce en voie de disparition.

    Une valeur ajoutée est indispensable, et sans celle-ci, plus de valeur du tout.

    Merci à vous d'apporter un peu de transparence dans notre république, Lionel.

  • Franchement, réponse parfaite.

    Vous faites honneur à votre mandat.

    Pour en revenir à Monsieur Apathie (pour répondre à son post, il faut être connecté, je n'ai ni l'envie ni le moment de me créer un compte);

    Monsieur Apathie termine un de ses paragraphes par ceci: "c’est se dissimuler et trahir, en clair agir sournoisement. Autant de qualifications assez éloignées des valeurs d’une démocratie."

    Si je résume donc, pour monsieur Apathie, le fait de cacher des éléments aux peuples est une des valeur de la démocratie ? Le fait de donner des informations qui seront publiques avant les journalistes, ce sont des valeurs éloignées de la démocratie ?

    Etrange conception de la démocratie: La transparence, c'est l'opacité; L'opacité, c'est la transparence.

    J'ai vraiment dû mal a être d'accord avec le point de vue de M. Apathie cette fois-ci.

  • Il faut croire que du côté de la famille UMP, "on" ait beaucoup de choses à cacher ces temps-ci... ;-)

    Il serait temps que les politiques français du 21ème siècle prennent conscience des progrès de la société, et que, notamment grâce au développement des nouvelles technologies, l'accès et la diffusion des informations se sont accélérés : l'heure n'est plus à l'obscurantisme et à la dissimulation d'informations !

    C'est pour cette raison que je vous soutiens à 100%.

  • Apathie ne représente qu'une partie des journalistes qui n'ont pas compris ce qu'était Twitter...

    Pour eux, Internet c'est le mal, rien de bien grave...

  • Bravo pour vos livetweets qui sont toujours intéressants.

    Vous faites partis des rares députés arrivant à faire preuve d'objectivité sans pour autant trahir vos idées politiques (que je ne partage pas).

    Il faut de tout en démocratie et j'aurais préféré suivre votre livetweet en même temps que ceux de journalistes autorisés à entrer.

    J'aime bien les politiques arrivant à avoir l'objectivité d'un bon journaliste, mais j'aime aussi les journalistes arrivant à avoir l'objectivité d'un bon politique.

  • On vous reproche, à vous, élu de la République, de vous exprimer publiquement et de rendre compte aux citoyens d'informations ... publiques ... C'est fort original.

    Rions en, c'est tellement ridicule.

    Bravo pour votre courage, surtout ne changez rien.

  • >>> Et honnêtement, il y a beaucoup de sujets beaucoup plus graves a traiter ...

    Je suis d'accord avec ça. Le problème, c'est que le livetweet a donné encore plus de bruit médiatique autour du foot.

    La façon la plus digne aurait pu être d'ignorer ce non-événement.

  • Honnêtement, puisque vous soulevez vous même la question : pensez-vous vraiment que l'UMP suive encore l'héritage du Général de Gaulle ?

    L'UMP (et le gouvernement qui en découle) apparait de plus en plus comme une droite monarchique : le Prince qui accorde des faveurs à un groupe de privilégiés, la Cour et ses courtisans, et le reste de la populace qui n'a qu'à survivre en silence.

    Tant de scandales, de copinages, de conflits d'intérêts, de mauvais mélanges des genres et surtout sans aucun scrupule, comme si tout était normal, comme au temps de l'Ancien Régime...

    Dans tout cela, vous faites office d'électron libre, un des rares députés UMP encore digne de son mandat.

    Comment pouvez-vous rester membre de ce parti qui trahit jour après jours nos valeurs républicaines ?

  • Comme je l'ai dit hier via Twitter, Merci d'avoir partage ces informations en direct sur votre compte.

    Ce huis clos n'avait pas lieu d'être, et je trouve ridicule que des députés soit disant désireux de voir Mr Domenech justifier pourquoi il n'a pas serré la main de son adversaire, l'autorise à continuer sur sa lancée en se moquant des Français et de la France qu'il "aime tant".

  • Vous avez mon soutien Mr le député, et je pense ne pas être le seul, loin de là !

  • Un point Godwin, un !

  • Comme vous le dites si bien, vous avez reçu de nombreux mails et remarques concernant vos actions. Les gens se disant appartenant à l'UMP.

    Est-cela la politique : Suivre ce que dit son parti politique. Voter "oui" ou "non" car notre parti a décidé que le meilleur pour les français était de voter "oui" ou "non".

    J'aime les politiques qui s'opposent aux idées de leur parti car pour eux, ces idées ne sont pas les meilleures et les français les rejettent.

    Le politique n'est-il pas un homme élu par le peuple qui devrait en permanence sonder l'opinion publique pour prendre la meilleure décision et non pas suivre les lobbies ou son propre parti ?

    Après tout cela, comment encore se demander pourquoi les français ne croient plus aux partis politiques ? Il faut peut être balayer devant sa porte pour découvrir le malaise.

  • Je vous ai suivis sur Twitter comme tant d'autres :)

    En même temps il faut relativiser, c'est juste et que Mr Muselier qui s'est empressé de chopper la première caméra dispo et de reprendre le rôle des caïds tant décriés.

  • Bonjour,

    Votre dépendance à twitter m'énerve.

    J'avais déjà réagi lorsque vous vous autofélicitiez de votre 1000ème follower (mais mon commentaire n'avait pas été publié).

    Là vous nous refaites le coup du Tweet avec une autojustification dérisoire (vous n'êtes pas de Gaulle !!)

    Restons sur le fond. On n'a pas élu un geek, mais un député censé nous représenter. J'attends une capacité d'analyse, la définition de priorités d'actions et d'engagements, et des réalisations.

    Exemples de priorité : Le budget de l'Etat (2000 Md€), la dette (1600M€), le déficit, la refonte de la fiscalité, la réduction des inégalités, les retraites, les dépenses de l'Etat, les abus... Il me semble qu'il reste du boulot et le temps passé à twitter se fait au détriment des missions prioritaires qui vous ont été confiée par vos électeurs.

    Si cette audition vous la jugez sans intérêt vous n'y allez pas (de toutes façons l'Etat et ses représentants ont à mon avis plus urgent à faire que de s'occuper de nos footeux), en revanche si vous y participez soyez attentif et actif, vous nous représentez...

    Et respectez les règles du jeu même si elles sont imparfaites.

    Votre autopromotion permanente devient exaspérante. Le DL, l'Essor, Le Progrès ne vous suffisaient plus ?

    On verra si cette fois mon commentaire est publié...

    Bonne journée.

  • En même temps, il me semble que l'on devrait s'interroger sur la pertinence de demander un huis-clos devant des députés, élus et représentants du peuple.

    Pourquoi une information devrait-elle être accessible à ces représentants, mais non à ceux qu'ils sont censés repésenter ?

  • Je vote pour vous !!!

  • Je suis tout à fait d'accord avec vous.

    Je pense que le huit clos pour une affaire comme celle ci, est absurde.

    Tout comme le fait que des parlementaires auditionnent les membres de la FFF pour un manque de résultat et des dérapages verbaux durant une compétition sportive.

  • Bravo M. le Député pour cette mise au point.

    J'aimerais que tous vos collègues de la majorité aient votre indépendance d'esprit dans le sang, notre République y gagnerait.

  • Vous avez tout mon soutien et merci beaucoup pour le live-tweet d'hier.

  • Bonjour,

    Personnellement je suis de votre avis quand à la teneur de ce huis clos et pourtant je ne suis pas le foot.

    J'ai suivi via Twitter votre remontée d'information (car à mon sens c'est comme cela qu'il faut la voir) et n'en ait été ni choqué ni surpris. Amusé même.

    D'autant quant j'ai vu que vous deviez cessé car rappelé à l'ordre je me suis tout simplement demandé comment ils ont pu le savoir, un membre ou employé de l'assemblée a donc, de fait, du briser ce fameux huis clos pour apporter cette information (sauf si vous êtes fait "griller" avec votre Iphone à Twitter compulsivement, surpris comme un collégien avec une anti-sèche. :-) )

    Quand à la réflexion de Jean-Michel Aphatie (à qui cela doit faire grand plaisir que l'on parle de lui) je l'a trouve d'un ridicule et d'un anachronisme incroyable.

    S'il peut (pourquoi pas) avoir un problème avec le bris du huis clos que vous avez fait A VISAGE DECOUVERT, je suis surpris par l'accusation au combien farfelue d'accuser un tweet de "faire de l'ombre" au travail d'un journaliste.

    Ceci non seulement car il devrait plutôt remercier un témoin privilégier tel que vous de lui apporter ce même témoignage mais également car cela ne l'empêche pas de compléter cette information avec son "journalisme à l'ancienne". L'un n'empêchant pas l'autre puisque M. Apathie pourra très bien appeler vos collègues pour recouper les informations que vous donnez...il s'évite même un coup de fil.

    Un autre sujet tiens dans cette même information qui me fait m'interroger sur l'estime qu'à ce monsieur de ses auditeurs qui, à le lire, ne seraient pas capable d'analyse quand on leur sert une information mais qu'il faut impérativement pour cela qu'un journaliste explique cette affirmation.

    Merci M. Apathie de partager votre sagesse et votre savoir, je m'en vais me brancher sur RTL maintenant que je sais à quel point ma propre stupidité m'empêchais de me faire ma propre opinion.

  • Vos approches des problèmes et votre probité vous font honneur Monsieur le député.

    Cela prouve encore une fois que la politique n'est pas une question de partis, nul ne pouvant se prévaloir d'avoir forcément raison, mais une question de personnes ayant le sens de défendre leur pays et leurs administrés.

    L'adhésion à un parti ne signifie pas la totale subordination des représentants du peuple à leur parti. Aujourd'hui, les députés dans une large majorité sont soumis aux directives et sont aux ordres, à tel point qu'on se demande s'il n'y a pas confusion des genres entre le législatif et l'exécutif.

    Mais, s'il vous plait, Monsieur le député, persistez et continuez de vous battre. Votre pays en vaut la peine, vos administrés, vos électeurs également.

    Mon seul regret, ne pas être dans votre circonscription.

    Mes respects, Monsieur le député

  • Bonjour,

    Je pense que votre transgression est tout a fait justifié, les français ont le droit de savoir ce qui se passe, et le fait que des hommes politique comme vous tweet durant les réunions peut réconcilier une partie des français avec la politique.

    Personnellement, la politique m'intéresse de plus en plus depuis que je suis sur twitter et qu'il existe une interaction directe élus/electeurs.

    Votre intervention dans la réunion à huit clos et plus qu'exemplaire, j'espère vraiment que ce genre d'initiative se développera car les députés se doivent d'informer leur électorat de ce qui est fait et dit.

    N'est ce pas la democratie ? Le pouvoir par le peuple et pour le peuple, n'en déplaise aux journalistes et à Mr Aphatie, il est venu le temps de l'information 2.0 et de la politique 2.0! Plus d'intermédiaires, plus de journalistes pour sélectionner et déformer l'information, l'information doit devenir direct.

  • Le niveau du journalisme en France est devenu très bas. Cela ressemble souvent à de la brève ou dans d'autres cas du publi-reportage.

    Si la peur de se faire désintermédier par Twitter peut relever le niveau et faire faire plus de journalisme d'investigation et d'analyse, tant mieux !

  • Je suis d'accord pour Twitter et les journalistes, mais ça ne me dérange pas d'avoir des points communs avec des figures médiatiques que je réprouve totalement, de l'ordre de "j'aime la même couleur" ou "moi aussi j'écoute Wagner".

    Je vois d'un très mauvais œil l'incursion des zozos médiatico-politiques de votre genre, des pseudo-rebelles qui arrivent pour rassembler tout le monde sur des faux sujets de controverse et calmer le jeu sur les vrais problèmes. Comme, par exemple, dire que les Bleus sont nuls. Ouah super. Bravo, franchement.

    Mais vous allez peut-être me dire, cher MONSIEUR Tardy, que les gens de mon engeance, que je n'ai pas à m'exprimer sur ce sujet, car je n'ai pas suivi tout le cursus honorum dont vous êtes si fiers, et après tout, si on a pas autant trimé que vous et ceux de votre caste, on ne mérite pas la parole. Là encore, Twitter, c'est bien pratique pour ça.

    Ca donne l'impression d'avoir une voix.

    Allez, bonne continuation. Si ça se trouve, je me trompe sur votre compte, et vous n'êtes peut-être pas l'ultraconformiste déguisé en Robin des Bois que vous semblez vous complaire à incarner. Mais franchement, après avoir vu votre intervention sur la Ligne Jaune de Schneidermann et Birenbaum... je ne crois pas. Vraiment pas.

    Pour découvrir une facette intéressante de Monsieur Tardy qui est le seul rebelle autorisé par le gouvernement, c'est par ici

    http://www.dailymotion.com/video/xct0zr_le-gendarme-la-prof-le-journaliste_news

    (serai-je censuré? ne le serai-je pas?)

  • Monsieur le Député, Sachez qu'avec vos tweets, vous avez su redorer le blason de votre fonction. Vous avez su faire partager les décisions, votre ressenti. Vous avez su jouer la transparence. Denrée rare en ce moment. Puis zut, le sujet n'était pas gravissime. On allait pas de la survie de la nation. Celui qui vous a dit d'arrêter de twitter s'est couvert de ridicule. LCP c'est pour établir un lien entre l'élu et le citoyen. Vous avez remplacé LCP par vos twits... Et je suis étonnée que d'autres députés n'aient pas eu ce réflexe. Trop lents peut être. Tant pis pour eux. Bonne continuation... Avec mes respects...

  • De prime abord, merci pour les infos en direct depuis l’hémicycle de votre pays des hommes dites « civilisés ».

    Petite Anecdote : vous êtes entrain de découvrir ce plaisir de twitter en direct, en même temps qu’un enfant de mon village situé, au milieu de nulle part, dans un pays qu’ ‘on appelle Tchad, mais pour lui le souci qui dérange son direct depuis l’ombre de l’arbre à palabres, c’est plutôt l’énergie …

  • Bravo à vous.

    Vous rendez honneur à votre fonction qui consiste à être le représentant de vos électeurs.

    Beaucoup trop d'élus oublient cette vocation, pas vous.

  • Bravo déjà pour l'initiative elle aura le mérite de faire bouger les choses et à la France de se poser des questions sur l'usage des nouvelles technologies (la semaine où on annonce notre chute de 5 places dans le classement des économies numériques : http://www.zdnet.fr/actualites/classement-des-nations-numeriques-la-france-perd-5-places-39752795.htm)

    Bravo aussi pour la réponse qui repositionne globalement l'action des députés et des journalistes.

    Le débat est maintenant ouvert, c'est ce que l'on demande aux élus du peuple !!!

  • Bonjour Monsieur le Député,

    Cela fait quelques temps que je suis vos tweets (depuis les débats sur la HADOPI à l'AN il me semble), et je vous soutiens sur votre démarche de rendre transparent ce qui se passe dans cet hémicycle et en dehors.
    Certes, tous les sujets ne sont pas passionnants (personnellement, le débat sur le football ne m'intéresse absolument pas, et je pense qu'il y a d'autres priorités), mais je pense que à votre position, ce sont souvent ces sujets qui sont les plus "faciles" à diffuser au public. J'espère qu'avec le temps, des sujets plus importants seront abordés,sans rentrer dans le confidentiel défense évidemment.

    En tout cas, je soutiens votre initiative. Et pourtant, je ne suis pas du tout un fervent partisan de l'UMP, bien au contraire. Mais vos efforts en matière de transparence, et le fait que vous osiez donner vos propres idées, même si elles vont à l'encontre de tout votre groupe (sur la HADOPI par exemple) mérite, je pense, d'être reconnus. Ce comportement est rare de nos jours chez les hommes politiques, tous partis confondus.

    Bonne continuation à vous.

  • Résumons nous : un "accusé" demande un huis clos afin d'éviter de continuer à subir un lynchage médiatique digne des ex-démocraties populaires. C'est son droit.

    Un député balance sur twitter les propos qui n'auraient pas du sortir de la pièce et se drape dans l'excuse facile "Si c'est pas qui l'avait fait, c'est les autres qui l'auraient fait".

    En France, il y a des lois, elles s'appliquent à tous, y compris dans la défense d'un mauvais sélectionneur !!

    Franchement, si les législatives avaient lieu demain, je ferais tout pour que vous n'obteniez pas votre siège !!

  • Je pense que l'on ne vous reproche que votre franchise et votre proximité dans un monde où les politiques et depuis quelques temps certains sportifs ou pseudo-sportifs ont fortement tendance à ne rien dire ou à n'offrir que du vent.
    Sincérité et courage sont devenues qualités rares.
    Bravo

  • Bonjour,
    Je trouve votre initiative bonne, elle apporte de la transparence dans un milieu extrêmement opaque.

    Par contre qu’un député, un représentant de l’état perde du temps avec un jeu ( le football ) même professionnel, je ne comprend pas.

    N’avez-vous pas d’autre dossier plus important à traiter pour la nation ?

    Les régimes spéciaux des retraites par exemple. Je vous rappelle que dans les régimes spéciaux il y a les sénateurs, les députés, les ministres, … je pense que dans votre réforme vous les avez oubliés !

  • Je suis très content de votre réponse, d'autant que les propos de M. Apathie n'en méritait pas tant.

    Bien qu'il puisse avoir des positions très intéressantes par moment, ce dernier se laisse facilement aveuglé dès que son "job" est "menacé". (Il l'est moins par vous que par la décru de lecteur ou/et d'auditeur...Ou encore le "gossip girl politique" : les indiscrets.com)

    Et puis, les "journalistes" ont beau vous critiquer, M. TARDY, sans vous - et autres "traitres" - ils ne pourraient pas remplir leurs journaux, faire des débats, voire lancer une eunième "polémique".

    Et puis, il faut bien le dire...Internet c'est "mal" mais tout le monde reprend "l'info"... qu'aucun journal "sérieux" n'aurait fait sans cela.
    http://www.lexpress.fr/actualite/media-people/media/gossip-girl-se-paye-sarkozy_732762.html (à quand une attaque pour diffamation...S'il y a lieu...?)

    Pour le reste, j'espère que vous aurez le même principe pour les auditions d'autres personnes. Je songe notamment à ... disons la moitié du Gouvernement ! Et particulièrement celle de M. Woerth...Ainsi que celle du chef de cabinet de M. SARKOZY et ses deux "conseillers".

    J'espère, naturellement, que ces auditions seront publiques, mais sait on jamais, on serait bien capable de nous faire une fois de plus le coup du huit clos. (Au passage, je remarque que votre collègue "traitre" à l'Elysée n'est pas aussi critiqué : serait ce parce qu'il a voté "oui" à Hadopi lui ? Et pas vous ? (99% des journalistes soutenant HADOPI))

    Au fait, quand auront elles lieu ? Si j'ai le temps, j'essayerai d'y assister.

    Sinon, j'ai lu la "lettre" de M. SARKOZY à M. FILLON. J'ai dû me pincer en la lisant !
    http://www.rue89.com/2010/06/28/la-lettre-de-sarkozy-a-fillon-redressons-nos-finances-156766

    Le Président explique que les ministres doivent désormais régler eux-même leurs dépenses privées et n'ont plus se servir de l'argent du contribuable !

    Il faut croire que c'est monnaie courante ! Et pourtant, la législation française, m'interdit à moi, chef d'entreprise, d'utiliser les finances de ma boite pour mes dépenses privées ! Et qu'on ne me dise pas que c'est une "tradition" héritée l'Ancien Régime.

    Saint Louis faisait parfaitement la différence ! Charles V aussi ! Et Louis XIII de même ! Quant à un certain Necker, il n'était pas populaire sans raison : non seulement ses dépenses privées étaient payées sur son salaire...Mais en plus, à une époque où l'on consentait à ce que le Ministre des Finances reçoive des pots de vin, Necker y renonça également !

    Sur le même registre, Sarkozy précise : «Concernant plus généralement les agents publics, je demande que les avantages en nature qui sont concédés à certains d'entre eux soient strictement circonscrits à l'exercice de leurs fonctions.»

    Mais que font donc les parlementaires de la commission des finances ? Ceux là même qui nous expliquent que la France est menacée de perdre son AAA ? Sans parler du Premier Ministre ? FILLON O : NECKER 10. La France est en faillite...Mais les Ministres, avec le consentement et la complicité manifeste, de leur supérieur, se gavent ?

    Dans le même registre, M.Sarkozy promet de vendre les deux moyens courriers quand son bel avion Air France One sera livré. Renoncer à ce dernier était sans doute trop demandé ? Le nouvel Airbus, acheté à Air Caraïbes et rénové de fond en comble, coûtera environ 176 millions d'euros à l'Etat, sans compter le réaménagement de l'aéroport de Villacoublay en banlieue parisienne (incapable d'accueillir en l'état un tel avion), ni les deux nouveaux Falcon tous neufs (35 millions d'euros prix catalogue) surnommés par l'Armée «Air Carla».

    On pourrait aussi prendre l'ex de la garden party. Dans quelle République sommes nous donc pour que le Président ignore qu'on ne peut pas annuler à moins d'un moins une commande pour 5000 invités au moins ? Il faut virer des membres de son cabinet, voire le chef du cabinet lui même. Tout comme celui de Mme Yade qui ignore manifestement l'intérêt d'une assurance annulation !

    M. SARKOZY précise que «les déplacements en avion des agents publics seront prohibés, dès lors qu'existe une liaison ferroviaire de moins de trois heures.»
    J'attends de voir. Parions que M. FILLON continuera à emprunter un avion gouvernemental pour rejoindre la Sarthe alors qu'il peut être, en moins de temps que par l'avion, chez "lui" en empruntant le train...Gratuit pour les membres du Gouvernement, ce qui n'est pas le cas de l'avion, au bilan carbone important qui plus est !

    M. SARKOZY montrera t il aussi l'ex en la matière ? Il serait temps...Car lors de sa visite dans le Loir-et-Cher (le 1er juin, moins de 3 heures de train), à Marignane, à Morteau et à Laon (en mars), ou à Bruxelles (en avril) il a pris l'avion...En aucun cas le train (première classe) là encore gratuit pour le Président !

    Comment espérer que soit tenu, pour le reste, la promesse d'une diminution des effectifs ministériels quand ceux de l'Elysée quadruple ? Et alors même que cela fait trois ans que cette "promesse" aurait dû être tenue ? M. SARKOZY aime à critiquer M. DOMENECH à l'Elysée et à s'envoyer des fleurs concernant diverses situations. Mais en quoi est il meilleur ? On reproche au sélectionneur et à Escalette de ne pas avoir su contrôler des joueurs pourris gâtés. Mais le Président se fait il respecter quand il reste faible face à des Ministres et Secrétaires d'Etat qui le sont tout autant ? Un Président qui se respecte aurait fait une "purge" pour l'exemplarité...Et rappeler où se trouve l'ordre. Louis XVI n'avait peut être pas la force de caractère d'un roi prêt à affronter la Révolution, mais il avait acquis le respect de ses Ministres.

  • Vous êtes un homme de bien et de conviction au sens ancien du terme.

    Vous faites honneur au sens premier du terme politique.

    A l'heure ou les politiques, de tous bords confondus, ne sont plus que la caricature d un monde ancien viscéralement lié à ses privilèges et son ignorance, vous rehabilitez, par votre attitude, l'origine même de la relation respectueuse entre l'élu et ses electeurs.

    N'abandonnez jamais, car seuls les médiocres ne durent que le temps de leur profit personnel.

    Vous êtes de cette autre trempe qui fait honneur à l'histoire, notre histoire.

    Vous avez tout mon respect et mon soutien, en tant qu'electeur et que citoyen, car l'homme ( et la femme ) politique de demain, sont de votre école.

    Ne lachez rien, vous avez raison d'agir ainsi, c'est exactement ce pourquoi les francais desesperent des politiques depuis tant d'années.

  • Monsieur le député.

    Vous avez su vous approprier les nouvelles technologies et vous avez agi dans le sens de la transparence, félicitations.

    J'ose maintenant espérer que vous dénoncerez la loi Hadopi pour son caractère liberticide.

    Cordialement.

  • Non mais franchement...

    Heureusement, ce n'est pas comme si la France allait mal !
    http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/07/02/l-assemblee-se-penchera-sur-l-usage-que-ses-membres-font-de-twitter_1381934_823448.html

  • Bravo, Monsieur le député, pour votre innovation qui incite à la transparence et l'accès à l'info pour tout citoyen.

    Vous êtes un exemple.

    Moi je vais prendre votre cas en exemple en tant que présidente d'une association de femme au Sénégal.

    Je souhaiterais que vous venez au Sénégal pour donner des leçons de transparences à nos parlementaires.

    Merci

  • Il faut dire que bcp de scandales éclaboussent la France ces derniers temps et cela dans tous les domaines ( politique sportif social .... etc) alors peut être que le live-tweet serait la solution pour faire éclater tout ce trafic et permettre un nettoyage.

    Alors oui moi je vous soutiens pour cette initiative après tout la France est un pays de liberté.

  • Sur le fond vous avez raison. Il est curieux vous reprocher de rapporter trop vite les informations dont vous aviez connaissance.

    Le rôle du journaliste, au delà de relater les faits, est de recouper, vérifier et mettre en perspective comme vous le disiez.

    Mais vous conviendrez, qu'il est évident que l'on ne peut pas se baser uniquement sur les déclarations des politiques pour établir son opinion.

    Chaque homme ou femme politique ne dit que ce qui l'arrange et passe sous silence le reste (quand la vérité n'est pas travestie).

    Je ne vous fait pas ce reproche bien évidemment, mais c'est une remarque d'ordre général.

Les commentaires sont fermés.