Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ntic

  • CHINE : déplacement à Schenzen 4 au 6 juillet

    Imprimer

    Innover et se développer pour une PME innovante française: exemple de la Chine du Sud.

    Temps forts de ce déplacement à Schenzhen :

    • Rencontre avec les autorités consulaires françaises de Canton et Hong-Kong
    • Visite de l’usine de SongShanLake de Huawei à Dongguan, et de son campus à Shenzhen
    • Visite du site automobile de PSA à Shenzhen (CAPSA)
    • Visite de HAX, 1er accélérateur de Hardware

    Le Comité Richelieu :

    Ce déplacement est financé par le Comité Richelieu.

    Le Comité Richelieu est le réseau français des Entreprises d’Innovation et de Croissance (EIC). Il agit pour la promotion d’un écosystème favorable aux TPE, PME et ETI innovantes ainsi que pour leur développement à travers des actions pro-business. Pragmatique et fidèle à ses valeurs, le Comité Richelieu a toujours placé l’innovation, la croissance et l’entrepreneur au coeur de son action.

    Rassemblant plus de 300 membres et constituant un réseau de 4000 entreprises, le Comité Richelieu a été créé en 1989 à l’initiative de cinq PME de haute technologie dans le secteur de la Défense. Par la suite, en 1994, le Comité Richelieu a décidé d’élargir le périmètre de ses actions à des domaines technologiques connexes comme l’espace, l’aéronautique et les TIC notamment.

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    En 2005, le Comité Richelieu signait un partenariat stratégique avec OSEO pour mettre en oeuvre le Pacte PME, programme basé sur l’expérience des relations entre PME et grands comptes. Ce programme était développé par le Comité Richelieu et ouvert à toutes les PME françaises. En 2010, Pacte PME est devenu une association indépendante au sein de laquelle le Comité Richelieu est particulièrement impliqué.

    Si le Comité Richelieu reste très investi dans Pacte PME et dans ses relations avec le monde de la défense et la DGA, depuis 2013 il déploie et promeut le « Pacte innovation » en collaboration avec les acteurs de l’écosystème de l’innovation (organismes de financement, laboratoires de recherche publics, universités, grands comptes, etc). Il s’agit de fixer un cadre favorable et pérenne de l’innovation, faciliter et promouvoir la diffusion des innovations et accélérer leur adoption par les acteurs économiques, ou encore, contribuer à résoudre les problématiques spécifiques du financement de l’innovation. Dans cette perspective, le Comité Richelieu organise chaque année des « forum PME et Innovation » en partenariat avec des grands groupes. Ces forums sont des lieux de « business meeting » entre représentants des grands groupes (achats, R&D, métiers…) et des patrons de start-up, PME et ETI.

    Profil type de l’entreprise adhérente, tous secteurs confondus :

    • salariés : 55
    • CA moyen : 6,7 millions d’euros
    • CA réalisé à l’export : 31,5%
    • CA investi en R&D : 33,2%

    La Chine du Sud, une zone économique d’opportunités pour les entreprises françaises :

    Concentrées autour du delta de la Rivière des Perles, trois grandes villes concentrent l’essentiel de l’activité de la Chine du Sud : Shenzhen (près de 11 M d’habitants), Canton (12,6 M d’habitants), toutes deux situées dans la Province du Guangdong, et Hong-Kong (7,2 M d’habitants).

    schenze,hon

    Le Guangdong est depuis 24 ans la plus riche des provinces chinoises, avec environ 11% de la richesse nationale produite. En 2014 le PIB de la province a cru de 7,8%, soit 0,4% de plus que la moyenne nationale. La production d’équipements de communication, ordinateurs et équipements électroniques représentent 22% du PIB local, soit presqu’autant que le commerce (24%). Cette zone est aujourd’hui considérée comme une « nouvelle Silicon Valley ». Les produits à haute-valeur ajoutée représentent 36% des exportations de la province. La province est également le principal réceptacle des investissements directs étrangers (IDE) à destination de la Chine, avec en 2014 22,5% des IDE entrants chinois, soit 27 Mds USD. La France est représentée dans la zone par un Consulat général à Canton (M. Bertrand Furno), et à Hong-Kong (M. Eric Berti). Un des grands industriels français présent à Shenzhen, est le groupe PSA, grâce à sa co-entreprise avec CAPSA, pour produire la série DS pour le marché chinois.

    Le Guangdong a connu un développement fulgurant : 1,53 M d’entreprises s’y sont créées en 2013 contre 260 000 en 2003. Mais c’est surtout le siège d’importantes entreprises chinoises telles que Huawei, Tencent, ou encore de nouveaux fleurons de l’industrie comme DJI. 13 des 100 premières entreprises chinoises en termes de chiffre d’affaires y sont localisées. De plus en plus d’entreprises françaises font de cette zone une terre de développement, et d’innovation, notamment des PME innovantes dans le domaine des nouvelles technologies. La zone comprend plus de 200 incubateurs et pépinières d’entreprises, ainsi que de nombreux fonds d’investissements et accélérateurs.

    Shenzhen, siège de Huawei et de nombreux leader des technologies en Chine, est l’une des six zones économiques spéciales du pays, avec un PIB de 234 Mds USD en 2013, soit 22 200 par habitant.

    Visite du site de CAPSA à Schenzhen :

    Changan PSA Automobiles Co., Ltd. (CAPSA) a été créée en novembre 2011, et les actionnaires sont Chongqing Changan Automobile (CQCA) et PSA Peugeot Citroen Group (PSA).

    Couvrant une surface de 1.3 million de mètres carrés, l’usine CAPSA Shenzhen est constituée de 2 usines principales (ferrage et assemblage) et d’une usine de fabrication de moteurs.

    schenze,hon

    Le nouveau centre de R&D est en service depuis la fin 2014 :  PSA et CQCA travaillent ensemble au niveau mondial et partagent des technologies et des ressources en matière de design.

    CAPSA a commencé la fabrication de véhicules en septembre 2013, et fabriquera à terme plus de 200 000 véhicules et moteurs par an sur le site de Schenzhen.

    CAPSA a pris le nom de la marque commerciale DS pour offrir un concept original destiné aux consommateurs chinois.

    Lien vers toutes les photos sur ma page Facebook

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    Visite du siège de HUAWEI et de l'usine de SongShanLake :

    Visite du plus important site industriel de Huwei à SongShanLake.

    Ce site regroupe plus de 15 00 salariés et est spécialisé dans la production de smartphones et d'équipements télécoms.

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    Visite du siège de Huawei à Shenzhen.

    Visite du campus et des showrooms Huawei.

    Déjeûner avec 15 étudiants français, lauréats du programme "Talents Numériques" de Huawei France.

    Lien vers toutes les photos sur ma page Facebook

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    Visite de HAX à Schenzhen :

    HAX est le premier accélérateur de Hardware en Chine.

    Il a été fondé par des français.

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

    schenze,peugeot,psa,automobile,usine,huawei,ntic,numerique,chine

  • BARCELONE : visite du Mobile World Congress du 22 au 25 février

    Imprimer

    Je participerai du 23 au 25 février au Mobile World Congress.

    Le Mobile World Congress (MWC) est le plus grand salon de l'industrie de la téléphonie mobile.

    Il est appelé mondial du mobile, salon du mobile ou congrès mondial de la téléphonie mobile en français.

    Il est organisé par la GSM Association, association qui regroupe 250 industriels et 850 opérateurs de téléphonie mobile.

    Ce salon se tient tous les 2 ans à Barcelone, la capitale mondiale du mobile.

    L'édition 2016 a lieu du 22 au 25 février 2016.

    barcelone,congres,ntic,technologie,internet,smartphone

    barcelone,congres,ntic,technologie,internet,smartphone

    barcelone,congres,ntic,technologie,internet,smartphone

    barcelone,congres,ntic,technologie,internet,smartphone

    barcelone,congres,ntic,technologie,internet,smartphone

  • Taiwan ... visite du parc technologique de Hsinchu (HSP)

    Imprimer

    Pour ce dernier jour à Taiwan, direction le parc scientifique de Hsinchu (HSP), situé à environ 150 kms de Taipei (30 minutes en train grande vitesse) ... la Silicon Valley Taiwanaise. 

    Premier parc scientifique de l'île, fondé en 1980 par la Commission Nationale des sciences, ce parc occupe une place majeure dans l'industrie électronique de Taiwan.

    De grands noms du secteur des hautes technologies, tels que Taiwan Semiconductor Manufacturing Compagny (TSMC), United Microelectronic Corp (UMc) et AU Optronics (AUO) ont choisi d'y implanter leur siège ainsi que des usines ... impressionnant pour l'informaticien que je suis : les produits de ces entreprises sont présents dans tous les produits électroniques que l'on utilise.

    Le parc scientifique de Hsinchu a une surface de 1 342 hectares et se divise en 3 zones principales : industrielles, résidentielles et universitaires.

    Les 2 universités de Tsing-Hwa et de Chao-Tung, installées depuis 1949, font aujourd'hui partie intégrante du HSP, et passent pour les meilleurs établissements d'enseignement scientifique de Taiwan, regroupant plus de 26 000 étudiants.

    Le parc scientifique de Hsinchu emploie plus de 148 000 salariés ... dont la moyenne d'âge est de 33 ans.

    470 entreprises sont implantées sur le parc, dont 64 entreprises étrangères (35 américaines, 18 asiatiques et 11 européennes, dont aucune française).

    Le taux de l'impôt société est de 17 % et les déductions d'impôts pour frais de R&D vont de 15 à 30% ... ça fait rêver !

    taiwan,visite,technologie,hsinchu,semi-conducteur,ntic

    taiwan,visite,technologie,hsinchu,semi-conducteur,ntic

    taiwan,visite,technologie,hsinchu,semi-conducteur,ntic

    taiwan,visite,technologie,hsinchu,semi-conducteur,ntic

    taiwan,visite,technologie,hsinchu,semi-conducteur,ntic

  • Déplacement à TAIWAN : NTIC, parcs technologiques et robotique

    Imprimer

    Après un entretien ce lundi matin avec le S.E.M Ma Ying-jeou, Président de la République de Chine ... puis avec le Ministre des Affaires étrangères ... les 3 derniers jours de mon déplacement à Taiwan sont consacrés aux NTIC, aux parcs technologiques et à la robotique.

    Entretiens bilatéraux :

    • Table ronde sur la collaboration technologique et scientifique entre Taiwan et la France
    • Entretien avec le ministre de la Recherche
    • Entretien avec le Conseil d'administration du Parc logiciel et industriel de Nankang
    • Entretien avec le Conseil d'administration du Parc industriel et scientifique de Hsinchu ...

    Programme des autres activités :

    • Visite du parc technologique NanKang de la ville de Taipei
    • Visite du Centre d'excellence international de l'Université nationale de Taiwan sur la robotique intelligente et la recherche de l'automatisation
    • Visite de l'Institut de Technologie et de Recherche de Taiwan (ITRI) ...

     Table ronde sur la collaboration technologique et scientifique entre Taiwan et la France :

    Entretien avec le ministre de la Recherche et de tous les responsables de la recherche à Taiwan

    visite,voyage,taiwan,ntic,universite,robotique

    visite,voyage,taiwan,ntic,universite,robotique

    visite,voyage,taiwan,ntic,universite,robotique

    visite,voyage,taiwan,ntic,universite,robotique

    Visite du Centre d'excellence international de l'Université nationale de Taiwan sur la robotique et la recherche intelligente : 

    visite,voyage,taiwan,ntic,universite,robotique

    visite,voyage,taiwan,ntic,universite,robotique

    visite,voyage,taiwan,ntic,universite,robotique

    visite,voyage,taiwan,ntic,universite,robotique

    visite,voyage,taiwan,ntic,universite,robotique

    visite,voyage,taiwan,ntic,universite,robotique

    visite,voyage,taiwan,ntic,universite,robotique

    visite,voyage,taiwan,ntic,universite,robotique

    visite,voyage,taiwan,ntic,universite,robotique

  • Séminaire "nouvelles technologies et entreprises" le 4 avril à ANNECY-CHAVANOD

    Imprimer

    Réponse à l'article de Monsieur Billet :

    Panique à la mairie d'Annecy ???

    Monsieur Billet, maire-adjoint, lance en fanfare la campagne des municipales 2014 de Jean-Luc Rigaut !

    Monsieur Billet m'accuse sur son blog (www.thierry-billet.org) de mélange des genre entre mon entreprise et ma fonction de député lors d'une soirée débat sur les gaz de schistes :

    • pour info, je lui rappelle que le débat sur les gaz de schistes, à la Chambre de métiers, était organisé dans le cadre du club des partenaires du BTP 74 ... dont mon entreprise fait partie
    • que de ce fait, seuls des chefs d'entreprises étaient présents, dont de nombreux chefs d'entreprises du BTP 74 ... à titre professionnel.
    • que mon séminaire se déroulant à l'Espace BTP 74 ... du fait de ma qualité de membre du club partenaire du BTP 74 ... toutes les entreprises adhérentes du BTP 74 avaient donc déjà reçu une invitation par courrier ... postée, je rassure Monsieur Billet, non pas depuis l'Assemblée nationale, mais depuis LTI
    • et que donc la distribution en mains propres d'invitations ce soir là ne constituait qu'une piqure de rappel, à 3 jours dudit séminaire !

    Monsieur Billet notera d'ailleurs, comme il est indiqué sur le carton d'invitation, qu'il s'agissait d'un séminaire RESERVE AUX ENTREPRISES, et qu'aucun élu ne figure sur les photos ci-dessous ... j'aurai donc du mal à faire bénéficier des chefs d'entreprises de ma réserve parlementaire ... puisqu'elle est réservée aux collectivités !!!

    En matière de conflit d'intérêt ... Monsieur Billet ferait mieux de nettoyer devant sa porte ... et de s'interroger notamment sur son rôle pour le moins ambigu dans beaucoup de dossiers (la on parle de vrai mélange des genres), entre ses fonctions d'avocat (tiens, tiens, tout comme Monsieur Cope), de maire-adjoint d'Annecy, de conseiller à la C2A et de vice-président du SILA (juge et partie) quel cumulard ... tout un roman ! ... je tiens les infos à disposition de Médiapart.

    Vous devriez plutôt saluer la transparence de mon blog ... rien à cacher !

    La presse a parfaitement rappellé concernant DELL ma double casquette de député et de chef d'entreprise ... alors que vous cachez au grand public votre fonction d'avocat sur votre blog.

    Enfin je rappelle à Monsieur Billet que le montant de ma réserve parlementaire est de 100 000 euros par an pour aider 40 communes ... ça va faire un peu juste pour "acheter" des maires comparé au budget de la mairie d'Annecy, de la C2A ou du SILA ! Je vais demander des cours à Cahuzac !

    Pour finir Monsieur Billet ... en 2014, ne vous trompez pas de cheval ! Les mouches ont changé d'âne !

     

    Nouvel article de Monsieur Billet :

    ... quand a mon activité à l'Assemblée nationale, je n'ai aucune leçon à recevoir de Monsieur Billet : je fais parti des 20 députés les plus actifs malgré ma fonction de chef d'entreprise ... et pour cause, puisque je passe plus de 3 jours par semaine à Paris ... si certaines élues vertes étaient aussi impliquées au Conseil régional Rhône-Alpes, là aussi ça se saurait (suivez mon regard).

    Lien vers ma fiche sur www.nosdeputes.fr

    annecy,chavanod,seminaire,lti,microsoft,dell,informatique,ntic

     

     

    Téléchargez l'invitation au séminaire

    annecy,chavanod,seminaire,lti,microsoft,dell,informatique,ntic

    Plan d'accès à l'Espace BTP 74

    annecy,chavanod,seminaire,lti,microsoft,dell,informatique,ntic

    Téléchargez le coupon réponse

    annecy,chavanod,seminaire,lti,microsoft,dell,informatique,ntic

    Espace BTP 74 :

    annecy,chavanod,seminaire,lti,microsoft,dell,informatique,ntic

    annecy,chavanod,seminaire,lti,microsoft,dell,informatique,ntic

    annecy,chavanod,seminaire,lti,microsoft,dell,informatique,ntic

    annecy,chavanod,seminaire,lti,microsoft,dell,informatique,ntic

    annecy,chavanod,seminaire,lti,microsoft,dell,informatique,ntic

    annecy,chavanod,seminaire,lti,microsoft,dell,informatique,ntic

  • Colloque de la conférence des barreaux lémaniques à EVIAN

    Imprimer

    Sur invitation du bâtonnier Louis Mermet, du barreau de Thonon-les-Bains, du Léman et Genevois, je suis intervenu ce vendredi après-midi à Evian, sur le thème 'les professionnels du droit et les nouvelles technologies : opportunités, risques, règles prudentielles".

    Débat intéressant avec maîtres Alain Bensoussan et Sébastien Fanti. 

    evian,barreau,avocat,ntic,internet

  • Foisonnement numérique à l'Assemblée

    Imprimer

    Actuellement les initiatives foisonnent, à l'Assemblée nationale, sur le numérique :

    • le groupe d'études sur l'internet est sorti de sa torpeur (les groupes d'études qui fonctionnent bien sont rarissimes) pour proposer une série de cinq tables rondes sur la neutralité des réseaux (qui a eu lieu le 23 février et fut fort intéressante), la radio numérique terrestre, la quatrième licence de téléphonie mobile, le droit à l'oubli et Google.
    • la commission des lois vient de décider le 24 février de créer une mission d'information conjointe avec la commission des affaires culturelles sur "la protection des droits de l'individu face à la révolution numérique" dont l'axe de travail est "libertés individuelles et société numérique". Un beau programme.

    A cela, s'ajoute le rapport qui doit être remis par le Gouvernement au Parlement, pour le mois de juin, sur la neutralité des réseaux.

    Il ne serait pas inutile de coordonner toutes ces initiatives ... car ça commence à faire un peu désordre.

    Mais que l'on s'intéresse autant au numérique est très encourageant. Au moins, les débats sur Hadopi auront permis une prise de conscience de l'importance d'internet, mais aussi de sa complexité, qui demande du travail en amont.

  • Présentation du label IDeNum, l'identité numérique multi-services

    Imprimer

    Il est parfaitement possible de naviguer sur Internet de manière anonyme ou avec des pseudonymes.

     

    Toutefois, l’internaute a également de plus en plus souvent besoin de prouver son identité, ne serait ce que pour accéder à son compte bancaire et effectuer des virements ou encore pour procéder à des démarches administratives en ligne.

     

    Faute de moyens fiables d'identification, la France accuse un retard par rapport à ses voisins européens en matière de services en ligne à forte valeur ajoutée, qui appellent un degré d’authentification bien supérieur à celui que procure le couple « identifiant/mot de passe ». Afin de proposer ces services, les grands organismes (administrations, grandes entreprises, banques, assurances) ont été amenés à mettre en place des solutions propriétaires sécurisées (CD, SMS, liste de codes à usage unique, générateur de mots de passe…) limitées à leurs seuls services.

     

    Cette multiplicité des systèmes entraîne une inflation du nombre de mots de passe et de codes secrets à mémoriser pour l’internaute, des surcoûts pour l’entreprise ainsi que des niveaux disparates de sécurité des données personnelles comme des transactions. Au final, ces inconvénients constituent un véritable frein au développement de services personnalisés en ligne.

     

    Afin de lever ces obstacles, Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté, avec les principaux acteurs des secteurs concernés, le label IDéNum ou l’identité numérique multi-services. « Le label IDéNumfavorisera le développement des usages d’Internet. Il permettra d’accéder à de nouveaux services comme la souscription de contrats en ligne ou la demande d’allocations familiales ou sociales.

     

    IDéNum présente trois garanties essentielles pour l’internaute : la liberté d’usage et de choix du fournisseur, la simplicité d’utilisation et la confiance que procure un système hautement sécurisé» a souligné la secrétaire d’État.

     

    Le concept d’IDéNum est comparable à celui des cartes bancaires. Il conjugue à la fois :

    • Le respect de la liberté de l’internaute ; acquisition du certificat sur une base volontaire et libre choix du fournisseur
    • La simplicité d’usage ; un même certificat pour accéder à toute une palette de services en ligne publics comme privés. Le label IDéNum signe pour l’internaute la fin du cauchemar « des 1001 mots de passe »
    • La confiance dans un système de sécurité répondant à un cahier des charges validé par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI)
    • La mutualisation des investissements par les partenaires et l’accélération de la dématérialisation des procédures, permettant d’obtenir des gains de productivité estimés par l’Afnor à plusieurs milliards d’euros par an
    • Issu de plusieurs mois de réflexion et de concertation, le label IDéNum rassemble, sous la houlette de l’État, plus de vingt partenaires à ce jour, dont notamment la Fédération bancaire française (FBF), la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA), la Poste, SFR, la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

     

    Nathalie Kosciusko-Morizet vient de donner le coup d’envoi de la phase de mise en oeuvre du dispositif (structuration de la gestion du système, définition du modèle économique...).

     

    La parution des textes réglementaires (référentiel général de sécurité, référencement pour l’administration électronique…) est prévue pour la mi-2010, un prototype sera disponible avant la fin de l’année 2010.

  • Discours du Président de la République sur le grand emprunt

    Imprimer

  • Essor du 16 juillet 2009

    Imprimer

    06 - 16juillet09 DL1.jpg

  • Inauguration de l'Espace Multimédia de la Chambre de Métiers à ANNECY

    Imprimer

    Cette inauguration a été également l'occasion, pour la Chambre de Métiers, de présenter les premiers résultats du panel de conjonctures effectué auprès de 1000 entreprises.

    L'objectif de cette enquête trimestrielle est de mesurer l'impact de la conjoncture sur la santé économique des entreprises artisanales et identifier des pistes d'actions et de développement pour l'Artisanat haut-savoyard.

    Il ressort notamment, en cette période de crise, que les entreprises artisanales privilégient avant tout la préservation des emplois.

    P1220296.JPG
  • Visite de l'INRIA à PARIS-ROCQUENCOURT

    Imprimer

    Visite très intéressante de l'INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatisme) de Rocquencourt.

    L'INRIA emploi plus de 3800 personnes répartis sur 8 centres de recherche en France, pour un budget de 190 millions d'euros.

    Je souhaitais donc les rencontrer pour faire le point sur les technologies informatiques par rapport aux textes de lois en cours ou à venir (Hadopi, LOPPSI) ... dont on peut supposer qu'ils ont leur mot à dire.

    Je l'ai d'autant plus souhaité ... qu'ils n'ont a aucun moment été consultés lors de la rédaction du projet de loi Hadopi, alors que celà nous aurait évité bien des ecueils. Un comble !!!

    Sans rentrer dans les détails, j'ai échangé avec les chercheurs sur les thèmes suivants :

    • Web intelligent
    • recherche multimédia
    • problématique du filtrage
    • le droit à l'oubli sur internet
    • la pollution sur internet
    • l'internet du futur
    • le tatouage numerique
    • les réseaux P2P
    • le Droit et internet

    Cette réunion n'a fait que me renforcer dans mes convictions ...

    P1210251.JPG
  • Plan haut débit pour la 2ème Circonscription

    Imprimer

    Retour sur la matinée de ce mercredi, lors de laquelle j'ai rencontré l'ensemble de l'état major de France Télécom :

    • Didier Lombard : Président
    • Louis-Pierre Wenes : Responsable infrasctructure
    • Gervais Pellissier : Responsable financier
    • Bruno Janet : Directeur des Relations avec les Collectivités Locales (absent sur la photo)

    Cette réunion m'a permis de faire le point technique et financier sur les principales zones blanches qui restent à équiper sur ma circonscription :

    • Allèves
    • Montmin
    • Leschaux
    • Montagny-les-Lanches
    • Entrevernes
    • Seythenex ...

    Ce chantier sera l'une de mes principales priorités, au niveau local, pour 2009.

    Je vais y consacrer l'intégralité de ma réserve parlementaire.

    P11308471.JPG