Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

parlementaire

  • Répartition de ma réserve parlementaire pour 2016

    Imprimer

    Sans en attendre la publication officielle sur le site de l'Assemblée nationale, et comme je le fais depuis 2012, voici le détail des subventions que j'ai versées en 2016 au titre de ma réserve parlementaire.

    Pour rappel, mes critères d'attribution sont simples : j'affecte ma réserve en priorité à des projets d'investissement communaux, répartis sur l'ensemble de ma circonscription et en fonction des demandes des communes.

    Total de ma réserve parlementaire pour l'année 2016 = 130 000 euros.

    Destinataire

    Projet

    montant

    ALBY SUR CHERAN Acquisition de jeux et aménagement extérieur de l’école maternelle 5 000
    ALBY SUR CHERAN Eclairage des cours de tennis 5 000
    CUSY Construction d'un préau et restauration et aménagement de la cour d'école primaire (portée par le SIPRES Chainaz-Cusy-Héry) 10 000
    DOUSSARD

    Bornes électriques sur la plage en vue des manifestations sportives

    9 500
    HERY SUR ALBY Aménagement des espaces public du centre village 5 500
    LA BALME DE THUY Création d’un terrain multisports 10 000
    LATHUILE Rénovation et réhabilitation de la « Maison Forte » 5 500
    SAINT FERREOL Création d’un bâtiment pour les services techniques 5 000
    SAINT JORIOZ Aménagement de la route du centre et mise en place d’arrêts de car 10 000
    SAINT SYLVESTRE Acquisition d’un logiciel pour la gestion du cimetière 4 500
    SAINT SYLVESTRE Mise en place de l’adressage des rues 5 000
         
    AFN (SERRAVAL / LE BOUCHET-MONT-CHARVIN) Fonctionnement : achats de médailles, de fleurs, etc.  1 000
    Amicale des Sapeurs-pompiers de Thônes (THÔNES) Biennale « Tout feu tout flamme » 2016 3 000
    Annecy Hockey (ANNECY) Achat de maillots 2 000
    Annecy Lac Pêche (ANNECY) Acquisition d’une remorque pour le bateau-école 3 000
    Big Thunder Mountain (THÔNES) Backwoods Festival 2017 2 000
    BASE 74 RU (Eco-plateforme de formations BTP) Protection, signalisation et aménagement de la plateforme BTP 74 10 000
    Cercle Nautique Aviron (ANNECY) Acquisition d’une yolette (bateau d’initiation pour les jeunes) 3 000
    Club des sports de la Clusaz (LA CLUSAZ) Achat de piquets de slalom 2 300
    FRIS Chambre de commerce Franco-Islandaise
    (en tant que Président du groupe d’amitié France-Islande)
    Accueil d’un stagiaire pour appuyer le fonctionnement 10 000
    Le Jardin des Tout-petits (ANNECY) Achat d’ordinateur 1 500
    LIVE Accessibilité (LES CLEFS) Acquisition d’un fauteuil à assistance électrique 9 700
    LPO 74 Equipement du local de Haute-Savoie 1 000
    Seynod Annecy Squash (SEYNOD) Acquisition de matériel pour l’école de squash 4 000
    Union nationale des parachutistes 74 Organisation du congrès national 2016 à Annecy 2 500

     

    3571099023.jpg

  • Réunion des parlementaires de la Haute-Savoie avec l'UDAF 74 (Union Départementale des Associations Familiales)

    Imprimer

    14203169_10207357499400091_7304633956366725048_n.jpg

  • Plafonnement des Questions écrites : un vértiable frein au travail des députés

    Imprimer

    Mon communiqué de presse :

    212509.JPG

    Dauphiné Liberté du 3 octobre :

    questions écrites,qe,plafonnement,travail,parlementaire,majorite

  • Passerelle parlementaires/avocats ... le feuilleton continue

    Imprimer

    Dans le Journal Officiel du 4 avril 2012, est paru un décret créant officiellement une possibilité (qui existait déjà dans les faits) pour les parlementaires de devenir directement avocats.

    C'est un nouvel épisode dans le feuilleton des parlementaires/avocats, sur lequel je suis déjà intervenu pour dénoncer les conflits d'intérêts et le caractère profondément malsain.


    A la suite de mes interventions, la question semblait réglée.

    Le parquet avait fait opposition au passage d'un député ou d'un sénateur encore en exercice, qui voulait devenir en même temps avocat. On pouvait penser que la porte s'était refermée. Mais ce n'est pas le cas, et avec ce décret, ce n'est plus une porte mais un boulevard qui s'ouvre.

    Un parlementaire pourra devenir directement avocat, en zappant tous les examens, dès qu'il aura "huit ans au moins d'exercice de responsabilités publiques le faisant directement participer à l'élaboration de la loi". Cela veut dire qu'un député ayant fait deux mandats de 5 ans deviendra quasiment automatiquement avocat, même s'il n'a jamais déposé lui même d'amendement ni pris la parole en séance (il y en a...).

    Le pire, et c'est le plus scandaleux, c'est que ces parlementaires et anciens parlementaires sont dispensés de l'examen de déontologie professionnelle, alors même que les assistants parlementaires, qui eux aussi peuvent bénéficier (sous des conditions plus strictes que pour les parlementaires) du dispositif, sont soumis à cet examen.

    Le Conseil National des Barreaux est très remonté contre ce décret, et c'est compréhensible.

    J'aurai très certainement l'occasion de reparler de ce sujet dans un avenir proche, si je suis réelu ... je ne manquerai pas de participer aux débats !

    J'interviendrai à ce sujet sur France Culture

    lundi prochain à 7 h 13

    depute,avocat,barreau,assistant parlementaire,parlementaire,lobbying,loideontologie,conseil

  • Marathon des cérémonies de voeux ...

    Imprimer

    Dauphiné Libéré du 1 janvier

    parlementaire,voeux,ceremonie,depute,lionel tardy,reserve electrorale,circonscription,haute-savoie,annecy,presse,dauphine libere 

  • Dauphiné Libéré du 4 septembre 2010

    Imprimer

    09 - 04sept DL.jpg

  • Rencontre des parlementaires avec la FDSEA

    Imprimer

    Ordre du jour des différents points abordés lors de la rencontre annuelle avec la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs, à la Chambre d'Agriculture d'Annecy.

    Conjoncture agricole :

    • conjoncture savoyarde au 3ème trimestre 2008
    • accord interprofessionnel national à la baisse
    • communiqué des Savoie pour une hausse du prix du lait savoyard

    Point sur le bilan de santé de la PAC :

    • position des départements de montagne sur les propositions PAC
    • courrier à Michel Barnier sur les principaux points de l'accord du 20 novembre
    • fiches techniques de l'accord du 20 novembre
    • analyse des Alpes du Nord
    • communiqué FDSEA / JA / Chambre d'Agriculture des Savoie sur le bilan de santé de la PAC

    Dossier divers :

    • dossier loup
    • dossier FCO (Fièvre Catarrhale Ovine)
    • Grenelle de l'environnement et foncier
  • Journées Parlementaires à JUAN-LES-PINS

    Imprimer

    Les présidents du groupe UMP à l'Assemblée (Jean-François Copé) et au Sénat (Henri de Raincourt), ainsi que les présidents de l'Assemblée (Bernard Accoyer) et du Sénat (Gérard Larcher) se sont succédés à la tribune.

    Henri de Raincourt a fustigé un PS sans solutions.

    Copé a réaffirmé tout le rôle du politique en temps de crise : dès que les choses vont mal, on se tourne vers l'Etat.

    Il a rappelé, en ce qui concerne la crise financière, qu'il était important, à l'image de la démarche du Président de la République, de dire les choses et d'apporter des solutions : diagnostic le week-end, puis intervention ciblée sur Dexia, puis a nouveau intervention en amont concernant le risque de resserement du crédit en libérant 22 milliards de liquidités sur le marché (tout celà en une semaine).

    Il a rappelé qu'il y avait de la liquidité sur le marché, mais qu'il manquait avant tout de la confiance.

    Puis il a énuméré tous les atouts de la réforme constitutionnelle, le travail fait en un an et vanté la coproduction législative entre le gouvernement et les assemblées.

    Jean-François Copé a annoncé le lancement de la réforme REGION / DEPARTEMENT qui sera conduite par les deux assemblées.

    Puis Bernard Accoyer a axé son discours sur la réforme du règlement intérieur de l'Assemblée nationale et a rappelé sa volonté de lutter contre l'absentéisme des députés.

    Enfin, Gérard Larcher a annoncé qu'un débat publique, à l'Assemblée et au Sénat, aurait lieu mardi et mercredi prochain, concernant la crise financière internationale.

    Il a rappelé, suite au attaques contre le Sénat, que la qualité de la réponse politique était la meilleure réponse à l'antiparlementarisme.

    Enfin, le Premier Ministre a rappelé que 2/3 des engagements de la campagne avaient été tenus en 18 mois et qu'il fallait poursuivre les réformes, dans un contexte difficile (discours joint ci-dessous).

    Discours de François Fillon.pdf

    P1100478.JPG
    P11004961.JPG
  • Journées parlementaires UMP à JUAN-LES-PINS

    Imprimer

    Réaction sur le nouveau rôle des députés et notamment sur leur présence, au minimum 3 jours par semaine, à Paris.

  • Journées parlementaires UMP à JUAN-LES-PINS

    Imprimer

    Les débats de ce jeudi matin ont été particulièrement intéressants.

    La réforme constitutionnelle et la révision du règlement intérieur de l'Assemblée doivent changer le rôle des députés et permettre de retrouver davantage d'efficacité dans les débats.

    Tout le monde s'accorde a dire que nous légiférons beaucoup trop (2000 pages de lois par an), au détriment du contrôle et de l'évaluation et que trop de lois sont issues du Gouvernement.

    La mise en place de l'ordre du jour partagé va changer les choses :

    • Sur 4 semaines de travail, 1 semaine sera réservée au contrôle, l'idée étant de demander aux ministres de rendre compte, dans l'hémicycle, du suivi de leurs textes (une vraie révolution).
    • Sur 4 semaines de travail, 2 seront réservées au Gouvernement
    • Sur 4 semaines de travail, 1 semaine sera réservée au députés pour qu'ils puissent s'approprier et présenter des textes lourds (aujourd'hui, les députés doivent se contenter de niches parlementaires d'une demi-journée pour présenter leurs propres textes)

    L'ordre du jour partagé pose également d'autres questions :

    • Comment choisir les thèmes de travail et suivant quelle procédure
    • Quels moyens (à budget constant) sont mis à disposition des députés pour leur permettre d'écrire la loi (au lieu de se contenter d'amender)
    • Comment réorganiser le travail des députés au sein du groupe (travail en équipe)

    Toutes ces questions reportent à une question majeure : celà nécessitera un engagement plus fort des députés à Paris, avec au moins 3 jours de présence par semaine ==> sont-ils prêts à celà ?

    De nombreux députés ont réagit :

    • Certains souhaitent que le rôle des administrateurs de l'Assemblée soit revus
    • Ils veulent que l'on puisse utiliser les différents personnels des corps d'inspection (celà ne coûte rien, mais pose le problème de la séparation des pouvoirs)
    • Il faut également que l'on soit en amont sur les textes débattus au niveau de l'Europe (beaucoup de directives européennes nous sont imposées)
    • On doit utiliser davantage les rapports des corps d'inspection et de la cour des comptes

    La problématique de la discussion des textes en commission a également donné lieu à de forts débats : celà doit permettre de remédier au caractère superficiel de certains débats et des redites dans l'hémicycle.

    Là aussi, de nombreuses réactions :

    Faut-il arrêter la double navette (chaque texte passe 2 fois au Sénat et à l'Assemblée) et privilégier la procédure d'urgence : une seule lecture par le Sénat et l'Assemblée. Si le travail en commission est sérieux, celà ne pose pas de problème.

    Les ministres devront-ils être systématiquement présents en commission. Quid de leur emploi du temps ?

    Il ne faut plus que des amendements puissent être déposés en séance

    • Doit-on imposer aux débats un temps de parole global ?
    • Sur le droit d'amendement, là aussi de nombreuses questions :
    • Il faut connaitre la durée d'examen d'un texte pour savoir à quel moment on aura à défendre son amendement.
    • Il faut limiter la durée des débats pour limiter les séances de nuits ou s'enchaînent obstructions, suspensions de séance, rappels au règlements

    Le débat sur le contrôle et l'évaluation a été également très dense et il serait trop long d'en reprendre tous les élements : c'est un vrai enjeu.

    Jeudi après-midi était consacré à France 2025, débat animé par Eric Besson.

    Là aussi, beaucoup de choses à dire ... mais il me faudrait des heures.

    Je vous invite à visiter les sites suivants : 

    www.france2025.fr

     www.prospective.gouv.fr

    Le repas du soir a été l'occasion de féliciter Gérard Larcher pour son élection à la présidence du Sénat.

    La matinée de vendredi est réservée aux discours et à l'intervention de François Fillon, Premier Ministre.

    P1100423.JPG
    P11004361.JPG
    P11004701.JPG
    P11004711.JPG
  • Journées parlementaires UMP à JUAN-LES-PINS

    Imprimer

    Arrivée ce mercredi après-midi à Juan-les Pins pour participer aux journées parlementaires de l'UMP.

    Au programme de jeudi matin :

    Parlementaire, une mission à réinventer

    • 1ère partie : Le Parlement prend l'initiative
    • 2ème partie : Mieux évaluer, mieux évaluer

    Puis jeudi après-midi :

    Les parlementaires au coeur des nouveaux défis européens pour préparer la France de demain

    Présentation par Eric Besson, secrétaire d'Etat chargé de la prospective et de l'économie numérique, de la démarche "France 2025".

    • 1ère partie : Le politique face à la mondialisation
      • L'Europe face aux grands bouleversements de la mondialisation à l'horizon 2015
    • 2ème partie : Citoyens européens : nouvelles protections pour nouveaux risques
      • S'adapter aux nouveaux risques sociaux
      • Energies rares et environnement menacé, des priorités pour l'Union européenne

    Le soir :

    Réunion militante au Palais de la Méditerranée à Nice

    P1100376.JPG
  • Essor Savoyard du 2 août 2007

    Imprimer
    6cd9523b19dddfaece2d7dd5d310b011.jpg

    c190b5df4872871c46715801b0361b98.jpg

    93a1787e4f13376d0886581f5a427d9d.jpg

    L'essor savoyard 02août07 - article3 -.jpg