Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Absentéisme : les députés à l'heure des sanctions

Imprimer

Depuis hier, vous êtes nombreux à m'interroger sur le principe de fonctionnement des sanctions applicables aux députés absents en commission, mis en place depuis le 7 octobre 2009.

93 députés sont concernés (pour un total de 190 000 euros) dans l'étude révélée mercredi 21 juillet par le collectif Regards Citoyens (faisant suite a une première étude en janvier 2010) qui, par le biais de son site www.nosdeputes.fr, rencense le travail des députés.

Plutôt que de partir dans un long débat sur ma position à ce sujet, je vous laisse prendre connaissance de cet article du Figaro de ce jour (ci-dessous) qui traite du sujet.

Mis en place en octobre 2009, ce nouveau règlement a en tout cas boosté la présence des députés en commission !

Je suis ouvert à toutes vos questions, sous forme de commentaires, auxquels je répondrais.

07 -23juil10 Le Figaro 2.jpg 07 -23juil10 Le Figaro3.jpg 

Commentaires

  • Que pensez vous du travail de Regards Citoyens sur ce dossier ?

  • Je pense qu'ils font un très bon travail.

    Ils ont le mérite de scruter en détail l'activité des parlementaires ... ce qui représente un sacré boulot ... tout celà bénévolement !

  • Très bel effort en effet.

    Mais, les sanctions sont elles en vraiment rapport avec l'absentéisme ?

    (http://blog.clanconso.fr/2010/07/deputes-absenteisme-lassemblee.html)

  • Regards Citoyens met en lumière que le Bureau de l'Assemblée est plus souple que le règlement en ce qui concerne la liste des excuses acceptées.

    De plus, la liste des députés excusés n'étant pas publiée officiellement, on peut craindre le règne de l'arbitraire et du secret.

    Quelles mesures pourrait selon vous adopter la présidence de l'Assemblée pour les sanctions soient appliquées de façon plus transparente et moins discrétionnaire ?

  • J’ai longtemps été, comme beaucoup, choqué par les bancs vides de l’assemblée, par l’absentéisme des députés.

    Mais le fait d’avoir suivi d’assez près plusieurs débats parlementaires m’a fait quelque peu changer d’avis.

    Il est clair qu’il y a un gros problème de fonctionnement à l’assemblée, mais en fait, je ne crois pas qu’il soit du coté de l’absentéisme.

    La réalité, c’est que la plupart des débats sont très techniques, très pointus. Or un député, aussi bon soit-il, ne peut raisonnablement s’intéresser, et encore moins développer une réelle expertise sur tous les sujets.

    Finalement, plutôt que d’avoir dans l’assemblée des députés qui ne comprennent rien au sujet discuté et votent n’importe quoi, je trouve qu’il n’est pas idiot, surtout sur les sujets les plus difficiles, de laisser le débat et le vote aux quelques députés qui s’intéressent vraiment au sujet et l’ont étudié de près.

    Par contre, j’estime que pour avoir le droit de voter concernant un projet de loi, tout député devrait avoir l’obligation d’avoir été présent (et attentif) à la quasi totalité des débats ayant eu lieu sur le sujet.

  • Je ne trouve pas les réponses promises aux questions posées par les derniers commentaires ...

Les commentaires sont fermés.