Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jo 2018 - Page 5

  • 3ème jour en Slovaquie

    Découverte de la région montagneuse du Nord-Est de la Slovaquie (Haut Tatras) :

    Toute cette matinée de mercredi m'a permis de m'entretenir avec les décideurs locaux et nationaux, très interessés par mon exposé sur la candidature d'Annecy/Haute-Savoie aux JO d'hiver de 2018. En effet, la région de Poprad-Tatry a été candidate aux JO d'hiver de 2014, remportés par la ville de Sotchi.

    Poprad est une ville située à proximité du massif montagneux des Haut Tatras (culminant à 2655 m d'altitude) à la frontière entre la Pologne et la Slovaquie. Une première candidature de Poprad-Tatry a échoué en vue de l'organisation des JO d'hiver de 2006. La population de Poprad est de 57000 habitants.

    Les Tatras, c'est la plus haute chaîne du massif des Carpates long de plus de 100 kms, la seule en Europe de l'Est qui ait un caractère de haute montagne. Elle n'est pas très grande : 50 kms de longueur, 15 kms de large pour une altitude moyenne de 1600 mètres. La forêt a été en grande partie détruite par une tempête en 2004.

    Nous nous sommes rendus à Vysoke-Tatry, à Strba (le maire de cette ville est président de l'association des maires slovaque), puis dans la station de ski de Strbske Pleso dotée d'un magnifique lac de montagne.

    Le tourisme se développe à grande vitesse, mais paie le prix fort (tout comme l'industrie), du passage à l'euro en janvier 2009.

    En effet, au début de cette année, la Slovaquie est devenue le 2ème pays d'Europe de l'Est à adopter l'euro, après la Slovénie. Les dirigeants étaient certains que cette stratégie allait aider le pays à mieux faire face à la crise mondiale. C'est le contraire qui s'est produit. Depuis l'an dernier à la même époque, les exportations ont chuté de près de 30% et le PIB pourrait se contracter de 6,2% cette année.

    Certes, face à la crise mondiale, la Slovaquie, pays de 5 millions d'habitants dépendant de la quasi mono-industrie de l'automobile, partait handicapée.

    Mais l'euro a mis en place un autre piège. La crise a en effet provoqué le recul de la couronne tchèque, du forint hongrois et du zloty polonais vis-à-vis de l'euro, rendant la production des voisins de la Slovaquie plus compétitive à l'exportation.

    L'euro fort a aussi frappé l'industrie du tourisme, un secteur lequel la Slovaquie, longtemps ignorée des guides de voyage, misait pour son développement. Cet été , les tchèques en particulier ont boudé la slovaquie : le recul de l'activité serait de 30%. Le commerce de détail est encore plus personnalisé.

    L'après-midi a été consacrée à la rencontre du vice-président de la région des Presov :

    La région de Presov est l'une des 8 régions slovaque. Elle rassemble 800000 habitants, soit 15% de la population slovaque ... pour un budget de 155 millions d'euros : 12% de sa population appartient à la communauté Rom (seulement 10 à 15% de la population Rom a un emploi).

    La région de Presov, bien que la 2ème en surface, est la région la plus défavorisée de la slovaquie en terme de performance économique, de revenu par habitant et d'emploi.

    Le taux de chômage a atteint 13% fin 2008 et le revenu moyen est de 587 euros /mois (contre 788 euros/mois au niveau national).

    L'originalité de la région de Presov repose sur ses 3 parcs nationaux et ses 5 sites inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco.

    La capitale, Presov, a 92000 habitants. 

    Les régions ne sont autonomes que depuis 8 ans en Slovaquie : celà nous a permis de faire le point sur le transfet des compétences, la fiscalité et de débattre de la réforme que nous souhaitons mettre en place en France.

    P1030169.JPG
    P1030259.JPG
    P1030289.JPG
    P10302411.JPG
  • Dauphiné Libéré du 9 septembre 2009

    09 - 9sept09 DL.jpg

  • Rencontre avec le président de la République de Chine

    Echange d'une heure avec le Président de la République de Chine Tapei, au palais présidentiel.

    Les relations avec la Chine ont été au coeur des débats. En effet, Taïwan bénéficie d'un statut spécifique lié à l'histoire, ce qui lui laisse une certaine autonomie, tout en n'étant pas indépendante : 1000 fusées sont toujours braquées sur l'île de l'autre côté du détroit qui la sépare de la Chine ...

    Conséquence de la tutelle de ce grand frère chinois : Taïwan est exclu de toutes les représentations liées à l'ONU et n'entretien des relations diplomatiques qu'avec 23 autres pays.

    La France entretien donc des relations non officielles avec Taïwan, qui s'inscrivent dans le cadre du principe de l'unicité de la Chine.

    Le Président a souligné la volonté d'apaisement actuelle de la Chine qui a des soucis beaucoup plus graves à régler en interne (émeutes en province) et au Tibet.

    Il est prêt à discuter de tout, sauf de l'intégration à la Chine.

    Le reste des échanges, confidentiels, s'est achevé par le traditionnel échanges de cadeaux : l'occasion pour moi de lui remettre la brochure et de lui expliquer les enjeux du dossier de candidature d'Annecy/Haute Savoie pour les JO d'hiver de 2018, accompagné du livre "Annecy, à fleur de lac et montagnes".

    Lien vers l'article sur le site Taiwan Info

    P12500751.JPG
    P1250099.JPG
    P12501091.JPG
  • Cérémonie de clôture des jeux Mondiaux à KAOHSIUNG

    Les Jeux Mondiaux se déroulent tous les 4 ans, sous le haut patronage du CIO. Ils ont regroupés à Kaoshuing plus de 4 800 athlètes, répartis sur 105 nations, qui se sont confrontés dans 31 disciplines.

    La prochaine édition aura lieu en 2013 à Cali (en Colombie).

    Du beau monde donc, lors de cette cérémonie de clôture, avec pas moins de 20 membres asiatiques du CIO présents. Ayant préparé mon coup, je leur ai fait l'article sur la candidature pour les JO d'hiver à Annecy ... pendant 1 heure 30, appuyé par les membres de notre délégation, et leur ai remis une plaquette bilingue de la candidature que le Conseil Général m'avait fourni avant de partir. Une soirée plus que rentable.

    Pour le reste, cérémonie de clôture fantastique, dans un stade de 50 000 places construit spécialement pour l'évènement (et petit clin d'oeil, en forme de nid d'oiseau ... comme à Pékin : à ces taïwanais).

    L'équipe de Frane aux Jeux Mondiaux

    P1240549.JPG
    P1240659.JPG
    P1240719.JPG
    P1240729.JPG
    P12403071.JPG
  • Point sur la candidature Annecy 2018 avec Rama Yade

    Première prise de contact avec Rama Yade, la toute nouvelle secrétaire d'Etat aux Sports, dans le cadre de ses nouvelles fonctions.

    Après une discussion informelle sur la candidature d'Annecy aux JO d'hiver de 2018, je l'ai invité a venir assister au contre la montre du Tour de France qui se déroulera à Annecy le jeudi 23 juillet, afin de découvrir notre région.

    La présence du Président de la République étant annoncée sur l'étape qui mènera les coureurs de Bourg-Saint-Maurice au Grand-Bornand le mercredi 22 jullet, on ferait ainsi un carton plein.

    Mon seul regret : je risque fort d'être bloqué ce jour là à Paris par l'examen de la loi Hadopi 2 ... ça va être chaud.

    P12102291.JPG
  • Journée de l'olympisme à ANNECY

    Dans le cadre de la journée mondiale de l'olympisme, dont le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français) a souhaité exceptionnelement décentraliser la célébration à Annecy, j'ai participé au lancement de la structure porteuse de la candidature d'Annecy aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2018, en présence des financeurs publics, du mouvement sportif français et des grands ambassadeurs.

    Cette réunion a été l'occasion d'entériner la composition :

    • du comité exécutif (4 membres)
    • du conseil d'administration (24 membres)

    Elle a été également l'occasion d'exposer le budget prévisionnel :

    Phase 1 : "requérence" (jusqu'en juillet 2010) = 5 M euros :

    • Etudes techniques = 1 500 000 euros
    • Communication = 1 250 000 euros
    • Promotion internationale = 1 250 000 euros
    • RH et administration = 750 000 euros
    • Divers = 250 000 euros

    Phase 2 : "candidature" (jusqu'en juillet 2011) = 10 M euros :

    • Etudes techniques = 3 300 000 euros
    • Communication = 2 000 000 euros
    • Promotion internationale = 3 000 000 euros
    • RH et administration = 1 550 000 euros
    • Divers = 200 000 euros

    Et le financement :

    Participations publiques :

    • Ville d'Annecy = 1 500 000 euros
    • Conseil Général = 1 500 000 euros
    • Conseil Régional = 2 500 000 euros
    • Sites olympiques = 1 000 000 euros
    • Etat = 3 500 000 euros

    Partenariats privés :

    • Partenaires principaux = 2 000 000 euros
    • Club des entreprises = 3 000 000 euros

    Calendrier à venir :

    • 31 juillet 2009 : lancement officiel de la procédure de candidature - tous les CNO sont invités à soumettre le nom d'une ville "requérante"
    • 15 octobre 2009 : date limite pour soumettre le nom des villes "requérantes"
    • Février 2010 : programme d'observation - Vancouver 2010 
    • 2 juillet 2010 : sélection par le CIO des villes "candidates"
    • Septembre 2010 : séance d'information pour les villes "candidates" 
    • 11 janvier 2011 : soumission des dossiers de candidatures et des garanties
    • Mi-février/mars 2011 : visite de la commission d'évaluation du CIO
    • Juin 2011 : rapport de la commission d'évaluation (un mois avant l'élection) du CIO
    • 6 juillet 2011 : session du CIO pour l'élection et l'annonce de la ville hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques d'hiver 2018
    P1210011.JPG
    P12100141.JPG
    P1210046.JPG
    olympik11.JPG
    P12100781.JPG
  • Dauphiné Libéré du 13 mai 2009

    05 -13mai09 DL.jpg

  • Réunion sur l'organisation coupe du monde de biathlon au GRAND-BORNAND

    Beaucoup de monde hier soir à l'Espace Grand-Bo, pour assister à cette première réunion publique d'information.

    Pour rappel, l'IBU (Fédération Internationale de Biathlon) a validé en 2005 l'idée qu'une Coupe du monde de biathlon puisse se dérouler en France.

    Suite à un appel à candidatures (comme pour les JO d'hiver de 2018), la commune du Grand-Bornand (en partenariat avec la ville d'Annecy) a été retenue parmi 5 candidats, grâce à son concept inédit d'épreuve en coeur de village.

    La validation finale du site du Grand-Bornand par l'IBU, est intervenue en avril 2009.

    Quelques infos :

    • Le biathlon est le sport d'hiver le plus médiatique (700 millions de spectateurs cumulés), devant le ski alpin ou le hockey
    • Le circuit de Coupe du monde de biathlon comprend 9 étapes (une semaine par étape)
    • La France est la 3ème nation en terme de résultat
    • Une Coupe du monde de biathlon génère un potentiel de 80 000 spectateurs sur une semaine.

    L'IBU s'est engagée sur la tenue de 3 épreuves au Grand-Bornand :

    • La Coupe d'Europe en mars 2011
    • La coupe du monde en décembre 2011
    • La coupe du monde en décembre 2013

    Le dossier repose sur l'installation d'un pas de tir démontable (30 cibles) situé à l'Envers de Villeneuve, qui regroupera une tribune de 3500 personnes + une tribune de 750 personnes.

    Le budget d'investissement sur la période 2009/2010 est de 4 200 000 euros (pris en charge 50/50 par la commune et les partenaires : état/région/mairie Annecy/conseil général).

    Le budget de fonctionnement 2011/2013 est de 2 570 000 euros (dont 1 410 000 euros de recettes).

    Tout celà coûte cher : il va de soit que tout le monde va devoir donner un coup de main financier.

    Le conseil général s'est engagé, l'Etat s'est engagé, les parlementaires se sont engagés, seule la mairie d'Annecy et le conseil régional n'ont pas encore annoncé de chiffres.

    Lors de mon intervention j'ai souligné la logique, dans le cadre de la candidature d'Annecy/Haute-Savoie aux JO de 2018, de voir la commune du Grand-Bornand accueillir la seule épreuve française du circuit de la Coupe du monde de biathlon, tout comme La Clusaz accueille déjà la seule épreuve française de la Coupe du monde de ski de fond depuis maintenant plusieurs années.

    J'ai souligné également tout l'attrait du biathlon, que j'ai eu l'occasion de pratiquer à l'armée, au sein de la patrouille militaire du 7ème BCA (ça ne me rajeuni pas ...) : sport alliant force et finesse, sport où le classement est remis en cause à tout moment.

    Un comité d'honneur, un comité exécutif et 4 commissions ont été mises en place pour gérer le dossier.

    Conformément à la loi, tout le dossier est consultable en mairie.

    P1180003.JPG
  • Annecy/Haute-Savoie 2018 fait la fête ...

    P11507891.JPG
    P1150804.JPG
    P1150816.JPG
    P1150827.JPG
    P1150853.JPG
    P1150896.JPG
    P1150900.JPG
    P1150917.JPG

  • Ca y est c'est fait ...

    La candidature d'Annecy/Haute-Savoie 2018 vient d'être retenue par le CNOSF pour représenter la France dans le cadre de la candidature aux JO d'hiver de 2018 auprès du CIO.

    Bravo au comité de candidature, à tous ceux qui ont soutenu au quotidien cette candidature ...

    Résultat du vote :

    • Annecy/Haute-Savoie = 23 voix
    • Nice = 10 voix
    • Grenoble = 9 voix
    • Pelvoux = 0 voix

    Annecy/Haute-Savoie élue dès le premier tour.

    www.annecy-2018.fr

    Logo annecy 2018 droit1.jpg
  • Suivez en direct le choix du comité national olympique et sportif français

    A partir de 10 h 50, le CNOSF annoncera sa décision concernant l'organisation des JO d'hiver de 2018. A suivre ici en direct

  • Journée JO 2018 sur ODS Radio

    A journée exceptionnelle, planning exceptionnel.

    Je me suis ecclipsé une demi-heure du convoi officiel pour intervenir dans le cadre de la journée spécial JO mise en place par ODS Radio.

    P1150608.JPG