Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

president de la republique

  • Premier meeting de campagne de Nicolas Sarkozy ce jeudi à Annecy

    02 - 14fev12 SARKOZY.jpg

    annecy,visite,president de la république,meeting,election

    Présence confirmée de

    Nicolas Sarkozy,

    Président de la République

    annecy,visite,president de la republique,election,meeting,sarkozy,ump,elysee

    Afin de vous accueillir dans les meilleurs conditions, merci de bien vouloir vous inscrire auprès de votre fédération.

    Fédération UMP de Haute-Savoie

    Tous les matins de 9h à 12h

    mardi et mercredi de 14h à 19h

    Téléphone : 04 50 46 84 52

    e-mail : ump74@wanadoo.fr 

    sur la page Facebook

    N'hésitez pas à venir accompagné de toutes celles et tous ceux qui souhaitent se mobiliser pour défendre l'action du Président de la République au service des Français. 

    Dauphiné Libéré du 15 février

     presse,dauphine,annecy,visite,president de la republique,election,meeting,sarkozy,ump,elyseepresse,dauphine,annecy,visite,president de la republique,election,meeting,sarkozy,ump,elysee 

    presse,dauphine,annecy,visite,president de la republique,election,meeting,sarkozy,ump,elysee

    presse,dauphine,annecy,visite,president de la republique,election,meeting,sarkozy,ump,elysee

  • Points clés de l'intervention du Président de la République le 29 janvier

    L’essentiel :

     

    Le Président de la République a annoncé une nouvelle étape de transformation de notre pays, dans le respect du calendrier qu’il a annoncé au Français le 31 décembre dernier : sommet social le 18 janvier, consultations jusqu’à la fin du mois, décisions fin janvier pour une mise en œuvre immédiate.

     

    Le Président de la République a rappelé son objectif : faire que la France soit plus forte dans le nouveau monde qui sortira de la crise. A l’heure où la crise ébranle les économies les plus solides de la zone euro, il ne peut y avoir de pause. Pendant 6 mois, le Président et ses homologues européens se sont battus pour juguler la crise financière. Le Président veut relever maintenant le défi de la crise économique. Le nombre de chômeurs s’accroit. Il faut donc poursuivre les réformes pour prendre le prochain train de la croissance. Ceux qui disent qu’il faut les reporter à plus tard sont irresponsables.

     

    L’enjeu, c’est l’avenir de la France et des générations futures. La France est un grand pays : elle a de nombreux atouts, une économie solide, une bonne cohésion sociale, un système de formation efficace. Mais elle doit se battre pour garder sa place dans un monde de plus en plus dur, touché par une crise sans précédent. Elle doit réduire l’écart de compétitivité avec ses concurrents, notamment l’Allemagne, qui n’ont pas subi les 35 heures. Si elle fait les bons choix, la France maitrisera son destin. Pour surmonter ses difficultés, elle doit avoir le courage de poursuivre les réformes. C’est ce que propose Nicolas SARKOZY, en affrontant la réalité avec lucidité.

     

    Pour que la France soit plus forte dans la mondialisation, le Chef de l’État a annoncé des réformes justes. Elles rendront notre économie plus compétitive avec un objectif prioritaire et cohérent : l’emploi. Elles visent à combattre les délocalisations,  créer davantage d’emploi pour les Français, et mettre à contribution la finance pour réparer les dégâts de la crise.

     

    Face à la crise, Nicolas SARKOZY oppose la vérité sur la situation et le courage de l’action. Pas de promesses intenables, pas de rêve chimérique, mais des réformes structurelles pour que notre pays puisse affronter le monde. La France qui sortira plus solide de la crise, c’est une vie meilleure pour les Français : des emplois plus nombreux, des salaires en hausse, plus de logements, plus grands et moins chers.

    Lire la suite

  • Voeux du Président de la République aux parlementaires

    Lors de son intervention hier soir, le Président de la République a tout d’abord remercié les parlementaires d’avoir voté les réformes indispensables pour sauver notre modèle social.

    Il a réaffirmé la solidité de nos institutions, en soulignant l’apport de la révision constitutionnelle de 2008 pour :

    • Donner de nouveaux droits à nos concitoyens : la question prioritaire de constitutionnalité (QPC), enfin créée après 20 années de débats, est un immense progrès pour les libertés individuelles ; la création du Défenseur des droits est une nouvelle garantie d’un État de droit moderne.
    • Revaloriser le rôle du Parlement, avec notamment la discussion en séance publique sur la base du texte adopté en commission, le partage de l’ordre du jour, la limitation en droit de l’usage du 49-3 et son absence d’utilisation dans les faits depuis Pompidou.
    • Doter l’opposition d’un statut, qui lui permet notamment de disposer de nombreuses plages d’ordre du jour ; en outre, la présidence de la Commission des finances de l’Assemblée nationale a été confiée à l’opposition et un parlementaire de l’opposition a également été nommé à la première présidence de la Cour des comptes.
    • Davantage encadrer les prérogatives du Chef de l’État : limitation à deux du nombre des mandats présidentiels consécutifs, interdiction de faire grâce à titre collectif, encadrement du recours à l’article 16, fin de la présidence du Conseil supérieur de la magistrature, contrôle par les commissions parlementaires de l’usage du pouvoir de nomination du Président pour les postes les importants. Contrôle des comptes de l'Elysée.

    voeux,elysee,president de la republique,sarkozy,constitution

    Lire la suite

  • Visite de Nicolas Sarkozy à l'usine Dynastar de SALLANCHES

    nicolas sarkozy,haute-savoie,rossignol,dynastar,campagne,sallanches,ski,president de la republique,patronnicolas sarkozy,haute-savoie,rossignol,dynastar,campagne,sallanches,ski,president de la republique,patronnicolas sarkozy,haute-savoie,rossignol,dynastar,campagne,sallanches,ski,president de la republique,patron

    Dauphiné Libéré du 14 décembre

    Copie de Copie de 12 - 14dec11 DL 002.jpg

    12 - 14dec11 DL 004.jpg

    Copie (2) de Copie de 12 - 14dec11 DL 006.jpg

    12 - 14dec11 DL 005.jpg

    LIRE LA SUITE

  • Visite officielle du Président de la République ce mardi en Haute-Savoie

    Essor Savoyard du 8 décembre 2011

    12 - 8dec11 Essor1 001.jpg

    Lors de sa visite en Haute-Savoie mardi, le Président de la République sera accompagné de François Baroin, ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie et de Frédéric Lefèbvre, secrétaire d’État chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services, des Professions libérales et de la Consommation.

    A Sallanches, sa visite sera consacrée au label "Origine France Garantie", qui permet de garantir l’origine nationale d’un produit et d’aider les produits français à mieux se faire repérer par les consommateurs, mais aussi de favoriser le maintien des savoir-faire en France.

    Ce déplacement sera l’occasion de rappeler les enjeux de la « marque France » sur le marché intérieur comme à l’export.

    Le chef de l’État visitera également l’usine Dynastar, qui vient d’annoncer une relocalisation des activités d’Asie vers la France pour ensuite présider une table ronde à la salle municipale Léon Curral en présence des principaux acteurs économiques du département.

  • Articles de presse et photos de la visite du Président de la République au plateau des Glières

    Dauphiné Libéré du 1 juin

     01 - 01juini11 DL.jpg01 - 01juini11 DL1.jpgglieres,sarkozy,ceremonie,president de la republique,resistance,resistants des glieres,guerre,balme de thuyglieres,sarkozy,ceremonie,president de la republique,resistance,resistants des glieres,guerre,balme de thuyglieres,sarkozy,ceremonie,president de la republique,resistance,resistants des glieres,guerre,balme de thuyglieres,sarkozy,ceremonie,president de la republique,resistance,resistants des glieres,guerre,balme de thuyglieres,sarkozy,ceremonie,president de la republique,resistance,resistants des glieres,guerre,balme de thuyglieres,sarkozy,ceremonie,president de la republique,resistance,resistants des glieres,guerre,balme de thuy

  • Nicolas Sarkozy sera ce matin en Haute-Savoie

    Le Président de la République se rendra ce mardi à la Nécropole nationale de Morette, puis au Monument des Glières et enfin déjeûnera en compagnie des élus au Petit-Bornand-les-Glières.

    Pour ceux qui désirent être présents à la Nécropole nationale de Morette pour la cérémonie à 11 h 10 (soyez sur place avant 10 heures 30), nous vous proposons des invitations transmises par la Préfecture, que vous pourrez obtenir en les retirant dans les permanences de vos députés.

    Adresse de ma permanence : 15 avenue de Thônes à ANNECY (Tel : 04 50 77 13 38).

    Ces invitations ainsi qu'une pièce d'identité seront indispensables pour accéder à la Nécropole.

    Par ailleurs, comme chaque année depuis son élection, Nicolas SARKOZY se rendra au Petit-Bornand-les-Glières (Place de la Mairie) à 12 heures 45 pour rencontrer les habitants et déjeûner.

    Comme celà a toujours été le cas, nous nous devons d'être nombreux pour accueillir le Président de la République et lui manifester notre soutien (pas besoin d'invitation pour accéder au Petit-Bornand-les-Glières).

    glieres,sarkozy,president de la republique,necroole,morette,guerre,resistance

    Dauphiné Libéré du 31 mai

    glieres,sarkozy,president de la republique,necroole,morette,guerre,resistance

  • Dauphiné Libéré du 12 février 2011

    presse,dauphine,la clusaz,elysee,sarkozy,president de la republique,jo 2018,jo,annecy 2018,ciopresse,dauphine,la clusaz,elysee,sarkozy,president de la republique,jo 2018,jo,annecy 2018,cio,lionel tardypresse,dauphine,la clusaz,elysee,sarkozy,president de la republique,jo 2018,jo,annecy 2018,cio,lionel tardy

  • Réunion des députés de la majorité à l'Elysée

    Réunion intéressante ce midi à l'Elysée, sur invitation du président de la République.

    Au menu, discussions à bâtons rompus sur :

    • la réforme de l'audiovisuel
    • le travail du dimanche
    • la réforme de la formation professionnelle
    • la réforme administrative
    • relations avec la Chine
    • fin de la présidence française de l'UE ...

    Bref, un vrai débat avec la salle, propre à répondre à toutes es inquiétudes.

    Au-delà des grands débat, j'en ai profité pour intervenir et réaffirmer au président de la République et au premier Ministre, la nécessité de lever rapidement tous les obstacles qui nuisent au plan de relance de l'économie.

    Elysee.jpg
  • Réunion des députés de la majorité à l'Elysée

    Réunion du groupe UMP à l'Assemblée au cours de laquelle, le président du groupe, Jean-François Copé, a rappelé tout l'enjeu du vote de la réforme constitutionnelle.

    Ce vote se jouera, lors du Congrès du 21 juillet, à quelques voix près (la droite ne dispose pas des 3/5ème nécessaires à la ratification, sans quelques voix de gauche).

    Pour ma part, je voterai POUR cette réforme :

    • Ce n'est pas la peine de dénoncer les "pouvoirs discrétionnaires" du chef de l'Etat pour finalement dire NON à celui qui propose de les réduire
    • Ce n'est pas la peine de hurler contre "l'abaissement du parlement" pour finalement dire NON à un projet qui se propose de le revaloriser, de le renforcer, de lui permettre de contrôler et de suivre (enfin) l'application de la loi ...

    En ce sens, je ne comprend pas du tout la position de l'opposition qui souhaite voter CONTRE cette réforme, uniquement pour infliger un camouflet au Président de la République.

    Puis réunion de l'ensemble des députés de la majorité, à l'Elysée, avec le Président de la République.

    Le Président a rappelé le chemin parcouru depuis le début de la législature.

    Il a abordé le vote de la réforme constitutionnelle en indiquant que ce vote serait la goutte d'eau qui fera que le vase sera rempli ou vide pour les français, en cette fin de session parlementaire : mieux vaut partir en vacances en ayant eu le bac ... 

    Le passage au quinquennat nécessite une réforme de la Constitution, pour réequilibrer les pouvoirs en faveur du Parlement.

    Il a abordé le non à l'Europe des irlandais et son souhait de geler toute nouvelle entrée.

    Puis, concernant la réforme des armées, il a souligné que :

    • 4 pays en Europe paient pour la sécurité de 27
    • le nucléaire militaire nous coûte 3 milliards d'euros/an
    • sur 37 bases aériennes, seules 28 ont des avions ... 
    • faute d'une politique européenne de défense, les anciens pays de l'Est se tournent vers les USA ...

    Pour lui, la réforme des armées est directement liée à la fin de l'armée de conscription (votée par les députés) : l'armée s'épuise à entretenir une structure qui n'est plus adaptée à ses missions (200 000 jeunes ne sont plus accueillis).

    Il souhaite s'attaquer à la réforme du millefeuille administratif français dès la fin de la Présidence française de l'Union Européenne, en janvier 2009, avec débat sur 6 mois, puis décisions.

    Il a également expliqué longuement sa position sur la Chine et les pays arabes membres de l'Union pour la Méditerranée.

    La réunion s'est poursuivie par un buffet dinatoire dans les jardins de l'Elyséee ... dont la pelouse a été ravagée par les 5000 invités de la garden party du 14 juillet (photo ci-dessous) ... le jardinier va avoir du boulot. 

    p1060979.jpg
    p1060997.jpg